L'Iran porte plainte contre Washington devant la Cour internationale de justice

 |   |  373  mots
Mohammad Javad Zarif, diplomate et homme politique iranien
Mohammad Javad Zarif, diplomate et homme politique iranien (Crédits : RICK WILKING)
L'Iran a déposé une plainte contre les États-Unis devant la Cour internationale de justice (CIJ) à cause de la réimposition des sanctions économiques américaines, indique mardi son ministère des Affaires étrangères.

"La plainte a été enregistrée le 16 juillet 2018" (lundi) au greffe de cette instance qui siège à La Haye, écrit le ministère iranien sur son site internet.

Le but de la plainte est de "faire rendre des comptes aux Etats-Unis pour leur réimposition illégale de sanctions unilatérales" contre l'Iran, a écrit le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, sur son compte Twitter.

"Face au mépris des États-Unis pour la diplomatie et leurs obligations légales, l'Iran est attaché à la primauté du droit", ajoute Javad Zarif, jugeant "impératif de contrer leur habitude de violer le droit international".

Selon le ministère, la plainte vise les États-Unis pour "la violation de leurs obligations internationales, en particulier vis-à-vis du traité d'amitié" américano-iranien de 1955, un texte déjà invoqué à plusieurs reprises par le passé dans des différends entre Téhéran et Washington arbitrés par la CIJ.

Iran - États-Unis, plus de relations diplomatiques depuis 1980

Le président américain Donald Trump a annoncé le 8 mai le retrait de son pays de l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015 et un renforcement des sanctions américaines contre la République islamique.

Cet accord, conclu à Vienne, a permis de sortir l'Iran de son isolement grâce à la levée d'une partie des sanctions internationales visant Téhéran en échange d'une limitation drastique du programme nucléaire iranien et de l'engagement de l'Iran à ne jamais chercher à sa doter de l'arme atomique.

Le retour des sanctions américaines, qui avaient été suspendues en vertu de l'accord de Vienne, doit se faire par étapes à compter du mois d'août.

La CIJ doit commencer à examiner le 8 octobre une plainte de l'Iran déposée contre les États-Unis pour le gel de près de 2 milliards de dollars d'avoirs iraniens rendu possible en avril à la suite d'une décision de la Cours suprême américaine.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2018 à 23:26 :
Face à l’hégémonie du capitalisme ils faut être juste et ne pas accepter inacceptable :
Mr Trump envisage à détruire un pays et son peuple par une répression politico-économique avec la complicité de certains pays du Moyen Orient et en particulier l’Arabie Saoudite.
Il faut savoir que ce pays ( Iran) a une histoire et une culture plusieurs fois millénaire et il ne va pas laisser faire et pour énièmes fois il va renaître de ses cendres.
Quand à nous les hommes de bonne conscience nous devons œuvrer pour la paix mondiale et dans aucun cas ne pas tomber dans le piège de la suprématie du capital.......
Vive la paix !!!!!
a écrit le 17/07/2018 à 13:36 :
Face à l’hégémonie du capitalisme ils faut être juste et ne pas accepter inacceptable :
Mr Trump envisage à détruire un pays et son peuple par une répression politico-économique avec la complicité de certains pays du Moyen Orient et en particulier l’Arabie Saoudite.
Il faut savoir que ce pays ( Iran) a une histoire et une culture plusieurs fois millénaire et il va laisser faire et pour énièmes fois il ne va pas renaître de ses cendres.
Quand à nous les hommes de bonne conscience nous devons œuvrer pour la paix mondiale et dans aucun ne pas tomber dans le piège de la suprématie du capital.......
Vive la paix !!!!!
a écrit le 17/07/2018 à 13:30 :
Face à l’hégémonie du capitalisme ils faut être juste et ne pas accepter inacceptable :
Mr Trump envisage à détruire un pays et son peuple par une répression politico-économique avec la complicité de certains pays du Moyen Orient et en particulier l’Arabie Saoudite.
Il faut savoir que ce pays ( Iran) a une histoire et une culture plusieurs fois millénaire et il va laisser faire et pour énièmes fois il va renaître de ses cendres.
Quand à nous les hommes de conscience nous devons œuvrer pour la paix mondiale et dans aucun ne pas tomber dans le piège de la suprématie du capital.......
Vive la paix !!!!!
a écrit le 17/07/2018 à 13:08 :
Ce n est ni une histoire de haine ni une histoire d'état d'âme. Le monde constate les dérives américains concernant le droit et devoir. Aucun respect aucun retenu, .qu'ils n'ont toujours pas compris que la période de l'esclavagisme et l,impérialisme appartient au passé, que le monde n'appartient pas aux USA. Priver des peuples de leurs droits ça marche un un moment mais à long terme ça peut et ça doit dégénérer. USA ont cru qu'ils pouvait étouffer l'Iran, les américains ont essayé mais ça marche pas, ils ong perdu la face, et maintenant ils doivent avouer leur echeque. Ce n'est pas pour rien que le jeu d'echeque a été inventé en iran
a écrit le 17/07/2018 à 10:10 :
Entre chiens et loups quand tombe la nuit.

"Le temps de la haine entre les Etats-Unis et l’Iran est-il révolu ?: Le scandale de l’Irangate" https://www.monde-diplomatique.fr/2015/03/GRESH/52710

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :