Au sommet de l'OTAN, Trump accuse l'Allemagne d'être "totalement contrôlée" par la Russie

 |   |  630  mots
Au sommet de l'OTAN ce matin, Merkel s'est retrouvée dans le collimateur du président américain : Si vous regardez bien, l'Allemagne est aux mains de la Russie. Ils se sont débarrassés de leurs centrales à charbon, de leurs centrales nucléaires. La majeure partie du pétrole et du gaz en Allemagne provient de Russie. Je pense que l'Otan doit regarder cela de plus près, a-t-il déclaré, en appelant ses partenaires stratégiques à un rééquilibrage des engagements en termes de dépenses de défense.
Au sommet de l'OTAN ce matin, Merkel s'est retrouvée dans le collimateur du président américain : "Si vous regardez bien, l'Allemagne est aux mains de la Russie. Ils se sont débarrassés de leurs centrales à charbon, de leurs centrales nucléaires. La majeure partie du pétrole et du gaz en Allemagne provient de Russie. Je pense que l'Otan doit regarder cela de plus près", a-t-il déclaré, en appelant ses partenaires stratégiques à un rééquilibrage des engagements en termes de dépenses de défense. (Crédits : Reuters)
Faisant référence au projet de gazoduc Nord Stream 2, qui doit relier la Russie à l'Allemagne via la Baltique, un projet qui inquiète Washington, le président américain a profité du sommet de l'OTAN pour fustiger l'Allemagne déclarant qu'il était "très inapproprié" que les Etats-Unis payent pour la défense des Européens contre la Russie, tandis que la riche Allemagne négocie des contrats gaziers avec Moscou dans son dos.

Donald Trump a accusé mercredi l'Allemagne d'être "aux mains de la Russie" et lui a demandé d'augmenter immédiatement ses dépenses de défense, conformément à l'engagement des pays membres de l'Otan de porter leurs dépenses militaires à 2% du PIB.

S'exprimant lors d'une conférence de presse au premier jour d'un sommet de l'Otan à Bruxelles, le président américain a déclaré qu'il était "très inapproprié" que les Etats-Unis payent pour la défense des Européens contre la Russie alors que le pays le plus riche d'Europe, l'Allemagne, négocie des contrats gaziers avec Moscou.

"Nous protégeons l'Allemagne, nous protégeons la France, nous protégeons tous ces pays. Et certains d'entre eux vont signer un contrat de gazoduc avec la Russie et des milliards de dollars vont dans leurs caisses", a-t-il déclaré aux côtés du secrétaire général de l'alliance atlantique, Jens Stoltenberg.

Donald Trump fait référence au projet de gazoduc Nord Stream 2, qui doit relier la Russie à l'Allemagne via la Baltique, un projet qui inquiète Washington.

"Donc nous sommes supposés vous protéger contre la Russie et vous lui donnez des milliards de dollars, je pense que c'est très inapproprié", a-t-il poursuivi.

"Si vous regardez bien, l'Allemagne est aux mains de la Russie. Ils se sont débarrassés de leurs centrales à charbon, de leurs centrales nucléaires. La majeure partie du pétrole et du gaz en Allemagne provient de Russie. Je pense que l'Otan doit regarder cela de plus près".

L'Allemagne fait beaucoup pour l'OTAN rappelle Merkel

La chancelière allemande n'a pas tardé à réagir aux propos de Donald Trump, rappelant que durant sa jeunesse, l'Allemagne de l'Est était contrôlée par l'URSS.

"J'ai vécu moi-même à une époque où une partie de l'Allemagne était aux mains de l'Union soviétique", a dit Angela Merkel à son arrivée au sommet.

Elle a poursuivi

"L'Allemagne fait beaucoup pour l'Otan (...) c'est le deuxième plus grand fournisseur de soldats, la majeure partie de notre capacité militaire est affectée à l'Otan et jusqu'à aujourd'hui, nous avons un engagement fort en Afghanistan, où nous défendons aussi les intérêts des Etats-Unis."

Angela Merkel devait s'entretenir avec Donald Trump en marge du sommet plus tard dans la journée. La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, estime, elle aussi, que l'Allemagne n'est pas prisonnière de la politique russe.

"Nous avons beaucoup de divergences avec la Russie, sans le moindre doute", a déclaré Ursula von der Leyen lors d'une conférence de presse en marge du sommet. "Il ne fait aucun doute non plus qu'il faut maintenir le dialogue entre pays ou alliances et adversaires".

Le président américain a appelé de nouveau ses alliés de l'Otan à augmenter leurs dépenses militaires, lui qui dénonce fréquemment un "partage du fardeau déséquilibré".

L'Allemagne accusée d'être riche... et pingre

"L'Allemagne est un pays riche, ils parlent d'augmenter un tout petit peu (leurs dépenses) d'ici à 2030. Et bien ils peuvent les augmenter immédiatement, demain, sans aucun problème", a-t-il déclaré.

Selon des chiffres publiés mardi par l'Otan, en 2017 seuls les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Estonie, la Grèce et la Pologne ont atteint les 2% du PIB en matière d'effort de défense. L'Allemagne y consacre quant à elle 1,2% de son PIB.

Pour le secrétaire général de l'Otan, tous les membres de l'alliance s'accordent sur le fait que les dépenses doivent être mieux partagées.

"Malgré les désaccords, j'espère que nous allons nous entendre sur les fondamentaux, qu'ensemble nous sommes plus forts que séparément", a dit à la presse Jens Stoltenberg.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2018 à 1:13 :
Bonjour je ne suis pas un fan de trim mais sur ce sujet j'avoue qu'il est dans le vrai un deuxième approvisionnement en pétrole serait une très bonne chose pour le.allemagne.et par déduction pour toute l'Europe.
a écrit le 13/07/2018 à 16:57 :
"Pour le secrétaire général de l'Otan, tous les membres de l'alliance s'accordent sur le fait que les dépenses doivent être mieux partagées."

Donc TRump a encore raison, encore un article qui le critique alors que l'information lui donne raison.

Hé les gars ça commence à devenir un sacré numéro d'acrobates votre truc là...
a écrit le 13/07/2018 à 8:53 :
Macron:" Génial la réunion sur l'Otan, tout va bien !" :D

N'oublions pas que sous Obama nous avons découvert que Merkel était surveillée par les autorités américains, cet acharnement contre l'allemagne ne peut pas se résumer à une agression vis à vis de la vieille oligarchie nauséabonde allemande qui ne cesse de croitre, certes cela doit jouer mais il est évident que cette terrible dépendance énergétique ne peut qu'être empoisonnée.

Merkel n'ayant aucun pouvoir politique, que Poutin en ai profité pour avancer ses pions semble logique.

C'est le problème dramatiques de nos dirigeants politiques serviteurs des marchés financiers, ils n'ont aucune légitimité car totalement dénués de marge de manœuvre et donc de puissance
a écrit le 13/07/2018 à 1:00 :
l europe doit assurer seule sa defense avoir sa propre armée indépendante de la russie
et des usa l union européenne dispose d une industrie d armement largement suffisante pour se constituer une armée puissante et moderne indépendante pour defendre ses interets
a écrit le 11/07/2018 à 18:34 :
Après autant d'insultes il est temps pour les pays de l'UE de quitter l'OTAN et de s'organiser pour se défendre contre la Russie et surtout les USA.

Personne ne demande à Trump de protéger l'Allemagne et l'Europe.

Il protège l'Europe car c'est leur zone d'influence et en tire un avantage stratégique de même pour le Japon et la Corée.
a écrit le 11/07/2018 à 16:35 :
Que l'Europe quitte l'Otan et singulièrement la France...
a écrit le 11/07/2018 à 16:19 :
Sur le fond, Donal Trump a raison. L'Allemagne devrait augmenter son effort de dépense et le porterà 2% de son PIB. Effectivement, il y a toujours ce traumatisme du passé qui fait que c'est compliqué mais il faut s'y mettre Mme Merkel. Mais merci de ne pas tomber dans le travers d'acheter du matériel américain hors de prix (exple: programme F35) pour contenter le Donald.

Sur la forme, j'avoue ne pas comprendre l’attitude de Donald Trump. Il traite ses partenaires historiques comme des vassaux, il a toujours montré qu'il appréciait Poutine, il est englué indirectement dans problèmes judiciaires d'intervention de la Russie dans la campagne électorale, il envoie un tweet aujourd'hui où il dit que les Etats-Unis payent pour la défense des Européens contre la Russie => donc la Russie est un grand méchant, et juste après ce sommet de l'OTAN, il va voir Poutine. Que va-t-il dire à Poutine ?
Réponse de le 11/07/2018 à 19:20 :
Avec 2% de son PIB pour la défense, l'Allemagne aurait à elle seule un plus gros budget que la Russie....Pour quoi faire????

Il est temps d'avoir une défense européenne et d'établir un plan cohérent, pas la peine d'aligner des chiffres qui ne veulent rien dire.

D'ailleurs Trump demande maintenant un objectif de 4% du PIB....n'importe quoi.
a écrit le 11/07/2018 à 16:07 :
Le maître mot est que si l'on veut supprimer son chien, on l'accuse de la rage! Et si l'on veut supprimer l'OTAN, il faut bien trouver un début de culpabilité chez ses membres!
a écrit le 11/07/2018 à 15:17 :
trump a raison . ses arguments sont logique, depuis des décennie les américains ont fait les plus gros efforts en terme de défense militaire. à chaque intervention de l'otan c'est toujours les américains qui risquent leurs vie , les autres pays ne font qu'acte de présence. tout cela à un coup , de nombreux pays, Allemagne compris, baissent volontairement leurs dépenses militaire, se disant que les américains viendront les défendre des le moindre soucis. la réaction de trump est logique même si il l'exprime d'une façon assez extrême.
Réponse de le 11/07/2018 à 21:40 :
tous « les militaires de l’otan »( armées internationales) risquent leur vie ( c’est leur choix de carrière aussi)
et il n’y a pas que les militaires Américains.
M. Trump vaudrait une Amérique des années 1960 ( économique et politiquement ) : ce n’est pas possible.
Réponse de le 11/07/2018 à 23:57 :
Laisser penser que, je cite : "à chaque intervention de l'otan c'est toujours les américains qui risquent leurs vie" laisse rêveur devant votre naïveté. Nul doute que si vous alliez exprimer cette opinion devant les veuves de soldats français elles y seront très réceptives. Quant à ces pauvres Américains à qui tout le monde en veut, vous oubliez un tout petit détail : ce sont souvent les créatures qu'ils avaient eux-mêmes créées qui se sont retournées contre eux (Ben Laden, pour ne citer que lui).
Penser que les Américains viendront défendre qui que ce soit relève du voeux pieux. Ils ne se bougeront que si leurs propres intérêts sont en jeu.
a écrit le 11/07/2018 à 14:13 :
pourquoi il ne prend pas «  une année sabbatique » ?
ça va faire des vacances à tous et toutes...et en plus «  gratos »
a écrit le 11/07/2018 à 13:40 :
Les américains n'interviendraient de toute façon que dans la mesure où leurs propres intérêts seraient touchés

Ils bénéficient par ailleurs de l'achat d'une grande quantité de matériel militaire de la part des européens pour des raisons de compatibilité des matériels au sein de l' OTAN

Les européens se doivent de résister au dictat du Président américain
Réponse de le 11/07/2018 à 19:19 :
En plus, les américains favorisent leur industrie des armes avec les contraintes ITAR pour l'industrie européenne !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :