Rapport Oxfam : 26 milliardaires détiennent autant d'argent que la moitié de l'humanité

 |   |  1031  mots
Jeff Bezos, le PDG d'Amazon est l'homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 112 milliards de dollars l'an dernier, soit 1% du budget de santé de l'Ethiopie, s'insurge Oxfam.
Jeff Bezos, le PDG d'Amazon est l'homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 112 milliards de dollars l'an dernier, soit "1% du budget de santé de l'Ethiopie", s'insurge Oxfam. (Crédits : Reuters)
L'ONG Oxfam a dénoncé, ce lundi dans son rapport annuel, l'inégale répartition des richesses dans le monde et les disparités de ressources vertigineuses entre milliardaires et pauvres. Selon les chiffres de l'organisation, 26 milliardaires concentrent entre leurs mains autant d'argent que plus de la moitié de l'humanité (3,8 milliards d'individus). En cause : l'exploitation sans limite des travers du modèle néolibéral et les solutions d'évitements fiscal mis en place par les ultrariches pour contourner l'impôt.

Ce n'est plus un fossé mais bel et bien un gouffre. Les disparités de ressources entre milliardaires et pauvres ainsi que la concentration de la richesse mondiale aux mains d'une minorité d'ultrariches s'est encore accentuée en 2018, fait savoir, dans un rapport publié ce lundi 21 janvier, l'ONG Oxfam. L'organisation explique que 26 milliardaires détiennent désormais entre leurs mains autant d'argent que les 3,8 milliards de personnes les plus pauvres de la planète. Ces chiffres étourdissants se fondent sur les données publiées par la revue Forbes et la banque Crédit suisse. Une méthodologie, par ailleurs, contestée par certains économistes.

"Le fossé qui s'agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l'économie et alimente la colère dans le monde", explique Winnie Byanyima, directrice exécutive d'Oxfam International, à l'occasion de la publication du rapport annuel d'Oxfam sur les inégalités mondiales en amont du World Economic Forum (WEF) qui se tient jusqu'à ce vendredi à Davos (Suisse).

L'ONG prend pour exemple la fortune de l'homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d'Amazon. Elle atteignait 112 milliards de dollars l'an dernier. Illustration de ces inégalités criantes entre ultrariches et pauvres, "le budget de santé de l'Ethiopie correspond à 1% de sa fortune", indique le document. Selon le ce dernier, ces inégalités relèvent d'un choix politique : le modèle néolibéral, responsable de la crise financière de 2008 et qui aurait dû être remis en cause à l'aune de ce séisme qui a presque mis l'économie mondiale à terre, demeure la référence des élites politiques et écono­miques. Or, même le FMI admet désormais qu'il creuse les inégalités et que le fameux "effet de ruissellement" ne fonctionne pas. Si les gouvernements ont aidé à créer ce fossé, ils peuvent toutefois le résorber souligne l'ONG.

7.6000 milliards de dollars cachés au fisc

Comment ? Oxfam appelle les gouvernements mondiaux à "s'assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d'impôts". Le constat est simple : les inégalités sont hors de contrôle, affirme OxfamPour cause, alors que le nombre de milliardaires a doublé depuis la crise financière de 2008, "les riches bénéficient non seulement d'une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d'imposition les moins élevés depuis des décennies", pointe l'ONG. Donc "si la tendance était inversée, la plupart des gouvernements auraient suffisamment de ressources pour financer les services publics [...] la richesse est tout particulièrement sous-taxée".

Sur un dollar d'impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse, affirme Oxfam. Les gouvernements doivent ainsi faire en sorte que les plus nantis participent plus activement à la justice fiscale afin de mieux s'attaquer à la réduction de la pauvreté et financer les services publics.

Lire aussi : CAC 40 : Oxfam et Basic dénoncent « des profits sans partage »

L'ONG estime que les plus riches cachent 7.600 milliards de dollars, dans certains pays comme le Brésil ou le Royaume-Uni. En contrepartie, "les 10% les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches". Ce rapport est publié à un moment où la taxation des plus grandes fortunes suscite de vifs débats dans plusieurs pays, notamment en France où le mouvement des "Gilets jaunes" a relancé le débat sur la suppression de l'ISF par Emmanuel Macron.

"Certains, comme Donald Trump ou Em­manuel Macron, ont même diminué les impôts pour les plus riches, l'inverse de ce qu'il faut faire. Ce qui a changé, c'est la colère et la frustration de la population. Si ces inégalités extrêmes persistent, et les gouvernements continuent le «business as usual», le sentiment de révolte grandira contre des politiques toxiques et clivantes", prévient Winnie Byanyima dans les colonnes de Libération.

Aux Etats-Unis, la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, fraîchement élue, a proposé de taxer à 70% les plus riches, obtenant le soutien du Prix Nobel d'Economie Paul Krugman. Pour illustrer les inégalités criantes qui persistent de par le monde, Oxfam prends l'exemple de l'homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d'Amazon. Sa richesse était évalué l'an dernier à 112 milliards de dollars."Le budget de santé de l'Ethiopie correspond à 1% de sa fortune", constate l'ONG...

Attac dénonce les groupes du CAC 40

A deux jours de l'ouverture du forum économique mondial de Davos, l'organisation altermondialiste Attac a étrillé, dimanche 20 janvier, le bilan en termes d'emplois supprimés, d'impôts contournés ou encore de pollution des groupes du CAC 40. Selon ce document, les effectifs cumulés en France de ces multinationales ont baissé de 20% entre 2010 et 2017 alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de 9,3% sur la même période.

Si les salaires moyens dans ces groupes en France ont augmenté de 22% entre 2010 et 2017, les rémunérations de leurs dirigeants ont progressé davantage (+32%) et leurs dividendes versés à leurs actionnaires encore plus (+44%), toujours selon ce rapport. Attac accuse également les entreprises du CAC 40 de recourir à de nombreuses "techniques d'évitement fiscal", notamment par le biais de près de 2.500 filiales implantées dans des territoires considérés comme des paradis fiscaux.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2019 à 18:50 :
"Jeff Bezos, ... avec une fortune estimée à 112 milliards de dollars l'an dernier, soit "1% du budget de santé de l'Ethiopie"
Non, c'est 100 fois ou 10 000 % du budget de l'Éthiopie, pas 1 %, c'est l'inverse.
a écrit le 25/01/2019 à 14:20 :
C'est extrêmement choquant. Mais ce qui est encore plus choquant c'est qu'il y ait de moins en moins de personnes choquées par cette info. Comme si désormais on devait accepter l'inacceptable.
a écrit le 25/01/2019 à 4:02 :
La porte parole d'OXFAM Manon Aubry, est tete de liste de La France Insoumise. Un rapport a point nommer pour miner Macron
a écrit le 24/01/2019 à 6:14 :
26 dieux, enfin... presque dieux
En fait, 26 egos démesurés, qui n'en ont jamais assez
Ce sont ces gens là qui aujourd'hui dirigent l'humanité...pour leur plus grand intérêt
Ca ne peut pas fonctionner
Ils nous envoient au mur pour leur profit direct, sans aucune pensée pour l'avenir de l'humanité
Leur objectif est simple ; toujours plus de profits, donc toujours plus de consommation (et de consommateurs- cf la politique de natalité chinoise...)
En somme l'opposé de ce dont a besoin l'humanité aujourd'hui pour préparer demain
a écrit le 23/01/2019 à 13:59 :
Il faut réformer en profondeur la fiscalité et favoriser les entreprises Françaises pour notre souveraineté.
a écrit le 23/01/2019 à 10:12 :
L'argent n'a jamais fait le bonheur..................de ceux qui n'en n'ont pas.
a écrit le 23/01/2019 à 9:37 :
La fortune d'Amazon s'est construite sur le dos d'une main d'oeuvre peu qualifiée et mal payée, et Uber essaie de faire la même chose : c'est le grand retour du capitalisme sauvage du 19ième siècle;
Qui a justifié le communisme, et fini par nous fabriquer tout un tas de dictatures et de guerre.
Tout ça au nom du pèze, du fric et du saint bénéfice.
On ne se refait pas, c'est ça le problème.
Mais pas de quoi en faire des tweets #à=§! imbitables : tout le monde s'en f...
a écrit le 23/01/2019 à 8:50 :
J'ai besoin de financement pour mon projet
a écrit le 22/01/2019 à 17:25 :
......ben c'est pas grarve !
Ils le réinvestissent ...... dans les paradis fiscaux et créent des emplois ...... fictifs !
a écrit le 22/01/2019 à 17:09 :
1> Si les riches etaient moins riches, est ce que les pauvres seraient moins pauvres?
2> Si les riches sont riches, c'est qu'ils arrivent a fourguer aux pauvres des trucs dont ils n'ont pas besoin mais qu'ils achetent quand meme pour donner l'impression qu'ils sont riches!
a écrit le 22/01/2019 à 14:45 :
Tous ces milliards et pas de cheveux, c'est ballot ...
Réponse de le 22/01/2019 à 19:57 :
Au moins il n'éprouve pas le besoin de se faire poser des implants en champ de poireau.
a écrit le 22/01/2019 à 14:09 :
L'affirmation dans le titre est fausse! Il s'agit de la moitié de l'humanité la plus pauvre! La citation est tronquée et, ce qui est grave, elle est balancée partout dans sa forme erronée par les media. Inacceptable!
a écrit le 22/01/2019 à 13:47 :
S'ils sont riches...tant mieux pour eux ! Sont-ils libres et heureux pour autant? pas si sûr...
Réponse de le 22/01/2019 à 15:11 :
Ils sont riches ?? Pas tant que ça puisque leur fortune est calculée sur la valeur boursière des actions qu’ils possèdent et chacun sait que la Bourse, ça va et ça vient .... On a vu récemment que Facebook, après des ennuis de diffusions de données personnelles, a perdu 100 milliards en très peu de temps !!!
a écrit le 22/01/2019 à 11:46 :
La taxation des riches est encore une idée fumeuse, puisque ces taxes partiront en subventions ou en appel d'offres qui profiteront à qui ? Aux riches. C'est un système circulaire ou le citoyen ne récupère que des miettes, juste de quoi survivre.
Réponse de le 22/01/2019 à 13:19 :
Effectivement l'économie est circulaire comme le cycle de l'eau.

Et bien on a ici 26 énormes barrages qui stockent la moitié des eaux qui les alimentent, ce qui conduit à ce que les riverains en aval soient en sécheresse perpétuelle.

Sauf que dans un barrage, il faut bien relâcher les eaux de temps en temps, alors que si rien n'est fait pour baisser la prédation des riches par l'impôt et la taxation le barrage peut continuer à se remplir indéfiniment.
a écrit le 22/01/2019 à 10:52 :
Si je me réfère à ces experts économistes particulièrement françois Lenglet celui qui vous dit régulièrement que grâce au capitalisme vous vivez mieux que les hommes de caverne je devrais remercier ces milliardaires car à eux les pauvres sont moins pauvres et les couches moyennes ne sont pas encore misérables Finalement faut pas déconner.....la vie est belle comme l'a dit notre gamin et si n aimez pas vivre votre vie sur terre soyez rassuré vous pouvez prendre une option pour la planète mars
Réponse de le 22/01/2019 à 11:31 :
Un expert en économie M. Lenglet la désignation me parait usurpée. Ce n'est pas celui qui dit et écrit que les retraités sont les maux de notre économie. M. Lenglet ne serait il l'économiste! qui dans son délire anti vieux voudrait la création des hospices pour fin de vie des vieux.
a écrit le 22/01/2019 à 8:53 :
> Jeff Bezos, le PDG d'Amazon est l'homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 112 milliards de dollars l'an dernier, soit "1% du budget de santé de l'Ethiopie", s'insurge Oxfam

Donc un budget de 11200 milliards de dollars pour la santé en Ethiopie... Heureusement c'est plus clair dans le texte, le budget de santé en Ethiopie correspond à 1% de la fortune de Jeff Bezos soit 1,12 milliard de dollars.
a écrit le 22/01/2019 à 8:10 :
Je ne suis pas riche dommage mais je note que cette affaire est un combat entre une ONG très politisée Oxfam et les immenses riches souvent plus en actions qu'en liquidités d'ailleurs. Ce n'est pas pour rien que Mme Duflot la pasionaria de la politique avant une passion pour l'écologie est à la tête de l'ONG en France. N'est ce pas une ex de cette ONG qui est tête de liste pour le parti de M. Mélenchon.
a écrit le 22/01/2019 à 4:56 :
L'année derniere ils etaient 8 d'après oxfam à avoir autant que la moitié de l'humanité.
La situation s'est donc considérablement améliorée.
Par ailleurs,combien de patrimones dans le monde faut il pour égaler le patrimoine de cécile duflot, un million ? deux millions sachant que les plus pauvres n'ont rien.
a écrit le 22/01/2019 à 0:02 :
Bezos peut donner 10 millards de dollar à cuba pays d'origine de sont père et cubains ? Baykal
a écrit le 21/01/2019 à 22:45 :
grand bien leur fasse ...
a écrit le 21/01/2019 à 22:08 :
Au lieu de tirer à vue sur Jeff Bezos ce serait mieux de souligner son extraordinaire réussite en moins de 30 ans en inventant de toutes pièces son business sur la base de l'usage de l'innovation technologique qu'a été internet et de sa rapide diffusion dans le grand public. Le monde aurait besoin de bien plus de Jeff Bezos et la France aussi.
Réponse de le 22/01/2019 à 5:43 :
il y a des gens qui pige pas on planque pas son fric mais on paye en fonction de sa richesse , hors on fait payer les pauvres classe moyen et eux planque leur fric et paye rien
Réponse de le 22/01/2019 à 13:56 :
Bezos ne fait que remplacer les petits libraires qui conseillaient les clients et qui payaient charges et impots comme tout un chacun.Il casse les prix pour casser la concurrence,quitte a travailler a perte.Les vendeurs market place sont tous pris a la gorge et obligés de verser la plus part de leurs bénéfices a l'ogre hébergeur.C e genre de richesse n'est pas bon pour la société.
Réponse de le 22/01/2019 à 16:28 :
@elu_ps : grâce à la loi sur le prix unique du livre mon (tout petit) libraire peut se batte à armes égales avec Amazon. Il suffit de lui commander à peu près n'importe quel bouquin par mail et il me le fournit aussi vite qu'Amazon et au même prix.
a écrit le 21/01/2019 à 22:04 :
"Sur un dollar d'impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse". Autrement dit Oxfam confond allègrement impôt sur le revenu et sur le patrimoine, flux et stock. Même dans l'un des derniers pays communistes du monde, la France, il n'y a pas un centime de l'impôt sur le revenu qui vienne de la taxation du capital... et c'est parfaitement logique.
a écrit le 21/01/2019 à 21:59 :
C'est une vue de l'esprit destinée à choquer. Car cette richesse n'existe que sur le papier, elle est virtuelle. Elle n'a aucune contrepartie en biens et services existant réellement. .Si dans l'absolu ces 26 voulaient dépenser leur argent, il n' y aurait pas suffisament de choses à acheter dans une économie fermée. Et si on le distribuait il ne serait d'aucune utilité puisque le prix des choses s'adapterait au nouveau pouvoir d'achat .
Réponse de le 22/01/2019 à 9:06 :
Je suis bien d'accord avec vous et cela fait très longtemps que j'explique cela autour de moi. Car, non seulement, la vente de toutes ces actions ferait chuter leur valeur en contre-partie monétaire et l'achat de biens avec le résultat de la vente ferait monter le prix des biens et, donc, diminuer la quantité achetée. Les deux facteurs se combinant, la contrepartie réelle en biens pourrait être plus faible d'un facteur 10, voire 100 que celle théorique fantasmée par les non-avertis. Ceci dit, cette richesse virtuelle représente un pouvoir certain d'influence sur les décisions prises par les politiques sur le plan économique et ce pouvoir non-démocratique doit être contrôlé. C'est pourquoi je suis pour une loi anti-concentration de richesses individuelles à l'instar des lois anti-trusts pour les entreprises malheureusement rarement appliquées.
a écrit le 21/01/2019 à 21:38 :
C'est une façon de présenter les choses. Une autre est de supposer que si cette richesse au lieu d'être stockée par ces 26 est consommée par la population en produits de consommation divers, il en serait ou le réchauffement climatique ? et la production de déchets ? et LA CONSOMMATION DES ENERGIES FOSSILES ? bien :elle serait du double de ce qu'elle est actuellement donc on irait dans le mur juste plus vite:)
a écrit le 21/01/2019 à 20:24 :
Ce calcul est probablement à nuancer car je suppose que la majeur partie de leur fortune calculée est constituée de leur entreprise dont la valeur varie avec la bourse. Ca reviendrait à dire que les français sont riches en calculant la valeur du musée du Louvre.

Ce qui compte, ce sont leur revenus en argent sonnant et trébuchant.

Après ça reste choquant même s'il y aura toujours des inégalités. Mais on peut se poser deux questions :
- Rapporté à leur fortune : effectivement, on pourrait sans doute déjà creuser un puit dans chaque village du Tiers-monde avec juste une fraction
- Mais comment vous creusez un puit en Centrafrique (par exemple) avec la guerre civile ?
Réponse de le 22/01/2019 à 13:06 :
en finançant la paix plutôt que la guerre.

Rien que les USA dépensent chaque année 600 Mds$ pour leur défense alors que l'ONU ne dispose que de 6 Mds€ pour ses missions humanitaires.
Avec ce qui a été dépensé toujours par les USA en Irak depuis 2003 (plus de 3 000 Mds$) on aurait pu éradiquer la grande pauvreté de la planète au moins 10 fois.

Rien qu'un petit rééquilibrage pourrait réduire sensiblement le nombre et la durée des conflits et permettre de creuser des puits.
a écrit le 21/01/2019 à 17:56 :
26 milliardaires ont autant d'argent que la moitié de l'humanité....
Après avoir dit cela , qu'est ce qu'on fait...
On a oublié quelque chose d'essentiel aujourd'hui, c'est qu'il faut réduire la natalité grandissante dans le monde pour, peut être déjà réduire le nombre de pauvres...car au rythme infernal que cela prend, c'est une véritable bombe à retardement dans les prochaines années. je doute fortement alors que même s'il y avait plus de partage que cela résolve tous les problèmes....
a écrit le 21/01/2019 à 16:59 :
baisse la T V A sur les produi de 1 premiere nececiter et une bonne idee pour soulager le pauvres tous en gardant une taxte plus forte sur les produits importe et les produits de luxe,???
Réponse de le 21/01/2019 à 20:40 :
Mieux que cela !
Exonéré de TVA (0%) pour tous les produits et services fabriqués en France et vendus uniquement en France.
De la TVA uniquement pour les produits et services importés de l'étranger
Voilà de quoi redonner du pouvoir d'achat et de l'envie d'acheter français à tous nos compatriotes.
Réponse de le 21/01/2019 à 22:14 :
@Réaliste : même une telle mesure très protectionniste -en admettant même qu'elle ne provoque pas de mesures équivalentes dans les autres pays en rétorsion contre les exportations françaises- ne suffirait pas à annuler l'écart de compétitivité-coût (certainement pas avec la Chine mais probablement pas non plus avec l'Espagne voire même l'Allemagne). Car 20%, c'est à peu près le handicap de compétitivité-coût de la France avec ses partenaires européens.
a écrit le 21/01/2019 à 16:34 :
On connait la chanson, le communisme, la captation des richesses de tous et l'égalitarisme entre 7,5 milliards de terriens rendrait riche les pauvres. Une autre organisation non gouvernementale avait calculé il y a quelques années que si on prenait l'intégralité des richesses du monde (y compris des Français des classes moyennes) et qu'on les répartissait entre chacun de 7,5 (sans doute 8 milliards avec les sans papiers) on aboutirait à une humanité pauvre (2 ou 300 € chacun) mais égalitaire. On est très vite le riche d'un autre sur cette planète sur-peuplée et les membres d'OXFAM ont sans doute 100 fois plus de capital que les vrais pauvres dans le monde.
a écrit le 21/01/2019 à 16:00 :
"En cause : le modèle néolibéral et les solution d'évitements fiscaux mises en place par les ultrariches"

Merci beaucoup de prendre le temps d'expliquer cette information que l'on entend partout des gens et c'est tout alors que l'explication est quand même bien plus importante parce que montrant le cheminement qui nous a mené vers cette impasse mortelle, que l'information en soi essentiellement spectaculaire.

""les 10% les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches"."

Voilà encore une belle vérité et le signe d'un basculement de notre société du fait de la victoire incontestable de la classe des riches, seule classe à lutter contre les autres me direz vous. La peur toussa hein...

ET je suis certain que sous Trump, en insistant, des journalistes pourraient avoir une estimation des sommes phénoménales détournées de la redistribution obligatoire par les mégas riches stockées dans ces paradis fiscaux, en demandant aux autorités américaines qui doivent avoir les chiffres les plus précis puisque à la base pratique illégale sauf en UE dont le chef d'orchestre est Juncker un gars qui a passé sa vie à évader fiscalement les mégas riches. On est chez les fous nous.

EN 1992 j'avais lu que c'était 20000 milliards d'estimés planqués là dedans.

EN ce qui concerne les titres spectaculaires et les comparaisons hasardeuses il ne faut pas oublier que "comparaison n'est pas raison". L'explication elle l'est par contre même si on voit bien que l'on est au tout début là, du bilan désastreux de l'oligarchie, avec tout ce qu'il y aurait à dire sur la compromission généralisée entre politiciens européens et hommes d'affaires européens, tellement visibles.

Encore merci pour votre article.

"Déplorer les inégalités, ignorer leurs causes" https://www.monde-diplomatique.fr/2019/01/ZAMORA/59419
a écrit le 21/01/2019 à 16:00 :
oxfam, c'est pas une organisation qui doit denoncer la faim dans le monde?
ils sont tres silencieux quand il s'agit de parler des famines ultra neo socialistes en ethiopie, au zimbabwe, et, dernier paradis anti sales riches, au venezuela, chez le maitre a penser de melenchon.........
personne pour denoncer un pays, le pays le plus riche d'amerique latine grace a ses ressources!, ou grace au bon socialisme, les mechantes multinationales ultraneocapitalistes ont ete mises dehors, et ou on applique avec bonheur les plans proposes par Lenine en 1920!
la pauvrete pour tous, c'est maintenant, c'est 2 euros et moins par jour pour 2/3 des venezueliens!
heureusement qu'ils ont du petrole, sinon ca serait moins.......
aucune indignation d'aucune association de gauche, entre amis, faut pas trop s'indigner!
remarquez, personne n'a jamais denonce les camps d'extermination neo et paleo communistes, bien au contraire, et tous ces dictateurs qui n'ont rien de liberal qui exterminent les gens avec des bonnes valeurs qui n'ont effectivement rien de liberal du tout
Réponse de le 21/01/2019 à 16:26 :
Et en quoi le fait de ne pas dénoncer un problème doit-il en occulter un autre !? Que réclamez vous ?

Si la domination de ces 26 personnes (et plus) sur l'économie mondiale ne vous indigne pas, c'est votre problème; mais quoiqu'il en soit, rien de censé ne la justifie.
Réponse de le 21/01/2019 à 22:29 :
Le Venezuela a les plus importantes réserves pétrolières du monde,... et est incapable de les exploiter, ayant tellement trait PDVSA que cette compagnie n'a pas pu faire les investissements nécessaires pour, a minima, maintenir sa production. Autrement dit il a tué la poule aux oeufs d'or. Et pour faire quoi ? Exemple : pour améliorer la santé on a préféré importer des médecins cubains plutôt que de mettre en place un programme de formation médicale ; on a subventionné la consommation d'essence (d'ailleurs réimportée des USA, le Venezuela n'ayant pas les capacités techniques de raffiner son propre pétrole, très lourd), alors que, évidemment sans aller jusqu'au niveau délirant de taxation français, une taxe sur les carburants de 50 à 60% du prix hors taxe limite le gaspillage et permet d'importantes rentrées fiscales ; on a subventionné certains produits de base notamment alimentaires, avec comme effet immédiat, comme dans les pays de l'est à l'époque communiste, d'en provoquer la pénurie (de façon assez amusante, exactement comme en Europe de l'est communiste, l'un des produits les plus frappés par ces pénuries est le papier hygiénique...).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :