Coronavirus : et la Chine se réveille progressivement... après le pic sanitaire

Des usines rouvrent en Chine où l'activité économique reprend de façon solide. Une reprise corrélée avec une épidémie en très forte baisse.
Michel Cabirol
L'usine d'assemblage d'Airbus à Tianjin a rouvert partiellement
L'usine d'assemblage d'Airbus à Tianjin a rouvert partiellement (Crédits : Joseph Campbell)

Ce ne sont bien sûr que des informations parcellaires mais elles sont encourageantes. Des usines rouvrent progressivement en Chine même si elles ne fonctionnent pas encore à plein régime. Ainsi, Airbus a redémarré sa chaîne d'assemblage de la famille A320 basée à Tianjin, au sud de Pékin. De son côté, Toyota rouvre progressivement ses trois usines chinoises. En Asie et notamment en Chine, "on voit un redémarrage, beaucoup de projets sont repartis" et "si nous n'y répondons pas, ce sont nos concurrents qui prendront les marchés", a confirmé à l'AFP le président de l'Alliance Industrie du Futur Bruno Grandjean, par ailleurs PDG du groupe industriel Redex.

Le 12 mars, la Commission nationale de développement et de réforme (NDRC) avait publié une circulaire encourageant la reprise des activités des entreprises étrangères. Elle demande aux autorités locales compétentes d'effectuer des visites régulières des entreprises étrangères et de suivre leurs projets afin d'évaluer leur situation (activités, production, investissements).

95% des entreprises chinoises (hors PME) en activité

Selon une étude enquête menée notamment par l'ambassade de France et Business France, la moitié des entreprises françaises implantées en Chine anticipent une reprise d'activité d'ici à fin mars. Pourquoi un tel optimisme : 16 des 31 provinces de Chine ne compteraient désormais (officiellement) plus aucun patient atteint du COVID-19 (Tibet, Qinghai, Fujian, Anhui, Xinjiang, Jiangxi, Shanxi, Hunan, Gansu, Yunnan, Henan, Jiangsu, Chongqing, Tianjin, Guizhou).

La Chine n'a rapporté jeudi aucune nouvelle contamination d'origine locale, une première depuis le début de l'épidémie. Mais les autorités sanitaires ont fait état de 34 cas importés supplémentaires. La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie s'est déclarée fin décembre, a dénombré au total 80.928 cas, dont 3.245 décès et 69.601 guérisons. 34 nouveaux cas et 8 nouveaux décès ont été annoncés entre mercredi et jeudi.

Près de 80 % des entreprises interrogées par la Chambre de commerce américaine de Shanghai disent manquer de personnel pour ouvrir une ligne de production complète. Et ce en dépit que les autorités chinoises aient interdit les licenciements liés au virus. Dans ce contexte, les PME chinoises sont très touchées. Hors Hubei, 60% des PME et 95 % des entreprises industrielles de taille critique auraient repris l'activité selon le ministère de l'industrie chinois. Toutefois, la plupart d'entre elles fonctionnent à faible régime.

Un redémarrage de l'économie chinoise

Selon le cabinet de consultants Trivium, l'économie chinoise fonctionnerait désormais à 69,5 % de ses capacités en date du 16 mars 2020. Mais Goldman Sachs prévoit d'ores et déjà une récession de 9 % au premier trimestre en Chine. Ses prévisions pour la croissance annuelle chinoise sont désormais de +3 % (contre +5,5 % jusqu'ici).

La Chine a mis en place un dispositif pour préserver son tissu économique. Ainsi, le 13 mars, la banque centrale chinoise, qui a débloqué fin février des extensions ou des renouvellements de prêts aux entreprises, a annoncé une baisse du ratio de réserve obligatoire des banques, libérant 550 milliards yuans (70,6 milliards d'euros) pour soutenir l'économie. Le Quotidien du peuple annonce en première page «la réouverture de 79% des chantiers de grands travaux» en Chine.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 26/03/2020 à 5:57
Signaler
Apres cette crise sanitaire ca sera officiel la chine sera la première puissance au monde

à écrit le 20/03/2020 à 14:10
Signaler
Conseil de lecture : pour comprendre comment cette situation a pu se produire, il faut lire "Mémoires chinoises" de Jean Tuan, chez C.L.C. Editions. L'auteur évoque l’évolution à marche forcée de la Chine dont il a été témoin depuis 1980. Marie Holzm...

à écrit le 20/03/2020 à 14:05
Signaler
Comme ils seront d'attaque bien avant qu'on se remette debout ils vont bouffer tous nos marchés avec leurs produits (dont on aura besoin pour faire repartir notre économie) Et en qui concerne les USA qui devraient être au pire des crises dans 2-3...

à écrit le 20/03/2020 à 9:23
Signaler
"Ce ne sont bien sûr que des informations parcellaires mais elles sont encourageantes." LOL ! Ben oui on peut faire confiance à la Chine qui nous a exporté cette formidable marchandise ! Bah tant que c'est pas cher hein... Ils vont d'aill...

à écrit le 20/03/2020 à 8:18
Signaler
Pour mieux comprendre l'évolution de la Chine ce siècle écoulé, il faut lire "Mémoires chinoises" de Jean Tuan, chez C.L.C. Editions. Marie Holzman, sinologue de renom, a préfacé le récit. Les derniers exemplaires sont disponibles via les principaux ...

à écrit le 20/03/2020 à 8:17
Signaler
La Chine avec 3245 victimes du coronavirus COVID-19 semble "tirée d'affaire" mais elle craint un retour des voyageurs d'Europe qui pourrait "ramener le coronavirus" dans leur valise. Oui le confinement de 2 mois de Chinois et les règles de vie ultrad...

le 20/03/2020 à 9:10
Signaler
Le confinement n'est valable qu'en tout debut de pandemie. Apres un tres court delai, cela devient superfetatoire. Ici a Seoul cite de 20 millions de coreens, il n'en a jamais ete question. Arretez de regarder tf1 et lisez la presse etrangere, les ...

à écrit le 20/03/2020 à 8:06
Signaler
Les démocraties voudraient l'efficacité de la dictature chinoise sans ses inconvénients. Quadrature du cercle.

à écrit le 20/03/2020 à 6:51
Signaler
Ce n’est que temporaire. Ils auront une deuxième vague. Tant qu’il n’y aura pas de vaccin (12 à 18 mois) ou que la population mondiale n’aura pas été contaminée à 60-70% et créé une défense immunitaire collective.

le 20/03/2020 à 9:19
Signaler
La condescendance des francais a l'egard des asiatiques est insupportable. Que croyez-vous donc que les geneticiens chinois sont moins competents que ceux de Navarre ? Visitez la Chine et leurs labos de recherche. La ou en France il y a deux ou tr...

à écrit le 20/03/2020 à 0:44
Signaler
Ok récession c'est cool, mais que se passe-t-il si la maladie revient, je veux dire ça peut très bien recommencer non ?

à écrit le 19/03/2020 à 18:58
Signaler
voila, c'est ce qui va se passer en europe, dans 3 semaines ca va commencer

à écrit le 19/03/2020 à 18:45
Signaler
La Chine recommence à produire mais l'export va souffrir: l'Europe et les US réduisent leur achats.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.