Axa va céder ses activités en Europe centrale et orientale pour 1 milliard d'euros

 |   |  351  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
Axa va céder à l'assureur autrichien Uniqa la totalité de ses activités vie et épargne, dommages et retraite en Pologne, République Tchèque et Slovaquie. Grâce à cette opération, le deuxième assureur européen, derrière Allianz, entend améliorer son ratio de solvabilité d'environ deux points.

Le recentrage se poursuit chez Axa. L'assureur français a conclu un accord avec son homologue autrichien Uniqa afin de lui céder ses activités en Europe centrale et orientale pour un milliard d'euros, a-t-il annoncé ce vendredi 7 février.

Selon cet accord, Axa céderait la totalité de ses activités vie et épargne, dommages et retraite en Pologne, République Tchèque et Slovaquie, "une nouvelle étape importante dans la simplification du profil d'Axa", a-t-il expliqué dans un communiqué. En revanche, les activités d'Axa XL et Axa Partners au sein de ces trois pays ne sont pas concernées par la transaction.

Amélioration du ratio de solvabilité

La finalisation de cette vente, qui devrait permettre de renforcer le bilan du groupe, devrait avoir lieu au cours du quatrième trimestre 2020. Elle devrait, selon Axa, améliorer le ratio économique de solvabilité du groupe d'environ 2 points.La transaction ne devrait pas avoir d'impact significatif sur son résultat net, estime l'entreprise dans son communiqué. En 2018, le groupe avait publié un bénéfice net divisé presque par trois, lesté notamment par une charge exceptionnelle, à 2,1 milliards d'euros.

Dans le détail, le chiffre d'affaires d'Axa Pologne en 2018 représentait 585 millions d'euros, tandis que la République tchèque et la Slovaquie représentaient 170 millions d'euros, toutes opérations confondues, sur la même période.

Quelque 2.000 salariés et 800 millions d'euros de primes d'assurance concernés

Pour Uniqa, qui est basé en Autriche et également implanté en Europe orientale, cette acquisition apportera 5 millions de nouveaux clients, plus de 2.000 salariés en plus et 800 millions d'euros de primes d'assurances supplémentaires, a-t-il indiqué dans un communiqué séparé. "Nous allons considérablement améliorer notre position sur chacun de ces marchés", a indiqué Andreas Brandstetter, le dirigeant de l'assureur autrichien.

 Courant décembre, le poids lourd du secteur avait annoncé avoir finalisé la prise de contrôle de sa coentreprise d'assurance dommage chinoise Axa Tianping, pour 590 millions d'euros, lui permettant une percée inédite en Chine. Axa publiera ses résultats annuels pour 2019 le 20 février prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :