Donald Trump opte pour le Spac pour financer son réseau "Truth Social"

A Wall Street, l'entreprise qui doit permettre au réseau social de Donald Trump d'entrer en Bourse connaît une ascension fulgurante. Le futur Spac, ou société d'acquisition à vocation spécifique, doit ensuite rapidement apporter les financements nécessaires au développement de sa nouvelle plateforme d'influence. L'ambition est ni plus ni moins de concurrencer les mastodontes de la Silicon Valley.

5 mn

(Crédits : Carlo Allegri)

Annoncé en mars, Donald Trump l'a officialisé cette semaine. Après des mois de bannissements des réseaux sociaux sur Twitter, Facebook et YouTube, l'ancien président des Etats-Unis va bientôt donner naissance à son propre réseau baptisé "Truth Social", pour "tenir tête aux Big Tech". Comme tout projet lancé sur le Web, l'ancien magnat de l'immobilier va avoir besoin de financements pour développer la partie technique et assurer sa visibilité avec des dépenses marketing. Aussi, pour attirer les investisseurs, Donald Trump a opté pour un nouveau véhicule d'investissement : un Spac ("Special Purpose Acquisition Company"), une société-chèque en blanc qui permet de lever de l'argent plus facilement.

Pour valoriser ce Spac, société d'acquisition à vocation spécifique en français, les conseillers de Donald Trump ont prévu de créer une nouvelle société issue de la fusion avec le Trump Media and Technology Group, indiquait-elle.

"Nous vivons dans un monde où les talibans ont une énorme présence sur Twitter alors que votre président américain préféré a été réduit au silence. C'est inacceptable", a dénoncé Donald Trump dans un communiqué cette semaine.

Preuve de l'engouement des investisseurs pour le projet du milliardaire républicain, l'action de Digital World Acquisition Corp, la société devant fusionner avec le nouveau réseau social avait clôturé jeudi en hausse de 357% après l'annonce par l'ancien président américain de l'arrivée imminente sur le Nasdaq de son réseau social.

Cela portait la valeur boursière de l'entreprise, qui n'a pour l'heure aucune activité commerciale, à environ 3,2 milliards de dollars.

A noter toutefois aussi le retrait vendredi de plusieurs investisseurs dont le fonds spéculatif Saba Capital, ne voulant pas s'associer au projet de l'ancien président populiste.

De "Truth Social", on sait simplement que ce sera un service de microblog dont les messages seront des "Truths" (des "vérités") plutôt que des tweets. Un premier lancement est prévu pour des invités en novembre en version bêta, suivi d'un déploiement national au cours du premier trimestre 2022. L'application est déjà disponible en précommande sur l'App Store.

Lire aussi 15 mnSPAC : enquête sur ce phénomène qui défraie la chronique financière depuis un an

Face au poids des géants de la Silicon Valley, Trump veut lever beaucoup d'argent et rapidement

En choisissant la formule du Spac, Donald Trump cherche à réunir plus rapidement des fonds que par les voies traditionnelles. Près d'un an après l'élection de son rival Joe Biden, l'ancienne star de Twitter, exclue à la suite des manifestations au Capitole qui s'était formée grâce aux réseaux sociaux, n'a toujours pas trouvé son canal de diffusion sur Internet.

En mars 2021, il lançait une première plateforme baptisée 45office.com pour maintenir le contact avec ses partisans. En mai, il tentait ensuite le format blog avec From the Desk of Donald J.Trump qui s'est avéré être un échec au bout d'un mois seulement.

Depuis lors, il lui manque la dimension communautaire que lui assuraient les Twitter et Facebook. "Je suis enthousiaste à l'idée de commencer bientôt à partager mes idées sur Truth Social", dit celui qui avait également 35 millions d'abonnées sur Facebook et 24 millions sur Instagram avant d'en être exclu.

Plusieurs initiatives ont d'ailleurs tenté de séduire l'icône médiatique telles les réseaux Parler, Gab ou encore le site de microblogging conservateur Gettr lancé par l'un de ses anciens conseillers. Donald Trump préfère donc faire cavalier seul et créer sa propre marque pour affronter les leaders du marché.

Il cherche aussi à ne pas perdre de temps. Le Spac offre l'avantage de la rapidité et de la simplicité des démarches ainsi que des dépenses généralement moins importantes par rapport aux IPO traditionnelles.

La question de la transparence du Spac

D'abord introduites en Bourse sans activité commerciale au départ, ces Spac attirent des investisseurs qui constituent une manne financière. Ces fonds sont ensuite apportés, à travers une fusion, à une startup ou à une compagnie existante à la recherche de financements.

Souvent, les investisseurs n'ont aucune idée du projet dans lequel leurs fonds seront misés et avec quelle société leur Spac va s'associer.

De nombreux Spac ont été ainsi utilisées pour des introductions en Bourse. Ce fut le cas de Virgin Galatic, la compagnie de tourisme spatial fondée par le magnat britannique Richard Branson, mais aussi tout récemment celui de WeWork, le réseau de bureaux partagés, entré à Wall Street cette semaine avec succès.

Lire aussi 4 mnDeux ans après avoir touché le fond, WeWork entre enfin en Bourse en s'alliant avec un SPAC

Sur les douze derniers mois, il s'est créé sur le marché boursier américain quelque 350 de ces coquilles vides ayant levé pour plus de 107 milliards de dollars de fonds, selon des données du cabinet Dealogics.

Près de la moitié de ces Spac ont atteint leur but et fusionné avec une société, accumulant quelque 379 milliards de dollars de levées de fonds.

Les Spac présentent aussi des risques et ont attiré l'attention des régulateurs sur des questions de transparence.

(Avec agences)

Lire aussi 2 mnEvincé des réseaux, Donald Trump porte plainte contre Facebook, Twitter et Google

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 23/10/2021 à 19:48
Signaler
Attendez si j'avais bien compris un spac n'a pas de raison commerciale, à la base c'est basé d'abord sur les personnes non ? Si c'est ça il pourra se barrer tranquille avec la caisse ! ^^

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.