Retraites : la CGT-RATP rejoint l'appel à une grève illimitée à partir du 5 décembre

 |   |  459  mots
Illustration (2018). Le gouvernement veut définir un nouveau système de retraite universel par points, qui fusionnera les 42 régimes existants à l'horizon 2025.
Illustration (2018). Le gouvernement veut définir un nouveau système de retraite universel par points, qui fusionnera les 42 régimes existants à l'horizon 2025. (Crédits : Reuters)
Le deuxième syndicat de la régie des transports parisiens dénonce la "posture dogmatique" du gouvernement, qui "cherche l'affrontement social" avec un projet de "régime de retraite faussement universel". Il demande, au gouvernement, l'abandon du projet.

La CGT-RATP, opposée au projet de réforme des retraites du gouvernement, a rejoint l'appel à une grève illimitée déjà lancé par d'autres syndicats de la régie, à partir du 5 décembre, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Le "préavis de grève reconductible", que la CGT-RATP a déposé lundi, permettra d'"entretenir le rapport de force nécessaire pour que ce projet soit abandonné par le gouvernement", estime le syndicat, qui appelle les agents "à se mobiliser massivement".

Le syndicat dénonce la "posture dogmatique" du gouvernement

Son préavis débute le 4 décembre, à 22H00, "et ce pour une durée illimitée", précise le deuxième syndicat de la régie des transports parisiens.

Dénonçant la "posture dogmatique" du gouvernement, qui "cherche l'affrontement social" avec un projet de "régime de retraite faussement universel", le syndicat estime dans son préavis que le nouveau système ne sera "ni plus juste, ni plus équitable".

Lire aussi : Retraites : le gouvernement veut privilégier la concertation

Il critique aussi la remise en cause des régimes spéciaux de retraite, dont celui de la RATP qui "répond aux contraintes d'exercice des métiers" de la régie et qui tient compte de son "mécanisme" d'augmentations "progressives" des rémunérations "tout au long de la carrière".

Appel à une "grève interprofessionnelle"

Cinq syndicats de la RATP, dont l'Unsa (1ère organisation) et la CFE-CGC (3e), avaient annoncé dès septembre une grève "illimitée à partir du 5 décembre" contre le projet gouvernemental de système universel de retraite à points.

La semaine dernière, les centrales syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et quatre organisations de jeunesse ont appelé à "une première journée de grève interprofessionnelle" le 5 décembre contre cette réforme.

En dehors de la RATP, d'autres syndicats ont aussi opté pour une grève reconductible à compter de cette date: l'Unsa ferroviaire, SUD-Rail et FO-Cheminots à la SNCF, ainsi que FO Transports et Logistique chez les chauffeurs routiers.

Le 13 septembre, à l'appel de sept syndicats de la RATP, dont les trois principaux, une grève très suivie contre la réforme des retraites avait extrêmement perturbé le trafic sur le réseau de la régie, avec notamment dix lignes de métro fermées.

Le gouvernement veut définir un nouveau système de retraite universel par points, qui fusionnera les 42 régimes existants à l'horizon 2025. Un projet de loi devrait être soumis au vote du Parlement d'ici à l'été prochain.

Lire aussi : Réforme des retraites : le projet de loi sera voté "d'ici l'été prochain"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2019 à 16:00 :
Chez EDF c’est pire que la sncf.
Ce sont les pauvres avec 800€/mois pour vivre qui paient chaque mois la fameuse CTA sur leur facture EDF pour financer les retraites dorées (5000€/mois) des cadres EDF qui eux ne paient même pas cette CTA pour financer leur propre retraite EDF et en plus ils ne paient ni gaz ni électricité .
Cherchez l’erreur Messieurs les politiques pleutres .....
a écrit le 24/10/2019 à 7:10 :
C'est une grève incompréhensible!
Le gouvernement a été clair:suppression totale de régimes spéciaux,mais compensations totales pour chaque catégorie lésée.

Personne n'y perdra vraiment,mais le système sera plus juste!
a écrit le 23/10/2019 à 7:36 :
Nous en avons assez d'être les victimes de ceux qui ont la laine sur le dos ...
Et ce sont toujours les mêmes qui bloquent la France
Nous en avons assez de combler les 52 milliards de déficit de leur caisse de retraite, de payer la longueur des congés scolaires...
Nous en avons assez de voir nos factures de fluides ( eau, gaz, électricité...) en augmentation constante pour qu’une caste soit épargnée par des privilèges,( et par les mauvais choix de leur gouvernance)
Nous en avons assez .....
Alors oui, ces réformes sont fondamentales et nous les soutiendrons.
Une fois encore c’est veille de Noël que nous allons souffrir!. Et les vacances commenceront plus tôt...et les commerces baisseront rideaux
II Y ENA MARRE de souffrir de vos grèves de mettre la France en pagaille
a écrit le 22/10/2019 à 17:28 :
Je prévois un retour au Moyen Age: plus d'électricité, plus de gaz, retour au vélocipède!...Peut-être la famine, le retour des épidémies! Nous sommes à la merci de tous nos voisins , d'Europe et d'ailleurs! Souhaitons que ce soit la Suisse!
a écrit le 22/10/2019 à 15:47 :
la France qui régresse est bien en marche ! nos dignitaires ont voulu diviser les Français c est raté.. trop de secteurs sont concernés .. malgré une information censurée
la réalité est la . !
Réponse de le 23/10/2019 à 14:18 :
Personne n'a besoin de diviser les Français, elle est effectivement divisée entre ceux qui partent en retraite à 52 ou 55 ans et qui se font payer leurs retraites par les autres, car leur caisses de retraites largement déficitaires sont remplies en milliards d'Euros tous les ans avec NOS impôts. La France est aussi divisée entre ceux qui subissent le risque de chômage et dont la retraite est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années et ceux qui n'ont aucun risque de chômage et dont la retraite est calculée sur les 6 derniers mois. Là voilà, la réalité non censurée.
a écrit le 22/10/2019 à 15:39 :
qu'on confisque les chateaux et l'argent des CE de ces rentiers!
et qu'on publie leurs feuilles de paye, on veut du name and shame
a écrit le 22/10/2019 à 15:01 :
Moralité : les privilégiés défendent leurs privilèges.
La retraite, c’est pour pouvoir bouffer quand on ne peut plus travailler, au nom de la solidarité.
C’est donc une belle invention, qui a été malheureusement largement détournée de ses fins : elle a créé une caste de rentiers (geignards, en plus) partis souvent bien tôt il me semble.
Et elle est mal financée, forcément, et de façon très injuste.
Vivement qu'il n'y ait plus qu'un seul système pour tout le monde.
Bref : l'égalité républicaine.
Et que tout ce cirque s'arrête.
a écrit le 22/10/2019 à 14:25 :
La France est un pays administratif de type militaire, choix de l'après guerre mondial. Donc le public peut depuis toujours bloquer le pays et l'état administratif ne fera rien. C'est un choix ancien.
a écrit le 22/10/2019 à 14:00 :
Oui à l'égalité !
Réclamons un régime salarial identique pour tout le monde, le PDG doit être au niveau des employés.
Réclamons un versement de dividendes répartis pour tous, et pas seulement pour ceux qui ont eu la chance d'hériter.
Réclamons un impôt devant lequel chaque citoyen sera redevable de la même manière. Stop aux passe-droits !

Macron : Alors non en fait, on veut juste mettre le même régime de retraite pour tout le monde.

Moi : Vous voulez dire, le seul domaine où ce sont certains prolos qui bénéficient d'un régime plus favorable que les autres ?

Macron : Oui voilà, c'est ça !

Moi : mais alors, les salaires énormes des PDG, l'impôt moins cher sur les revenus du capital que du travail, le fardeau du travail pénible, ça ne changera pas ?

Macron : ben non c'est pas l'idée.
a écrit le 22/10/2019 à 13:36 :
Ts ces syndicats défendent des avantages catégoriels d'un autre âge qui se traduisent par des régimes spéciaux de retraite déficitaires financés largement par la collectivité.
C'est devenu insupportable surtout à l'heure du tour de vis donné aux indemnités de chômage ( qui sont des indemnites d' assurances financées sur les cotisations des salariés).
Les conditions de la grève doivent être très strictes vis à vis de la loi avec respect des préavis et mise en place d'un service minimum et en évitant si possible des sorties de grève indemnisées...
a écrit le 22/10/2019 à 12:49 :
S'ils veulent conserver leur régime ultra favorable qu'ils se le financent eux même sans faire appel aux finances publiques. Voilà la réforme qu'il conviendrait de faire.
a écrit le 22/10/2019 à 12:09 :
La CGT, vestige d'un syndicat d'une autre époque.
a écrit le 22/10/2019 à 12:09 :
Retraite à 62 ans et au régime général pour tout le monde à la RATP - SNCF - EDF - Engie et tous les autres.
Ils veulent bloquer les français qui leur paient leurs retraites au détriment de la leur, il est grand temps que ces agents rentrent dans le rang !
Réponse de le 22/10/2019 à 14:38 :
Votre réponse est tout à fait ce que représente les syndicats
a écrit le 22/10/2019 à 11:54 :
Une caste que l'on nomme salariés du public et fonctionnaires champion mondial des grèves locale, départementale, régionale, nationale en longueur d'année, à la productivité très faible, à l'absentéisme culturel... des avantages et privilèges injustifiés tant dénoncés par l'OCDE et le FMI avec les autres français... C'est maintenant que l'on va savoir si Jupiter Macron et prince Philippe auront le courage de faire cette grande réforme du public ou de simple gros parleurs de blablabla accouchant même pas d'une petite souris. Alors Emmanuel et Édouard êtes vous courageux d'affronter cette Caste ???
Réponse de le 22/10/2019 à 14:43 :
Oui il faut arrêter les reculades ...comme Hollande qui dit moi président 15 fois et au bout du compte rien ?si mariage pour tous sauf pour lui et maintenant il vient nous faire la morale qui paie pour sa maîtresse les garde du corps etc
Réponse de le 22/10/2019 à 14:52 :
Ne pas mettre tt le monde ds le même sac SVP !!!
Il y a belle lurette que les fonctionnaires de feu adm des PTT ont perdu leurs avantages sur l'âge de départ à la retraite pour certaines catégories comme les facteurs ou les agts des lignes (après la réforme Fillon de 2003, je crois).
Et pensez aux Urgences des Hôpitaux en grève mais qui continuent à vous recevoir 24h/24 et 7j/7. Ok??
Caste comme vous dîtes qu'on sait très bien faire en France ( les énarques, les hts fonctionnaires, les X Pont ou Mines... dt les décisions peuvent d'ailleurs coûter fort cher à la collectivité.) mais qui ne concernent que qcqs milliers d'individus et non pas les millions que vous citez.
Réponse de le 22/10/2019 à 16:40 :
@Leon : dans le secteur marchand (privé) 3 salariés sur quatre travaille hors horaires bureaux c'est-à-dire 5X8, 3X8, 2X8, posté, week-end, de jour comme de nuit... L'excuse du public à dire qu'ils sont des contraintes horaires démentielles n'est pas recevable. Toujours à se plaindre... alignement sur le droit salarié du privé mettrait fin à cette "caste" de jamais content...
a écrit le 22/10/2019 à 11:13 :
Ce qu'ils aiment nous rendre antipathiques les transports en commun et leurs collaborateurs...
a écrit le 22/10/2019 à 11:08 :
un gouvernement qui ne protège pas son agriculture est voué a un échec.
a écrit le 22/10/2019 à 11:00 :
Enfin on a peut être avoir une chance de mettre fin à ces privilèges payés par la collectivité. Maintenant il va aussi falloir rattraper les déjà retraités d'EDF, SNCF, RATP et autres régimes spéciaux qui sous le couvert d'usagers ont conduits pendant des années les moutons à la tonte. C'est pour votre bien que nous vous tondons chers usagers !
a écrit le 22/10/2019 à 10:41 :
Retraites : la CGT-RATP rejoint l'appel à une grève illimitée à partir du 5 décembre

et pourquoi une grève au grand froid le 5 décembre ?

réponse : la complicité des syndicats pour tuer les grèves ...

une grève efficace, c'est une grève qui peut durer, par temps doux, en Septembre Octobre et à partir de Avril Mai

une bonne grève, C'est MAINTENANT !!!
Réponse de le 22/10/2019 à 11:06 :
Les français en ont tellement marre de se faire tondre par les priviligiés qu'ils seront très heureux de profiter de l'alternance des saisons en marchant, de papoter en BlaBlaCar et de profiter du Wifi des cars Macrons, oui ça peut durer plusieurs années...On verra qui profitera le mieux de cette nouvelle mode qui consiste à garder la laine sur le dos.
a écrit le 22/10/2019 à 10:17 :
Ils ont raison nos bons agents de la ratp. Ils veulent continuer à travailler dur jusqu’à 52/55 ans et toucher pour les 30 ans qui suivent une bonne retraite car ils travaillent dur pendant, heu .... 35 ans... mais je ne vois pas pourquoi alors l état devrait combler ( car c est pour le coup mon argent) le trou abyssal de ce système de retraite allègrement et lourdement déficitaire. Partez à la retraite quand vous voulez, dés 20 ans si vous avez envie et avec 200% de votre dernier salaire, persuadez-vous que votre dur labeur le mérite mais ne demandez pas que mon argent mon travail paye vos frasques ..... et éponge votre système déficitaire.... c est trop facile !!!!
Réponse de le 22/10/2019 à 14:47 :
No rien n est dure a la sncf. avant oui plus maintenant faut pas exagérer retraite à 55ans payé sur dernière s années bien gonflée s
a écrit le 22/10/2019 à 9:57 :
"posture dogmatique"

Contre posture dogmatique également permettant que rien n'avance, jamais, pendant que tout s'écroule et que l'oligarchie financière finisse par tout racheter pour tout salir.

Syndicats et politiciens ,les deux faces d'une même pièce.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :