Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7

 |   |  691  mots
(Crédits : POOL New)
Emmanuel Macron reçoit aujourd'hui le président russe Vladimir Poutine dans le sud de la France pour balayer les grands dossiers diplomatiques en amont du sommet du G7 le week-end prochain.

Le maître du Kremlin est attendu au fort de Brégançon, résidence du président français en ce mois d'août, vers 16h. Après des déclarations à la presse, les deux dirigeants, qui s'étaient vus pour la dernière fois au G20 d'Osaka fin juin, aborderont les différentes crises qui secouent le monde. Avec cette rencontre, Emmanuel Macron tente d'arrimer Vladimir Poutine dans le multilatéralisme et les débats qui animeront le prochain sommet du G7, instance dont est exclue la Russie depuis 2014 et l'annexion de la Crimée.

Le dialogue "est nécessaire avec ce grand voisin qu'est la Russie", selon une source de la présidence française, alors que Moscou, qui entretient des relations compliquées avec les pays occidentaux, est incontournable dans plusieurs dossiers chauds internationaux. Libye, Iran, Syrie et Ukraine seront les principales crises au menu de cette "visite de travail".

En Ukraine, l'arrivée au pouvoir du président Volodymyr Zelensky est perçue par Paris comme porteuse d'opportunités pour avancer vers un règlement du conflit autour des provinces séparatistes pro-russes d'Ukraine.

"Le principal sujet visiblement sera de raviver les accords de Minsk" pour la paix dans l'est de l'Ukraine, estime Alexandre Baounov, analyste au centre Carnegie. "La principale promesse du nouveau président ukrainien, c'est de mettre fin à la guerre. Vladimir Poutine est prêt à une relance (des efforts de paix) si un statut fédéral est accordé au Donbass".

"Là, il y a une vraie chance de progrès. Macron serait ravi de mettre fin à la guerre dans le Donbass, pour entrer dans l'histoire comme Nicolas Sarkozy avec la Géorgie", ajoute l'analyste.

"Tentative très utile"

Cette rencontre "est une tentative très utile pour sortir la France et si possible l'Europe d'une impasse" dans ses relations avec la Russie, a estimé l'ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine, dans un entretien au Figaro samedi.

Depuis 2017, le Français et le Russe sont restés régulièrement en contact, sans qu'Emmanuel Macrons'abstienne de critiques.

"L'Europe doit dialoguer avec la Russie", laquelle doit "faire des efforts", avait-t-il résumé en juin.

"Ces derniers mois, les contacts dans le domaine politique se sont intensifiés. Les contacts dans le domaine culturel et humanitaire sont aussi très intenses. En 2020, la tenue des +Saisons russes+ est prévue quasiment dans toutes les régions de la France", a souligné un conseiller du Kremlin.

Pour éliminer un point de crispation, la justice russe vient de libérer le banquier français Philippe Delpal, détenu depuis février sous l'accusation de fraude et désormais assigné à résidence. M. Macron avait évoqué son cas à plusieurs reprises avec le président russe.

Sur la Syrie comme sur l'Iran, Paris explique vouloir demander au président russe "d'user de son influence" sur ses alliés.

La France juge "très préoccupante" la situation dans la province syrienne d'Idleb, où le régime est à l'offensive avec l'aviation russe, "nous avons un message très simple aux Russes: 'exercez votre influence auprès de Damas pour que cette opération cesse'", indique Paris, alors que la Russie participe militairement aux frappes du régime contre les rebelles, qui font aussi des victimes parmi les civils, et que la France craint à la fois un exode massif et la dispersion de groupes jihadistes dangereux.

"Un nouveau sommet quadripartite (Russie-France-Allemagne-Turquie) sera peut-être évoqué" sur ce sujet, précise le Kremlin.

La France espère enfin un appui plus fort de la Russie pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien (JCPOA).

"Comme garants du JCPOA, Paris et Moscou doivent pouvoir travailler ensemble à la désescalade".

"Si la Russie réaffirme que l'Iran doit respecter ses obligations du JCPOA, cela renforcera beaucoup notre position", souligne une source diplomatique française.

Peut-être le président abordera-t-il aussi les arrestations massives de manifestants à Moscou qui réclament des "élections honnêtes". Lors de leur première rencontre es qualité à Versailles en 2017, M. Macron n'avait pas hésité à critiquer publiquement les arrestations d'homosexuels en Tchétchénie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/08/2019 à 18:39 :
La Russie est la deuxième puissance militaire mondiale et la troisième puissance économique.La maintenir a l'extérieur du G7 est d'une stupidité sans nom.
a écrit le 20/08/2019 à 17:44 :
Macron donneurs de leçons alors que son pays vas mâle le président des riches ils parlais de démocratie ils appliquent une politique pour les très riches ils mets les retraites en danger Macron un démagogue frimer arrête Manu rois de !! Riches
a écrit le 20/08/2019 à 13:25 :
Que pese Macron ? La Crimee est russe , les GAFA américains , les droits de l'homme chinois ? Un pourboire pour le service ... des fleurs pour Brigitte .
a écrit le 20/08/2019 à 12:59 :
Pour jouer sur un tableau qui lui est totalement étranger sauf à jouer de l' habituelle gonflette, Macron devrait se trouver à la tête d' un pays indépendant.
Or Macron -qui est Young Leader- est logé sous la dépendance de l' appareil euro-atlantiste ; l' Ue étant par ailleurs géopolitiquement dépendante des américains via leur bras armé, l' otan..
Les français souhaitent un rapprochement légitime avec la Russie mais celui-ci sous tend dans le même temps une prise de distance avec les states, cornélien, n' est-il pas ..?

Donc quitter l' Otan et l' article 48 qui place l' Ue sous tutelle ne peut s' opérer que dans le cadre d' un Frexit ..
a écrit le 20/08/2019 à 9:38 :
Si Macron se fait son mini G7 avec Poutine c'est qu'il n'oublie pas la Real economic avec la Russie où les intérêts industriels et financiers français sont très importants ( 1er investisseur occidental avec Total, Renault, BNP etc...) Et en depit des commentaires french bashing lus ici ou là, la France n' y exporte pas que du luxe ou du vin : en témoigne le crash récent de l'A320
russe.
Par ailleurs la Russie et la Chine ne st plus les frères ennemis d'antan. Voir avec quelle facilité diplomatique la Chine pénètre en Asie centrale, ancien fief soviétique pour la progression de ses nvelles routes de la soie hors de ses frontières.
Bref, l'art de ménager la chèvre et le chou.
a écrit le 20/08/2019 à 0:45 :
Le Maître de Russie résidant au Kremlin rencontre le Maître de France résidant à l'Elysée. Que vont-ils se raconter? Des histoires de maîtres à esclaves.
a écrit le 19/08/2019 à 15:07 :
Macron reçoit Poutine au Fort de Brégançon

pour fomenter la fortune des brigancons
a écrit le 19/08/2019 à 14:54 :
Je suis effaré de l'ignorance de certains commentateurs.Ils comparent les PIB tous ramenés en € ou $ alors que c'est totalement faux de proceder ainsi .En Russie TOUT est 10 fois moins cher qu'en occident donc forcement le PIB est dans le meme rapport ;Un exemple .Le budget militaire de la France vient de depasser celui de la Russie !Es a à dire que la France est une puissance militaire superieure à la Russie !La Russie à 5 fois plus de soldats que la France et achete beaucoup plus de materiel militaire que nous faut voir son equipement .Petit exemp ;un rafale est facture 120 millions d'€ à l'état (rapport du Senat ) alors que son équivalent russe le SU 35 est facturé beaucoup moins cher à l'état russe !Quelles sont les factures ext dont la Russie doit s'acquitter en devise !Surrement pas l'energie (petrole ,gaz ,centrale nucléaire ext .....)les minerais (plus grosse reserves mondiales )!En agriculture ils sont premier producteur et premier exportateur de blé au monde et avec le rechauffement climatique ils recuperent des millions d'hectares de terres arables !Un rapport secret du Senat americain predit que la Russie sera la premiere puissance agricole au monde dans 50 ans .Quand au produit manufacturés ,comme l'a dit un vice premier ministre russe ''''nous sommes capable de fabriquer tout ce dont nous avons besoin '''''d'ailleurs la France vend quoi à la Russie à part du luxe et des alcool...................
Réponse de le 19/08/2019 à 19:04 :
Le cout de la vie en Russie est de l'ordre de 30 à 60% moins cher qu'en France et non pas 90%.

Si l'on rapporte le PIb à la population, les russes sont juste un poil moins riches que les roumains, les hongrois et les polonais.

Le fait qu'ils gaspillent leur argent à s'armer pour pratiquer une politique de nuisance n'en fait pas une grande puissance.

Pour en revenir à Macron, c'est un gosse qui croit encore qu'il suffit de recevoir Poutine à Versailles en grande pompe pour l"impressionner et que résister à la poignée de main de Trump garantira le position de la France.

Macron a la grosse tête et il imagine qu'il peut mener une diplomatie parallèle sans l'Europe et qu'il va obtenir de Poutine plus que l'ONU et l'UE réunies.

Pour Trump, Poutine Xi Jiping, Macron est une grenouille qui veut se faire plus grosse que l'ours, le Dragon et l'aigle réunis. Plus un sujet d'agacement et de mépris qu'autre chose.
Réponse de le 20/08/2019 à 13:17 :
Ce que vous dites est a relativiser. A Moscou et dans toutes les grandes villes, le logement est très cher. Par exemple, il faut compter un loyer de 1000 a 2000 € pour un 70 m2 a Moscou. Les moscovites sont obligés d'aller en grande banlieue pour pouvoir se loger sans y laisser tout leur salaire.
Quand a l'outil de production russe, il est dans un état lamentable. Les russes ont même été obligé d'acheter du materiel allemand sous le manteau pour pouvoir construire le pont de Crimée.
Réponse de le 20/08/2019 à 13:37 :
« Je suis effaré de l'ignorance de certains commentateurs » Ca vaut surtout pour vous !
10 fois moins cher ? Vous n'y aller pas un peu fort.
Ou alors vous n’avez jamais mis les pieds en Russie ?
Mais il n'est même pas utile d'y mettre les pieds, la presse en parle !
A Moscou ou SPb, l’immobilier étaient presque dans la moyenne des grandes villes européennes avant 2014.
Les « nouveaux riches » faisaient monter les prix.
Acheter des yaourts russes était évidement moins cher que d’acheter des Danone ou des Yoplait.
Les transports et les carburants n’étaient pas chers, et plus généralement les taxes étaient basses.
Mais le PIB de la Russie en $ est passé de ~ 2300 Md à ~ 1300 Md, de 2013 à 2016, presque divisé par 2.
Les ventes d’automobiles ont été divisées par 2.
Le transport logistique a vu ses taxes grimper en flèche : taxe « platon ».
Explosion des prix, l’inflation est encore bien au dessus du rythme de la croissance.
Depuis 2008, l’inflation en Russie a toujours été trop élevée, bien au dessus de la moyenne des taux de la croissance et du pouvoir d’achat.
Après l’invasion de l’Ukraine, et 2015 elle a bondi à +15,5% puis ensuite à 7,0% en 2016. En 2017 elle avait descendue proche des 3%, puis est remontée pour dépasser les 5% en 2019, bien au dessus de la progression de la croissance.
Depuis décembre 2015 les fabricants russes et chinois d’acier sont taxés plus fortement par l’UE pour luter contre le dumping. Donc leurs marges ont fortement diminué.
La Russie a saisi L’OMC sur ce sujet en avril 2018.
---
Retraites.
Proposition initiale :
Femmes 55 > 63 ans
Hommes 60 > 65 ans
Sous la pression de la rue, Poutine n’impose que 60 ans aux femmes.
A raison de six mois supplémentaires chaque année.
Donc en 2029, ceux qui ont 55 aujourd’hui, et qui comptaient prendre leur retraite à 60 ans, seront libérés à 65 ans. Pour les femmes de 55 à 60, le ratio est encore plus pénible !
La bérézina !
---
En agriculture, oui la Russie devrait passer 1er, mais comme depuis longtemps elle possède le plus grand territoire terrestre au monde, on se demande ce que glandait jusqu’en 2014.
Vous devriez vous intéresser à forbes.ru et autres presses économiques russes.
Pour les produits laitiers, c’est des groupes étrangers qui nourrissent en partie la Russie :
Yoplait, Nestlé, Danone, Lactalis et autres.
Pour exemple, Danone Russie (pas loin d’une vingtaine d’usines en 2014), qui ne pouvait plus importer depuis l’UE, suite aux sanctions mises en place par Moscou, il est devenu producteur de lait en Russie.
De mémoire, le groupe a fermé quelques usines non rentables et en a modernisé d’autres.
Suite à l’interdiction de l’importation du lait européen, la Sibérie a importé des milliers de vaches « Holstein » européenne (Allemagne et Pays-Bas).
Ce qui a permis de limiter l’inflation galopante en Russie, sur les produits fromagers et laitiers, notamment chez les petits producteurs et les distributeurs, et de conserver la qualité
En 2016, Danone a augmenté sa participation dans Danone Russie de 50,5% à 92,5%.
Les % restants doivent appartenir à la BERD qui bosse avec Danone depuis très longtemps sur la CEI et ses ex : c'est-à-dire la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan, l’Ukraine, etc.
Evidement, nous fournissons aussi des semences agricoles à la Russie, la France étant le 2ème exportateur mondial dans ce secteur (N°1 mondial en grandes cultures, N°3 en potagères).
Peut-être aussi de la levure boulangère, par Lesaffre, autre N°1 mondial.
---
Donc de nombreuses entreprises ennemies (occidentales) sont installées en Russie
Dont des françaises : Auchan, Danone, Renault, Peugeot, Sanofi, Total, Leroy Merlin, Alstom, Airbus, Safran, Schneider Electric, Décathlon, Manutan, nos géants du BTP, des logisticiens, etc.)
J’ai même lu que la France serait le 1er employeur étranger en Russie.
Et serait maintenant passée 1er investisseur (mais pas encore en stock d’IDE)
Ce qui explique que nos lobbyistes, et nos médias économiques et financiers, fassent le maximum pour que l’UE stoppe ses sanctions envers la Fédération.
---
Et donc tout n’est pas aussi simple que votre vision très restreinte !
---
Et pour les exportations françaises vers la Russie en 2017 :
Chimie, médicaments, parfums, cosmétiques, plastiques pour + de 35% du total des exports
Aéronefs, automobile, technologies spatiales, ferroviaires et parapétrolières, camions, bus, machines agricoles dont tracteurs, et les pièces de rechanges pour + de 25%
Motorisation diverses, machines et outils pour machines et divers systèmes mécaniques et électriques, instrumentations pour médical, mesures, essais, contrôles, orientation pour ~ 10 %.
Et la Russie ne cesse d’appeler les investisseurs étrangers.
Et malgré les sanctions les investissements Allemagne+France en Russie sont restés à un niveau assez élevé.
a écrit le 19/08/2019 à 14:19 :
Poutine est il venue voir le "Président" des français ou le pantin de Bruxelles?
Réponse de le 19/08/2019 à 18:29 :
Il est juste curieux de voir la piscine...
a écrit le 19/08/2019 à 11:54 :
Macron reçoit Stalin
a écrit le 19/08/2019 à 11:42 :
Macron reçoit Poutine dans l'intimité,

c'est tellement cohérent, pour Macron Poutine est un maître absolu
pour apprendre à jeter en prison les journalistes indépendants et les opposants politiques, pour améliorer l'usage des brutalités avec la police politique, cogner sur les citoyens honnêtes
pour manipuler l'opinion avec des fake news bavasser par les journalleux bavards dans les journaux télévisés et les radios
pour organiser la pauvreté et la misère tout en prenant possession financière des joyaux nationaux

les merveilleux godillots LaREM Modem et traitres LR PS vont avoir gorge déployées pour vanter la macronie et le gouvernement Philippe qui assiste à la mise à mort violent des bestiaux dans les arènes ...
a écrit le 19/08/2019 à 10:54 :
Le Poutine diplomate se rabaisse a visité, les "malades" et les "sans grades" au bord de leur piscine pour leur remonter le moral et les sondages a l'occasion!
a écrit le 19/08/2019 à 10:51 :
Macron a raison de prendre de la hauteur,cela impressionne toujours une large frange de la population.C'est bon pour sa popularité et pour une probable réélection en 2022.
a écrit le 19/08/2019 à 9:40 :
Attitude intelligente de Macron, qui a compris que diaboliser et continuer à vexer la Russie était contre-productif. Ce n'est pas son prédécesseur, très mal conseillé sur la Russie, qui aurait eu cette initiative. Poutine à la tête d'un colosse au pieds d'argile (PIB de l'Espagne...) et plutôt fragilisé sur la scène intérieure (les Russes réalisent que sur le plan économique ça stagne voire ça se dégrade) ne doit pas cracher sur une telle invitation. Et le peuple, tjs prompt à la francophilie, doit y être sensible.

Parler à tous, ne se soumettre à aucun: voilà une bonne voie pour la diplomatie française.
Réponse de le 19/08/2019 à 10:22 :
La Russie a le PIB de l'Allemagne, devant la France et l'Angleterre. Les projections de l'OCDE la voient toujours 6ème PIB mondial à l'horizon 2050, là où les autres pays européens auront décliné dans le classement.
Réponse de le 19/08/2019 à 12:06 :
@Pablo Honey
Quesque que vous nous racontez ?
En attendant les visions de l'OCDE, revenez à la réalité, les manifestants à Moscou et SPB qui sont arrêter par milliers juste parce qu'ils veulent pouvoir choisir librement.

La Russie (144,5 M d’hab.) est talonnée par l’Espagne (46, 5 M d’hab.) et l’Australie (24,6 M d’hab.), tandis qu’elle est dépassée par le Canada et ses 36,5 M d’hab. en 2017.
La réalité est là, l'Australie, 5 fois moins peuplée, font quasiment aussi bien que votre championne !
Données corrigées Banque Mondiale 2017
Espagne : 1311 Md$
Australie : 1323
Corée du Sud : 1531
Russie : 1578 Md$ (144,5 M d’hab.)
Canada : 1653
Italie : 1935
Brésil : 2056
Inde : 2597
Allemagne : 3677 (82,8 M d’hab.)
Japon : 4872
France : 2583 Md$ (66,7 M d’hab.)
Avec le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la Chine, la Russie ne rentre même pas dans le Top10.
L’addition des PIB de l’Allemagne et la France, cumulant ~ 150 millions d’habitants, fait ~ 6260 milliard $, soit ~ 4 fois celui de la Russie.
---
En dehors des armes, des hydrocarbures, des minerais et de la guerre, qu'exporte donc la Russie?
Voitures, trains, avions, machines, outils pour machines, BTP, médicaments et lasers, produits finis agroalimentaire, électronique, électrique, télécoms, radios, roulements à billes, yachts, navires de croisière, grandes écoles, bijoux, parfum, maroquinerie, etc. ?
---
Russie, sur les ~ 340 Md de biens exportés en 2017, plus de 55 % concernent pétrole, gaz, charbon et produits dérivés. Il faut y ajouter ~ 10% de minerais et métaux, or, diamants, platine, nickel, etc.
Donc plus de 65 % des biens que la Russie exporte sont issus de l'extraction des sols et fond marins.
Pour les services, la Russie n'exporte rien, mis à part son groupe Wagner!
Superbe économie !
Depuis 2000, Poutine a augmenté la dépendance de la Russie aux industries extractives, beau bilan !
Un sujet à traitér avec la Russie énergivore : le réchauffement climatique et plus généralement la pollution.
Guerres, extractions, Tchernobyl et autres accidents, industries vieillissantes et polluantes, cimetières de bâtiments, pèche illégale, etc.
Encore un couche ?
Réponse de le 19/08/2019 à 17:51 :
@Réponse de Alain d;Vous comparez les PIB directement alors que c'est faux !En Russie tout est 10 fois moins cher et le PIB corrigé est en consequence ;Le budget militaire de la France est passé devant celui de la Russie ;Ca veut donc dire d'aprés vous que la France est une puissance militaire superieure à la Russie !Ho ho ho !De plus quand on parle exportation qu'exporte la France à part son agro alimentaire et son luxe et que vend elle à la Russie !Quelles sont les factures exterieures dont la Russie doit s'acquitter !Ils fabriquent tout ce dont ils ont besoin en diversité mais pas en quantité pour laisser leur marché ouvert aux pays qui commercent avec eux !Avec un endettement à 9 % du PIB comparé au 100 % français ,140 % americain ext....c'est le monde occidental qui a une épée de Democles au dessus de la tete !Attendons que la croissance flechisse durablement et on vera ce qui va se passer dans le monde occidental..........
a écrit le 19/08/2019 à 9:31 :
Toujours le même processus, on commence par instaurer des mesures économiques pour que trois/cinq ans après, on décide de les lever.. les Européens dans la gestion de la relation avec la Russie ont été tout simplement nuls! Comme toujours. Découvrons-nous que la Russie est un pays majeur? Comment peut-on d'ailleurs prendre fait et cause pour l'Ukraine, et ses atouts agricoles évidents, qui est le théâtre de désordre depuis bien trop longtemps, et qui est incapable de faire la santé de ses habitants. Il suffit de constater que le PIB par habitant de l'Ukraine est le tiers de celui des russes! Et pour remarque, arrêtons d'user de terme type "le maître du Kremlin". Appelons-nous notre Président "le Maître de l'Elysée", ou la "Maître du Fort de Bregançon"?
a écrit le 19/08/2019 à 9:29 :
Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7

Reformulons : Macron reçoit Poutine pour se féliciter de leurs répressions brutales policières

Macron et la macronie sont adeptes admiratifs de la dictature poutinienne
a écrit le 19/08/2019 à 9:19 :
Poutine se fiche de micron, il l'utilise. Tout cela n'est rien d'autre que de la com. La diplomatie francaises est morte depuis longtemps.
Seul compte le "bankable", ce qui est le cas aujourd'hui avec ce banquier francais aux mains du pouvoir poutinien.
a écrit le 19/08/2019 à 9:05 :
"Pour entrer dans l'histoire comme Nicolas Sarkozy avec la Géorgie", ajoute l'analyste. "

Quand je lis cela mes yeux saignent ! Sarkozy va rentrer dans l'histoire certainement mais par l'autre porte. A savoir le dossier Khadafi pour lequel les historiens du futur parleront d'un niveau de corruption jamais atteint ,tout le monde ayant déjà complètement oublié le dossier géorgien. Ensuite au moins c'est une façon de rentrer dans l'histoire ce qui n'arrivera pas a Macron si ce n'est pour lui un niveau de servitude envers l'oligarchie européenne jamais atteint. Savoir ce qui va rentrer dans l'histoire exige un minimum de prise de recul et donc de sortir impérativement de l'information spectaculaire immédiate.
Réponse de le 19/08/2019 à 10:24 :
Complètement d'accord avec vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :