Sécu : l'Assemblée revalorise les retraites en deçà de l'inflation

 |   |  383  mots
Les minima sociaux ne sont pas concernés par cette disposition et évolueront eux en fonction de l’inflation.
Les minima sociaux ne sont pas concernés par cette disposition et évolueront eux en fonction de l’inflation. (Crédits : Reuters)
L'assemblée nationale a voté dans le courant de la nuit de vendredi à samedi une revalorisation de certaines prestations sociales dont les retraites en deçà de l'inflation.

Cette mesure controversée du projet de financement de la sécurité sociale pour 2019 est passée. L'assemblée nationale a voté dans le courant de la nuit de vendredi à samedi une revalorisation de certaines prestations sociales dont les retraites en deçà de l'inflation. "Le présent article prévoit, au cours des deux prochaines années, une revalorisation de certaines prestations sociales (pensions versées par l'assurance vieillesse et allocation familiales) de 0,3 % par an", dit le texte. Un montant bien en deçà de l'inflation.

Les minima sociaux ne sont pas concernés par cette disposition et évolueront eux en fonction de l'inflation. Certaines prestations bénéficieront cependant d'une revalorisation exceptionnelle. C'est le cas notamment du minimum vieillesse et de l'allocation adulte handicapé. La limitation de la revalorisation des retraites a focalisé les critiques. "Cette mesure est sûrement la plus contestable du projet de loi du point de vue du pouvoir d'achat d'un grand nombre de nos concitoyens. Plutôt que de revalorisations, on doit parler d'un quasi-gel, l'inflation se situant entre 1,7 et 2% en 2019. Il y aura beaucoup de perdants parmi les retraités", a dénoncé Gisèle Biémouret (PS).

"Ce sont les familles qui vont payer le prix fort"

Pour Nathalie Bassire (app-LR), les familles ne devraient "pas servir de variable d'ajustement budgétaire". Le député Alain Bruneel (PCF) a lui dénoncé "une politique du rabot qui fait baisser le pouvoir d'achat sur le dos des retraités et des familles". "Ce sont les familles qui vont payer le prix fort et nous ne croyons pas que les retraités soient des privilégiés, des nantis", a abondé son collègue Pierre Dharréville (PCF).

"Nous avons décidé d'augmenter toutes les prestations mais selon des taux différenciés. Nous nous sommes focalisés sur les prestations qui nous semblent les plus importantes pour les personnes les plus vulnérables", a justifié la ministre de la Santé Agnès Buzyn rappelant certaines avancées du projet de loi comme le "reste à charge zéro" qui bénéficieront aussi aux retraités. "Personne n'est une variable d'ajustement, nous faisons des choix politiques, nous choisissons qui nous aidons prioritairement, on ne peut pas augmenter le budget de l'État à l'infini", a-t-elle fait valoir.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2018 à 17:52 :
Toute retraite doit etre indexée. C'est juste. Je comprends la nécessité de l'effort collectif mais il faut qu'il soit le même pour tous y compris les nantis.
a écrit le 07/11/2018 à 13:10 :
Concrètement, cela veut dire que le pouvoir d’achat des retraités va encore baisser. En vertu de l’application constante et continuelle des « recommandations » de la Commission européenne, les retraités français vont bientôt devoir accepter de choisir entre manger, se chauffer ou se soigner.
a écrit le 30/10/2018 à 18:08 :
Les voleurs sont au pouvoir : livret A, retraites, salaires : tout en dessous de l'inflation .
Pour eux, ça va, merci ...
a écrit le 30/10/2018 à 12:49 :
La csg pris sur leS tetraites paru dans le journal Marianne est anti constitutionnel ??
a écrit le 29/10/2018 à 13:49 :
Je lis des commentaires de gens qui disent qu'ils ont payé pour leur retraite et se plaignent, c'est archi FAUX. Tel qu'est fait le système français, les gens payent pour la retraite ce ceux qui sont en retraite au moment ou ils payent, c'est une énorme arnaque que les generations passées ont laissé perdurer, il fallait refuser ! Après si les générations actuelles ne veulent plus se faire avoir, on ne peut que leur donner raison ! Merci LREM de tenter de mettre fin à cette énorme pyramide de Ponzi qu'est le système français de retraite tout en essayant de le faire de manière soft.
Réponse de le 29/10/2018 à 16:07 :
La retraites et part répartition ils l on gagné ont les pompes espère que tu est biens pompes
Réponse de le 29/10/2018 à 16:17 :
Juste des «  faits »

- reformes LRem :
niches fiscales immobilières : calcul sur le réel et non sur N-1 ou N-2

Reforme retraite :
taxes sociales sur les retraites à partir de 1200 euros

C’est «  un 2 eme verrou social » car avant ces réformes LRem , l’UMP a pas mal déblayé comme la suppression du veuvage sur 2 ans au lieu de trois avant
Comme la mise de la pension de réversion à 55 ans ...avant c’était à la mort du conjoint ( e)

Pour autant les cotisations sociales patronales et salariales ne baissent pas non plus...
Des gens qui n’ont jamais travaillé de leur vie perçoivent un minimum retraite ...

Le système n’est pas calculé sur le réel malgré que l’état propose un calcul réel pour les prestations sociales immobilières...

C’est comme ça arrangent le budget d’état alors que certains ministères explosent leur budget pour des babioles de 40 000 euros ( frais de taxi)à 400 000 euros( invitation restaurants de clients... ministère de l’art...)

Réponse de le 29/10/2018 à 17:13 :
"Les adultes prennent soin des enfants jusqu'à ce qu'ils soient en mesure de s'assumer et en retour les enfants prennent soin de leurs parents dans la vieillesse". point barre.

Le système de retraite "par répartition" correspond à un consensus de solidarité sociale et à un impératif moral aussi vieux qu'Homo Erectus. C'est viscéral et on n'y touche pas sans faire des dégâts énormes dans l'échelle de nos valeurs humaines.

Ceux qui n'ont pas compris ça et veulent détruire cette solidarité intergénérationnelle au profit des fonds de pension sont à rebours de la civilisation et de l'humanité.

Même en économie, les chemins les plus courts sont les plus efficaces et le fait de passer directement l'argent d'une génération sur l'autre est bien plus efficace que n'importe quel fond de placement qui commence par prélever ses frais + commission sur les bénéfices et qui peut tout perdre sur la durée de garde des placements.

Des centaines de millions de retraités l'ont appris à leurs dépends en 2008, quand il a fallu qu'ils retournent travailler après la faillite de leur fonds de retraite. Ça n'est pas arrivé en France.
Réponse de le 30/10/2018 à 15:46 :
Et qui paye pour nos frères chômeurs? Pourquoi nos gouvernements continuent ils toujours de vouloir plus d'enfants ( soit disant pour payer les retraites... ) Pourquoi ce gouvernement en a t'il tant après les retraités? Car si il en a après les actuels retraités en leur supprimant au minimum 50€ par mois de retraite, à nous futurs retraités et actuel actifs, que nous restera il? Déjà qu’actuellement je me pose la question de pourquoi je travaille ( au vu des prix des carburants je me demande même si je ne vais pas arrêter, je vivrait mieux au chômage...)
Réponse de le 30/10/2018 à 18:23 :
Mon beau Monsieur Emmanuel R
Vous oubliez de dire que vous roulez pour l' assurance privée, pour détruire la Sécurité Sociale, qui elle, ne fait pas de profits et vous oubliez de signaler que votre système d'assurance a mis des millions d'Américains à la porte ces dernières années . Le profit, c'est le profit .
a écrit le 29/10/2018 à 10:05 :
alors que l'on face maigrir le budget de l'etat de la meme facon .exemple respecter les promesses (UN GOUVERNEMENT RESTREINT ) ,,, autres exemple les privilèges des anciens présidents, anciens garde de sceaux ,pourquoi la dame qui a ete gaspille
410 000 € a ete recasée à la culture
Réponse de le 29/10/2018 à 17:20 :
Le gouvernement restreint était une promesse idiote faite par un ignorant qui n'a même pas été adjoint au maire dans un patelin de campagne.

Personne n'a tenu un gouvernement restreint bien longtemps, c'est donc que c'est soit impossible, soit intenable.

On l'a bien vu avec ces ministres comme Buzyn qui avec la santé et la solidarité ont des domaines de responsabilité énormes.

En dehors de l'effet d'annonce le gouvernement anémique n'a aucun interêt, c'est même contre-productif
a écrit le 29/10/2018 à 8:31 :
Les Guignols de la politique de macron E Philippe le maire carmanaîn buzyns amène
a écrit le 29/10/2018 à 7:41 :
Comment récuse-t-on son député? on ne va tout de même pas attendre 5 ans.
a écrit le 28/10/2018 à 20:23 :
Vous allez pouvoir montrer votre mécontentement avec les élections Européennes début jeudi 23 mai 2019 - fin dimanche 26 mai 2019.
a écrit le 28/10/2018 à 18:11 :
Il faudrait que les journalistes fassent plus attention aux termes employés. Les retraites ne sont pas une prestation sociale. Elles sont calculées selon les cotisations dans un cadre précis (il y en a plusieurs certes), les gens ont payé pour leur retraite ! Il est normal que les retraites suivent l'inflation sinon cela veut dire que l'on profite des gens en détournant une partie de ce qui doit leur revenir. Hélas c'est le cas. Pour moi c'est un mépris des citoyens qui ont travaillé, la preuve d'un manque de scrupules et d'un manque complet d'idées pour réformer vraiment la France (suppression de tout le niveau institutionnel départemental, décentralisation vers de vraies régions des impôts et du pouvoir économique ..etc etc ..).
Mais une vraie réforme suppose la suppression de l'ENA, une clique qui empêche toute réforme en France car elle leur enlèverait de suite le pouvoir de non élus qu'ils se sont donné par cooptation.
Réponse de le 29/10/2018 à 1:14 :
Les pensions de retraite sont pourtant bel et bien une prestation sociale: le terme utilisé est donc correct, il ne faut pas avoir peur des mots (en volume, c'est même la plus importante en France, environ 14% du PIB). Il va de soit que les retraités actuels ont travaillé et cotisé en leur temps pour verser la retraite de leur parents, et avoir le droit une fois à la retraite de prélever une partie des revenus des actifs actuels. Car dans le système par répartition, ce sont bien les actifs qui paient les pensions des retraités, et ce système est conçu pour favoriser ceux qui ont le moins cotisés, que ce soit en raison de salaires faibles ou d'accidents de carrière (le taux de remplacement au niveau du SMIC est d'environ 57%, alors qu'il est inférieure à 43% pour un cadre): c'est donc bel et bien un système socialisé, et les pensions de retraite du régime général sont donc bien une prestation sociale.
Réponse de le 29/10/2018 à 11:23 :
réponse à Polaris. Vu comme cela je suis d'accord. J'ai réagi car je trouvais que l'on noyait la question de la retraite sous une appellation standard qui recouvre beaucoup de choses différentes, alors que c'est un système élaboré de solidarité.
a écrit le 28/10/2018 à 17:38 :
Vous allez pouvoir montrer votre mécontentement avec les élections Européennes début jeudi 23 mai 2019 - fin dimanche 26 mai 2019.
a écrit le 28/10/2018 à 16:52 :
certains devraient méditer cette maxime : " on ne parle bien que de ce que l'on connait "

Ca leur éviterait d'écrire des bêtises !
a écrit le 28/10/2018 à 12:19 :
Mensonges et détournements est « contraire « à ce que j’ai «  écris »
...relisez... et relisez vous...
Désolé , je n’ai pas de «  décodeur virtuel « ...
a écrit le 28/10/2018 à 11:42 :
honte aux députés ayant voté cette loi!!!
a écrit le 28/10/2018 à 10:25 :
de plus nos dignitaires assument l augmentation des carburants !! mais engrangent les Taxes... tout pour les riches
a écrit le 28/10/2018 à 10:00 :
Il n'y a que les députés de la LREM qui pensent qu'avec une pension de 1500 e par mois on est riche. Darmanin dit n'importe quoi avec son pouvoir d'achat. Les communes qui ne vont plus recevoir la TH vont compenser le manque à gagner (26 milliards )par d'autres impôts.
Pour le reste , comme les chiffres de l'inflation sont bidons ,( exemple , l’Insee considère que le logement représente 6 % du budget d'un ménage , ce qui est dingue), ça fait des années que les français perdent du pouvoir d'achat. La hausse du carburant, du fuel , des taxes écolos etc.... pauvre Ministre, il devrait sortir de son cocon et aller voir comment est la vie de tous les jours pour la majorité des français.
a écrit le 28/10/2018 à 6:17 :
Est-ce que vous appelez 12€ retraite?
a écrit le 27/10/2018 à 18:47 :
Le coût des retraites est astronomique et en déficit, malgré la pression fiscale en France. 3 solutions: baisse des pensions, recul de l’age de la retraite, augmentation des impots. Il faut faire des choix pour rester dans le Budget.
Réponse de le 28/10/2018 à 2:14 :
J espère que tu verras pas la retraites ? 👎
Réponse de le 28/10/2018 à 14:05 :
gina a raison. le systeme par repartition est condmane par la demographie: de plus en plus de vieux, qui vivent de plus en plus longtemps ca pose un probleme de financement. Soit on met a contribution les jeunes (ce qu on a fait jusqu a maintenant) en les taxant plus soit on met les vieux a la diete (politiquement suicidaire mais economiquement bien plus sain. surtout en France ou les retraites ont un train de vie superieur aux actifs qui les financent)


PS: le pb demographique impacte aussi les retraites par capitalisation vu qu il y aura plus de vendeur d actions et moins acheteurs. La seule solution pour permettre au systeme par repartition de survivre serait de baisser nettement les pensions des boomers. Evidement cette generation refuse et prefere profiter jusqu au bot et laisser un systeme exangue a ses enfants (qui eux n auront plus de pensions du tout !)
Réponse de le 28/10/2018 à 14:30 :
on peut aussi résoudre le problème du chômage.

Avec 3 millions de salariés en plus on résout presque tout: le financement de la retraite, le déficit budgétaire de l'état, le trou de la sécu et évidemment l'indemnisation du chômage.

Curieusement les gouvernements successifs préfèrent s'attaquer aux effets du chômage plutôt qu'au chômage lui-même.

C'est en effet que le chômage de masse a des avantages pour les classes dirigeantes. On contrôle mieux les salariés, on peut modérer leurs prétentions salariales et il y a un vivier de recrutement abondant et renouvelé.
Au nom de la lutte contre le chômage on a pu démonter une grande partie des droits sociaux acquis depuis des années voire des décennies (1936). Le contrôle social de l’État sur les individus n'a jamais été aussi complet... et qui contrôle l'Etat?
a écrit le 27/10/2018 à 17:42 :
les retraites du secteur privé ne relèvent pas du budget de l'Etat . il faut en instruire la ministre Buzin .
a écrit le 27/10/2018 à 15:47 :
une équipée dilettante qui se dit en marche ! mais bien en marge de la société et isolée . combien leur reste il de supporter ?
a écrit le 27/10/2018 à 14:24 :
"revaloriser en deçà de l'inflation", et bien c'est "dévaloriser"... pas la peine de tourner autour du pot.

Le titre correct serait donc "l'Assemblée Nationale dévalorise les retraites"
Réponse de le 27/10/2018 à 23:03 :
pas vraiment car les retraites augmentent quand meme (en nominal). Vu qu on est le seul pays du monde ou les retraites ont un niveau de vie superieur aux actifs qui les financent, c est une bonne (et saine) nouvelle.

c est sur que pépé va pas etre content mais s il se dit que sa cure est encore payee par le contribuable ainsi que sa prothese de hanche, il devrait relativiser
Réponse de le 28/10/2018 à 12:56 :
Parce que vous seriez naîf au point de penser que le niveau de vie des actifs va augmenter parce qu'on appauvrit les retraité(e)s ?
a écrit le 27/10/2018 à 14:21 :
Heureusement l 'Etat a repris à sa charge quelques dizaines de milliards de déficit de la SNCF.
a écrit le 27/10/2018 à 13:08 :
Absolument necessaire. Maintenant il faut revoir les allocations familiales qui incitent des familles incapables d'éduquer leurs enfants à la natalité.
Réponse de le 27/10/2018 à 14:32 :
Mort de rire...
Ce n’est pas avec les miettes que donne la CAF que les familles vont éduquer leur progéniture...correctement.

Ceux qui sont incités par ça sont «  inconscients « 

Après tous les gouvernements confondus acceptent bien d’indemniser une jeune de 16 ans qui veut plus étudier et qui adhère au statut de «  femme isolée « 
Encore une ineptie pour enfermer » la femme » dans des prisons...sociales... souvent sous la domination d’un autre jeune ... déscolarisé et qui consomme de la drogue des fois ou autre...( violence et abus...)

Avoir un enfant c’est un contrat à vie et c’est un acte réfléchit , c’est une vie ... est ce que les gens ont conscience de «  ça »
Ceux qui sont éduqués «  oui »
Les autres sont déjà dans des prisons «  dans leur tête « 


Nous avons tous nos responsabilités dans cette société...
Réponse de le 27/10/2018 à 14:59 :
" éduquer leurs enfants à la natalité."...

L'accouchement sans douleur en primaire, c'est pas un peu prématuré?
a écrit le 27/10/2018 à 12:41 :
Et ce dans la nuit de vendredi à samedi, en pleine vacances scolaires. Hahaha. Aucun courage, aucune décence...
Classe politique à gerber
a écrit le 27/10/2018 à 11:59 :
Effectivement ce sont des choix de favoriser les plus faibles dans une société : pour les LREm : les plus faibles sont les étudiants et les retraités à partir de 60 ans...

Les âges intermédiaires n’ont pas le choix que d’être actifs et n’ont pas le droit d’être malades puisqu’ils ont «  une carapace «  de «  superman « ou superwoman »

Ce sont «  des choix » qu’assumeront toute la famille LREM aux prochaines élections présidentielles et aux régionales et municipales , même européennes...

Ça donne «  un bon point à l’opposition « 

Privilégier une politique qui lamine la santé des populations à long terme n’est pas une bonne politique

Arrêtez d’être des comptables soyez des politiciens en ayant une vision large , longue , réelle, pérenne mais pour tous LES citoyens et citoyennes de France , pas d’exclusion.
Réponse de le 28/10/2018 à 11:43 :
"Arrêtez d’être des comptables soyez des politiciens en ayant une vision large , longue , réelle, pérenne mais pour tous". C'est à mourir de rire. Les déficits de ces 40 dernières années et l'énorme dette accumulée sont bien l'héritage de ceux qui ont eu à vos yeux une vision longue et pérenne. Cela doit expliquer la pérennité de la dette et des impôts qui vont avec.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :