Avion russe abattu : malgré la faute de l'armée syrienne, la Russie menace Israël de représailles

 |   |  636  mots
L'Iliouchine Il-20 est un quadrimoteur russe de transport militaire.
L'Iliouchine Il-20 est un quadrimoteur russe de transport militaire. (Crédits : Kirill Naumenko / via Wikipedia (CC BY-SA 3.0))
Ce mardi matin, la Russie accusait directement la France et Israël d'être responsables de la mort des 14 personnes (15 en fait) qui se trouvaient à bord d'un de ses avions militaires abattu alors qui volait au large de la Syrie. La France avait démenti catégoriquement, Israël à son habitude ne faisant aucun commentaire. Mais les États-Unis avaient pointé du doigt un tir fautif de la défense antiaérienne syrienne. En début d'après-midi, la Russie a fini par en convenir mais rejette quand même la faute sur Israël.

[ Article publié le 18.09.2018 à 9:17, mis à jour à 13:48 avec nouvelle version russe]

Après avoir accusé dans un premier temps Israël et la France, le ministère russe de la Défense admettait finalement en début d'après-midi que l'appareil russe disparu des écrans radar cette nuit en Syrie, un Iliouchine Il-20, qui transportait 15 soldats, avait effectivement été abattu par une batterie antiaérienne de l'armée syrienne mais de façon accidentelle, confirmant ainsi très exactement l'interprétation donnée précédemment par les services américains.

Pourtant, la Russie, s'appuyant sur le fait que l'armée syrienne avait abattu l'appareil de l'allié russe de façon accidentelle, persistait à accuser Israël d'être responsable de la destruction de cet avion de reconnaissance russe, et convoquait dans la foulée l'ambassadeur israélien à Moscou pour évoquer cet incident qualifié d'acte hostile.

Menaces de représailles russes contre Israël

Moscou estime que l'aviation israélienne a délibérément créé une situation "dangereuse" dans le secteur de Lattaquié, alors que l'avion russe s'apprêtait à atterrir sur la base de Hmeymim, située dans la province du même nom.

"Nous considérons comme hostile cette initiative de l'armée israélienne", a dit Igor Konachenkov, porte-parole du ministère, dans un communiqué. "Du fait des actes irresponsables de l'armée israélienne, 15 militaires russes ont trouvé la mort. Ce n'est absolument pas conforme à l'esprit du partenariat russo-israélien."

Dans une déclaration à la télévision russe, Konachenkov concluait en ces termes :

"Nous nous réservons le droit de réagir par des mesures équivalentes."

La France sortie du collimateur russe ?

La France, qui avait démenti être la cause de la disparition de l'avion russe en Syrie, ne semble donc plus être la cible des autorités russes.

"Nous démentons toute implication", avait déclaré à Reuters le colonel Patrik Steiger, porte-parole de l'état-major des armées françaises, face aux premières accusations russes.

Des F-16 israéliens et la frégate française "Auvergne", accusés ensemble

Pour mémoire, ce mardi matin, à Moscou, le ministère russe de la Défense avait annoncé que l'un de ses avions militaires avec 15 personnes à bord avait disparu des écrans radar à environ 35 km des côtes syriennes, alors que les forces israéliennes et françaises menaient cette nuit des frappes aériennes contre des objectifs dans le pays.

Le ministère russe de la Défense avait déclaré que l'avion retournait à la base aérienne russe de Hmeymim, située dans la province syrienne de Lattaquié quand il a disparu des écrans radar vers 23h00, heure de Moscou (20h00 GMT).

"La trace de l'Il-20 sur les radars de contrôle aérien a disparu lors d'une attaque par quatre avions israéliens F-16 sur des installations syriennes dans la province de Lattaquié", a indiqué le ministère selon l'agence Tass, l'agence officielle d'information de la Russie.

Mais l'accusation s'était faite beaucoup plus précise pointant du doigt une possible responsabilité directe de l'armée française :

"Parallèlement, les radars du contrôle aérien russe ont détecté des tirs de roquettes à partir de la frégate française Auvergne repérée dans ce secteur."

Le sort des 15 personnes à bord de l'avion manquant reste inconnu. Une opération de sauvetage a été organisée à partir de la base de Hmeymim, a indiqué le ministère.

Un "tir ami" : l'interprétation des États-Unis était la bonne

Tôt ce matin, pour répondre aux accusations russes frappant la France et Israël, les États-Unis avaient affirmé que, d'après leurs observations, l'avion, un turbo-propulseur Iliouchine Il-20, avait été abattu par inadvertance par l'artillerie anti-aérienne du gouvernement syrien, qui faut-il le rappeler est l'allié de Moscou.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2018 à 11:42 :
Aujourd'hui, grâce à la pluralité des informations sur internet et des témoins directs qui prennent des photos et vidéos, chacun peut se rendre compte à quel point les médias mainstreams mentent et usent d'euphémismes pour camoufler la vérité. Votre titre est un mensonge pur et simple, vous travaillez pour le MOSSAD ? Vous êtes financés par Israel ? Je me pose sérieusement la question. Je cherche des informations sur google et je ne tombe que sur des fake-news de nos cher médias français sustentés à coup de perfusions du contribuable.
La VÉRITÉ sur cette affaire est que les s-200 Syriens datent de l'union soviétique et ne possèdent pas de système FOE (friend or ennemy), l'aviation Israélienne en parfaite connaissance de cause s'est servie de cet avion Russe, plus massif, pour dérouter les missiles sur lui. De plus, Moscou n'a été informé de l'attaque Israélienne qu'une minute avant et les coordonnées transmises par Israel étaient fausses. L'avion russe, induit en erreur, n'a pas pu sortir de ce traquenard. Moscou a publié une vidéo retraçant les événements, tout concorde ! J'invite le lecteur curieux à aller la visionner.
Ce n'est à aucun moment une faute de l'armée Syrienne.
Continuez de mentir, plus vous mentez et plus cela éveille les consciences. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous rendre compte de vos manœuvres et bientôt plus personne ne croira la moindre ligne de vos torchons.
a écrit le 20/09/2018 à 0:26 :
Un avion de moin déjà pour la Russie c'est déjà ça de moins pour la suite car tot ou tard cela va mal finir avec la Russie car le tsar joue trop à Staline sallie ave des criminels de guerre Bachar "logique hum
a écrit le 19/09/2018 à 18:21 :
Intéressant de voir à quelle vitesse et avec quelle précision les états impliqués ont identifié par qui a été abattu cet avion militaire.
Quant à l'avion civil abattu au dessus de l'Ukraine il y a quelques années il a fallu des années d'enquête et un démenti de la Russie ....
a écrit le 19/09/2018 à 16:39 :
La Russie en mode le loup et l'agneau!
a écrit le 19/09/2018 à 16:03 :
"malgré la faute de l'armée syrienne" qui est sous commandement russe (base de Khmeimim, près de Lattaquié), aïe....
Pourquoi ne pas peindre les avions ? Et mieux les reconnaitre.
a écrit le 19/09/2018 à 14:27 :
Quand vous avez subi 70 ans de communisme, vous êtes armés matériellement et moralement pour 3 guerres mondiales.
Continuons en France notre pâté de sable mais n’allons pas plus loin.
a écrit le 19/09/2018 à 12:44 :
Et oui, la (fausse) gue-guerre Russie - USA....

Certes indirecte, mais quand même !

Israël est un pays lèche-bottes des USA, un vrai petit toutou, pire que nos gvts européens, donc en s'y attaquant, la Russie attaque les US.

Preuve que la Russie est indépendante, pas comme nous malheureusement, avec en plus la Pologne qui veut en rajouter une couche !

En attendant, en tant que Président, il faut jouer la comédie hein....

Il y a pleins de petits articles qui montrent que Poutine et Trump ne sont pas de vrais adversaires:

http://www.atlantico.fr/decryptage/syrie-petrole-rouble-et-donald-trump-bienvenue-dans-monde-ou-vladimir-poutine-toutes-cartes-pour-revenir-au-centre-scene-2908950.html

https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/Les-liens-troubles-Donald-Trump-Vladimir-Poutine-2016-12-11-1200809644

http://www.lesoir.be/168407/article/2018-07-16/poutine-propose-trump-une-cooperation-dans-le-domaine-du-petrole-et-du-gaz-de
Réponse de le 19/09/2018 à 17:35 :
Israel un toutou des US ? vous rigolez ? c'est exactement l'inverse, et pour cause, oppenheimer, von neumann, feynman etc.... Tous boudhistes !
Le patron de l'armée de l'air us? Goldstein, un sosie de trotsky!
Réponse de le 19/09/2018 à 21:51 :
@cluis: Il y a bien des choses que vous ignorez.... Feindre d'être ennemis pour mieux diriger le monde et le conduire dans la direction voulue !

En plus il y avait un autre article qui parlait d'intérêts communs aux 2 hommes liés au pétrole... Malheureusement je n'ai pas pu remettre la main dessus.
a écrit le 19/09/2018 à 11:18 :
L'armée russe s'est, en effet, posée la question, en 1er lieu, de l'implication de la France ou d'Israël, car
- la frégate française "Auvergne" bombardait des cibles sur la ville de Lattaquié
- des avions de chasse israélien bombardait des cibles militaires syriennes.
Bien entendu, l'artillerie syrienne visait les avions israélien, l'avion russe était là au mauvais moment.
Réponse de le 19/09/2018 à 11:45 :
Vous affirmer sans preuve, cela serait fort étonnant de la part de la marine nationale d'ouvrir le feu sur une ville sans que l'on en sache plus...
Réponse de le 19/09/2018 à 12:06 :
C'est plutôt l'aviation Israëlienne qui était là au mauvais moment sauf si on trouve normal que ce pays soutienne les djihadistes en bombardant la Syrie.

Rien ne nous que ce ne soit pas intentionnel non plus, donc la Russie va devoir prendre extrêmement agressive pour protéger la vie de ses forces
Réponse de le 19/09/2018 à 12:06 :
C'est plutôt l'aviation Israëlienne qui était là au mauvais moment sauf si on trouve normal que ce pays soutienne les djihadistes en bombardant la Syrie.

Rien ne nous que ce ne soit pas intentionnel non plus, donc la Russie va devoir prendre des mesures très agressives pour protéger ses forces
Réponse de le 19/09/2018 à 12:12 :
Je retiens surtout que l'avion russe était là et que les syriens ont tiré quand même.
a écrit le 19/09/2018 à 9:06 :
La version israélienne, appuyée évidemment par les États-Unis, n'est absolument pas crédible. Si l'avion de transport russe a été abattu accidentellement par la défense syrienne, c'est en raison des circonstances provoquées par l'attaque de 4 F16 israéliens sur Lattaquié. L'attaque a eu lieu à basse altitude alors que l'avion russe se présentait à l'atterrissage, ce que ne pouvaient ignorer les pilotes de F16, dont l'un d'eux au moins, a profité de l'écran offert par l'avion russe pour se protéger de la DCA syrienne. Le rôle de la frégate française dans de la zone d'attaque restera sans doute inconnu.
Réponse de le 19/09/2018 à 9:19 :
L'avion russe était en phase d'atterrissage, oui, mais encore à 5.000m d'altitude. Les F16 israéliens étaient eux vraiment à basse altitude pour échapper le plus possible aux radars. Donc non, cette version ne tient pas non plus. Le plus crédible, c'est que pour abattre les missiles israéliens, la DCA syrienne a tiré des missiles en mode automatique et que l'un des missiles a accroché le gros Il-20 au lieu d'accrocher un missile israélien.
a écrit le 19/09/2018 à 8:40 :
"Nous nous réservons le droit de réagir par des mesures équivalentes."

En faisant quoi !? En espérant un tir accidentel israélien ??? :D

La Russie aussi est totalement en déclin c'est un fait hein, à part se regarder les muscles en faisant des pompes elle sait pas faire grand chose...
a écrit le 18/09/2018 à 21:58 :
Il faudrait peut être rappelé au journaliste qui a rédigé cet article qu'Israel intervient en Syrie en total illégalité vis à vis du droit internationale et viole la souveraineté de la Syrie comme les États-Unis par ailleurs.

Votre aveuglement dans le support des terroristes et de vos amis démocrates d'Arabie Saoudite du Qatar et des UAE vous ont permis d'exceller dans l'interprétation des faits et du droit à géométrie variable.
Réponse de le 18/09/2018 à 23:39 :
Poutine est présent en Crimée, Ukraine, Moldavie, Géorgie et soutient un dictateur, lui même fils de dictateur qui détiennent le pouvoir en Syrie de puis plus d'1 demi siècle alors votre "droit" vous pouvez vous le mettre où vous savez.
Réponse de le 18/09/2018 à 23:57 :
@@Rlote Poutine est là où il doit être en l' occurence en Syrie, mandaté et appelé par Assad, un représentant légalement élu. Vous vous asseyez aussi sur les élections ...?
Réponse de le 19/09/2018 à 13:47 :
Bonjour,
A ce jour seuls l’Égypte et la Jordanie ont signé un accord de paix avec l'état d’Israël.
La Syrie et l'état d’Israël sont toujours en guerre donc du point de vue du droit de la guerre (conventions de Genève ou de la Haye) ils peuvent légitimement se bombarder sous réserve d'utiliser un armement "autorisé" sur des cibles "autorisées" par ces conventions...
C'est cynique mais c'est comme cela.
Maintenant je suis très dubitatif sur le fait que 4xF16 puissent dissimuler leur écho radar derrière celui du Il-20 : Pas les même vitesses, pas les mêmes altitudes... Pas crédible.
Je crois plutôt à l'incompétence de la DCA Syrienne qui a tiré dans la précipitation...
Résultat, 15 paparazzi en train de faire du renseignement sur la frégate Auvergne à la baille. Paix à leurs âmes.
a écrit le 18/09/2018 à 19:31 :
Quand arrêtera-t-on de prendre la défense des islamistes en Syrie ? Une armée de métier, par rapport à la conscription, sert aussi à mener des guerres pour des causes "injustes"...
a écrit le 18/09/2018 à 18:15 :
Cependant, la Syrie accuse la frégate française l’Auvergned’avoir participé à la bataille, ce que Paris nie comme à son habitude. De nombreux satellites ont observé la bataille du 17 septembre et en conservent des enregistrements. L’Iliouchine Il-20 était un quadrimoteur à hélices qui menait une mission d’observation des forces occidentales dans la zone au moment où la bataille a débuté. L’étude des enregistrement montre que la France a bien tiré des missiles sur la Syrie un des avions israéliens s’est caché derrière l’appareil russe, de sorte qu’un tir syrien le visant a atteint l’Il-20. Le fait d’utiliser un avion d’un pays tiers pour se protéger de la DCA ennemie constitue un acte de guerre.
https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/09/18/syrie-israel-utilise-un-avion-militaire-russe-comme-bouclier/
C’est ce qu’a fait Israël à l’encontre de la Russie...
Réponse de le 18/09/2018 à 21:38 :
La France s'est impliquée en Syrie pour éviter que Daesh ne prenne le pouvoir, même si elle le fait à son corps défendant puisque ça a pour conséquence de maintenir Assad au pouvoir.

Et la France considère, non sans raison, que Assad est la cause première de cette guerre qui a commencé comme une guerre civile, et dont a profité Daesh pour s'implanter. De fait, sans le soutien russe le régime se serait effondré et rien n'est sûr pour le futur.

L'accusation russe est totalement farfelue. Daesh n'a pas d'aéronef et la France n'a aucune raison d'abattre un avion dans la région.

Ceci dit, la situation diplomatique est totalement dingue, à l'image des principaux protagonistes qui jouent du billard à trois bandes avec des alliances contre-nature, paradoxales et changeantes.

Vous mettez Assad, Netanyahu, Trump, Poutine et al-Baghdadi dans un bocal et vous secouez... et vous aurez les agités du bocal qui deviennent fous.
a écrit le 18/09/2018 à 17:31 :
La position des russes est intenable. Ils collaborent avec israel, oui ils collaborent, ont mis en place des protocoles pour éviter de se tirer dessus, les f16 ne devraient pas pouvoir frapper cette zone sinon et la russie est sensée défendre le territoire Syrien. Sans compter que ce double langage vis à vis de l'iran et du hezbollah les met encore plus en porte à faux.
Il va forcément y avoir des dissensions au sein de l'armée russe, cet épisode les ridiculise et cela risque de provoquer des changements important.
a écrit le 18/09/2018 à 17:14 :
Allez qu'ils fassent tout péter une bonne fois pour toute. Je me languis que le nouvel odre mondial soit en place.
a écrit le 18/09/2018 à 16:10 :
Il faut absolument que les États-Unis arrête de faire sa politique de crime dans le moyen Orient sous prétexte qu’elle protège ses intérêts en essayant de créer des mensonges et des conflits internes dans la zone d’autre part il faut que les Français et les Anglais est plutôt généralement les Européens doivent avoir leur propre force de dissuasion c’est-à-dire il faut avoir une indépendance totale des États-Unis et de la Russie il faut vraiment investir dans le domaine militaire et et le faire évoluer la dépendance des États-Unis était un couche marre délicat pour la France et il le serait pour toujours
a écrit le 18/09/2018 à 15:59 :
Heureusement que l'article a été mis à jour, ça remet en place les complotistes.
Les usa et l’Israël font comme les autres, ils ne font des coups bas que quand ça sert leurs intérêts or ils n'ont pas spécialement envie de se frotter aux russes.
Les russes ont la capacité de sérieusement compliquer les choses dans la région.
Le commentaire de "leader" me parait tout à fait pertinent, les russes vont certainement se servir du prétexte pour déployer davantage de moyens anti-aériens.
a écrit le 18/09/2018 à 15:52 :
Trajan reviens !!
a écrit le 18/09/2018 à 15:13 :
Poutine a déjà mis notre agriculture à genoux grâce aux "représailles" de notre bon Holland. Heureusement pour nous qu'il aime trop la France pour en faire plus...
a écrit le 18/09/2018 à 14:51 :
Informer c'est bien, en français c'est mieux....
a écrit le 18/09/2018 à 13:47 :
Comme c'est etrange. La Russie ns accuse et les USA nous defendent. Ils sont pas sensé etre amis leurs présidents ?! Si ca se nest pas un coup monté pour qu'on est une dette envers les USA..... Ou alors je suis parano ; )
Réponse de le 18/09/2018 à 15:33 :
Sa se votre problème se la guerre entre le criminel quend je pense eux son droit de vendre de arme pour tue des humains personnes ne les accuse se honte un jour il payron on ne presse mais leur fain sa approche l'armée qui garanti ta stabilité contre te ennemi eux aussi commence a trouvé de moin de fabrication de mêmes armé se la veux dire que la domination de Bad est proche
a écrit le 18/09/2018 à 13:04 :
Les frégates de type FREMM à laquelle appartient l'Auvergne possède des roquettes dans leurs armements ??

Je suppose que :
- soit il s'agit du canon de 76 mm
- soit c'est tout simplement une information inventée de tout pièce

de toute façon, à avoir voulu sauver la face dans cette histoire en lançant quelques missiles, on prête le flanc à servir de bouc émissaire.

Mais dans le grand public, on peut juste dire qu'on se sais rien, et ne pas croire sur parole.
Réponse de le 18/09/2018 à 14:53 :
Oui les frégates fremm sont équipé de missiles antiaérien aster 30, qui pourrait très bien servir a protéger les F-16 israéliens de la DCA syrienne
Réponse de le 18/09/2018 à 15:32 :
Si une frégate syrienne va au large de la mediteranée et lance des missiles sur une ville française vous l'accepterai?? Pourquoi vs defander daech et vs retorquer que vs êtes contre le terrorisme occuper vs des problèmes des francais .quel est votre probleme en Syrie?? Laisser le peuple syrien décide de ce qui le convient nes pas ce que vous appelé démocratie ou ypocratie .
Réponse de le 18/09/2018 à 17:12 :
@ L'ours
Eh bien les Aster-30 sont des missiles avec un booster éjectable pour atteindre Mach 4,5 en moins de 3,5 secondes.
Propulsés au propergol solide, ce sont des missiles anti-tout (anti-missiles de croisière, anti- balistiques, anti-missiles antinavires et anti-aéronefs dont drones)
Mais ce ne sont pas des roquettes, ni des croquettes !
les S200 et S300 moisis sont plus proches de la définition des roquettes que les Aster-30 !
Réponse de le 18/09/2018 à 20:18 :
Merci à Alain d pour votre réponse

Je faisais bien allusion à roquettes par opposition à des missiles. Pour le reste, les FREMM sont bien multi-mission, c'est leur nom.

Ironie du sort : entre temps j'ai lu que la première version russe parlait de missiles. Ce qui était déjà plus en phase avec l'armement de ces navires.
(ceux dont je parlais en indiquant que l'on a tendu le bâton pour servir de bouc émissaire étaient ceux lancés il y a quelques mois)

J'ignore s'il y a vraiment des enregistrements comme l'indique un post plus haut, mais si une des versions russes parle vraiment de roquettes, ça me fait quand même penser plus à une fake news à la va-vite qu'autre chose
a écrit le 18/09/2018 à 13:01 :
Il est confirmé que la frégate française tirait sur les militaires syriens?On n'a pas eu d'information officielle. Pourquoi la Russie ne ferme pas l'espace aérien sur Lattaquié à Israël?.Surtout que la base aérienne russe est située là-bas. Il n'y a pas d'iraniens ou l'hezbollah là-bas.C'est les bonnes relations de Poutine avec Netanyahou qui expliquent cela?.En plus le ministre de la défense d'Israël est d'origine russe. Il est tout à fait probable que l'avion de transport russe a été abattu, par erreur, par les syriens.
a écrit le 18/09/2018 à 12:44 :
Ces actes de mauvaises augures donnent l'opportunité à la Russie de fermer l'espace aérien syrien et ses environs à certains pays par ses missiles S300 et S400.
Ne pas oublier que ces missiles sont deja sur le territoires syrien et en état d'alerte...
a écrit le 18/09/2018 à 12:18 :
On nous dit qu'il n'y a plus d'argent mais on en trouve pour mener des opérations hasardeuses sur des installations syriennes de concert avec Israël dont on sait que ce pays ne fait pas dans le détail.
a écrit le 18/09/2018 à 11:45 :
Malheuresement dans les guerres il y a des bavures.

Les Russes decouvrent qu'a venir dans des zones ou il y a des puissances militaire avec différents interets il y a des risques.

Pauvre militaires, et peuples de ces contrés.
a écrit le 18/09/2018 à 11:13 :
En tout cas, à la lecture des quelques commentaires, on voit à quel point l'intox médiatique pro-atlantiste fonctionne bien. Il fut un temps où ces attitudes de repli sur soi, d'abandon de souveraineté et de suivisme inconditionnel d'un "allié" sans
concession qui confond alliance et subordination étaient qualifiées de "collaborationnisme"...
a écrit le 18/09/2018 à 11:12 :
Que faisions nous dans cette galère? Pour de mauvaise raison bien entendue! Occuper des territoires par le chaos plutôt que par une armée est une solution de facilité pour les occidentaux!
a écrit le 18/09/2018 à 11:10 :
Sans remonter à l'invasion du Golan syrien par Israël ni aux sources du présent conflit (rejet du projet de pipeline qatari permettant de joindre le gazoduc Southstream), il faut noter que l'action des Russes en Syrie n'a pour motivation que la protection de leur unique base navale à l'étranger et, accessoirement, la destruction de ISIS.
Parallèlement, l'action des occidentaux est bien plus confuse :
- abbatre une dictature laïc pour la remplacer par "autre" chose ?
- affaiblir la Russie (en faisant disparaître leur levier gazier);
- faire plaisir à nos riches clients du golf en soutenant des islamistes sunnites contre un pouvoir allié des chiites, quitte à en payer les conséquences sur notre sol ?
a écrit le 18/09/2018 à 10:33 :
Depuis quand un missile sol/sol même envoyé d'une frégate, pour toucher un cible terrestre se transforme en missile sol-air ?
Je ne suis pas spécialiste, mais nos amis russes, qui sont loin d'être idiots, ne feraient pas une telle confusion, si ce n'est pour mettre de l'huile sur le feu.
En revanche, il n'est pas improbable que les Syriens disposent de systèmes sol-air BUK, et qu'ils aient shooté l'avion russe en pensant descendre un avion israélien.
Réponse de le 18/09/2018 à 11:20 :
Une petite recherche vous aurait permis de voir que ce type de frégate est aussi équipée de missiles Aster anti aérien... Ce qui serait idiot, serait en effet que nos navires ne puissent avoir de défenses anti aériennes.
Réponse de le 18/09/2018 à 12:34 :
@Atlee
Dans le cas qui nous occupe, dans ce théâtre d'opérations, je voyais plus nos frégates utiliser des missiles pour des frappes au sol, plutôt que d'utiliser des missiles pour frapper des aéronefs dans l'espace aérien syrien, sachant en plus qu'il y a des avions russes. Je pense que nous sommes assez prudents pour éviter cela justement. Mais, oui tout à fait d'accord sur les capacités AA de nos frégates. Cdt
a écrit le 18/09/2018 à 10:16 :
"Abattu par inadvertance par... l'armée syrienne, selon les Etats-Unis"

C'est tout ce qu'ils méritent comme réponse ! Si Assad avait été éliminé tel que cela aurait du arriver depuis des années, la tension dans cette région serait bien moins palpable.

La Russie qui ne sait plus que se regarder les muscles en faisant des pompes ne fait rien d'autre que d'exprimer son profond déclin là.
Réponse de le 18/09/2018 à 11:07 :
On voit ce qui se passe en Libye après la mort de Kadafi, tout va mieux!!?
Réponse de le 18/09/2018 à 12:27 :
Vous vous révélez sur ce coup en-dessous de votre ligne de flottaison habituelle..
Réponse de le 18/09/2018 à 12:32 :
Les américains en mentant à l'ONU et en éliminant Sadam Hussein avait prédit la paix dans ce coin du monde. Depuis c'est l'escalade: la guerre appelle la guerre .
a écrit le 18/09/2018 à 10:16 :
Les russes jouent avec le feu. Ils attisent des braises un peu partout, jouent avec la propagande et accusent les occidentaux de tous les maux, et y compris ceux de leurs alliés. Un jeu bien dangereux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :