En marge du G20, Macron et Biden affichent leur réconciliation

Six semaines après la crise des sous-marins, les présidents français et américains se sont revus, le 29 octobre, dans la capitale italienne. A la veille de la COP26 qui s'ouvre le 31 à Glasgow, Emmanuel Macron et Joe Biden se sont, notamment, engagés à signer un partenariat bilatéral sur l'énergie propre d'ici à fin 2021.
Le président français, Emmanuel Macron, s'est entretenu, dans la soirée du 29 octobre, avec son homologue américain, Joe Biden,
Le président français, Emmanuel Macron, s'est entretenu, dans la soirée du 29 octobre, avec son homologue américain, Joe Biden, (Crédits : Reuters)

Une décision « unilatérale, brutale, imprévisible ». C'est en ces termes peu amènes que la France avait qualifié, le 15 septembre, le partenariat stratégique pour la région indo-pacifique signé entre les Etats-Unis, l'Australie et la Grande-Bretagne. Dans ce cadre, l'achat par Canberra de sous-marins à propulsion nucléaire de fabrication américaine, et donc l'annulation d'un contrat de plusieurs dizaines de milliards d'euros pour l'achat de 12 sous-marins français, avait même été vécu comme un « coup dans le dos » par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Pas plus tard que le 5 octobre dernier, invité de France 2, son homologue américain, le secrétaire d'Etat Antony Blinken, concédait une erreur d'appréciation du côté des Etats-Unis : « on aurait pu, on aurait dû faire mieux au niveau de la communication ». Les deux ministres s'étaient déjà revus à New York le 23 septembre dernier en marge de l'assemblée générale de l'ONU. Un rendez-vous suite auquel la porte-parole du quai d'Orsay, Anne-Claire Legendre, avait affirmé que « la sortie de crise prendrait du temps et requerrait des actes ».

"Nous avons clarifié ce que nous avions à clarifier" (Macron)

Reçu le 29 octobre par le président Macron, en marge du G20 à la villa Bonaparte, résidence de l'ambassadeur de France auprès du Vatican, le président Biden a déclaré, juste avant à la presse, que « ce que nous avons fait était maladroit et n'a pas été fait avec beaucoup d'élégance ». Devant le chef d'Etat français, le locataire de la Maison Blanche a assuré avoir eu « l'impression que la France avait été informée très en amont que le contrat ne se ferait pas ». « Devant Dieu, je vous assure que je ne savais pas que vous ne l'aviez pas été », a-t-il poursuivi.

« La confiance c'est comme l'amour, les déclarations c'est bien, les preuves c'est mieux », a réagi Emmanuel Macron. « Nous avons clarifié ce que nous avions à clarifier. C'est l'avenir qu'il faut regarder », a ajouté le locataire de l'Elysée.

Un partenariat bilatéral sur l'énergie propre d'ici à fin 2021

Dans une déclaration conjointe adressée à la presse, dans la soirée du 29 octobre, les présidents français et américain expriment ainsi leur souhait de « travailler ensemble de manière étroite », en bilatéral et avec leurs alliés, « pour faire face aux menaces anciennes et émergentes ». Emmanuel Macron et Joe Biden s'y disent « attachés » à mener des consultations et à coordonner leurs efforts de « manière systématique et approfondie » s'agissant des mesures et initiatives qui servent leurs intérêts respectifs et revêtent une dimension stratégique.

« La France et les États-Unis sont conscients du rôle moteur qui leur incombe dans la recherche de solutions mondiales aux problèmes collectifs », écrivent-ils. Au programme : la santé mondiale et la sécurité sanitaire pour « mettre un terme à la pandémie de Covid-19 » ainsi que la recherche de « solutions urgentes » pour lutter contre « la crise climatique ». Paris et Washington annoncent ainsi un ''partenariat bilatéral sur l'énergie propre'' d'ici à la fin de l'année 2021.

Prochain rendez-vous le 12 novembre à Paris sur la Libye

Sans oublier, bien sûr, la défense et la sécurité collective. « Compte tenu de la détérioration du contexte sécuritaire en Europe, nous réaffirmons qu'une Alliance nucléaire crédible et unie est essentielle », embrayent les deux chefs d'Etat. « Nous travaillerons de concert, notamment au sein de l'OTAN, pour renforcer la maîtrise des armements, le désarmement et la non-prolifération, qui constituent des éléments centraux de la sécurité euro-atlantique », disent-ils encore.

Se référant à leur dernière déclaration conjointe du 22 septembre 2021, Emmanuel Macron et Joe Biden réaffichent « leur soutien au renforcement du partenariat stratégique entre l'UE et l'OTAN, qui n'a pas d'équivalent et est indispensable à la sécurité et à la prospérité de nos nations et de la zone euro-atlantique », notamment au Sahel. De la même façon qu'ils entendent lancer « un dialogue stratégique en matière de commerce militaire afin de promouvoir une approche commune de [ces] questions ».

Outre la COP26 à Glasgow, les chefs d'Etat français et américain doivent se revoir, le 12 novembre prochain à Paris, lors de la Conférence internationale sur la Libye. Une date d'autant plus cruciale que des élections doivent se tenir dans ce pays le 24 décembre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 01/11/2021 à 6:07
Signaler
Eh oui ! bien des français ont encensé Biden.... Et le résultat est là ! Tout ça est du grand théâtre... Mdr....

à écrit le 31/10/2021 à 13:45
Signaler
Le gars il se fait volé 56 milliards d'euros et il promène bras dessus bras dessous avec le voleur ?

à écrit le 31/10/2021 à 10:17
Signaler
on a vu la meme chose avec TRUMP on connait le resultat !!!!!!!

à écrit le 31/10/2021 à 9:29
Signaler
Cette scène entre un vassal et son maître progressiste universaliste illustre toute la perfidie de ce personnage que l histoire jugera prochainement comme un traitre de la nation. On en reparle en Z0ZZ.

à écrit le 31/10/2021 à 8:12
Signaler
Cette photo est un régal, même dans les gestes ils sont hypocrites mais on comprend pourquoi Biden ne veut pas le voir notre serviteur des banquiers.

à écrit le 31/10/2021 à 3:06
Signaler
On peut faire confiance au petit poudre des lors qu'il s'agit de parole donnee.

à écrit le 30/10/2021 à 22:19
Signaler
Décidément, il adore "les preuves damour" le jeune éphèbe woke et transhumaniste de l'Élysée.

le 31/10/2021 à 10:46
Signaler
Surtout venant de "vieux" comme merkel, brigitte, biden. macron est un soumis par nature, un frustré, un petit gamin sans charisme.

à écrit le 30/10/2021 à 17:07
Signaler
Après avoir poirote + d' une heure notre président a comme pour les sous-marins pris une giffle qu'il encore une nulle fois accepté.

à écrit le 30/10/2021 à 16:10
Signaler
Bizarre tout de même que du jour au lendemain on ne parle plus de ces sous marins. Je me demande ce que le vieux sénile à promis à Macron ??

à écrit le 30/10/2021 à 15:15
Signaler
L'industrie militaire francaise a trop besoin des avancées technologiques américaines pour pouvoir les envoyer paitre... Les entreprises et administrations également totalement dépendant des clouds, Saas etc... Les élites francaises sont une franc...

à écrit le 30/10/2021 à 13:25
Signaler
Manger des gaufrettes ensemble et c'est la réconciliation! C'est surtout une com. bien raté... tous a vos sondages!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.