Trump veut empêcher les Chinois d'investir dans la high-tech américaine

Véhicule électrique, robotique, aérospatial... les prises de participation de la Chine dans les secteurs d'excellence technologique américains sont considérées par le gouvernement Trump comme des menaces directes pour la sécurité économique et nationale du pays. Le plan d'amplification des mesures de guerre économique qui devrait être dévoilé vendredi inquiète les marchés.
La semaine dernière, Donald Trump a menacé de porter à 450 milliards de dollars au total la valeur des produits chinois qui seraient taxés à leur entrée aux Etats-Unis -- soit la grande majorité des importations venues de Chine -- si celle-ci amplifie sa riposte aux décisions américaines.
La semaine dernière, Donald Trump a menacé de porter à 450 milliards de dollars au total la valeur des produits chinois qui seraient taxés à leur entrée aux Etats-Unis -- soit la grande majorité des importations venues de Chine -- si celle-ci amplifie sa riposte aux décisions américaines. (Crédits : Leah Millis)

Le département du Trésor américain prépare un plan pour limiter très fortement les investissements chinois dans les technologies, stigmatisés comme menaçant la sécurité économique et nationale des Etats-Unis, a révélé lundi l'agence de presse Bloomberg.

Ouvrant un nouveau front dans la guerre commerciale entre les deux géants, la Maison blanche prévoit, selon plusieurs sources internes connues de Bloomberg, une série de mesures permettant de considérer toute prise de participation chinoise dans des entreprises américaines du secteur des technologies, notamment dans les véhicules électriques, la robotique ou l'aérospatial, comme des menaces pour la sécurité du pays.

Cette loi à caractère urgent devrait être dévoilée vendredi dans un rapport du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, qui préconisera son application par un panel inter-gouvernemental réparti en deux comités sur les investissements étrangers aux Etats-Unis. L'un des deux se consacrerait spécifiquement à la Chine.

Le choix des outils offensifs, la crainte d'une chute des marchés

Steven Mnuchin travaillerait sur ce plan depuis décembre. D'après les sources de Bloomberg, après avoir envisagé une approche moins conflictuelle, plusieurs membres de l'administration et le président Donald Trump l'ont finalement persuadé d'avoir recours à des outils offensifs.

Certains hauts fonctionnaires américains craignent cependant que de déclarer ainsi l'état d'urgence économique ne fasse chuter les cours de la Bourse ou ne nuise aux sociétés américaines implantées en Chine.

Trump arc-bouté sur la réduction de son gigantesque déficit

La semaine dernière, Donald Trump a menacé de porter à 450 milliards de dollars au total la valeur des produits chinois qui seraient taxés à leur entrée aux Etats-Unis -- soit la grande majorité des importations venues de Chine -- si celle-ci amplifie sa riposte aux décisions américaines.

L'administration Trump souhaite réduire son déficit commercial vis-à-vis de Pékin, qui atteint actuellement 375 milliards de dollars.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 25/06/2018 à 22:42
Signaler
Au moins la Chine ne pourra-t-elle pas investir en France dans Alstom, Nexter et DCNS : la France les a déjà vendus à l'Allemagne et à l'Italie...

à écrit le 25/06/2018 à 14:41
Signaler
Trump à raison ! Les chinois ne sont que des pilleurs rachètent des entreprises pour voler leur technologie ou demande un transfert de technologie pour une implantation dans leur pays voir au sujet de l'avion C919 chinois copie-coller de l'Airbus A32...

le 25/06/2018 à 18:35
Signaler
vous avez raison, sauf que les américains ont et continue à faire exactement la même chose. les grands groupes d'audit américains ont été et sont encore les pieuvres tentaculaires qui espionnent les entreprises à fort VA technologiques et innovatrice...

le 25/06/2018 à 23:36
Signaler
Trump n'accepte pas que la Chine fasse aux usa ce que les USA font à l'Europe. Alors autant s'allier avec les chinois pour mettre fin à l'hégémonie américaine. Et puis Xi Jiping ne change pas d'avis toute les deux minutes.

à écrit le 25/06/2018 à 14:28
Signaler
et bien sur ce point je félicite Trump.Quand l'Europe va-t-elle ouvrir les yeux? Quand elle sera pauvre et qu'il ne restera plus que les yeux pour pleurer? L'histoire ce a toujours été des hauts et des bas,toujours or la production à l'extérieur e...

le 26/06/2018 à 4:22
Signaler
La poutre, la paille ? Demandez-vous plutot pourquoi vos chefs d'entreprises ont delocalises a tout va, ce durant des decennies. Le "court terme" typique de la gestion francaise. Apres moi le deluge.....

à écrit le 25/06/2018 à 12:46
Signaler
ce qu'il faut c'est demander aux chinois de faire des co entreprises ou ils auront 49% et devront faire des transferts de technologie......... hey, tables turned, pas vrai?

à écrit le 25/06/2018 à 12:10
Signaler
TRump fait d'une pierre deux coups, il réduit l'inégale balance commerciale étant donén qu'on a laissé tout faire aux chinois à partir du moment où ils laissaient tout faire à nos actionnaires milliardaires et les chinois ont à chaque fois pris un pe...

le 25/06/2018 à 15:02
Signaler
Trump pense pour régler le problème du déficit commercial facilement ,il va plonger l'économie des États-Unis dans une crise sans précédent. Il est inconcevable de faire la guerre à tous ses partenaires ,de remettre en cause tous les accords et trai...

le 25/06/2018 à 15:45
Signaler
"il va plonger l'économie des États-Unis dans une crise sans précédent" Oui oui oui... Merci pour la messe mon père mais je suis informé: "Politiquement incorrectes, les réformes de Trump sont un succès pour l'économie américaine" http://www.l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.