Google Street View part à la découverte des océans

 |   |  293  mots
Google enregistre ainsi les changements, rarement visibles, intervenus sous la mer, en raison du changement climatique, à la pollution, à la pèche sauvage.
Google enregistre ainsi les changements, rarement visibles, intervenus sous la mer, en raison du changement climatique, à la pollution, à la pèche sauvage. (Crédits : Google Street View)
Le service de Google, qui permet d'obtenir des vues panoramiques à 360°, a filmé pendant quatre ans les profondeurs sous-marines d'une quarantaine de sites de la planète. A l'occasion de la Journée mondiale de l'océan, ce 8 juin, il souhaite sensibiliser sur le rôle essentiel de cet écosystème.

Après les sites touristiques, les parcs publics, les stades, les fleuves, les canaux de Venise... Google Street View s'attaque aux profondeurs sous-marines. A l'occasion de la journée mondiale dédiée aux océans, lundi 8 juin, le service du moteur de recherche qui permet d'obtenir des vues panoramiques à 360°, propose une mise à jour de ses images aquatiques en offrant la possibilité de plonger dans plusieurs coins de la planète.

Des Bahamas à Bali, en passant par Monaco, les sites couverts sont une quarantaine. Les vidéos incluent celles d'animaux difficilement admirables dans leur environnement naturel, tels que des tortues, des baleines, des requins blancs...

Baleine

L'objectif affiché par Google est de sensibiliser à la protection de ces étendues aquatiques qui recouvrent 70% de la surface de la planète et jouent un rôle essentiel dans la préservation de la vie. A travers ce projet lancé il y a quatre ans, en partenariat avec l'association Underwater Earth et avec le programme de recherche XL Catlin Seaview Survey, Google enregistre en effet aussi les changements, rarement visibles, intervenus dans cet écosystème essentiel, en raison du changement climatique, de la pollution, de la pèche sauvage. Jenifer Austin et Brian Sullivan, du Google Ocean Program, soulignent:

"Puisque l'océan change, nous devons changer avec lui, en créant de nouvelles technologies aidant à documenter son état aujourd'hui et ses changement dans les années à venir."

Google documente ainsi par exemple le blanchissement progressif de la Grande Barrière de corail, en Australie, due au nombre croissant de tempêtes sous-marines et à l'augmentation de la température de l'eau.

Grande barrière de corail

Afin de développer sa base d'images, le moteur de recherche a annoncé un élargissement de ses partenariats avec plusieurs programmes et instituts de recherche à travers le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2015 à 14:58 :
Magnifique et fascinant à la fois
a écrit le 08/06/2015 à 11:26 :
LES OCEANS SONT UNE PARTI IMPORTANTE DE L AVENIR DE L ESPECE HUMAINE? SI LA BIOVERSITE DES ESPECES ANIMAL ET VEGETAL MEURENT L HOMME NI SURVIRAS PAS ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :