L'organisation altermondialiste Attac étrille les groupes du CAC 40

 |   |  285  mots
(Crédits : Reuters)
A la veille de l'ouverture du forum économique mondial de Davos, l'organisation altermondialiste Attac a étrillé les groupes du CAC 40, dans un rapport publié dimanche sur leur bilan en termes d'emplois supprimés, d'impôts contournés ou encore de pollution.

Selon ce rapport, les effectifs cumulés en France de ces multinationales ont baissé de 20% entre 2010 et 2017, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de 9,3% sur la même période.

"Le tissu industriel français tout entier qui est la première victime de la logique de financiarisation du CAC 40", qui regroupe les quarante plus importantes sociétés françaises cotées en Bourse, dénonce ainsi Attac.

Les salaires augmentent moins vite que ceux des dirigeants et des dividendes

Si les salaires moyens dans ces groupes en France ont augmenté de 22% entre 2010 et 2017, les rémunérations de leurs dirigeants ont progressé davantage (+32%) et leurs dividendes versés à leurs actionnaires encore plus (+44%), toujours selon ce rapport.

Attac accuse aussi les entreprises du CAC 40 de recourir à de nombreuses "techniques d'évitement fiscal", notamment par le biais de près de 2.500 filiales implantées dans des territoires considérés comme des paradis fiscaux.

Les impôts baissent

Bien que leurs bénéfices mondiaux aient donc augmenté sur la période, ces groupes ont déclaré avoir payé en 2017 30 milliards d'euros d'impôts dans le monde, soit 6,4% de moins qu'en 2010, selon l'organisation.

Enfin, en matière d'environnement, plus de la moitié des groupes du CAC 40 (22 entreprises) ont déclaré des émissions de gaz à effet de serre en hausse en 2017, relève encore Attac.

"Très rares sont celles qui ont des objectifs conformes aux engagements qui ont été pris lors de la COP21", le sommet sur le climat qui s'était tenu à Paris en décembre 2015, déplore l'organisation, accusant aussi ces groupes de "jouer avec les chiffres ou avec les effets d'annonce" en matière de responsabilité environnementale.

(AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2019 à 12:21 :
atac a raison tous favorises les riches seul les possedent riches et Les cadres peuvent achetes des actions; et l etat ne devrais pas joue aux monopolies avec l argent es Français? a la bourse ils y a beaucoup de perdant, cela rend le système Fous , ils n investissent plus dans les entreprisses a main d oeuvres manuel ?et cela est tres graves , que vas t on faire des jeunes des quartiers defavorise ; et de gens qui sont vires pars les nouvelles teknologies ou pars les economies de bujet fais pars l etat :il faut trouve un moyen pour que les actions sois moins rentables : il on trouve le moyen pour les livres A donc je pense que les actions doivent etre sois limites sois taxe???
Réponse de le 21/01/2019 à 14:28 :
.....Sauf que ce sont à priori les riches qui financent toutes ces ONG par leurs dons !!! C’est vrai que les riches sont un peu masos, mais les ONG ne devraient pas de leur côté raconter n’importe quoi !!!
a écrit le 21/01/2019 à 8:56 :
Certaines ONG (qui sont-elles, comment sont-elles financées, combien de membres..?) ont droit d'accès gratuit et illimité sur les médias..Elles prétendent agir pour le bien commun, mais in fine, si ce n'est dégrader le climat social, on peine à définir leurs impacts positifs. Aujourd'hui Attac, hier Oxfam, faisant paraître leurs décomptes de prétendues dérives de groupes privés, voire malversations... Elles ont évidemment un biais extrêmement marqué, militant, ce qui empêche de les différencier de partis politiques: seul spécificité, elles n'ont aucun élu, ne sont pas représentatives. un avantage, elles offrent des articles gratuits, près-rédigés, à une presse écrite qui a des problèmes de financement, mais dont les mêmes articles paraissent finalement dans tous les quotidiens, de gauche comme de droite, tournés vers l'économie ou pas..
a écrit le 21/01/2019 à 7:52 :
Pourquoi s'arrêter au CAC 40? Un monde est-il Imaginable sans actionnaires? Après tout, le monde où nous vivons est le résultat d'une évolution naturelle avec ses ratés et ses succès, et si l'on retire le sang versé (qui n'est certainement pas le fait d'actionnaires), ce n'est pas si mal. Et il y a encore de l'espoir!
a écrit le 21/01/2019 à 6:56 :
Attac peut-il affirmer que le réchauffement climatique ne sera pas bénéfique à terme pour la terre ? Le climat tropical reviendra sur des latitudes plus élevées. Cela c'est déjà produit dans le passé et la terre se portait très bien. Des espèces disparaissent, mais d'autres prennent la place. L'argent gagné par les multinationales sont des munitions utilisées dans une guerre économique mondiale pour s'accaparer des ressources limitées. Et les dettes des états servent à garantir ces fonds depuis que l'étalon or a été supprimé, sinon l'argent n'aurait plus aucune valeur. C'est bien d'avoir des idéaux, mais encore faut-ils qu'ils ne soient pas corrompus par une idéologie biaisée. Ce qui nous parait évident peut être en fait un trompe-l'oeil.
Réponse de le 21/01/2019 à 7:32 :
L’homme ne peut pas lutter contre la fracture de la nature.
La preuve : porte de secours vers l’Espace ( un trompe- œil)
...
Bref ce monde ça va a sa perte tant que les hommes ne deviendront pas «  des hommes sages « ( c’est encore possible)
Ça commence par l’équilibre , la bonté et le partage

Partage «  équitable « 
Toutes les valeurs à sa juste valeur.

Pourquoi s’enrichir alors que d’autres croupissent sur la terre ?(première question de bon sens)
Ce sont les riches qui doivent se poser cette question , pas les associations humanitaires ...
a écrit le 20/01/2019 à 17:16 :
ils devraient etriller leur copain Lula pour rigoler........ apres ils pourraienty etriper le venezuela, c'est leur mentalite, ils ont bien su utiliser tout ce bon pognon bien frais, pour creer plein de richesses, vu que 2/3 des venezueliens vivent desormais avec moins de 2 euros par jour, ce qui reduit les inegalites, vu qu'il n'y a plus que des pauvres........
ces mecs coulent les boites, sauf celles qui peuvent partir
quand elles sont parties, ils leurs reprocches d'etre parties et de ne plus rien payer la ou ils pensaient avoir des boites a exploiter et a voler sur leur ultra dos neo laborieux exploite
evidemment que les boites payent moins d'impots, le premier contributeur c'est total, le baril est passe de 140 a 30, puis 70; et ils payent majoritairement la ou ils extraient, pas en france, et ca risque pas vu la loi taubira sur les extractions
le deuxieme c'est sanofi; montebourg et ses amis ont fait des reunions ou ils ont uinsulte avec tolerance les pharmas pour qu'ils partent; la dessus on leur colle plein de deremboursements, et on voudrait quand meme qu'ils payent ? he ben demandez plutot a TEVA, on va rire
on poursuit avec les energeticiens, mis au tas par madame royale et ses lois a la con, ses changements permanents de formules de calcul du prix du gaz et de l'electricite
on passe aux telecoms ou la rentabilite s'est effondree, grace a l'introduction de free......
et on peut poursuivre avec presque toutes les boites comme ca
french knobs
a écrit le 20/01/2019 à 16:54 :
Quelle découverte du mouvement Attac...
La conclusion de tout homme rationnel devrait être d'investir en bourse.
Cela éviterait que nos fleurons nationaux soient détenus par des fonds étrangers, et les dividendes profiteraient aux français.
Réponse de le 20/01/2019 à 17:35 :
Les groupes d’investisseurs sont étrangers , la France ne peut pas contrôler les ventes fait par les courtiers d’affaires.

Une entreprise Française achète et revend au prix fort à une multinationale étrangère,cette multinationale applique ses lois
paye en retard les salaires mais les encaissements ( le flux) doit être immédiat...

Les lois Françaises permettent ce genre de schéma.
Réponse de le 20/01/2019 à 23:13 :
+1000.L'épargne doit être fléchée vers le productif et surtout vers la possession de nos outils de production. Les propriétaires du CAC 40 sont à majorité des capitaux étrangers. Quand tout va bien, ils encaissent les bénéfices à travers les dividendes et quand ça va mal, ils arbitrent dans leurs intérêts, très souvent contre la France. Il est urgent de faire comprendre aux gens que nous devons impérativement, individuellement ou à travers des fonds de pensions Français (à créer) reprendre la propriété de nos entreprises. On peut crier aussi fort qu'on veut, jusqu'à preuve du contraire, le loyer d'un appartement va vers le propriétaire de l'appartement; ainsi vont aussi les bénéfices des entreprises vers ceux qui y ont investi.Si nous sommes convaincu que les actions rapportent, alors achetons des actions et acceptons les risques. Sinon, passons notre chemin et taisons nous.
Réponse de le 21/01/2019 à 6:36 :
Des fonds de pension...
Vous rigolez j’espère ...
Ouvrez les yeux , les gens cotisent plus de 30 ans ou 20 ans , un décret sort ou tous les fonds vont vers d’autre fond..,

A l’heure actuel , le travail ou le fruit du travail ne rapporte rien et nous n’avons aucune garantie pour la retraite ..,

Imaginez l’Egypte des Pharaons , ce système c’est le même ...

Le gouvernement a tellement «  peur » qu’il mettra pas en place une stratégie pour les dividendes pour le cac 40 car il sait «  qu’il est sur un fauteuil éjectable » des qu’il va dans leur sens.

J’ai envie dire à ces gens ;

Je m’en fiche : Moi je suis libre ici et là bas , faites ce que vous voulez nous n’avons pas les «  mêmes valeurs « ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :