La pandémie a anéanti l'héritage économique de Donald Trump

 |  | 2165 mots
Lecture 11 min.
(Crédits : KEVIN LAMARQUE)
SPECIAL ELECTIONS AMERICAINES. Les "Trumponomics" ont été chamboulés par la pandémie de coronavirus. La politique économique du président républicain sortant, centrée sur le protectionnisme et la baisse de la fiscalité, n'a pas vraiment permis de faire revenir les usines aux Etats-Unis. A quelques jours d'un scrutin historique, Donald Trump se retrouve dans une situation très délicate.

La pandémie planétaire a fait disjoncter l'économie américaine. En seulement quelques semaines, les piliers les plus solides de la grande puissance planétaire ont vacillé mettant au chômage des millions d'Américains. C'est tout simplement la plus grande crise depuis 1929 et la Grande dépression. Malgré cette crise hors-norme, le président américain assurait fin août que "nous allons reconstruire la plus forte économie de l'Histoire". Face à la recrudescence de l'épidémie, les électeurs indécis pourraient se détourner du vote républicain le 3 novembre prochain.

En attendant, celui qui promettait de rendre l'Amérique à nouveau grande avec son fameux slogan "Make america great again" lors de sa campagne de 2016 se retrouve avec une économie en lambeaux en dépit des centaines de milliards de dollars injectés. Quel héritage Donald Trump laisse-t-il après son mandat tonitruant à la Maison Blanche ? Dans quel état se trouvent les Etats-Unis à l'issue de son mandat ? S'il ne peut pas être responsable de tous les dégâts et de tous les maux, sa politique économique risque de laisser des traces. Entre regain de protectionnisme, baisses massives d'impôt et  dérégulation des marchés financiers, les "trumponomics" vont marquer l'histoire économique outre-Atlantique.

En 2020, l'économie américaine plongée dans le chaos

La propagation du virus sur l'ensemble du territoire américain a provoqué un véritable électrochoc au printemps. Si le président milliardaire a laissé la priorité à l'activité économique, cela n'a pas empêché une hécatombe dans la population américaine, ni une récession violente. Selon les dernières perspectives du Fonds monétaire international (FMI), la croissance outre-Atlantique plongerait de 4,3% cette année et devrait rebondir à 3,1% l'année prochaine. L'Amérique de Trump montre sur ce point une meilleure résistance que l'économie européenne (-8,3%) mais les conséquences d'une telle récession risquent de perdurer. "L'économie américaine comme la plupart des économies développées est entrée dans une récession historique. Sur le second trimestre, il y a une baisse de l'ordre de 30% en rythme annuel, soit 9% en rythme trimestriel. Le premier semestre enregistre une baisse du PIB de 10%. 90% de la population américaine étaient dans une zone concernée par des mesures de confinement" explique Christophe Blot, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) interrogé par La Tribune.

Sur les perspectives, beaucoup d'incertitudes persistent quant à l'évolution de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2020 à 16:04 :
"La pandémie a anéanti l'héritage économique de Donald Trump" On cherche déjà a excuser le mauvais mandat de Biden qui sans héritage n'aura pas de résultat!
a écrit le 28/10/2020 à 11:31 :
Les néo-libéraux ont trouvé génial le fait que Trump baisse les impôts et soutienne l'économie qui allait très bien à la fin du mandat Obama à coup d'endettement massif. En fait tant qu'on baisse les impôts c'est génial. Et bien maintenant l'économie US a besoin de soutien sauf que la moitié des munitions anti-crise ont été utilisée avant pour rien. Bravo.
a écrit le 28/10/2020 à 7:02 :
Et pendant ce temps la 5% de croissance depuis septembre en Chine grace a la betise de ceux qui achetent chinois, et ils sont nombreux y compris aux usa.
a écrit le 27/10/2020 à 19:06 :
Le seul à s'opposer frontalement aux chinois. Ils ne l'ont pas loupé. Va falloir peut-être penser à leur demander des comptes, un jour ...
Réponse de le 28/10/2020 à 7:04 :
Demander des comptes a la Chine ! Comme vous y allez, vous etes loin de comprendre comment fonctionne un asiatique.
Voyagez plus et observez.
a écrit le 27/10/2020 à 18:45 :
Il n'y a pas que celui des USA qui est anéanti, en France la Covid a ruiné l'emploi et les finances pour une génération, enterrant probablement beaucoup de projets . Cette pandémie sauf découverte de traitements ou vaccins risque de durer 2 à 3 ans. A cela s'ajoute le virage serré à prendre pour essayer de diminuer l'impact humain des modifications climatiques qui va notamment ruiner l'emploi dans la construction aéronautique et d'autres secteurs.
En fait c'est par là que viendra le changement, vieux slogan des politique éculé et attrape nigauds.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :