Royaume-Uni : les syndicats suspendent leurs grèves après le décès d'Elizabeth II

Trois syndicats britanniques représentant les postiers et le personnel des transports ont suspendu leurs grèves pour les salaires à la suite du décès de la reine Elizabeth II.
La grève dans les transports les 15 et 17 septembre sont notamment suspendues
La grève dans les transports les 15 et 17 septembre sont notamment suspendues (Crédits : Dylan Martinez)

Trois syndicats britanniques représentant les postiers et le personnel des transports ont suspendu leurs grèves pour les salaires à la suite du décès de la reine Elizabeth II. L'appel à la grève pour ce vendredi à la Royal Mail lancé par le CWU (Communication Workers Union) a été annulé. De son côté, le puissant RMT (National Union of Rail, Maritime and Transport Workers) a déclaré qu'il avait suspendu ses grèves prévues pour les 15 et 17 septembre.

« Nous exprimons nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses amis et au pays », a déclaré le syndicat dans un communiqué. Enfin, la TSSA (Transport Salaried Staffs' Association) a également annulé les mouvements prévus en septembre et « respectera la période de deuil public ».

Grosses grèves en août

Depuis quelques semaines, la Grande-Bretagne a été confrontée à une vague d'actions syndicales dans différents secteurs, les travailleurs exigeant une augmentation des salaires et des conditions de travail pour contrer l'inflation galopante, qui dépasse 10% et pourrait grimper à plus de 13% en octobre. En août, plusieurs grèves ont touché la poste mais aussi le port de Felixstowe, les chemins de fer et le métro londonien. Il s'agissait du plus gros mouvement de grève depuis des décennies.

Liz Truss lance un plan d'aide colossal

 Pour aider les ménages et les entreprises face à l'envolée des prix de l'énergie, Liz Truss a annoncé ce jeudi un plan d'aide massif. Les factures pour un ménage moyen vont être plafonnées à 2.500 livres par an, « soit une économie de 1.000 livres » par an par rapport à ce qu'ils auraient dû payer sans intervention du gouvernement. Les entreprises et institutions publiques comme les écoles toucheront des « aides équivalentes pendant six mois ». Les mesures de soutien, qui comprennent aussi une levée temporaire des taxes sur l'énergie destinées à financer la transition vers la neutralité carbone, coûteront des dizaines de milliards de livres, mais le chiffrage a été repoussé à une déclaration budgétaire plus tard ce mois-ci. Il pourrait dépasser les 100 milliards de livres.

Lire aussiInflation, grèves, énergie : l'automne brûlant de Liz Truss

Lire aussiDécès d'Elizabeth II : Charles hérite d'une fortune colossale estimée à 425 millions d'euros

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.