Livraisons de chars : l'Ukraine reproche aux Occidentaux leur « indécision »

Selon les responsables ukrainiens qui ont multiplié les prises de parole, au moment de la réunion des armées à Ramstein, en Allemagne, la seule façon de mettre fin à la guerre menée par la Russie passe par l'envoi de chars alliés. Mais les Occidentaux, à l'image des paquets de sanctions successifs, choisissent de graduer leurs réponses.
Olena Zelenska au Forum de Davos.
Olena Zelenska au Forum de Davos. (Crédits : ARND WIEGMANN)

Tandis que les Etats-Unis prévoient une guerre longue, affirmant ne pas « expulser les forces russes cette année », selon le chef d'Etat major des armées américaines, le gouvernement ukrainien veut, lui, plus rapidement mettre fin au conflit. Il le fait savoir par la voix de plusieurs diplomates dont la mission est de convaincre les Occidentaux d'envoyer des chars sur le front est. L'Allemagne est même directement montrée du doigt, après son refus de livrer ses tanks Leopard à Kiev, au moment où les Russes sont à l'offensive, dans le but de faire bouger des lignes d'une « opération spéciale » qui s'enlise.

« Vous aiderez l'Ukraine avec les armes nécessaires de toute façon et réaliserez qu'il n'y a pas d'autre option pour mettre fin à la guerre », a critiqué sur Twitter Mykhaïlo Podoliak, un conseiller de la présidence ukrainienne, appelant les alliés de Kiev, réunis la veille à Ramstein (Allemagne), à « réfléchir plus vite », faisant écho à des propos similaires la veille du président Volodymyr Zelensky.

« L'indécision de ces jours tue encore plus de nos concitoyens », a-t-il encore martelé sur Twitter.

Les partenaires de l'Ukraine ont promis cette semaine des centaines de millions de dollars d'aide militaire supplémentaire, mais n'ont pas pu se mettre d'accord vendredi à Ramstein sur la livraison des chars Leopard 2 de conception allemande que Kyiv réclame depuis longtemps.

« Vous aiderez de toute façon l'Ukraine avec les armes nécessaires et vous avez conscience qu'il n'y a pas d'autre option pour mettre fin à la guerre que la défaite de la Russie », écrit Mikhaïlo Podoliak.

Olena Zelenska avance un plan

Pour sortir de l'enlisement de part et d'autre, les alliés occidentaux de l'Ukraine pourraient accélérer la mise en oeuvre d'un plan de paix en dix points présenté par Kyiv si chacun d'entre eux se chargeait d'un de ses volets, a déclaré l'épouse du président ukrainien dans une interview publiée samedi.

Olena Zelenska, qui s'exprimait depuis le Forum économique mondial de Davos, a expliqué au quotidien suisse Neue Zuercher Zeitung que l'incapacité de l'Occident à fournir rapidement les armes nécessaires à l'Ukraine pour repousser les forces russes avait coûté des vies et provoqué la destruction de nombreuses infrastructures.

« Le plan va plus loin », a-t-elle dit. « Il comprend un volet judiciaire, qui demande notamment la création d'un tribunal international pour juger les crimes de guerre, ainsi que le retour des prisonniers de guerre en Ukraine. »

« Chaque pays peut se charger d'un volet.»

Dans un plan de paix en dix points présenté en novembre dernier, Volodimir Zelensky a énoncé des demandes concernant la sécurité alimentaire et énergétique et la mise en place de mécanismes pour éviter une escalade du conflit dans la zone euro-Atlantique.

De concert, Olena Zelenska a déclaré que des livraisons rapides d'armes augmenteraient les chances de l'Ukraine de remporter la guerre.

Ailleurs que sur le front militaire, les paquets de sanctions décidés par les Européens continuent de s'appliquer. Dernier en date, en décembre, l'Union européenne a décidé du gels des avoirs de la société publique russe ANO TV Novosti qui diffuse plusieurs chaînes de l'Etat russe partout dans le monde.

ZOOM - La chaîne RT France privée de sa principale source de financement

Déjà suspendue en mars, quelques jours après le déclenchement de « l'opération spéciale » annoncée par Vladimir Poutine, la chaîne RT France (ex Russia Today) a vu vendredi le gel de ses comptes bancaires. Suite à sa suspension en France et en Europe, la chaîne, basée à Paris, avait poursuivie une diffusion - uniquement accessible depuis l'étranger ou par VPN - afin d'assurer une présence dans les pays francophones, notamment en Afrique.

Mais le gel des comptes a provoqué l'annonce de la fermeture de la chaîne ce samedi 21 janvier.

Accusés d'être des instruments de « désinformation » du Kremlin, les médias Sputnik et RT ont été interdits de diffusion dans l'UE à partir du 2 mars, à la télévision comme sur Internet, à la suite d'un accord des Vingt-Sept peu après le début du conflit en Ukraine. Ces médias sont financés à 100% par l'Etat russe qui est son unique source de financement.

« Notre RT France a été coupé de tous ses comptes en France. Voilà pour la liberté, l'égalité et la fraternité », a réagi vendredi, sur Twitter, Margarita Simonian, la rédactrice-en-chef de RT monde.

Aussi la réponse officielle de Moscou suite à ce gel n'a pas tardé. Le Kremlin a promis samedi de prendre des mesures de rétorsion contre les médias français en Russie. Là-bas, les médias étrangers sont déjà soumis à une loi stricte adoptée par la Douma en mars. Elle introduit des mesures de rétorsion à l'encontre des médias qui ne tiendraient pas un discours conforme à celui de l'Etat, sur la guerre menée en Ukraine, ou qui critiqueraient l'armée russe. De nombreux journalistes ont d'ailleurs quitté la Russie pour continuer d'informer depuis l'étranger.

« Le gel des comptes de RT France entraînera des mesures de rétorsion contre les médias français en Russie. Elles resteront dans les mémoires si les autorités françaises ne cessent pas de terroriser les journalistes russes », a averti une source au sein de la diplomatie russe, citée par les agences de presse russes Ria Novosti et Tass. RT France emploie en grande majorité des rédacteurs et des techniciens français.

Aussi, les syndicats de RT France avaient dénoncé le gel des comptes de la chaîne en France.

« Avec cette sanction, ce sont près de 100 salariés et environ une cinquantaine de journalistes qui basculeront probablement dans le chômage », s'étaient émus dans un communiqué les sections FO (Force ouvrière) et SNJ (Syndicat des journalistes) de RT France.

« Nous avons reçu un courrier de notre banque le 18 janvier dernier qui nous informait que nos comptes en banque étaient gelés à la demande de la direction générale du Trésor », a précisé samedi un élu SNJ de RT France auprès de l'AFP.

Interrogé par l'AFP, le ministère français de l'Economie a répliqué que les avoirs de la chaîne avaient été gelés en application des sanctions européennes les plus récentes et non à l'initiative directe de l'Etat français.

Parmi ces entités figure « ANO TV Novosti, maison mère détenant RT France à 100% », ce qui explique donc par contrecoup le gel « des avoirs de RT France », a poursuivi la même source.

La situation française est particulière car, depuis la suspension de RT en Allemagne fin 2021, la France était le seul Etat membre de l'UE à héberger une filiale de RT sur son sol.

(Avec agences)

Lire aussiLa Russie menace d'aggraver le conflit en cas de livraisons d'armes longue portée à l'Ukraine

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 22/01/2023 à 14:57
Signaler
Et si on interdisait à cette dame l'accés á notre territoire? La seule chose que les ukr mérite est notre mépris. Ils ont voulu cette guerre, ils l'ont eu, ils la perdent. Maitnenant, retirons le tapis et que cette stupidité se termine.

à écrit le 22/01/2023 à 14:32
Signaler
La paix ne se trouve pas dans un char mais autour d'une table !

à écrit le 22/01/2023 à 13:41
Signaler
Bonjour, Si l'otan ou les pays de l'est européens souhaitent fornir des chars lourds a L'UKRAINE, pourquoi pas , les M1 Abram américain sont nombreux et equipe beaucoup de ses pays plus ou moins belliqueux.... Pour les léopard 2 , en service a l'...

à écrit le 22/01/2023 à 11:31
Signaler
Bientôt tous les malheurs de l'ukraine seront de notre faute, bien fait pour nous, ça nous apprendra. Il faudrait qu'il se calme le volo, il a quand même été élu en disant qu'il allait ouvrir des pourparlers avec les séparatistes et finalement il n'a...

à écrit le 22/01/2023 à 9:22
Signaler
Pas question de fournir quoi que ce soit sans débat à l’Assemblée.. Le sujet est ‘importance (où sont les pacifistes français aujourd’hui?).

à écrit le 22/01/2023 à 2:08
Signaler
La Russie ve ecraser l'Ukraine. Pas besoin d'etre stratege pour dire cela. Comme si la France defiait les usa. Pot de fer contre pot de terre. Tous les tanks donnes sont des armes desuetes qui seront immediatement teduites a de la ferraille. L'otan n...

le 22/01/2023 à 9:19
Signaler
Les dragons célestes, qui n'ont pas de camp, sont justes en train d'écouler les stocks d'armes accumulés depuis des années donc dès que les russes gagnent du terrain les armes américaines ultra efficaces redonnent l'avantage à ce pays, tous disent d'...

à écrit le 22/01/2023 à 0:44
Signaler
....pour compléter, il suffit de regarder une carte et situer Moscou par rapport aux frontières Bielorusses ET Ukrainiennes.

à écrit le 21/01/2023 à 19:47
Signaler
Ha un duo, bien joué, Zelensky étant quand même particulièrement clivant.

à écrit le 21/01/2023 à 18:05
Signaler
Seule l'Allemagne peut fournir des Chars en nombre et facile à manoeuvrer et entretenir. Et elle dit NEIN car SCHOLZ ne veut pas être considéré comme co belligérant et pense ménager pour l'avenir (l'après Ukraine) ses relations avec la Russie dont el...

le 22/01/2023 à 13:32
Signaler
Bonjour, La guerre n'a jamais etait profitable a un pays sauf au vendeur de canon... Ensuite apres cette tragédies, la russie sera toujours notre voisin ... Maintenant vous pouvez voir un ennemi, moi je prefere voir un pays avec qui faire du co...

le 22/01/2023 à 14:55
Signaler
Pas que, donner des chars á l'ukraine c'est détruire leur réputation lorsque les missiles russes les éparpillerons.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.