Brésil : deux directeurs de BTP arrêtés dans le cadre de l'enquête sur Petrobras

Les présidents de deux des plus grandes entreprises de construction du pays, Andrade Gutierrez et Otavio Odebrecht, qui travaillent dans les infrastructures destinées aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, ont été arrêtés dans le cadre du scandale de corruption Petrobras.

1 mn

Révélé en mars 2014, le scandale Petrobras a coûté près de deux milliards de dollars au géant pétrolier.
Révélé en mars 2014, le scandale Petrobras a coûté près de deux milliards de dollars au géant pétrolier. (Crédits : © Sergio Moraes / Reuters)

C'est une vaste opération policière -mobilisant 220 agents à Sao Paulo, Rio de Janeiro, Minas Gerais (sud-est) et dans le Rio Grande do Sul (sud) qui a permis l'arrestation de 12 personnes dont les deux présidents des géants du BTP au Brésil. Ces deux groupes,  opèrent dans 40 pays pour Andrade Gutierrez et dans 21 pour Odebrecht, en sus de la réalisation du parc des Jeux Olympiques de 2016.

Un cartel se répartissait les pots-de-vin

Ces arrestations constituent une nouvelle phase de l'opération "lavage rapide"' qui a révélé l'existence d'un grand réseau de versements de pots-de-vin ayant coûté près de deux milliards de dollars à Petrobras, selon la compagnie. Cette vaste opération enquête sur les délits de "formation de cartel, fraudes dans des appels d'offres, corruption, détournements de fonds publics et blanchiment d'argent", d'après un communiqué diffusé par la police fédérale.

Le gouvernement ébranlé par le scandale Petrobras

D'après l'enquête en cours, des entreprises se répartissaient de 2004 à 2014 les marchés du géant pétrolier public Petrobras en payant à tour de rôle des pots-de-vin à des directeurs de la compagnie en échange de contrats. Pour rappel, toutes les grandes entreprises du BTP ont été visées par l'enquête, Odebrecht et Andrade Gutierrez, mais aussi OAS, Camargo Correia, Mendes Junior.

Une partie de ces commissions était reversée à des personnalités politiques, en majorité des parlementaires, députés ou sénateurs, de la coalition de centre-gauche au pouvoir et notamment à l'ex-trésorier du Parti des travailleurs (PT) de la présidente Dilma Rousseff. Un scandale qui a fortement ébranlé le gouvernement.

(Avec AFP)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.