Coronavirus : lancement d'un essai clinique européen, chloroquine inclue

 |   |  305  mots
(Crédits : Reuters)
En France, l'Inserm va tester quatre traitements expérimentaux pour lutter contre le coronavirus, dont la chloroquine qui a fait l'objet d'essais à Marseille. Cette étude est également menée en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne.

Un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux pour lutter contre le coronavirus a débuté en France, a annoncé dimanche l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Baptisé "Discovery", il inclut notamment la chloroquine, un traitement contre le paludisme qui a obtenu des résultats prometteurs lors d'une étude menée sur un nombre réduit de patients à Marseille mais suscite le débat au sein de la communauté médicale.

L'essai "a pour but d'analyser l'efficacité et la tolérance des options thérapeutiques pour les patients dans un temps limité", explique l'Inserm dans un communiqué. Outre la chloroquine, il doit évaluer le remdesivir, le lopinavir en combinaison avec le ritonavir, ce dernier traitement étant associé ou non à l'interféron bêta.

800 patients testés en France

Dans son volet français, l'essai inclura au moins 800 patients atteints de formes sévères du coronavirus. Au total, quelque 3.200 patients européens seront inclus dans l'étude qui associe la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne. Les données obtenues seront partagées avec un autre essai international baptisé "Solidarity" qui sera conduit sous l'égide de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Alors que des voix s'élèvent pour demander à ce que la chloroquine puisse être utilisée pour lutter contre le coronavirus, le ministre de la Santé a appelé à la prudence, rappelant que les espoirs suscités par des traitements avaient parfois été déçus. "Ce traitement s'il devait être efficace, nous le proposerions aux Français sans aucun délai", a déclaré Olivier Véran sur LCI, ajoutant que plusieurs patients traités dans des hôpitaux français étaient en train de l'expérimenter. "D'ici à 15 jours, nous devrions avoir des données consolidées", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2020 à 13:36 :
Bonjour ,

J’ai peut être trouvé le «  mode de mutation
de l’animal vers l’homme « 

Le virus est pareil à 96% au coronavirus de la chaude souris ( sang) et par rapport au pangolin un peu moins d’après les dernières informations publiées.

Ce virus a peut être été «  injecté «  à un enfant ?( le patient O de la planète ?)- ( lieu médicalisé en Asie )
, peut être de rhésus A ?
Et c’est cela qui a déclenché l’épidémie ?

L’hôte intermédiaire est «  forcément «  humain.

Cordialement,
a écrit le 23/03/2020 à 14:26 :
Informations sanitaires :

Attention n’utilisez pas les pulvérisateurs ( au sel de mer ou produit )
pour le nez car ça dissémine le virus, pas de pulvérisateurs et ni des anti- inflammatoires comme l’as dis le ministre de santé , faites circuler l’information, merci , restez chez vous.
a écrit le 23/03/2020 à 11:33 :
Réponse à BH : mais les antiviraux testés en compétition, osons le mot, avec le chloroquine ne seraient ils pas tous, par hasard, d'origine américaine ??? Le pactole pour eux, non ???
a écrit le 23/03/2020 à 10:35 :
Beaucoup de malades sont victimes d’une action trop tardive.
Il faut d’urgence écouter le Pr. Didier Raoult, infectiologue de renommée mondiale, qui rappelle le B - A- BA en cas d’épidémie :
Quand quelqu’un dit avoir des symptômes on le teste aussitôt. S’il n’a rien, pas de problème, mais s’il est porteur du virus on l’isole et on le soigne tout de suite (on dispose de la chloroquine qui semble efficace, c’est mieux que rien) avant que cela ne s’aggrave avec des risques de séquelles ou de mort. Et on teste tout de suite ses proches et ses voisins avec la même démarche.
Répondre à ceux qui disent avoir des symptômes de rester chez eux sans traitement, confinés avec les bien-portants, jusqu’à ce qu’ils présentent des signes aggravés, cette pratique nous renvoie au Moyen Age. On leur fait volontairement courir le risque d’avoir des séquelles éventuellement fatales, et on fait aussi courir le risque de contamination à leurs proches et à leurs voisins.
a écrit le 22/03/2020 à 23:46 :
Que c'est lourd à mettre en oeuvre tt ça !! Et pourtant, nous sommes en guerre...
Osons une comparaison bidon : imaginons Churchill en 43 face aux équipages de flottes de bombardiers de la RAF s'apprêtant à bombarder l'Allemagne nazi : " soyez prêts ! mais soyez patients et attendez mes ordres, car j'attends une étude d'impact assez complète sur l'effet subi par les populations civiles".
Entre tps, nos morts vont pouvoir se retourner dans leurs tombes.
Réponse de le 23/03/2020 à 11:37 :
@ Fred06 :: soignons déjà les malades hospitalisés pour faire de place aux nouveaux arrivants....et à la chloroquine !!! Ce serait déjà un bénéfice pour eux !!!
On restera tout le monde en sorte de pic...
Réponse de le 23/03/2020 à 11:38 :
@ Fred06 :: soignons déjà les malades hospitalisés pour faire de place aux nouveaux arrivants....et à la chloroquine !!! Ce serait déjà un bénéfice pour eux !!!
On testera tout le monde en sorte de pic...
a écrit le 22/03/2020 à 19:39 :
Questions pour les scientifiques :

Vous savez tous que la matière «  plastique est une pièce rapportée «  à la nature par l’homme ?

Donc merci de m’expliquer , c’est quoi les caractéristiques d’un virus d’origine Naturelle et les caractéristiques d’un virus de Laboratoire , un virus n’a pas de cerveau et il est «  codé » génétiquement , les sciences connaissent ces codes génétiques , puisque en avance sur le «  domaine « 

Ce n’est pas comme coder des ordinateurs ?sachant que maintenant nous disposons du quantique aussi donc toutes les probabilités sont calculées en 1 seconde .

Dites moi comment un virus «  d’origine naturelle «  ( informations Futura Sciences il y a 6 heures ) peut il reconnaître le «  support plastique «  qui est une pièce rapportée et inventée par l’homme ?

Merci de m’apporter des explications claires pour que je comprend ce paradoxe ,

Bien Cordialement,
a écrit le 22/03/2020 à 19:22 :
es chinois ont démontré que la combinaison l remdesivir, lopinavir avec le ritonavir n'a aucun effet alors que la Chloroquine est efficace, mais il faut quand même perdre du temps à tout re_tester quand les gens continuent à mourir. Triste France et Triste Europe!
a écrit le 22/03/2020 à 19:03 :
Des scientifiques qui arrivent à imprimer des «  organes humains en 3D » à reconstituer une viande «  artificielle «  mais qui n’arrivent pas à stopper le Covid- 19 , au point qu’il y a une livraison de 100 000 kit de test fourni par L’Arabie Saoudite ou émirat ...( article sur Figaro)

J’espère qu’on nous dira pas dans 30 ans que le Coronavirus était une arme bactériologique pour exterminer l’économie européenne et chinoise pour endetter les entreprises et contrôler le monde économique... et que les bénéfices des ventes de kit de test et médicaments ont profité
à une industrie pharmaceutique mondiale corrompue ... ( j’espère que ce scénario est et SERA de la FICTION)
a écrit le 22/03/2020 à 18:58 :
A un peu plus d'une centaine de morts par jour , ça fait pas loin de 2000 décès .
BRAVO . On est en guerre ou pas ?
a écrit le 22/03/2020 à 18:07 :
Bonjour,

Je suis surpris que l'Italie ne se soit pas associé à l'étude. C'est pourtant , à ce jour, le pays européen ayant le plus d'expèrience.
Savez vous si ils font une étude parallèle ?
Réponse de le 23/03/2020 à 12:54 :
En Italie, le tocilizumab (médicament contre l'arthrite) a donné d'excellents résultats sur plusieurs patients napolitains qui ont été guéris en 24/48 heures. Son utilisation a été étendue à toute l'Italie et le laboratoire ROCHE le fournit gratuitement aux hôpitaux qui en font la demande. Cela explique-t-il cela, je n'en sais rien. Aujourd'hui le journal télévisé L7 (chaine d'information très sérieuse) a déclaré que la semaine qui commence serait capitale. La progression du virus ralentit. Reste à savoir si cela sera dans la durée. Bon lundi à tous. Francesco
a écrit le 22/03/2020 à 17:56 :
Didier Raoult à l' IHU Marseille travaille la chloroquine depuis 2O ans, il est le premier spécialiste mondial du coronavirus et tous ses essais sur la version COVID 19 voient la portabilité du virus disparaitre en 5 jours sur 80 % des sujets traités. Et le gouvernement Macron s' enlise levant le doigt depuis le début dans sa ..fièvre d' une réponse européenne, attendant l' UE comme Estragon s' embourbait en attendant Godot ... Les morts apprécieront.
Réponse de le 22/03/2020 à 18:11 :
L'Europe n'a rien à voir dans cette question, mais notre sacro-saint Principe de précaution! La réponse à l'utilisation de la chloroquine, archi connue depuis plus de 50 ans, sans effet secondaire connu, et que j'ai personnellement ingérée tous les jours pendants deux ans en zone paludéenne fin des années 70 est évidemment facile. On ne risque rien à essayer, et apparemment les résultats chinois conforte les résultats de M.Raoult. donc, oui, il faut y aller! Evidemment, le risque serait autre avec un nouveau composé.
Réponse de le 23/03/2020 à 9:00 :
@ réponse de BH
Ce médicament n'est sans doute pas assez cher, tombé dans le domaine public...pas bon pour les labos !
a écrit le 22/03/2020 à 17:36 :
Question :

L’Europe travaille ensemble pour un vaccin ;
Pourquoi l’Europe ne s’entre aide pas au lieu de par exemple l’Allemagne qui a des lits de réanimation en trop pourraient accueillir Italiens , Français, Espagnols ...
avec l’Aide des militaires Européens non ?
Puisque c’est une union , Pourquoi ne pas s’entraider de À à Z ?puisque cette pandémie est une priorité européenne ,

Vous pouvez expliquer ?
Réponse de le 22/03/2020 à 18:16 :
Le Bade Würtenberg va accueillir des patients francais sachant que mulhouse et colmar sont hors des clous
hollande doit etre furieux, lui qui se targuait d'avoir fait ramasser la savonnette aux allemands sans qu'ils ne remarquent rien...
y en a qui sont pas rancuniers

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :