L’accord commercial entre les États-Unis et le Mexique salué par les marchés

 |   |  693  mots
La conclusion de l'accord entre les États-Unis et le Mexique a été saluée par les investisseurs, la Bourse de Paris ouvrait en légère hausse de 0,12% à 5.486 environ, après avoir également fini dans le vert la veille en prenant 0,86%.
La conclusion de l'accord entre les États-Unis et le Mexique a été saluée par les investisseurs, la Bourse de Paris ouvrait en légère hausse de 0,12% à 5.486 environ, après avoir également fini dans le vert la veille en prenant 0,86%. (Crédits : Reuters/Chris Wattie)
Le président américain Donal Trump a affirmé, lundi 27 août, avoir conclu un accord commercial avec ses homologues mexicains, dans le cadre de la modernisation du pacte de libre-échange nord-américain (Aléna), permettant d’entamer par la suite des pourparlers avec le Canada. Cette nouvelle entente a été vivement accueillie par les investisseurs, les principales Bourses européennes étant attendues à la hausse ce mardi 28 août.

« C'est un grand jour pour le commerce », s'est félicité le président Trump qui a annoncé, lundi 27 août, l'aboutissement d'un accord bilatéral entre les États-Unis et le Mexique, qui doit encore inclure le Canada pour finaliser la révision du pacte de libre-échange nord-américain. Ces discussions, démarrées il y a un an et qui ont patiné pendant des mois, ont permis de résoudre des dossiers épineux, tels que la question de l'augmentation de la part des composants fabriqués dans les deux pays, qui est de 62,5% actuellement. Elle passera alors à 75%. Il faudra toutefois que 40% de la valeur provienne de centre de production, où les salaires sont d'au moins 16 dollars de l'heure.

D'autres sujets ont pu aboutir à un commun accord, comme celui des règlements des litiges commerciaux devant les tribunaux, que Washington jugeaient comme étant inéquitables pour les entreprises américaines. Il semblerait que le Mexique ait obtenu satisfaction, puisque le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo, a déclaré que « ces mécanismes seront maintenus », assurant des « possibles compensations » pour les entreprises mexicaines, lors d'une conférence de presse.

Lire aussi : Renégociation du Traité de l'Aléna : accord imminent entre les Etats-Unis et le Mexique

La conclusion de cet accord commercial entre les deux pays a particulièrement rassuré les investisseurs, les Bourses européennes étaient d'ailleurs attendues en hausse ce mardi 28 août, dans le sillage de Wall Street, de Tokyo mais aussi de la plupart des marchés émergents. Même si quelques craintes entourant l'Italie et le Brexit continuent de peser sur les indices du Vieux continent, la Bourse de Paris ouvrait légèrement en hausse de 0,12% à 5.486 environ, après avoir également fini dans le vert la veille en prenant 0,86%. À quelques minutes de la clôture, le CAC 40 prenait 0,38% à environ 5.500 points.

« Wall Street est plongée dans une allégresse qui entraîne partiellement les indices européens », analysent les stratégistes du courtier Aurel BGC, cités par l'AFP.

Nouveaux records à Wall Street, l'indice MSCI au plus haut

D'ailleurs, Wall Street a fini sur des records lundi 27 août, dopée par l'annonce de l'accord. À la clôture, l'indice Dow Jones a pris 1,02%, soit près de 262 points en plus, à 26.052 points  environ. Le S&P-500 et le Nasdaq ont également réalisé quelques exploits : le premier ayant pris 0,77% à 2.897 points, très proche de son pic historique à 2.898 points atteint durant la séance ; le deuxième a, quant à lui, franchi pour la première fois la barre des 8.000 points, avec un gain de 73 points environ, soit +0,92% à 8.019 points.

L'indice MSCI, qui regroupe les valeurs d'Asie-Pacifique hors Japon, prend 0,29% et le MSCI mondial 0,02%, évoluant alors au plus haut depuis le mois de mars. De son côté, la Bourse de Tokyo, également aidée par l'accord entre les deux pays signataires de l'Aléna, a fini en légère hausse ce mardi, malgré les inquiétudes sur les tensions commerciales. Le Nikkei des 225 valeurs vedettes prenait 0,06% à 22.813 points environ à la clôture, signant sa sixième séance d'affilé dans le vert.

« Les espoirs de nouveaux accords commerciaux entre les États-Unis et le Canada, ou la Chine, pourraient faire perdurer la tendance positive », pensent les experts de Mirabaud Securities Genève cité par l'AFP.

Le dollar mal en point

Sur le marché des changes toutefois, la donne est différente. En effet, même si l'heure est au soulagement et au regain de confiance suite à l'aboutissement de l'accord entre les États-Unis et le Mexique, certains observateurs préfèrent rester prudents pour la suite. Affecté par le regain général d'appétit par le risque, le dollar a touché en Asie son plus bas niveau depuis la fin du mois de juillet face à l'euro, qui avance de 0,2% à 1,169 dollar environ, ce 28 août.

Le dollar canadien et le peso mexicain se sont toutefois nettement raffermis face au dollar américain, qui perdait également du terrain par rapport à la monnaie européenne. Par ailleurs, l'indice dollar, mesurant l'évolution du billet vert face à un panier de référence, s'est essoufflé, retombant à ses niveaux du début du mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2018 à 9:11 :
Encore un succès de Trump.

"Les chiens aboient et la caravane passe." Proverbe français.
Réponse de le 01/09/2018 à 0:21 :
ça a du vous faire bandé toutes les fois où Trump à insulté les victimes des attentats en france ou en a fait de la récupération politique non ?
Réponse de le 04/09/2018 à 9:20 :
@ multipseudos: calmez vous et expliquez nous ce qui vous inquiète encore.
a écrit le 28/08/2018 à 22:11 :
articles sur les difficultés financières des américains et des retraités, difficultés pour se nourrir, dette étudiante ou hausse des suicides pires que ce que l'on croyait, salaires réels qui stagnent/baissent, etc... :
https://www.cbsnews.com/news/almost-half-of-americans-cant-pay-for-basic-needs/
https://www.cbsnews.com/news/the-coming-storm-entering-retirement-broke-and-bankrupt/
https://www.cbsnews.com/news/more-americans-struggle-to-buy-food-especially-those-with-children/
https://www.nytimes.com/interactive/2018/08/25/opinion/sunday/student-debt-loan-default-college.html
https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-08-28/more-americans-die-from-overdoses-and-suicide-than-diabetes
https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-08-28/trump-s-promises-to-forgotten-man-undercut-by-wage-stagnation

le discours sur l'économie US qui est resplendissante est assez ridicule. ce ne sont pas des accords commerciaux plus ou moins bidons qui vont changer les choses.
Réponse de le 29/08/2018 à 14:34 :
Trump a reçu tous ces problèmes en héritage, a lui d'en faire la gestion, maintenant!
a écrit le 28/08/2018 à 19:21 :
Les marchés n'existent plus depuis au moins 20 ans : ce sont des robots maintenant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :