Japon : le Nikkei au plus haut depuis 15 ans

 |   |  337  mots
L'indice tokyoïte avait démarré en hausse de 0,68%, dans la foulée de la place new-yorkaise, avant d'accentuer son avance sur fond d'optimisme des investisseurs.
L'indice tokyoïte avait démarré en hausse de 0,68%, dans la foulée de la place new-yorkaise, avant d'accentuer son avance sur fond d'optimisme des investisseurs. (Crédits : Reuters)
En finissant au-dessus des 19.000 points, la Bourse de Tokyo retrouve ses plus hauts de la bulle internet, tirée notamment par un bond du spécialiste de la robotique Fanuc. Le Nikkei profite également du vaste plan de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne et de la chute du cours du pétrole.

Ce n'était plus arrivé depuis avril 2000. La Bourse de Tokyo a fini vendredi 13 mars au-delà de la barre symbolique des 19.000 points pour la première fois depuis 15 ans. À l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a affiché un gain de 1,39% (+263,14 points) à 19.254,25 points, en grande partie en raison du bond de plus de 13% du spécialiste de la robotique industrielle Fanuc, qui envisagerait de relever son dividende et de procéder à des rachats d'actions.

L'indice tokyoïte avait démarré en hausse de 0,68%, dans la foulée de la place new-yorkaise, avant d'accentuer son avance sur fond d'optimisme des investisseurs. Ils parient notamment sur d'importantes augmentations salariales, actuellement en discussions au sein des entreprises, ce qui devrait stimuler la consommation et relancer une économie chancelante.

Les marchés actions japonais ont aussi été soutenus récemment par le fait que le Japon pourrait être l'un des principaux bénéficiaires de la chute des cours du pétrole. Le lancement cette semaine d'un vaste plan de rachats d'actifs par la Banque centrale européenne a alimenté la hausse.

Et Fanuc décida de ne plus ignorer ses investisseurs

Mais le Nikkei profite surtout du gain de 13,21% du titre Fanuc, qui pèse extrêmement lourd dans l'indice. Alors qu'il est réputé pour le peu d'attention qu'il porte à ses investisseurs, le groupe dit souhaiter désormais améliorer ses relations avec ces derniers et envisage d'augmenter son dividende, rapporte le quotidien des affaires Nikkei.

"Fanuc n'a jamais eu de dialogue avec les investisseurs, en raison de sa profonde conviction qu'un industriel doit faire de l'industrie et ne pas se livrer aux techniques financières. Mais sa position consistant à ignorer les investisseurs commençait à paraître extrême dans un monde en évolution", explique Masayuki Kubota, stratège chez Rakuten Securities.

La progression de vendredi s'est faite sur un large front mais les investisseurs ont néanmoins pris leurs bénéfices sur quelques secteurs ayant progressé récemment, comme celui des valeurs pharmaceutiques, qui a perdu 1,31%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2015 à 13:21 :
Cela vous rassure-t-il, pas moi!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :