Etats-Unis : Trump nomme un climatosceptique à l'Environnement

 |   |  380  mots
Scott Pruitt sort de la Trump Tower après une rencontre avec Donald Trump, le 28 novembre dernier.
Scott Pruitt sort de la Trump Tower après une rencontre avec Donald Trump, le 28 novembre dernier. (Crédits : Reuters)
Cette nomination confirme les craintes nées pendant la campagne présidentielle américaine, pendant laquelle Trump contestait la réalité du réchauffement climatique.

Quel Donald Trump faut-il croire ? Sur la question du climat, le milliardaire avait affirmé il y a quelques mois que le réchauffement était un "canular" fabriqué par les Chinois, avant de revenir sur ses propos dans une interview accordée au New York Times et d'affirmer qu'il gardait un "esprit ouvert" sur le sujet. Mais la nomination de Scott Pruitt, jeudi, à la tête de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) est un signal clair.

Ce dernier, attorney general (ministre de la justice) de l'Oklahoma, est en effet un fervent partisan du secteur pétrolier. Dans une enquête datée de 2014, le New York Times révélait que Scott Pruitt s'était appuyé sur l'une des plus grosses compagnies pétrolières de son Etat pour faire pression sur...l'EPA. En outre, dans une tribune publiée en mai 2016, Scott Pruitt affirmait qu'il "n'y a pas de consensus scientifique sur l'ampleur du réchauffement climatique et sur la responsabilité de l'homme dans celui-ci".  Un argument classique - et totalement faux - des climatosceptiques.

Défaire la réglementation Obama

Selon Donald Trump, le nouveau directeur de l'EPA devra "restaurer la mission essentielle" de l'agence "qui est de maintenir notre air et notre eau propres et sûrs". Mais dans le même communiqué, le 45e président des Etats-Unis dévoile un autre objectif : "Depuis trop longtemps, écrit-il, et de manière incontrôlée, l'EPA a dépensé l'argent du contribuable pour un programme anti-énergétique qui a détruit des millions d'emplois et nuit aussi à nos formidables agriculteurs et beaucoup d'autres entreprises un peu partout".

Autrement dit, Scott Pruitt aura pour mission de défaire les mesures réglementaires mises en place par l'administration Obama, qui visaient notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre des centrales au charbon. "Les Américains en ont assez de voir des milliards de dollars sortir de l'économie à cause de régulations inutiles de l'EPA et j'ai l'intention, à la tête de cette agence, de renforcer à la fois une protection de l'environnement responsable et la liberté pour les entreprises américaines" affirme Scott Pruitt dans le même communiqué.

 >> LIRE AUSSI : Donald Trump peut-il saboter l'Accord de Paris sur le climat ?

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2016 à 0:41 :
Vous diffusez de la fausse information:«le milliardaire avait affirmé il y a quelques mois que le réchauffement était un "canular" fabriqué par les Chinois» C'est faux. Trump a dit ça dans un tweet qui date de 2012. 4 ans ce n'est pas quelques mois.
a écrit le 09/12/2016 à 12:24 :
Ben il est allé chercher des fonds chez les pires obscurantistes qu'il soit, faut bien renvoyer l’ascenseur maintenant.

C'est un jeu dangereux que joue trump là, escroquer et trahir un peuple ce n'est pas comme truander des financiers.
a écrit le 09/12/2016 à 11:58 :
Sur le réchauffement climatique TRUMP a tout compris !!certains aux USA et ailleurs s en mettent plein les poches avec ce sujet !et au fait tout ce que l on nous raconte est juste ?je demande à voir !!!car la pensée unique fait rage surtout dans notre pays et je refuse la pensée unique !!
Réponse de le 09/12/2016 à 13:48 :
Vous êtes sérieux Mortimer ? Donc le réchauffement climatique, c'est le pensée unique. Il y a une dizaine d'année, on disait le contraire, je pense que vous deviez être dans le camp de ceux qui alors croyait au réchauffement ?

Maintenant que les données ce sont accumulées, que des années de recherche l'ont prouvé, vous, auriez changé d'avis ?

La terre est ronde, vous y croyez ? attention à la pensée unique

Pff ces complotistes a 2 balles !
a écrit le 09/12/2016 à 10:51 :
Avant hier nomination de Mnuchin, ex directeur d'un fond spéculatif en charge de l'économie pour déréguler le peu de régulation mise en place depuis le crash financier de 2008/2009 en grande partie dû à la dérégulation de la finance.Hier Pruitt, climato-sceptique notoire nommé à la tête de l'environnement pour déréguler un maximum les lois sur la pollution et multiplier l'exploitation du gaz de schiste en se fichant royalement des conséquence de tout ça sur les générations futures (déjà nées). Et la cerise sur le gâteau, c'est aujourd'hui le dirigeant d'une chaine de fast-food s'opposant à l'amélioration des conditions de travail des salariés, à l'augmentation du salaire minimum et à la couverture de santé universelle et préférant les robots aux employés humains parce qu'eux ne sont pas malades, ne prennent pas de vacances et ne se plaignent jamais est nommé en toute logique secrétaire d'état au travail, ça en dit long sur qui va bénéficier le plus de la politique de Trump...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :