Livraison de pétrole en Corée du Nord : Trump accuse la Chine, qui dément

 |   |  448  mots
Pris LA MAIN DANS LE SAC - très déçu que la Chine autorise que le pétrole entre en Corée du Nord. Il n'y aura jamais de solution amicale au problème de la Corée du Nord si ça continue !, a tweeté jeudi le locataire de la Maison Blanche.
"Pris LA MAIN DANS LE SAC - très déçu que la Chine autorise que le pétrole entre en Corée du Nord. Il n'y aura jamais de solution amicale au problème de la Corée du Nord si ça continue !", a tweeté jeudi le locataire de la Maison Blanche. (Crédits : JONATHAN ERNST)
Le président américain a accusé l'empire du Milieu sur Twitter de laisser passer les livraisons de Brent en Corée du Nord.

La Chine a rejeté vendredi des accusations du président américain Donald Trump selon lequel Pékin laisserait du pétrole passer par bateau en Corée du Nord, en violation des sanctions de l'ONU.

"Faire du battage sans raison via les médias ne contribue pas au renforcement de la confiance mutuelle et de la coopération", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, interrogée sur un tweet dans lequel Donald Trump a estimé jeudi que Pékin avait été pris "LA MAIN DANS LE SAC" en vendant du pétrole au régime nord-coréen.

"Pris LA MAIN DANS LE SAC - très déçu que la Chine autorise que le pétrole entre en Corée du Nord. Il n'y aura jamais de solution amicale au problème de la Corée du Nord si ça continue !"

Devant la presse, Hua Chunying a assuré que la Chine, qui assure 90% du commerce extérieur de la Corée du Nord, n'autorisait pas ses citoyens ni ses entreprises à violer les résolutions des Nations unies. Elle a qualifié "d'inexactes" les informations selon lesquelles du pétrole serait transféré en mer par des bateaux chinois à des navires nord-coréens.

Des "navires se livraient à des activités prohibées par l'ONU"

Un responsable du département d'Etat américain a affirmé jeudi que les Etats-Unis avaient des informations selon lesquelles "certains navires se livraient à des activités prohibées par l'ONU, y compris des transbordement de produits pétroliers raffinés entre deux vaisseaux et le transport de charbon provenant de la Corée du Nord".

"Nous avons des preuves que certains des vaisseaux engagés dans ces activités sont la propriétés de sociétés de plusieurs pays y compris la Chine", a affirmé ce haut responsable.

Cette annonce est à l'origine du tweet du président américain. Il n'a pas clairement brandi la menace de frappes militaires, mais Donald Trump a déjà, ces derniers mois, promis de "détruire totalement" la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de la part du régime de Kim Jong-Un.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a par ailleurs révélé vendredi que Séoul avait brièvement saisi et inspecté en novembre un navire hongkongais qui transférait des produits pétroliers vers un bateau nord-coréen.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2017 à 16:03 :
En son temps Mao disait de l'URSS qu'elle n'était qu'un tigre de papier.....les dirigeants chinois actuels pensent exactement la même chose des USA....et ce n'est pas Trump qui va les faire changer d'avis....😁
a écrit le 30/12/2017 à 16:00 :
De toute façon la menace n°1 pour la paix restera toujours les USA, qui font la guerre partout, exportent des armes partout et les américains sont le seul peuple à avoir balancé une bombe nucléaire sur un autre peuple.
D'un autre côté la Chine augmente son budget militaire de 7% par an, pour elle le calcul est vite fait, il suffit de maintenir la Corée du Nord à flot, pour laisser les USA s'enliser dans un dossier dont seul Pékin à la clef, pendant ce temps l'armée chinoise monte en puissance et passe pour le maître du jeu.
Évidemment , les diplomates chinois s'indigneront du comportement de la Corée du Nord devant l'ONU, commercialement la Chine dépend quand même des USA.
Réponse de le 30/12/2017 à 16:58 :
" la Chine dépend commercialement des USA " euh ...la Chine est le premier
détenteur de la dette de États Unis : 1.146 Md de $ de bons du trésor américain, devant le Japon, Irlande, ...et le paradis fiscal des iles Caïmans ( source : rfi 2017 ). La Chine est la corde qui tient le pendu , alors l'oncle Sam ne peut pas trop rouler les mécaniques ....
Réponse de le 30/12/2017 à 22:53 :
Disons que vu l'excédent commercial chinois de la Chine avec les USA, la Chine n'a pas trop intérêt à déclencher une guerre commerciale avec les USA. Pour ce qui est de la dette américaine, il n'y a pas de quoi faire pression , les américains n'ont pour l'instant pas de problèmes pour trouver des créanciers.
a écrit le 29/12/2017 à 19:40 :
Les USA arment bien l'Ukraine et l'opposition syrienne à l'heure actuelle.
Ils ont armés al quaida et daech , et ont continués d'entretenir des relations diplomatiques avec le qatar et l'arabie saoudite.
L'Iran était très certainement visé..

"NSA Document Says Saudi Prince Directly Ordered Coordinated Attack By Syrian Rebels On Damascus" (theintercept, 24/10/2017)

"Qatar 'maybe' supported al-Qaeda in Syria, says former PM" (middleeasteye, 30/10/2017)

"Pacte du Quincy" (Wikipedia)
a écrit le 29/12/2017 à 18:34 :
Pétrolier Coréens à bombarder systématiquement, avant transfert du chargement.
Les chinois reviendront à port avec leur cargaison.
Réponse de le 31/12/2017 à 9:42 :
Mais pourquoi personne n'y a t-il pensé avant vous?
a écrit le 29/12/2017 à 17:28 :
Pour une fois je suis assez tenté de croire Donald. Mais comme il a tweeté tellement d'âneries, sa crédibilité en a pris un coup.
Si la Chine le décide vraiment, les fusées de Kim explosent sur le pas de tir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :