« Les chefs d'entreprise vivent des montagnes russes en permanence » (Dominique Restino, CCI Paris Ile-de-France)

#REAix2022. Alors que le monde connaît un choc inédit depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, La Tribune a donné la parole aux grands décideurs de l'économie en direct des Rencontres d'Aix-en-Provence du 8 au 10 juillet. Que pensent les patrons des désordres économiques actuels ? Est-ce la fin de la mondialisation ? Comment faire face au retour de l'inflation qui fait remonter les taux d'intérêt et craindre des tensions sociales ? Comment mener dans le même temps les grandes transitions énergétique, écologique et économique ? Revivez ici la vidéo de l'entretien avec Dominique Restino, président de la Chambre de Commerce Paris Ile-de-France, enregistré depuis notre studio installé au cœur du Davos provençal.
Philippe Mabille
(Crédits : DR)

Dominique Restino, président de la Chambre de Commerce Paris Ile-de-France

La CCI d'Ile de France est un établissement public, sous tutelle de l'Etat, qui forme des jeunes, accompagne la création, le développement et la transmission des entreprises. Nous avons un réseau d'accompagnement des TPE aux transformations du monde, à la mutation digitale, environnementale et sur la responsabilité sociale des entreprises. Notre Pôle congrès et salons permet aux entreprises de présenter leurs produits de booster leurs ventes.

La conjoncture est d'une grande incertitude, mais cette incertitude, on la vit depuis des années. On est passé par la pandémie, les attentats, les Gilets Jaunes, les grèves des transports. Les chefs d'entreprises vivent des montagnes russes en permanence, si vous me permettez ce jeu de mots.

En Ile-de-France, la CCI créée des écoles pour former les femmes et les hommes dont les entreprises ont besoin. Nous avons 17000 jeunes en apprentissage, dont 20% viennent des Quartiers Prioritaires de la Ville. J'ai nommé un délégué en charge de l'inclusion pour recruter autrement, sur différentes populations, y compris dans nos 3 grandes écoles de commerce. L'Essec a été la première grande école de commerce à mettre en place des programmes d'apprentissage en 1993. Dans nos écoles, il y a des bijoux comme l'école Ferrandi pour la restauration, on ouvre aussi un campus à la cité de la gastronomie de Dijon. Depuis 2 ans, on a des écoles dédiées à des métiers en tension : la digitalisation et la cyber sécurité. On apporte des solutions pour former des jeunes et moins jeunes et les faire entrer dans le monde du travail.

Nous continuons à gérer nos finances avec sérieux. Nous avons cédé la Bourse de Commerce, devenu un magnifique musée. Nous avons le projet de transférer notre siège de son immeuble historique du 8ème arrondissement de Paris pour nous rassembler près de République d'ici fin 2024, 2025.

Philippe Mabille

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.