Stations de ski : les entreprises de sport d'hiver pourront recourir au chômage partiel

 |  | 318 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Denis Balibouse)
La mesure va ainsi concerner les saisonniers qui font l'objet d'une reconduction du contrat de travail" ou ceux qui disposent d'une promesse d'embauche, a précisé le ministère du Travail, après avoir annoncé la fermeture des remontées mécaniques.

Le dispositif de l'activité partielle va être étendu aux entreprises du secteur des sports d'hiver, alors que les remontées mécaniques seront fermées dans les stations de ski pour les fêtes de fin d'année, a annoncé le ministère du Travail lundi dans un communiqué.

"Afin de permettre sans tarder aux professionnels du secteur de sécuriser les embauches de saisonniers, le gouvernement a décidé d'octroyer le bénéfice de l'activité partielle aux entreprises concernées jusqu'à la reprise d'activité dans les stations", a déclaré le ministère.

Lire aussi : Stations de ski : quels impacts sur les investissements ?

Les travailleurs saisonniers peuvent bénéficier de ce dispositif s'ils ont déjà été embauchés la saison dernière et "font l'objet d'une reconduction du contrat de travail" ou s'ils disposent d'une promesse d'embauche signée avant le 1er décembre pour la saison 2020-2021.

Jeudi, le premier ministre Jean Castex avait annoncé l'ouverture des stations de ski pour la période des fêtes de fin d'année mais assortie d'une interdiction des remontées mécaniques.

Lire aussi : Garantie jeunes, stations de ski, commerces... toutes les annonces de Castex


Une annonce "incompréhensible" pour les professionnels d'un secteur qui pèse pour 10 milliards d'euros de retombées économiques et 120.000 emplois saisonniers selon l'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM).

Il est "bien préférable d'envisager une réouverture courant janvier dans de bonnes conditions", a précisé le ministère du Travail.

"Nous avons bien conscience que ce décalage est un coup dur pour l'activité économique des stations de montagne", a assuré la ministre du Travail Élisabeth Borne dans le communiqué.

Mais le recours à l'activité partielle "permettra ainsi de sécuriser les recrutements des saisonniers en vue de la réouverture des stations et de faciliter le redémarrage quand l'activité pourra repartir", a-t-elle ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2020 à 9:49 :
On peut rappeler quel le chômage partiel lié à la Covid-19 a des répercussions sur la retraite. L'indemnité versée dans le cadre d'un dispositif de chômage partiel ne fait pas l'objet de cotisations sociales. Elle ne rapporte donc pas de droits à la retraite.
a écrit le 01/12/2020 à 6:29 :
C'est très bien.Mais..pendant ce temps là..... les Suisses avide en profiteront...

Bonne journée à vous l'équipe
René CARRARA

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :