Lors de la crise, des banques européennes ont fait appel à la Fed

Au plus fort de la crise financière, les banques européennes ont emprunté plusieurs milliards de dollars à la banque centrale américaine. Parmi elles, Dexia, Depfa et la Société Générale, selon un rapport publié par la Fed.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La banque franco-belge Dexia et l'irlandaise Depfa ont représenté près de la moitié des 111 milliards de dollars empruntés par les banques à la Réserve fédérale le 29 octobre 2008, le jour où les prêts via son guichet d'urgence ont atteint leur pic, selon des documents publiés par la banque centrale américaine jeudi.

Neuf des douze principaux emprunteurs ce jour-là étaient des sociétés étrangères, selon les données publiées par la Fed pour se conformer à une décision de justice. La première sur la liste, Dexia a emprunté 26,5 milliards de dollars et Depfa, filiale du groupe de crédit immobilier allemand Hypo Real Estate Holding, 24,6 milliards de dollars. En troisième position, Wachovia, aujourd'hui filiale de Wells Fargo, a été la banque américaine qui a reçu le plus avec 15 milliards de dollars.

Nombre de grandes banques américaines sont notablement absentes de la liste diffusée par la Fed. Elles ont choisi d'autres programmes de prêts d'urgence mis en place par la banque centrale au plus fort de la crise. La Société Générale a demandé cinq milliards de dollars et Barclays Bank un milliard.

Les documents de la Fed - plus de 25.000 pages au total - illustrent la façon dont s'est propagée la crise. Cette dernière a forçé les banques du monde entier à demander une aide d'urgence. Ils portent sur la période entre le 8 août 2007 et le 1er mars 2010. En septembre 2008, la chute de Lehman Brothers avait fait trembler l'économie mondiale et le système financier.

Dans un communiqué, la banque Dexia qui est, de loin, la banque française qui a le plus utilisé les prêts d'urgence de la Fed, via sa filiale américaine Dexia Crédit Local New York Branch, précise que  " Dexia n'a utilisé les facilités de crédit d'urgence de la Fed que pour financer des actifs américains ". Par ailleurs, le groupe insiste sur la réduction de ses " besoins de financement à court terme de 154 milliards d'euros depuis octobre 2008, les ramenant à 106 milliards en février 2011" et sur sa moindre dépendance aux banques centrales. " Notre encours auprès de la Fed a été réduit à zéro au 14 janvier 2010, et la dépendance financière de Dexia vis-à-vis de la BCE a également été ramenée à un niveau inférieur à celui d'avant la crise : environ 17 milliards actuellement".

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.