Ukraine : la Russie bombarde à nouveau des terminaux céréaliers dans la ville portuaire de Mykolaïv

Deux terminaux céréaliers ont subi des frappes russes dans la ville de Mykolaïv située au sud de l'Ukraine, sur la mer noire, dont des silos à grain avait déjà ciblé par Moscou. Embourbée dans le conflit ukrainien, la Russie utilise le blé et le maïs comme des armes pour obtenir des concessions des Occidentaux avec un blocus sur les ports ukrainiens et la destruction d'infrastructures agricoles, voire le vol de denrées. Les organisations internationales s'inquiètent de la flambée consécutive des matières premières.

2 mn

Les infrastructures agricoles de l'Ukraine sont régulièrement prises pour cible par l'artillerie russe.
Les infrastructures agricoles de l'Ukraine sont régulièrement prises pour cible par l'artillerie russe. (Crédits : STATE EMERGENCY SERVICE OF UKRAI)

Deux terminaux de stockage de céréales ont été frappés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, en Ukraine. Le terminal portuaire d'Evri, dédié aux huiles végétales, a été touché par un missile qui a incendié deux silos et endommagé un troisième capable de stocker 160.000 tonnes et fait un blessé. Dans l'autre terminal de Bunge, l'ampleur des destructions n'est pas connue. Le terminal était fermé depuis le début de l'invasion russe en Ukraine.

Lire aussi 4 mnUn « crime de guerre »: l'Union européenne fustige le blocage par la Russie des céréales en Ukraine

Les infrastructures de production, de stockage et d'exportations de céréales de l'Ukraine sont prises pour cible par la Russie depuis le début du conflit. Un terminal céréalier avait déjà été détruit par un tir de missile dans la nuit du 5 au 6 juin à Mykolaïv. Kiev accuse les forces d'occupation russes d'avoir sur son sol « pillé environ 500 000 tonnes de céréales d'une valeur de 100 millions de dollars ».

La FAO parle de 700 000 tonnes confisquées. Les ports de Mykolaïv et d'Odessa subissent un blocus depuis le début du conflit, ce qui paralyse le transport maritime des matières premières agricoles, principale voie d'exportation pour l'Ukraine jusque-là. L'Union européenne a qualifié la stratégie russe de destruction et de blocage des céréales de « crime de guerre » par la voie du chef de sa diplomatie Josep Borrell.

Concernant le blocus des ports ukrainiens sur la mer Noire, les discussions existent entre Russie et Turquie pour aménager des voies maritimes afin d'acheminer les navires de transport de céréales et de matières premières depuis l'Ukraine. Le trafic maritime en mer Noire se trouve toujours paralysé par la présence de mines. Ankara affirme qu'un navire marchand turc a pu quitter mercredi le port ukrainien de Marioupol (sud-est), désormais sous contrôle russe, en mer d'Azov.

Lire aussi 4 mnCrise alimentaire : blocus russe d'Odessa, la France prête à aider à débloquer le port pour libérer les céréales ukrainiennes

Le conflit russo-ukrainien oppose deux géants de la production de céréales - la Russie et l'Ukraine assurent à elles deux 30% des exportations mondiales de blé. La crise provoqué une flambée inédite des cours des céréales et des huiles, dépassant même les niveaux atteint lors des printemps arabes de 2011 et les « émeutes de la faim » de 2008.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 24/06/2022 à 8:38
Signaler
Poutine a raison "plus rien ne sera comme avant" : en plus d'avoir le sang des ukrainiens sur les mains , il aura aussi semé famine et désolation dans le monde...

à écrit le 23/06/2022 à 23:33
Signaler
La spéculation est une arme que les BRICS retournent contre l'Occident. C'est l'arroseur arrosé ! Cela ruine l'axe du bien tout en enrichissant les autres.

à écrit le 23/06/2022 à 16:48
Signaler
Ce bombardement signifie une chose : que la Russie est convaincue qu'elle ne pourra pas reprendre Mikolaïv. Les zones qu'elle considère sous son contrôle définitif n'ont pas subi de bombardement des silos à grains. La Russie pratique une politique sy...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.