Shanghai veut contenir sa population à 25 millions

 |   |  189  mots
Des chiffres de l'agence Chine nouvelle indiquent la population de Shanghai s'élevait à 24,15 millions fin 2015.
Des chiffres de l'agence Chine nouvelle indiquent la population de Shanghai s'élevait à 24,15 millions fin 2015. (Crédits : Aly Song)
L'objectif est de lutter contre les effets néfastes de la surpopulation dans les grandes villes, comme la pollution et la pénurie de services publics.

Shanghai va s'efforcer de limiter sa population à 25 millions d'habitants d'ici 2035 dans le cadre de sa campagne de lutte contre "la maladie des grandes villes", ont annoncé les autorités.

"D'ici 2035, la population de Shanghai sera contrôlée aux alentours de 25 millions et la surface foncière disponible pour la construction ne dépassera pas 3.200 kilomètres carrés", a dit lundi soir le conseil d'Etat sur son site internet.

"Maladie de grande ville"

Selon les médias publics chinois, la "maladie de la grande ville" se déclare lorsque qu'une mégapole subit les effets de la pollution environnementale, de la congestion routière et d'une pénurie de services publics.

Ville la plus peuplée de l'empire du Milieu enregistrait 24,15 millions d'habitants fin 2015, selon les chiffres de l'agence Chine nouvelle. En avril, Shanghai a été pointé du doigt par le gouvernement chinois pour son laxisme envers les entreprises polluantes. Le rapport avait relevé que la qualité de l'eau se dégradait. Pour mémoire, le Chine a déclaré "la guerre contre la pollution" en 2014.

Lire aussi : environnement : Shanghai dans le collimateur du gouvernement chinois

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2017 à 21:32 :
Ben ils ont raison, une ville doit se limiter a un taux maximum de population pour que tout marche bien et renvoyer à d'autres villes n'ayant pas encore obtenu un minimum vital.
Chez-nous l'île de France et Paris sont un cancer dont le pays est incapable de sortir.
C'est la ruine de la France.
a écrit le 27/12/2017 à 20:15 :
Shanghai est un pôle financier mondial
ça circule beaucoup
C’est du bon sens pour une grande métropole de séparer les habitations avec les pôles qui polluent
Un moyen pour utiliser l’IA...
a écrit le 26/12/2017 à 20:01 :
Allégeons la France de la pollution extérieure.
a écrit le 26/12/2017 à 16:23 :
De grâce cessez d'appeler la Chine "l'empire du milieu". C'est un fantasme racoleur !

Le nom de la Chine, "Zhonguo" se traduit par "le pays du milieu". Même entre eux les chinois ne qualifient pas leur pays d'empire.
Réponse de le 27/12/2017 à 22:55 :
Zhongguo ( 中国),avec 2 g.
a écrit le 26/12/2017 à 12:10 :
"pollution environnementale, de la congestion routière et d'une pénurie de services publics"

Fléaux générés par les possédants et en effet comme on ne peut pas lutter contre vu que nos politiciens leur appartiennent le mieux est d'essayer de contenir la natalité sachant que cela reste aléatoire malgré tout comme stratégie.
Réponse de le 27/12/2017 à 10:04 :
ça fait des décennies que la Chine applique la politique de l' enfant unique.
Mais les habitants des campagnes sont attirés par la ville dans l' espoir d' une vie meilleure.
Face à ce mirage, il est urgent d' arrêter l' expansion des mégalopoles.
Paris et sa banlieue en est déjà à la moitié, et si on ne veut pas accentuer les problèmes de la surpopulation, il est temps d' arrêter la promotion de surdensité mise en oeuvre par Mme Hidalgo.
Réponse de le 27/12/2017 à 10:42 :
"il est temps d' arrêter la promotion de surdensité mise en oeuvre par Mme Hidalgo"

Votre réponse aurait été intéressante si elle ne se terminait pas par une fixette démontrant que son auteur est subjectif du coup.

Dommage parce que je suis d'accord avec le fait que les villes sont bien trop sollicitées par nos politiciens et hommes d'affaires, de façon générale hein, hidalgo n'a pas inventé l'exode rural, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :