Julian Assange : "Les Etats-Unis jouent un sale jeu" avec les entreprises françaises

 |   |  621  mots
La souveraineté (de la France) ne peut pas être piétinée, a affirmé mercredi soir Julian Assange au journal de TF1. il estime que le moment est venu pour la France de lancer une enquête parlementaire.
"La souveraineté (de la France) ne peut pas être piétinée", a affirmé mercredi soir Julian Assange au journal de TF1. il estime que "le moment est venu pour la France" de "lancer une enquête parlementaire". (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, presse Paris de réagir après la révélation des opérations d'espionnage des plus hautes personnalités de l'Etat français par les Etats-Unis, pourtant son allié. Le reclus de l'ambassade d'Equateur à Londres promet une nouvelle série de révélations.

Julien Assange, réfugié à l'ambassade d'Equateur de Londres depuis trois ans, s'est exprimé mercredi soir au journal télévisé de TF1, suite aux révélations d'espionnage des chefs d'Etat français par les Etats-Unis, fournies par son site WikiLeaks. Dans l'interview qu'il a accordée à Gilles Bouleau, il assure que d'autres révélations vont suivre, sans toutefois préciser la date, ni leur contenu :

"C'est le début d'une série, et je pense que les documents les plus importants restent à venir parce qu'il ne s'agit pas simplement des cabinets français des dirigeants français qui sont ciblés, mais nous avons d'autres informations que nous avons déjà divulguées et qui sont beaucoup plus importantes que ce qui a été publié par rapport à Angela Merkel."

Pour rappel, en 2013, Edward Snowden, l'ancien consultant de la NSA, choque l'Allemagne en révélant un vaste système de surveillance des conversations téléphoniques et des communications via l'internet des Allemands, y compris les plus hautes sphères politiques. Par la même occasion, on apprend alors qu'un des portables d'Angela Merkel aurait été mis sur écoute, et des SMS de la chancelière interceptés. Une pratique qui aurait pu durer pendant encore bien des années, notait alors le journal allemand Der Spiegel.

Hier soir, Julian Assange a déploré l'abandon des poursuites, il y a quelques semaines dans cette affaire d'espionnage en Allemagne : "Dans le cas de Merkel, il y a eu un procès qui a été entamé aux Etats-Unis, des poursuites, et il y a quelques semaines seulement tout cela a été annulé (...)."

Le 12 juin, le parquet fédéral allemand avait aussi annoncé le classement sans suite de l'enquête.

Julian Assange demande à la France de se faire respecter

Une réaction que le fondateur de WikiLeaks déplore. Ainsi, il demande à Paris tout en rappelant qu'on ne peut "piétiner la souveraineté de la France" d'adopter une position ferme et qui servira d'exemple :

"Le moment pour la France est venu de prendre les rênes et de faire ce que l'Allemagne n'a pas fait : de lancer une enquête parlementaire, d'en parler au procureur, et d'entamer des poursuites".

 "Si la réaction de la France est (d'adopter) la politique de l'autruche, eh bien, ce sera un signal clair envoyé aux Etats-Unis et pour d'autres pays comme la Russie et la Chine", a-t-il ajouté.

Un espionnage qui affecterait directement la compétitivité française

Dans son interview, le fondateur du lanceur d'alerte WikiLeaks explique que, "s'ils ont été ciblés (les présidents Chirac, Sarkozy et Hollande, Ndlr) c'est pour des raisons politiques, et pour des raisons économiques".

Julian Assange a également rappelé "que les autorités américaines consacrent plus de 60% du budget mondial du renseignement. Ils ont un budget tellement important que cela représente une menace pour l'indépendance et  la souveraineté de la France et de l'Europe".

De plus, le co-fondateur de WikiLeaks estime que les grandes oreilles américaines auraient un impact direct sur la compétitivité :

"Le chômage en France est particulièrement élevé. Et il y a une raison à cela :  les Etats-Unis jouent un sale jeu et cherchent à marginaliser la compétitivité économique des entreprises françaises et (celle) des entreprises européennes de manière générale".

Fin 2013, le président Barack Obama s'était pourtant engagé à ce qu'il n'y ait pas d'écoutes de présidents ou de chefs de gouvernement de pays amis ou alliés, après des révélations sur l'ampleur du système de surveillance américain. Le journal The Guardian rapportait alors que pas moins de 35 chefs d'Etat étaient écoutés par la NSA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2015 à 13:21 :
f
a écrit le 26/06/2015 à 14:31 :
En stratégie il est important de savoir ce que l'autre sait, pas de l'empêcher de savoir. Bien entendu Assange se trompe mais il en a le droit sincère. Si les américains étaient les prédateurs que l'on dit, leur PIB serait le double du notre et leurs entreprises en quasi faillite ne seraient pas dans cet état tout comme ils n'auraient pas besoin de faire tourner 3 Q.Es. Notre pays est en train de passer de la stratégie des grandes entreprises qui a assez bien réussi et qui perdure à celles d'entreprises diversifiées non-état. Bien que délicate la progression s'organise progressivement. Laissons les américains se prendre pour les shérifs du monde, ils sont les seuls à le penser.
Réponse de le 28/06/2015 à 17:25 :
Les américains ne contrôlent pas tout apparemment, ils n'auraient pas laissé la crise des subprimes se développer s'ils s'étaient rendus compte de la catastrophe. La petite poignée des gens de Bilderberg est trop peu nombreuse pour savoir ce qu'il faut faire.
a écrit le 26/06/2015 à 11:07 :
Pour tenir tête aux USA et passer par-dessus leur "sale jeu", il faut quelqu'un de la trempe et de l'intelligence du Général de Gaulle (pendant sa présidence, ce ne sont pas les peaux de banane de l'administration démocrate qui lui ont manqué). Et ce quelqu'un, où est-il aujourd'hui ? S'il existe, on ne le voit nulle part.
a écrit le 26/06/2015 à 4:38 :
Assange et Snowden sont de véritables héros !!
J'ai honte pour la France !!
Réponse de le 28/06/2015 à 17:31 :
J'ai honte pour la France et pour les États-Unis et je suis fière de la Russie et pour l’Équateur.
a écrit le 25/06/2015 à 20:29 :
Ce n'est pas grave. Nous allons plier et ramper devant le plus fort. De milliers de peuples le font tout les jours depuis des siècles. C'est notre tour de les rejoindre.
a écrit le 25/06/2015 à 20:29 :
Ce n'est pas grave. Nous allons plier et ramper devant le plus fort. De milliers de peuples le font tout les jours depuis des siècles. C'est notre tour de les rejoindre.
a écrit le 25/06/2015 à 19:53 :
la citation de F Mitterand (Rob) à propos des USA me parait tout à fait juste et encore d'actualité. S'appuyant sur des moyens financiers et techniques considérables les américains pratiquent l'espionnage à travers le monde pour servir leurs seuls intérêts. Ils ont une idée fixe: tout faire pour assurer leur hégémonie sur le monde.
Réponse de le 26/06/2015 à 4:40 :
@ celthic, je ne comprends pas..je croyais que les méchants c'étaient les Russes. Me raconte-t-on des salades ???
a écrit le 25/06/2015 à 16:50 :
Tout le monde joue un sale jeu avec tout le monde, et cela depuis la nuit des temps. Les nécessités du commerce et du marketing ont conduit les décideurs à faire croire à un monde bisounours de gentils dirigeants qui se feraient confiance. Rien n'est plus faux, et si la "communication" a arrondi les angles des affrontement, elle n'a rien changé au fonds, ni à la nature des hommes, ni aux contraintes géopolitiques. Croire le contraire serait d'une naïveté confondante. En politique, comme dans les affaires, il n'y a pas d'amis, que des opportunités, ce qui ne veut pas dire qu'il n'existe pas de code de conduite, comme à la guerre.
a écrit le 25/06/2015 à 16:43 :
Qu'on arrête de faire le blâme à la politique protectionniste de Washington, les américains sont dans leur droit d'espionner les États qui veulent mettre le bâton dans les roues de leur commerce extérieur. Si la France ne vend pas la faute n'est pas aux Américains mais à l'(in)compétence français, point à la ligne. Qui sont les meilleurs en informatique, la France ou les USA ?Qui coordonne les opérations d'intervention dans le monde contre les terroristes sans l'aval de l'ONU, la France ou les USA ? Qui sont les premiers arrivés sur les zones de catastrophe, la France ou les USA, qui a peur de l'autre, la France ou les USA ....... Bon j'arrête ça me parait très clair. On tourne la page !
Réponse de le 25/06/2015 à 18:39 :
@ Patriot Et qui génère les guerres du monde depuis 50 ans, mars ou les usa..?
Réponse de le 25/06/2015 à 19:56 :
@ Patriot9 : L'Élysée condamne… peine plancher ! Même pas un doigt d'honneur... et en réalité ce doigt sur le pli de la couture du pantalon, au garde-à-vous devant les USA !
À propos de faits inacceptables, il a été dit que la France faisait la même chose et son président Mitterrand, si vénéré par Hollande (qui lui ne lui a jamais fait confiance), a largement pratiqué des écoutes sur des Français et à la charge des contribuables afin de protéger maîtresse et fifille. Laquelle fifille est reçue sur tous les plateaux télés. Mais je n'en dirai plus rien, je ne veux pas être "modéré".
Réponse de le 25/06/2015 à 22:53 :
Merci de ne pas utiliser mon pseudo.Il suffit de comparer les adresses email pour vérifier qui a eu la paternité de ce pseudo en premier. Il y en tant d'autres, pourquoi ne pas être créatif ?
a écrit le 25/06/2015 à 16:39 :
Concernant les écoutes, en France, ne fait-on pas dans l'Etat big brother qui étouffe la croissance et l'emploi. Sur le PMI manufacturier. L’Etat n’est-il pas pondéreux et contre-productif avec une innovation 10ème en Europe, une compétitivité 23ème et des traités Lisbonne à 3 RD et 70% en taux d’emplois en 2010 inappliqués, doit-on dire Maastriche ou bien Maastrict à 60% dette et 3% déficit ? Pouvez-vous expliquer en vertu des publications et rapports du Sénat le constat suivant ? Pour l’Etat français alors que depuis mi 2010 jusqu’à mi 2015, le PMI manufacturier est positif jusqu’à mi 2012 puis négatif alors qu’il est positif aux USA et en Allemagne sauf pour celle-ci en 2012, et négatif pour l’Italie et l’Espagne donc après crise mais devient positif à partir de 2014. Ne devrait-on revoir la relance à la française dans la production manufacturière après les Etats Généraux de l’Industrie de 2010 avec une baisse à l’export pour l’automobile en 2012, 2013 et 2014, que fait l’Etat et noter la faiblesse européenne vis-à-vis des USA à la fois en terme de croissance et de vieillissement qui n’existe pas outre-Atlantique comme les pertes de parts de marché en industrie qui restent constantes, alors que l’Europe fait dans le monde des records de chômage surtout les jeunes, les femmes et les salariés précaires plus âgés, mais pas les fonctionnaires dont certains ont 1 cotisé, 3 de pension. Ne devrait-on revoir le système européen avec une croissance inférieure de moitié aux USA en record de chômage jeune diplômé avec 60% chômeurs. L’Europe ne dysfonctionne-t-elle pas en sous performance et injustices en terme d’emploi ou de rattrapage du niveau de vie américain ? On parle du PIB français, ne devrait-on considérer la consommation des ménages par habitant et en ppa au PIB à seulement 55% en France qui entre 1990 et 2013 en rapport aux USA passe de 64% à 61%, au RU de 99 à 88, à l’Italie de 103 à 98, à l’Allemagne de 92 à 84, l’Espagne de 123 à 113, l’Australie de 102 à 89… et nous faisons moins de croissance !
a écrit le 25/06/2015 à 16:27 :
Les américains font ce qu'ils veulent, ils n'ont personne en face pour les recadrer. Partout ou ils sont passés, règnent désastre et désolation. Ce n'est pas notre gouvernement de bidochons qui va leur faire peur au contraire même, ils doivent bien rigoler. Quant à l'Europe, elle est gérée par au moins 70% de pro-américains et comme d'habitude elle s'aplatira lâchement. G.D avait raison de dire que la France avait besoin d'un Poutine pour sortir de sa léthargie, je crois qu'il a vu juste.
a écrit le 25/06/2015 à 16:21 :
Je médite depuis quelques jours le parallèle entre les formules suivantes : " La loi renseignements, c'est bien, je n'ai rien à cacher" et "la liberté d'expression c'est pas important, je n'ai rien à dire".
a écrit le 25/06/2015 à 16:18 :
"Le département de la Défense des États-Unis a publié une nouvelle instruction de conduite des opérations militaires qui explique notamment que les journalistes peuvent être qualifiés de "belligérants non privilégiés". Ils sont donc ainsi assimilés à des combattants et donc il est autorisé d'ouvrir le feu sur eux"

A quand sur certains forumeurs??
a écrit le 25/06/2015 à 16:04 :
Il faut ajouter à cela que:
- Jimmy Carter a fait un discours au début des années 80, fixant comme premier objectif à la CIA et la NSA le renseignement économique pour la performance économique des entreprises américaines.
- Le réseau Echelon a été décours grâce à une notification d'Alcatel qui perdait systématiquement les appels d'offres en Asie lorsque les documents étaient envoyés par fax
a écrit le 25/06/2015 à 16:00 :
V
a écrit le 25/06/2015 à 15:38 :
La cour de Karlsruhe, si prompte à juger la BCE dans sa seule initiative visant à améliorer la situation (temporairement), et qui ne sanctionne pas les USA.
La voix de son Maître.
Réponse de le 25/06/2015 à 16:27 :
@xtof69
Jeu de mot sur Karlsruhe, sans doute, sans information selon lesquelles les juridictions (toutes deux allemandes) seraient les mêmes?
a écrit le 25/06/2015 à 14:30 :
Et !a continue ...

"Mercredi, le groupe français avait déjà cédé sa participation de 25% dans le projet gazier géant Chtokman dans l'Arctique russe.

Le géant pétrolier français Total a suspendu sa participation à un projet d'exploration et d'exploitation de pétrole difficile d'accès en partenariat avec le russe Lukoil.

Lukoil rachètera à Total les trois licences d'exploitation de pétrole difficile d'accès du gisement de Bazhenov, en Sibérie occidentale, et poursuivra le projet seul, a annoncé le PDG du groupe pétrolier russe Vaguit Alekperov.
"Nous sommes arrivés à la conclusion selon laquelle le groupe Lukoil continuera la réalisation du projet en solo", a-t-il fait savoir, en précisant que la compagnie française pourrait se joindre au projet après la levée des sanctions.
Il s'agit du deuxième projet russe auquel total renonce en deux jours. Mercredi, le géant énergétique a cédé à Gazprom sa participation de 25% dans le projet gazier géant Chtokman dans l'Arctique russe, gelé depuis près de deux ans. Le groupe a alors fait savoir que "le schéma technique de développement ne donnait pas une rentabilité acceptable"."

Après les sanctions, et probablement quand le pétrole et le gaz auront repris du poil de la bête, ce sera un autre acteur que français qui reprendra le marché.
Curieux de savoir combien Total avait payé à Gazprom et Lukoil, et à combien il a cédé ses parts … une bonne perte en vue !
Réponse de le 25/06/2015 à 15:46 :
Vous avez raison, le business USA-Russie a à peine faibli.
Faites ce que je dis, pas ce que je fais, comble de l'hypocrisie
Réponse de le 25/06/2015 à 16:12 :
C'est que je crains c'est l'extension que le courroux "soft" des Russes pourra atteindre. Que pourra-t-il encore venir ? Nos exportations de agroalimentaires vers la Russie sont dans la dèche depuis un bon moment. Les nouvelles commandes ou des possibles partenariats militaires franco-russes ont été jetés aux calendes grecques…. le programme spatial Russie-EU avec des astronautes français c'est à l'arrêt…. enfin, si Hollande table sur un retour à la normale avec la Russie dès que Poutine ne sera plus au pouvoir, il peut bien se tromper: l'homme est déjà à 89% de popularité dans son pays et rien n'est moins sûr que la Russie sera la même avec la France après tous les événements de février 2014 (y compris le fiasco des Mistral)….
Réponse de le 25/06/2015 à 17:57 :
Je suis du même avis, la méfiance russe envers la France ne se borne pas aux politiciens mais d'une manière générale à la soumission de notre pays envers les Etats-Unis. Et c'est tout à fait normal, si l'affaire Mistral était un fiasco russe la France allait prendre les distances avec Moscou.
a écrit le 25/06/2015 à 14:00 :
Obama est un etre malfaisant.Je le dis dans ces colonnes depuis des années.Quand je pense que l'on a décerné le prix Nobel à cet individu cela me révolte.Non content de présenter un bilan largement négatif il est en train de réimplanter la guerre froide en Europe.
a écrit le 25/06/2015 à 13:39 :
Tant que ce qui nous sert de président ferme sa bouche, cela va continuer, nous sommes des vassaux.....
a écrit le 25/06/2015 à 13:36 :
« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort… apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

Déclaration de François Mitterrand ("l'anti américain primaire" ???)
Réponse de le 25/06/2015 à 14:44 :
Et non, la France est quantité négligeable face aux US, elle n'existe même pas, ils n'ont que faire de nos plaintes. Seule l'Europe peut espérer se faire un peu entendre face aux Etats-Unis
Réponse de le 25/06/2015 à 15:42 :
@letrollusa
Vous n'apportez aucun argument à votre idée que l'Europe portera la voix de la France, pour le compte de cette dernière.
Précisez votre propos, svp
Réponse de le 25/06/2015 à 15:51 :
Bien tenté "fma", mais l'europe est le cheval de Troie des USA.
Avez vous déjà vu une résolution européenne qui ne serve pas les intérêts américains?
Réponse de le 25/06/2015 à 20:03 :
Bien sûr, l'Europe se fait entendre face aux Etats-Unis, on voit bien comme elle réagit en Ukraine: yes, Sir, vous voulez planter des ICBMs sur notre sol ? pas de problèmes, faites comme chez vous.
a écrit le 25/06/2015 à 13:16 :
Ce qui est surpreant c est de voir des reactions des politiques, alors qu ils le savent depuis des lustres.... on fait des reunions pour faire croire qu on reagit et que l on ne savait pas ! Comme s il n y avait pas mieux a faire...... Reformer, Reformer...
a écrit le 25/06/2015 à 13:10 :
Cela fait longtemps que l on sait que la NSA fait de l espionnage a grande echelle pour que les US en tire un Avantage politique et economique !!
a écrit le 25/06/2015 à 12:58 :
Sale jeu ??? chacun a ses propres intérêts et les Américains défendent les leurs. Notre problème, c'est que nos dirigeants ne défendent pas les intérêts de la France et préfèrent nous vassaliser aux US. La solution passe donc par un changement de système qui permettra de virer ceux en place actuellement pour les remplacer par des gens qui ont nos intérêts à coeur :-)
Réponse de le 25/06/2015 à 20:07 :
@ Patrickb : C'est à la France d'assurer sa sécurité. Si elle n'est pas capable d'éviter des écoutes c'est que c'est un pays en retard. Cela se voit se voit déjà sur l'économie, l'éducation, le social…. Quelle perte de temps que des conseils de sécurité qui ne font qu'accuser les autres. Peut être que les écoutes des conversations intimes intéressent les américain pour qu'ils aillent une bonne idée de la goujaterie du président avec les femmes elles aussi les français.
a écrit le 25/06/2015 à 12:37 :
Il est heureux que des personnes comme M Assange ait le courage de révéler ce que tout le monde se doute mais sans preuve. Les USA se comportent toujours comme les gagnants de la 2 eme guerre mondiale où ils peuvent faire ce qu'ils veulent en dépit des règles éthiques et morales. Est ce notre président tout mou qui va se rebeller? Vu comment Mme Merkel a réagit et classer sans suite le dossier, on peut s'attendre au pire. J'aime l'image de l'autruche, elle n'a pas seulement la tete dans le sable... Où se trouvent des dirigeants digne de représenter la France? Manuel Walls continue la tradition des dirigeants faibles de ces 20 dernieres années. (Il y avait un espoir) Allez un petit effort, renvoie de l'ambassadeur au lieu de prendre le Thé avec Elle (Fabius). Suppression des oreilles à l'ambassades et mesure de rétorsion (Accord outre atlantique). Un peu de courage bon sang... Jean Luc
Réponse de le 25/06/2015 à 15:33 :
Du courage? ils n'en ont pas c'est politiquement trop dangereux à court terme.
a écrit le 25/06/2015 à 12:27 :
Compter sur les élites françaises pour tenir tête aux américains alors qu'elles se sont déjà largement applaties est un doux rêve!
Réponse de le 25/06/2015 à 13:40 :
Ou plutôt un amer cauchemar, mon saint…
a écrit le 25/06/2015 à 12:23 :
Tout est juste mais cela fait 50 ans que ça dure... La première entreprise visée fut dassault dans les années 50. Rien ne s'est arrêté depuis...
a écrit le 25/06/2015 à 12:22 :
Les US jouent un "sale jeu" avec la France, avec l'Europe et partout dans le Monde. Ils sont en général détestés, normal, ils font tout pour être détestés. Les Américains ne sont pas nos amis, ne l'ont jamais été et ne le seront jamais. S'ils sont venus nous "libérer" en 44, c'est plus par "intérêt" que par charité. A ce sujet, le seul respect qu'on doit c'est à ceux qui sont morts sur notre territoire. De Gaulle avait compris tout ça, qui les tenait à distance ainsi que leur "chevaux" de Troie les Anglais et l'OTAN. Depuis, nous courbons l'échine. Il grandement temps de siffler la fin de la partie avec les US en commençant par les renvoyer aux vestiaires avec "Pertes et TAFTA".
Réponse de le 25/06/2015 à 12:51 :
Excellent résumé, Valbel89. Je n'aurais pas écrit mieux.
Réponse de le 25/06/2015 à 13:31 :
Excellent @ Valbel 89, excellent, connaissez-vous l'UPR..?
Réponse de le 25/06/2015 à 13:42 :
Moi non plus, Lionel Gilles, vous avez tout à fait raison, bravo.
Réponse de le 25/06/2015 à 15:53 :
Plussoiements abondants.
a écrit le 25/06/2015 à 12:21 :
Livrons le Mistral !!!
Réponse de le 25/06/2015 à 13:38 :
Ouais,mais augmentons les tarifs juste avant!
a écrit le 25/06/2015 à 12:20 :
Un homme d'Etat comme De Gaulle aurait claqué la porte des négociations du traité de libre échange USA Europe, expulsé l'ambassadeur américain et livré les Mistral à la Russie. Nos politiques de droite comme de gauche se contentent de protestation timides et d'un "code de bonne conduite". Autre époque, autres hommes.
Réponse de le 25/06/2015 à 13:35 :
Ils se savent écoutés de puis longtemps et ils n'ont jamais bougé, bien sûr les révélations WIKI les gênent ne venant pas ..d'eux mais ce sont des atlantistes lâches et serviles, le contraire de De Gaulle, ils ne bougeront pas..
Réponse de le 25/06/2015 à 13:51 :
Arrêtez avec votre "de Gaulle par ci de Gaulle par là", ça n'a aucun sens. Si le Général était de son vivant il n'irait jamais livrer les Mistral à l'envahisseur Poutine, bien au contraire, nos escadrons de Rafale équipés de missiles MBDA Apache seraient déjà en Ukraine, avec une centaine de divisions de nos chars Leclerc, leurs canons tous pointés vers Moscou !
Réponse de le 25/06/2015 à 14:40 :
@der, tu prends vraiment De Gaulle pour le roi des c...
Réponse de le 25/06/2015 à 16:20 :
der veut dire quoi au juste ? D.E.R = Deutsche Ente Republik ? république allemande des canards ? ou république des canards allemands ? :-)
a écrit le 25/06/2015 à 12:19 :
TF1 n'a jamais donné la parole à Assange avant, il est proscrit des personnalités susceptibles d'être interviewées par la chaîne. Et pourtant il suffit un coup de fil de l'Elysée pour que notre informant fasse son apparition sur les écrans français et nos journaux.

Avec ces ragots (non-prouvés jusqu'à maintenant) d'écoutes par NSA, Hollande cherche la bonne excuse pour expliquer (voire justifier) la mauvaise performance des entreprises françaises, leur manque chronique de compétitivité. On ne peut tout imputer aux Etats-Unis, un pays allié et ami de la France, ce serait trop facile et trop ingrat.
Réponse de le 25/06/2015 à 12:42 :
ragots non prouvés ??
on se demande même pourquoi les US veulent la peau de Hassange et de Snowden , pour quelques ragots.
Réponse de le 25/06/2015 à 13:08 :
Totoff roi de la farce ou du diner de c....?
a écrit le 25/06/2015 à 12:18 :
Livrons le Mistral !!! Une belle représailles !!
Réponse de le 25/06/2015 à 13:45 :
Juste pour l'info, Total se retire d’un second projet en Russie. C'est déjà le deuxième depuis hier. Voilà les "retombées" des Mistral non-livrés à la Moscou.
a écrit le 25/06/2015 à 12:16 :
Euh depuis quand la France reçoit des ordres d'un citoyen non français, enfermé dans une ambassade à Londres???
Enfin c'est peut un remake de l'appel du 18 Juin!!!
a écrit le 25/06/2015 à 12:08 :
Ce petit délateur ,qui a trahi les gens qui lui ont fait confiance ...s'autoproclame victime et conseiller en moralité internationale ....ca rappel l'affaire Kerviel ou le menteur c'était transformé en accusateur public (avec l'aide des médias de gauche) ...
Réponse de le 25/06/2015 à 12:32 :
@pipolino
Parce que les US sont les garants de la moralité internationale? Parce que la Société Générale est la plus vertueuse des banques? (Comme si une banque pouvait être vertueuse... la vertu du pognon...).
On peut ne pas vouloir voir, mais la réalité est ce qu'elle est et les US se comporte mal depuis bien trop longtemps. Du Chili à l'Irak...à l'Ukraine, et bientôt, une nouvelle fois l'Europe.
Réponse de le 25/06/2015 à 13:23 :
Il faudrait vous exposer, au pavillon de Sèvres, dans le genre vous êtes un étalon !
Réponse de le 25/06/2015 à 15:40 :
Pipolino.............c'est du pipeau!
a écrit le 25/06/2015 à 12:07 :
ls US n'ont pas d'alliés, ils ont des vassaux
a écrit le 25/06/2015 à 11:57 :
Non mais, je suis toujours étonné des articles critiques envers les États-Unis qui commencent à fleurir à La Tribune depuis un moment….. que se passe dans la rédaction, nom de Dieu pourquoi tout cet anti-américanisme soudain ?….. les US sont nos amis de toujours, ils nous aiment et nous protègent, é quoi bon relayer des propos de ce communiste australien qui vit réfugié dans une ambassade sud-américaine et qui adore parler mal des US ?
Réponse de le 25/06/2015 à 12:08 :
ils nous aiment et nous protègent, y compris contre nous-même , c'est pour cela qu'ils nous écoutent :-)
Réponse de le 25/06/2015 à 12:23 :
Rassurez moi c'est du 3eme degré votre message là ? Les Etats-Unis défendent leurs intérêts et c'est tout... et c'est normal après tout, il faudrait peut être arrêter d'être naïf!

merci à wikileaks si leurs révélations pouvaient ouvrir les yeux de quelques-uns ce serait déjà pas mal.
Réponse de le 25/06/2015 à 12:28 :
ce qui est étonnant c'est de ne pas avoir vuce genre d'articles plus tôt.
il y a 20 ans, j'avais assisté à une conférence d'un gars de la DST sur ce sujet , très bien documenté .. le système d'écoute américain s'appelait Echelon. Après l'effondrement de l'URSS , les USA l'avait reconverti en parti dans l'espionnage industriel. Tous le monde le savait et personne ne disait rien.
a écrit le 25/06/2015 à 11:49 :
Superbe démonstration qui me rappelle les discours des dirigeants de l'ancien bloc soviètique et ceux de chavez et castro .Si l'économie s'écroule c'est la faute aux US ,ben c'est sur.Mort de rire.
Réponse de le 25/06/2015 à 11:59 :
Les USA sont nos protecteurs, ils nous ont sauvé de la peste brune en 1945, nous devons à eux notre liberté ! arrêtez avec le USA bashing !!!
Réponse de le 25/06/2015 à 12:40 :
arrêtez avec la rengaine " ils nous ont sauvé de la peste brune en 1945 ".
L'armée allemande a été détruite par l'armée rouge, pourquoi sommes-nous ennemis des Russes maintenant ?
Réponse de le 25/06/2015 à 13:15 :
@l'ephebe
Heureusement que De Gaulle était là en 1944, pour nous épargner un gouvernement militaire et une monnaie de singe américaine. Et encore aujourd'hui, on aurait des bases américaines ! Car, quand les Etats-uniens s'installent, ils ne partent plus. Seul De Gaulle a réussi à les faire déguerpir en 1966. Deux ans, après on tentait de le renverser avec mai 68. Aucun autre pays européen n'a eu un tel courage. Voyez l'talie, l'Espagne ou l'Allemagne.

Enfin, cerises sur le gâteau, le gouvernement US a :
- refusé de prendre en charge les étrangers juifs que Vichy ne désirait pas protéger (contrairement aux Français juifs) et qui donc ont été ensuite parqués par Vichy puis déportés par les Allemands.
- conservé son ambassade à Vichy jusqu'au dernier moment !
- a tout fait pour installer des officiers vychistes (Giraud, ...) en place de De Gaulle

Alors, les "gentils libérateurs démocrates", à d'autres...
Réponse de le 25/06/2015 à 15:49 :
Comme quoi, l'histoire c'est un peu comme le Koran,,,, on peut l'interpreter un peu comme on veux.

Et Lafaillette dans tout ca????????????/
Réponse de le 25/06/2015 à 17:50 :
La peste brune a plutôt été écrasée par les russes, non?? Arrêtez avec l'angélisme béat vis à vis des US!
a écrit le 25/06/2015 à 11:45 :
Moins que l'état français qui fait déjà un maximum pour plomber la compétitivité ou l'envie d'entreprendre .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :