Google : les 6 annonces qu'il ne fallait pas rater

 |   |  505  mots
Google lance un programme intitulé Jump. Il permet de créer des vidéos à 360 degrés pour les casques de réalité virtuelle, grâce à un assemblage de 16 caméras.
Google lance un programme intitulé Jump. Il permet de créer des vidéos à 360 degrés pour les casques de réalité virtuelle, grâce à un assemblage de 16 caméras. (Crédits : Reuters)
En avant toute contre Apple. C'est en substance ce que l'on peut conclure de la série d'annonces faites par la firme de Mountain View, jeudi, à San Francisco. Contre l'iPhone, contre Apple Pay, l'attaque est frontale. Pour les autres innovations (musique, vidéo, objets connectés...), l'approche est plus subtile.

Internet, navigation, système d'exploitation... Lors de sa conférence annuelle avec les développeurs, Google a annoncé jeudi 28 mai des nouveautés dans quasiment tous les domaines de sa branche Technologie. Revue de détail.

  • Nouveau système Android

Avec sa nouvelle version de son système d'exploitation mobile Android (Android M), la firme de Moutain View assure vouloir rendre les smartphones encore plus intelligents. Cette version, dont la sortie est prévue dans le courant de l'année, permettra d'activer le logiciel d'assistance, même si d'autres applications sont actives. Une option qui permettra par exemple rechercher la discographie d'un musicien tout en restant sur des applications comme Deezer ou Spotify.

Elle contient également une nouvelle mouture de "Google Now", l'assistant personnel activé par la voix qui veut concurrencer Siri d'Apple et Cortana de Microsoft.

  • Démocratisation de Google Photo

Google va concurrencer Instagram. La firme de Mountain View a annoncé l'autonomie de "Photos", un outil de traitement des images, jusque-là intégré à Google+. L'application permet de stocker des images ou des vidéos en illimité. Elle permet en outre de classer les clichés par thèmes, lieux et personnes. Enfin des fonctions de l'appli permettent de créer des animations ou des films accompagnés des bandes sonores.

  • Android Pay dévoilé

Le groupe a également présenté son système de paiement par téléphone pour les appareils dotés d'Android, dans le but de concurrencer Apple (et son Apple Pay) dans le domaine des paiements mobiles. Un système qui permet aux utilisateurs de smartphones de payer avec leur appareil sans avoir besoin de leur carte de crédit.

Android Pay fonctionnera chez plus de 700.000 commerçants américains qui acceptent les paiements par appareils mobiles, a précisé Dave Burke, vice-président de Google. La date de lancement pour le grand public n'a pas été annoncée, mais l'application "sera téléchargeable bientôt sur Google Play".

  • Renforcement dans les objets connectés

Brillo est un système d'exploitation intégré à Android qui peut gérer plusieurs appareils connectés. Toujours dans le cadre des objets connectés, Google lance également Weave, une norme développée avec les ingénieurs de Nest, qui permet aux objets connectés de communiqué entre eux et avec des smartphones.

  •  Des vidéos à 360 degrés

Google lance un programme intitulé Jump. Il permet de créer des vidéos à 360 degrés pour les casques de réalité virtuelle, grâce à un assemblage de 16 caméras. Les vidéos pourront être mises en ligne sur Youtube. Pour ce projet, la firme de Mountain View s'est associée à GoPro, qui a racheté fin avril la startup française Kolor, spécialisée dans ce domaine.

  • Google Maps utilisable même hors ligne

La firme de Mountain View a annoncé un mode hors ligne accessible dans certains pays pour Google Maps, à venir d'ici la fin de l'année, mais également pour YouTube, accessible en Inde, Indonésie, au Vietnam et aux Philippines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2015 à 14:15 :
On retiendra le système de paiement qui tente de concurrencer Amazon. Pour le reste, des améliorations "attendues" qui veulent faire du smarphone un véritable avatar personnel et par là encore plus s'attacher le client. Il sera cependant difficile de transformer ces technologies qui trouvent ou trouveront leurs équivalents ailleurs en une véritable plate-forme de vente. Les salaires des clients potentiels ne sont pas extensibles et le marché se resserre. Si Google qui fait 66 milliard a progressé de 6 milliards, Amazon a pour sa part avancé de 16 à 89 milliards. Or, si les valorisations sont plus favorable au premier, c'est bien le chiffre d'affaire qui compte dans cette course. Vendre est la clé ultime.
Réponse de le 29/05/2015 à 18:12 :
Très bonne analyse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :