Un chef d'entreprise sur quatre est en souffrance !

 |   |  424  mots
Selon la Fondation MMA Entrepreneurs du Futur, un entrepreneur sur quatre juge que son état de santé s’est détérioré ces cinq dernières années,
Selon la Fondation MMA Entrepreneurs du Futur, un entrepreneur sur quatre juge que son état de santé s’est détérioré ces cinq dernières années, (Crédits : Wikimedia Commons)
Selon le sondage réalisé par la Fondation MMA Entrepreneurs du Futur, qui interroge les dirigeants de PME sur leur état de santé physique et morale, 25% d'entre eux estiment que celui-ci s'est dégradé au cours des cinq dernières années.

La reprise est en cours, assure-t-on à Bercy. Le PIB progresserait de 1,5% cette année, soit 0,4 point de plus qu'en 2016. Mais à quel prix ? Selon une étude réalisée par OpinionWay, pour la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur auprès d'un échantillon de 1.504 dirigeants d'entreprises, c'est au prix d'une dégradation de l'état de santé des chefs d'entreprises.

Précisément, un entrepreneur sur quatre juge que son état de santé s'est détérioré ces cinq dernières années. Pour 58% des chefs d'entreprises, le stress représente la principale raison de cette dégradation de leur santé. "Ils étaient seulement 38% à dresser ce constat en 2015 ! ", précise cette enquête. Sans surprise, ils sont 72% à estimer que ce stress, particulièrement plombant pour les managers de PME et pour les exploitants agricoles, se révèle néfaste pour leur santé. Sans rire !

Les problèmes de trésorerie, source première de stress

Quelles sont les origines de ce stress ? Dans 59% des cas, il s'explique par le manque de trésorerie. Rappelons que le retard de paiement moyen s'est établi à 11,6 jours au troisième trimestre 2016, selon le rapport 2016 de l'Observatoire des délais de paiement. Certes, c'est deux jours de moins qu'en 2015. Néanmoins, ce sont des délais hors-la-loi ! En effet, comme le prévoit la loi de modernisation économique (LME), votée en 2008 et entrée en application en 2009, les entreprises ont 60 jours pour s'acquitter de leurs factures...

Les incertitudes sur l'avenir de l'activité de l'entreprise (55%) ou une surcharge de travail (56%) sont également des sources importantes de stress.

De fait, la gestion de ce stress est un véritable enjeu. Heureusement, les entrepreneurs commencent à s'ouvrir à la possibilité de se faire aider. Selon cette étude, près d'un tiers avoue ressentir parfois le besoin d'être accompagné dans la gestion du stress.

Quand santé et performance sont corrélées

Le problème, c'est que santé et performance sont corrélées. Certes, nos chefs d'entreprises s'estiment en forme olympique. En effet, selon opinion Way et la Fondation MMA, 96% des personnes interrogées jugent leur état de santé général bon, voire très bon. Un état de santé qu'ils lient à leur forme physique (90%), à un bon équilibre vie professionnelle/vie personnelle (89%), à leur moral (87%) mais aussi à la santé de leur entreprise (70%).

Néanmoins, plus d'un dirigeant sur quatre pointe les problèmes de santé comme facteur négatif sur leur performance. Or, la part des répondants qui déclarent ne pas éprouver de douleurs particulières augmente: 25% en 2017 contre 20% en 2016...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2017 à 8:22 :
d'ou l'interet de revoir le numerus clausius !!!
a écrit le 13/04/2017 à 14:56 :
Tous les entrepreneurs sont passes par la.J ai ferme mon entreprise cree dans l enfer francais. Je suis maintenant installe dans un pays ou regne le liberalisme. Que du bonheur. En France, l elite est incapable de creer une entreprise. Ca fait froid dans le dos.
Réponse de le 14/04/2017 à 8:00 :
ah !!! l'enfer français que d'excuse pour échapper à l'impôt.
a écrit le 13/04/2017 à 14:30 :
En résumé en France, il n'y a plus que des souffreteux, des dépressifs, des résignés, des stressés, des mal éduqués, des suicidés, des retraités..............Mais qui voudrait être Président d'un tel pays, je me le demande ?
a écrit le 13/04/2017 à 10:32 :
Un chef d'entreprise sur quatre est en souffrance !

résumons les bilans des gouvernements Chirac/Raffarin/DeVillepin puis SarkozyFillon puis Hollande/Valls/Macron

25% de 3,14 millions d'entreprises marchandes non agricoles implantées en France

celà fait

785 000 chefs d'entreprises en souffrance
8 000 000 de travailleurs pauvres
6 000 000 de chômeurs
515 000 exploitations agricoles en désespérance

total : 15 300 000 familles dans la mouise la plus totale

c'est cela la situation laissée par les candidats Macron poulain de Hollande/Valls + Fillon poulain de Sarkozy/Wauquiez/Larcher/Accoyer/Pécresse/Baroin

Le jour du vote des Présidentielle, les Français ont de quoi bien réfléchir !!!
a écrit le 13/04/2017 à 10:22 :
Et si par bonheur votre entreprise arrive à survivre (très peu probable), le jour de la revente le fisc vous adressera systématiquement un contrôle fiscal avec soupçons de fraudes multiples à la clef. Pour les Pme, il faudra s'armer d'experts financiers et d'avocats.
Ah la belle vie de fonctionnaire !
a écrit le 13/04/2017 à 10:19 :
Merci pour l'article. Dommage qu'il soit trop timide et que le sujet ne soit pas plus étoffé car c'est un enjeu crucial de reconnaitre qu'une entreprise quelque soit son secteur d'activité peut mourir du fait que son dirigeant va mal. On ne peut pas manager correctement et prendre des décision si le mental et le corps craque ! j'en ai fait l'expérience c'est affreux et angoissant de ne plus être maître de soit même, de ne plus arriver a réfléchir de façon dynamique. on se voit mais on ne se reconnait plus ! j'ai fait un burn out doublé d'une dépression et j'ai eu des conséquences sur ma santé au détriment de mon projet professionnel malgré tout mes efforts et les vitamines que ingurgité pour essayer de me booster (inefficace dans de tel cas). Les médecins ne prennent pas tous au sérieux la gravité de la chose. Ni les administrations et les juges. Vous broyez tout d'un coup du noir vous pensez au suicide, vous vous fermez comme une boule (amorphe), plus le gout de rien, agressif etc... sur le corps les fameux risques psychosociaux (perte défenses immunitaires, fatigues exagérés, membres et muscles qui cassent pour un rien, malades a répétition (angines, bronchites etc). quand aux aides sérieuses elles sont rares et dure a trouver (aide entreprise sur le net et sérieux et a votre écoute)
a écrit le 13/04/2017 à 10:18 :
"Un chef d'entreprise sur quatre est en souffrance !"
"96% des personnes interrogées jugent leur état de santé général bon, voire très bon".

Faut savoir.
a écrit le 13/04/2017 à 9:38 :
Merci pour cette information dont aucun média ne parle alors que pourtant paraissant tellement logique.

Les actionnaires milliardaires eux, dont dépendent bien souvent ces chefs d'entreprises, vivent très bien par contre le fait d'imposer du stress à tout le monde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :