109,4 milliards de dollars transférés par les migrants européens vers leur pays d'origine

La majorité des fonds reçus est utilisée pour des biens essentiels (nourriture, vêtements, logement, éducation et santé), d'après une étude du Fonds international pour le développement agricole. Ces fonds bénéficient à plus de 150 millions de personnes dans le monde.
L'Afrique du Nord et l'Asie centrale sont les régions qui dépendent le plus des envois de fonds en provenance d'Europe.
L'Afrique du Nord et l'Asie centrale sont les régions qui dépendent le plus des envois de fonds en provenance d'Europe. (Crédits : PASCAL LAUENER)

Les travailleurs migrants qui vivent en Europe ont transféré en 2014 109,4 milliards de dollars dans leurs pays d'origine, a indiqué lundi 15 juin dans un rapport le Fonds international pour le développement agricole (FIDA).

Les transferts apportent "une aide précieuse à plus de 150 millions de personnes dans le monde", souligne l'agence onusienne dont le siège est à Rome, dans cette publication.

Les pays occupant les six premières places sont les suivants : la Fédération de Russie (20,6 milliards de dollars), le Royaume-Uni (17,1 milliards), l'Allemagne (14 milliards), la France (10,5 milliards), l'Italie (10,4 milliards) et l'Espagne (9,6 milliards). Ils représentent environ 75% de tous les envois en provenance d'Europe, précise le FIDA.

Les Balkans reçoivent le plus

Côté pays destinataires, en 2014, environ un tiers des envois de fonds en provenance d'Europe, soit 36,5 milliards d'USD, étaient destinés à 19 pays des Balkans, de la Baltique et d'Europe orientale, y compris 10 États membres de l'Union européenne.

Le rapport indique que, sur les 19 pays européens destinataires d'envois de fonds, 9 sont les pays qui dépendent le plus des envois de fonds en provenance d'Europe: ainsi, ces envois représentaient 22% du PIB pour la Moldavie et 17% pour le Kosovo.

L'Afrique du Nord et l'Asie centrale les plus dépendantes

Les deux tiers restants, soit 72,9 milliards d'USD, ont été envoyés à plus de 50 pays en développement non européens. L'Afrique du Nord et l'Asie centrale sont les régions qui dépendent le plus (par rapport au pourcentage du PIB que représentent les fonds) des envois de fonds en provenance d'Europe.

La majorité des fonds reçus est utilisée pour des biens essentiels -nourriture, vêtements, logement, éducation et santé. Des études montrent cependant qu'il serait possible de consacrer jusqu'à 20% des fonds à l'épargne, aux investissements ou au remboursement de prêts consentis pour monter de petites activités, conclut le FIDA.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 19/06/2017 à 19:30
Signaler
si vous voyez les investissements fonciers sur le Maghreb que font les résidents en Europe , vous réviseriez votre jugement .

à écrit le 15/06/2015 à 21:14
Signaler
Ne peut on taxer cet argent qui part à l'étranger ? 50% me parait raisonnable.

le 15/06/2015 à 22:52
Signaler
Vous devez surement avoir raison, les grandes familles qui se soutiennent, et travail dur chaque jour pour subvenir et aider leur famille resté aux pays devrait voir leur dur labeur ( alors qu'ils sont déjà payer au lance pierre pour certains sans pa...

le 16/06/2015 à 7:44
Signaler
Il y a aussi les frontaliers français, 200'000 en Suisse seulement, sans compter le Luxembourg et l'Allemagne, qui renvoient env. EUR 16 Mia en France, autre pays destinataire au côté de l'Afrique et les Balkans. On pourrait aussi les taxer de 50 %, ...

à écrit le 15/06/2015 à 18:33
Signaler
bêtement on peut se poser la question de l'origine des fonds....et aussi de savoir si ces gens la dans les pays européens payent des impots.....je sais qu'il faut etre généreux mais ces flots d'argent (souvent en liquide avec des organisations parfoi...

le 15/06/2015 à 19:37
Signaler
Mais franchement , c'est un tissu d'âneries ce que vous dites ... Si on peut le calculer c'est qu'ils utilisent un circuit classique : Swift , western union etc.... C'est le reste que l'on ne peut identifier et qui n'est pas évoqué .... Il s'agit de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.