Taxes sur l'acier et l'aluminium  : Washington pour l'heure inflexible à l'égard de Bruxelles

L'Union européenne n'a pas obtenu satisfaction sur sa demande d'être exemptée des taxes douanières décidées jeudi par Washington sur les importations d'acier et d'aluminium.

2 mn

(Crédits : LEAH MILLIS)

 L'Union européenne n'a pas obtenu satisfaction sur sa demande d'être exemptée des taxes douanières décidées jeudi par Washington sur les importations d'acier et d'aluminium, a annoncé samedi la commissaire au Commerce Cecilia Malmström, à l'issue d'une réunion avec Robert Lighthizer, le représentant au Commerce américain, venu à Bruxelles pour une réunion prévue de longue date et le ministre japonais de l'Economie Hiroshige Seko qui exige aussi que le Japon soit exempté des taxes américaines.

"Discussions franches"

Les discussions sur le sujet se poursuivront la semaine prochaine.

"Nous n'avons pas obtenu de clarté immédiate sur la procédure pour être exemptés et les discussions vont se poursuivre la semaine prochaine", a indiqué Cecilia Malmström sur son compte twitter.

"Nous sommes un allié proche et un partenaire commercial des Etats-Unis et à ce titre l'Union européenne doit être exclue des mesures annoncées" par le président Donald Trump, a-t-elle répété, en précisant que les discussions avaient été « franches ».

Pour rappel, Donald Trump a signé jeudi les déclarations imposant des droits de douane à l'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium, précisant cependant qu'ils n'entreraient pas en vigueur avant quinze jours et soulignant que les Etats-Unis restaient ouverts à leur adaptation pays par pays.

Macron met en garde Trump

L'Europe a exporté 5,3 milliards d'euros d'acier et 1,1 milliard d'euros d'aluminium en 2017 vers les Etats-Unis. Les alliés et les rivaux des Etats-Unis ont dénoncé depuis jeudi le net virage protectionniste américain et une attaque contre le libre-échange. Le chef de l'Etat français Emmanuel Macron a mis en garde vendredi soir Donald Trump contre les conséquences de sa décision.

"De telles mesures visant des pays alliés, qui respectent les règles du commerce mondial, ne seraient pas efficaces pour lutter (contre) les pratiques déloyales", a-t-il affirmé. "L'Europe répondra de manière claire et proportionnée contre toute pratique infondée et contraire aux règles du commerce mondial", a-t-il averti.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 13/03/2018 à 17:23
Signaler
Cette crise prouvent que pour faire disparaître les déséquilibres des balances commerciales il nous faut un accord au niveau mondial. Il est normal qu'un pays, défavorisé par des facteurs naturels propres, se voyant submergé par des produits venant ...

à écrit le 12/03/2018 à 7:53
Signaler
Notre agité national menace les USA de rétorsion au nom de l'Union Européenne. Ah que je ris, que je ris. Comme si le sieur Macron était empereur de l'Europe désunie. Comme si Caïus Julius Bruxellus était un parangon de la défense des intérêts europ...

à écrit le 11/03/2018 à 10:22
Signaler
On peut critiquer le bonhomme mais c'est oublier que que c'est un peut le coeur de son programme ne vous fier pas au alarmiste c'est a cause de ces même personne qu'il est "impossible" de réindustrialiser la France et d'autre pays du nord et que les ...

le 11/03/2018 à 13:01
Signaler
Je suis votre raisonnement... et j'ajouterais que la France est déjà tout à fait impuissante et hors circuit... malgré les gesticulations médiatiques. Mais pour moi, la vraie question est la suivante : est-ce que l'UE est capable de jouer un rôle...

à écrit le 10/03/2018 à 22:58
Signaler
Taxer les imports des Groupes Coca-Cola et Pepsi.

à écrit le 10/03/2018 à 21:57
Signaler
Il faut développer les sous marins torpilles nucléaires à la poutine ! 100 mégatonnes par sous marins, frappes coordonnées, vladimir s'occupe de la cote ouest nous de la cote est. C'est révolutionnaire ! Les explosions synchronisées provoqueront un...

à écrit le 10/03/2018 à 20:15
Signaler
Si l'acier et l'alu sont dans le TAFTA, y aura aucun problème, ça sera en application des accords contenus. Si le TAFTA n'est pas signé, Trump dira que les taxes seront réduites si l'UE le signe, il ne connait que les deals. Un coup de semonce, le g...

le 11/03/2018 à 13:24
Signaler
Un accord de libre-échange (TAFTA) entre les États-Unis et l'UE est tout à fait irréaliste et utopique... pour deux raisons très simples : D'un côté, pour qu'il y ait un accord, les États membres de l'UE doivent tout d'abord s'entendre et se coord...

à écrit le 10/03/2018 à 20:02
Signaler
Que l'Europe taxe de 25 % les produits Apple par exemple...ah bon, vous me dites qu'elle ne taxera rien du tout, comme d'habitude ! Plus facile d'embêter les citoyens européens par ses réglementations à répétition.

le 11/03/2018 à 8:16
Signaler
les produits apple sont fabriqués en Chine

le 11/03/2018 à 8:16
Signaler
les produits apple sont fabriqués en Chine

le 12/03/2018 à 17:48
Signaler
Pffff. Il doit y avoir 2 % de valeurs ajouté en chine... l'assemblage des pieces dans la boite quoi. Apple c beaicoup de valeurs ajoutés US

le 13/03/2018 à 17:31
Signaler
Il suffirait de taxer les produits venant de pays chroniquement excédentaires comme l'Allemagne, la Chine ou le Japon. À quoi bon par exemple taxer les produits Grecs, acier ou autres, la Grèce étant chroniquement déficitaire. elle fait vivre et tra...

à écrit le 10/03/2018 à 19:47
Signaler
La véritable cible de Trump en Europe c'est l'Allemagne... mais est-il vraiment capable de l'atteindre... sans trop se faire mal lui-même ? Rien n'est moins sûr. Bruxelles est un rideau de soie facile à percer et à traverser... une illusion politiq...

à écrit le 10/03/2018 à 19:31
Signaler
Ah ben tiens ce n'est plus l'union sacrée du reste du monde contre le protectionnisme c'est l'europe qui viennent supplier, trump de ne pas taxer son acier. Et ils nous refont le coup de la menace alors qu'ils l'ont déjà fait et que rien ne s'est...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.