Le pétrole à 20 dollars : l'Arabie saoudite et la Russie vont négocier une sortie de crise

 |   |  331  mots
(Crédits : Nick Oxford)
Une réunion de l'Opep+ se tiendra lundi pour discuter d'une réduction de la production à hauteur de 10 millions de barils par jour.

L'Opep et ses alliés vont se réunir lundi par vidéoconférence pour tenter de trouver une réponse à l'effondrement des cours du pétrole lié au coronavirus, a affirmé vendredi à l'AFP une source proche de l'organisation basée à Vienne.

L'Arabie saoudite, principal producteur du cartel, avait appelé jeudi "à la demande des États-Unis" à une réunion "urgente" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres pays, dont la Russie pour parvenir à un "accord équitable qui rétablira l'équilibre des marchés pétroliers", selon l'agence officielle saoudienne SPA.

Lire aussi : Petrole: Trump annonce la fin du conflit entre l'Arabie saoudite et la Russie, Moscou dément

"L'Azerbaïdjan a été invité à une réunion des ministres de l'Opep et des pays non membres par vidéoconférence le 6 avril afin de stabiliser le marché pétrolier", a par ailleurs indiqué dans un communiqué le ministère de l'Énergie de ce pays du Caucase.

Selon Bakou, cette réunion se tiendra "à l'invitation de l'Arabie saoudite après les pourparlers avec le président américain Donald Trump". Elle visera à discuter de l'adoption d'une "nouvelle déclaration de coopération", selon la même source.

10 millions de barils par jour en moins ?

Une source russe citée par l'agence publique Ria Novosti a également évoqué la date du 6 avril, ajoutant que la réunion viserait à

Selon une autre source russe citée par l'agence TASS, le régulateur américain a été invité à prendre part à la réunion.

Le président Trump a évoqué jeudi un possible accord entre l'Arabie saoudite et la Russie, engagés dans une guerre des prix du pétrole, sur une baisse de dix millions de barils.

La Russie - deuxième producteur mondial mais non membre de l'Opep - a refusé le mois dernier une réduction de la production mondiale de brut afin de compenser une baisse de la demande provoquée par la pandémie due au nouveau coronavirus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2020 à 18:58 :
"Une source russe citée par l'agence publique Ria Novosti a également évoqué la date du 6 avril, ajoutant que la réunion viserait à"
Il manque un bout là.
a écrit le 03/04/2020 à 16:09 :
Pauvre bas du front. Que vient faire ton anti macaronisme primaire dans ton analyse tout aussi intellectuellement affligeante
a écrit le 03/04/2020 à 15:16 :
Quelle plaisanterie: les perdants, pour l'instant, sont les USA: la Russie semble s'accommoder du prix du pétrole imposé par l'Arabie. Que nous chaut le prix du pétrole? Nos transporteurs y trouvent leur compte, l'hiver tire à sa fin et nous sommes privés des vacances de Pâques en attendant de l'être des vacances d'été. Décidément, le président MACRON est né sous une mauvaise étoile et nous en pâtissons. Vivement la fin de ce quinquennat infernal!
Réponse de le 03/04/2020 à 17:25 :
>les perdants, pour l'instant, sont les USA:
Faux. Surtout en sachant qu'ils sont des importateurs du pétrole ce qui compense les problèmes du pétrole du schist.

>la Russie semble s'accommoder du prix du pétrole

Encore plus faux. Il sent la cata là-bas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :