Allemagne : le commerce extérieur soutient la croissance, le PIB à 2,3%

 |   |  146  mots
L'Office fédéral de la statistique a indiqué que les exportations avaient augmenté de 2,7% sur le dernier trimestre 2017 et que les importations avaient progressé de 2,0%, ce qui a permis au commerce net de contribuer à hauteur de 0,5 point de pourcentage à la croissance.
L'Office fédéral de la statistique a indiqué que les exportations avaient augmenté de 2,7% sur le dernier trimestre 2017 et que les importations avaient progressé de 2,0%, ce qui a permis au commerce net de contribuer à hauteur de 0,5 point de pourcentage à la croissance. (Crédits : Statista*)
Les exportations ont été le seul moteur de cette progression car la consommation, principal soutien de la première économie d'Europe ces dernières années, a stagné, tout comme l'investissement en capital brut.

Le commerce extérieur a stimulé la croissance économique allemande entre octobre et décembre, selon les données détaillées publiées vendredi qui confirment la statistique préliminaire d'une expansion de 0,6% au quatrième trimestre.

L'Office fédéral de la statistique a indiqué que les exportations avaient augmenté de 2,7% sur le dernier trimestre 2017 et que les importations avaient progressé de 2,0%, ce qui a permis au commerce net de contribuer à hauteur de 0,5 point de pourcentage à la croissance.

Sur un an, le PIB a progressé de 2,3%.

La consommation privée en panne

Principal soutien de la première économie d'Europe ces dernières années, la consommation privée a stagné, tout comme l'investissement en capital brut. Aucun n'a donc contribué à la croissance.

Mais les dépenses publiques ont augmenté, ajoutant 0,1 point de pourcentage à la croissance.

___

(*) Un graphique de notre partenaire Statista.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2018 à 17:20 :
Quand on voit ça, on se dit que la France n'est pas gouvernée. On a un déficit de 40 à 50 Mds d'€ avec les allemands, et ceux sont eux qui nous font la leçon économiquement. Ils sont nos obligés et on fait des courbettes. Ils sont un modèle qui nous est largement redevable. A quand un gouvernement en France et on un état sous forme de dominion. Macron a tout faux quand il donne le contrôle d'Alstom ou celui de Nexter aux Allemands. C'est l'inverse que nous devrions exiger eu égard à leur dépendance. C'est juste dingue, juste dingue. Il n'y a rien à lire de plus que ce graphique pour agir et ne vois que des attitudes soumises.
a écrit le 24/02/2018 à 18:12 :
C'est la balance commerciale allemande très positive qui fait la croissance ! Et qui maintient les emplois à un au niveau !
Question, comment ce fait t'il que la croissance de l'Allemagne soit aussi mauvaise dans ces excellentes conditions.
Nous, notre déficit de la balance nous mange aux environs d'1% de croissance.
Comment expliquer que durant cette crise, chaque année, l'Allemagne n'aura affiché que quelques dixièmes de croissance de plus que la mauvais élève.
Comment expliquer que la croissance française va dépasser l'Allemande d'ici peu ?
La superbe Allemagne, vertueuse et exemplaire, surfe sur un modèle économique qui n'a jamais fait ses preuves, et ce dernier montre déjà ses limites !
Nous aurait-on menti ?
a écrit le 23/02/2018 à 15:01 :
La différence avec la France c'est que nous nous dépensons des fortunes pour notre notre armée qui va faire la guerre en Afrique ,les Allemands eux reste chez eux ils s'occupent uniquement de l'Allemagne .
C'est pour ça que leur économie va très bien ,leur argent n'est pas gaspillé pour les autres .
Réponse de le 05/03/2018 à 17:22 :
Complètement exact! Alors que l'on protège leur fesses, ils nous pompent du fric. C'est-y pas génial l'entente franco-allemande (pour les allemands)?
a écrit le 23/02/2018 à 12:35 :
Deutschland über alles! Classique....quel est le message subliminal derrière cet article? 😎
Réponse de le 23/02/2018 à 13:45 :
Le message ? L'Allemagne a un déficit commercial significatif avec les Chinois et les Tchèques... mais un très large surplus commercial avec la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne... et de nombreux autres pays.

Donc, c'est une économie en excellente santé capable de faire de vrais choix stratégiques pour son avenir. Tout le contraire de la France.
Réponse de le 24/02/2018 à 6:43 :
@Balthazard 23/02/2018 13:45
Je suis un peu étonné car il me semblait que l'Allemagne était même en excédent commercial avec la Chine, mais c'était peut-être en 2016 (ou j'ai manqué un épisode).
Sur le reste, il n'y a pas photo, nous sommes nuls puisque nous avons un déficit commercial de € 50 Mlds alors que l'Allemagne fait un excédent de
€ 250 Mlds.
Quand l'Etat ponctionne 56% du PIB et n'est pas capable de faire des économies, on peut pas s'en sortir.
Je radote car je me répète, il faut virer 15 % de fonctionnaires/assimilés (15% est le tarif "syndical" d'une restructuration dans le privé) et ne plus engager de fonctionnaires/assimilés pendant 5 ans et surtout, ne pas sous traiter.
Avec moins de monde (et surtout moins d'absentéisme), le travail sera mieux fait.
C'est un coût spot de € 25 Mlds (30 k€ * 840 000) mais le gain est pour l'éternité.
Cordialement
a écrit le 23/02/2018 à 10:46 :
C' est l' Ue sous hégémon us -géopolitique- et allemand -économique- qui porte l' essentiel de la responsabilité de l' outrecuidant développement économique de l' Allemagne qui utilise depuis plus de 10 ans ses lois Haartz et son hinterland de l' est à bas coût pour s' engraisser sur le dos des pays du sud de l' Ue qu' elle dévaste.

Vous comprenez alors que pourquoi les anglais n' acceptant pas cette domination de l' Ue par les allemands aient enclenché le BREXIT, le souvenir des bombardements de Londres étant très vivace chez eux.
Absolument édifiant, en plus de rejoindre l' étymologie de la définition du mot DEMOCRATIE via le vivifiant référendum sur le mode "remain or live".

Sur la domination us de l' Ue je vous invite à regarder cette analyse bien articulée, et sur l' enfer du miracle allemand, cette autre..
https://www.upr.fr/conferences/qui-gouverne-la-france
https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/CYRAN/57833

C' est précisément ce que nous ne voulons pas pour ce pays -misère et domesticité- et qui témoigne de l' engagement de l' UPR sur le sujet FREXIT.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :