Baisse du Livret A à 0,50% en février 2020 : Bruno Le Maire défend le choix du gouvernement

 |   |  856  mots
Bruno Le Maire.
Bruno Le Maire. (Crédits : Reuters)
Le ministre de l'Economie et des Finances a justifié l'adaptation nécessaire du taux de rémunération du placement préféré des Français, qui diminuera de 0,75% à 0,50% en février prochain, lors d'un colloque sur l'épargne utile organisé par la Caisse des dépôts ce mercredi.

A l'heure où les épargnants de toute l'Europe se plaignent de placements qui ne rapportent presque plus à cause des taux bas, inférieurs à l'inflation, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) organisait ce mercredi 2 octobre après-midi un colloque sur l'utilisation de cette épargne dans les territoires et sur "l'épargne utile". Le directeur général de la Caisse, Eric Lombard, a insisté en préambule sur la nécessité de revoir la rémunération du Livret A, le placement préféré des Français, dont 60% des encours sont centralisés au fonds d'épargne de la CDC pour financer le logement social essentiellement.

"L'épargne réglementée est un modèle vertueux à beaucoup d'égards, mais il est mis sous pression par l'environnement de taux bas, probablement durable. Rémunérer le Livret A à 0,75% quand le placement sans risque, l'OAT à 10 ans [l'emprunt d'Etat] est à -0,3%, coûte donc 30 centimes, est un défi. L'application de la nouvelle formule de calcul du taux dès février 2020, avec un taux plancher de 0,50%, est bienvenue. J'entends les critiques. Mais [cette application] ne devrait pas occasionner d'inflexion des comportements des ménages dans un contexte de faible rendement qui est général" a fait valoir Eric Lombard.

Le DG de la Caisse des dépôts a notamment fait allusion aux assureurs qui ont l'intention de baisser le taux de rémunération de leurs contrats d'assurance vie en fonds euro, comme Generali France (son ancien employeur) ou de dissuader les placements en fonds euro à capital garanti.

Il a calculé que pour un livret A de 4.800 euros, soit la moyenne nationale (certains ménages étant bien au-delà, au plafond de 22.950 euros), la baisse de 25 points du taux du livret "coûterait environ un euro par mois" à l'épargnant. Cette baisse du taux va permettre "un allègement des charges financières pour le logement social de 317 millions d'euros en année pleine" a-t-il ajouté.

"L'épargne réglementée restera pleinement utile pour les territoires" a déclaré Eric Lombard.

Protéger l'épargne populaire

Le Ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui décide du taux de ce produit phare de l'épargne réglementée, dont les encours sont au plus haut historique à 298 milliards d'euros à fin août, a également défendu cette mesure fatalement impopulaire. Le gel du taux à 0,75% en 2018 aurait représenté un manque à gagner de 3,6 milliards d'euros pour les épargnants selon l'association de consommateurs CLCV.

"Nous avons protégé l'épargne très populaire des taux bas, qui risquaient de faire avoisiner les rendements de zéro : nous avons garanti que le taux du Livret A ne descendrait jamais en dessous de 0,5% en toutes circonstances et que le livret d'épargne populaire ne serait jamais inférieur à l'inflation" a déclaré le ministre en clôture du colloque. "La nouvelle formule du taux du Livret A fournira des ressources plus compétitives pour le logement social et plus en phase avec les ressources bancaires" a-t-il mis en avant.

Lire aussi : Faut-il s'inquiéter d'un monde de taux négatifs ?

"L'argent qui dort"

Le ministre a rappelé les dispositions de sa loi Pacte sur l'assurance vie et l'épargne retraite, avec la création du PER lancé lundi, un produit unique qui a permis de mettre "du jardin à la française dans notre paysage d'épargne retraite très touffu : c'est une révolution" a-t-il affirmé, espérant porter les encours d'épargne retraite de 230 milliards actuellement à 300 milliards d'euros d'ici à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron (soit 2022).

"Nous avons engagé cette transformation de l'épargne réglementée vers l'économie active avec la loi Pacte" a-t-il assuré. "L'argent qui dort, ça suffit. Il faut mieux orienter l'épargne. Nous avons besoin de placements plus dynamiques et de sortir de l'alternative basique entre épargne réglementée avec peu de rendement ou immobilier" a plaidé le ministre.

Lire aussi : Adieu Perp, Perco : comment Bercy espère doper l'épargne retraite

La députée Sophie Errante (LREM, Loire-Atlantique), la présidente de la commission de surveillance de la Caisse, a préconisé de "mieux expliquer aux Français le sens de l'épargne", racontant qu'elle entend "dans les médias, au Parlement, dans territoires, que l'épargne des Français dort, ne sert à rien".

Le chef économiste de la CDC, Yann Tampéreau, a rappelé que les dépôts à vue des Français, "un argent assez neutre et stérile pour l'économie", avaient grimpé de 380 milliards à 576 milliards d'euros depuis 2014.

"Il faut que les Français fassent un effort d'allocation de leur épargne, il fait peut-être trouver un levier extra-financier, sociétal" a-t-il estimé.

Car les Français restent peu portés sur le risque (le nombre de détenteurs d'actions en Bourse a chuté de 6 millions à 3 millions depuis 2008). Y compris en assurance vie : la remontée de la part des unités de compte (investies en actions) observée l'an dernier a été de courte durée après la chute sur les marchés fin 2018 qui a plombé les rendements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2019 à 13:26 :
Cela fait longtemps que les livrets A ne rapportent plus rien.Les investisseurs avisés auront misé sur le CAC 40 et notamment les privatisées(EDF,Véolia,Air France)qui sont en situation de quasi monopole,et qui rapporteront donc de juteux dividendes.Fuyez l'or et les matières premières qui vont s'effondrer avec la récession qui vient.
a écrit le 04/10/2019 à 14:21 :
Ce n'est rien d'autre qu'un impôt sur les économies des pauvres. En Macronie, est-ce étonnant ?
a écrit le 04/10/2019 à 13:06 :
Evidemment, Macron et Le Maire, l’exécutant stérile, n'ont pas de souci d'argent. Dans cette période d'incertitude sur les retraites, l’épargne constitué sur le livret A et sur l'assurance vie, est une façon de compenser la crainte d'un revenu trop faible à la retraite. Allez demander du risque sur une épargne qui va être utilisé pour compenser la baisse des retraites est une stupidité que seul Bercy avec sa protection de fonctionnaire aisé peut avoir. Déjà l’épargne perd grosso modo 1% par an soit, en 10 ans, 10% au moment où vous en aurez besoin pour compenser un handicap ou une dépendance, calcul fait pour les personnes de Bercy qui ne savent pas calculer. Lamentable comme d'habitude de ce gouvernement hors sol et bien calfeutrer dans Paris intra-muros.
Réponse de le 04/10/2019 à 14:04 :
Ouin ouin ouin faut surtout avoir 0 culture économique et être très mal accompagné pour tenir votre raisonnement totalement à l'encontre du bon sens. Le Livret A pour préparer la retraite? MDRRRRRR. Pas prendre de risque sur une épargne destinée à compenser la perte de revenus à la retraite? Bah c'est exactement le contrairement qu'il faut faire. Les chiffres sont formels, la pratique aussi.
Réponse de le 04/10/2019 à 17:01 :
Avec un horizon 20-30-40 ans donc pour la retraite, le meilleur placement est le PEA, avec un simple tracker diversfié, de très très loin. Le rendement est au moins 10x supérieur avec un risque limité vu la période de temps.

L''assurance-vie et surtout le livret A sont là pour le quotidien, pas pour épargner à très long terme.
Réponse de le 04/10/2019 à 19:29 :
En tous cas pas question de céder au gouvernement et aux assureurs...: NI fonds eurocroissance, NI unités de compte !!! Je garde mon fond euros, qui a perdre de l'argent en soldant mon contrat d'assurance vie !! Le temps des épargnants moutons, c'est FINI !!!
a écrit le 04/10/2019 à 12:57 :
pas de problème , on réduit à néant les comptes "épargne" .... mais comment rembourser tout le monde en même temps ? et surtout où trouver le financement du logement social ?
Il serait souhaitable que nos dirigeants politiques créent leur entreprise et vivent la vraie vie économique .... c'est facile quand on a fait des études payées par ceux qui ont travaillé avant eux et que l'on n' a pas vécu sur le terrain .
a écrit le 04/10/2019 à 11:38 :
Nous avons désormais, une monnaie manipulable, et manipulée. Et, parfaitement adaptée pour inciter au mal-investissement ; Ce qui est la fonction d'un taux d'intérêt insignifiant.

Il y a dix ans émerge Bitcoin, une technologie permettant à l'ère du numérique de disposer d'un produit monétaire offrant la possibilité d'un étalon or 2.0.

Il est temps de se tourner vers l'avenir.
Réponse de le 04/10/2019 à 13:52 :
le BITCOIN , utilisé à ses débuts principalement comme monnaie pour du commerce illégale. s'ouvre aujourd'hui au marché "légale" (et à la spéculation) et où certains magasins commencent à accepter ce type de monnaie (Au grand bonheur des hackers et criminels, et spéculateurs) .
Ce n'est pas l'avenir. Une étape pour se rendre compte des améliorations a apportées à la limite... Le BITCOIN est une monnaie "virtuelle", delà, tout est dit.....
a écrit le 04/10/2019 à 10:30 :
On voit très bien les lignes futuristes d un gouvernement paume, qui pense sortir le pays de la mouise en grattant 0.25 % sur le 3/4 de gens modeste pris en Otages, juste parcequ il ne peut pas réduire le pire mal de la France .... la secu qui creuse et creuse et les sommes colossales donnés à des Chômeurs professionnelles, je ne parle pas des loyers et taxes HLM impayés !!! Bonne chance messieurs 👎
a écrit le 04/10/2019 à 10:30 :
On voit très bien les lignes futuristes d un gouvernement paume, qui pense sortir le pays de la mouise en grattant 0.25 % sur le 3/4 de gens modeste pris en Otages, juste parcequ il ne peut pas réduire le pire mal de la France .... la secu qui creuse et creuse et les sommes colossales donnés à des Chômeurs professionnelles, je ne parle pas des loyers et taxes HLM impayés !!! Bonne chance messieurs 👎
a écrit le 04/10/2019 à 9:36 :
ressortir la bonne vieille lessiveuse... ça remettra les choses à leur bonne place et les ''profiteurs'' pourront se gratter...sans complexes
a écrit le 03/10/2019 à 22:20 :
Merci aux ministres et deputes lrem de m'expliquer mais moi le logement social je m'en fou, je paye assez d'impots,alors j'achete des napoleons et des lingotins ,plus sur que la bourse ou les banques qui vont plonger et tres facile a revendre
a écrit le 03/10/2019 à 20:27 :
La Caisse des Dépôts et Consignations est le bras armé des gouvernements; le Livret A a rarement rapporté plus que l'inflation: cet outil de l'épargne populaire sensé enrichir l'ouvrier a souvent été détourné de son objet: le logement social.
a écrit le 03/10/2019 à 17:44 :
"un produit unique qui a permis de mettre "du jardin à la française dans notre paysage d'épargne retraite très touffu".

En gros ,un coin dans l'épargne réglementée .
a écrit le 03/10/2019 à 17:39 :
"Nous avons protégé l'épargne très populaire des taux bas, qui risquaient de faire avoisiner les rendements de zéro : nous avons garanti que le taux du Livret A ne descendrait jamais en dessous de 0,5% en toutes circonstances".

"Nous vous l'avons protégé et garanti en l'abaissant ". C’est pas beau.
a écrit le 03/10/2019 à 17:30 :
"Nous avons besoin de placements plus dynamiques et de sortir de l'alternative basique entre épargne réglementée avec peu de rendement ou immobilier" a plaidé le ministre".

Faudrait déjà montrer l'exemple ,car dans leur déclaration de patrimoine, c'est pas le cas.
a écrit le 03/10/2019 à 15:48 :
Notre bourgeoisie LREM n'aime pas que les gens épargnent ,ils préfereraient que l'on place le pognon sur des fonds speculatifs ou leurs potes gèrent ces fonds ,c'est pas plus compliqué.

PS : Concernant l'agresseur au couteau en ce moment à la prefecture de Police ,la presse évoque qu'il souffrait d'un handicape...Il était sourd.
a écrit le 03/10/2019 à 15:11 :
Si le taux baisse à 0,50% /an, je serais tenté de mettre mon épargne à l'étranger qui me rapportera 6,8%/an, en sécurité et sans impôts.
Réponse de le 04/10/2019 à 12:27 :
6.8%, ça c'est précis. Si vous connaissez un placement sans risque à un tel niveau, vendez tout ce que vous avez, emprunter aux max, et placez tout la bas vous allez être riche.

Si vous avez 5 mm de culture économique, les placements sans risques aujourd'hui en Euro sont à des taux NEGATIFS.
a écrit le 03/10/2019 à 14:03 :
Du coup les Français laisseront de plus en plus leur argent dormir sur leur compte courant.
Investir dans les actions ne sera pas forcément plus attirant, surtout à l'heure où l'on annonce une future récession...
a écrit le 03/10/2019 à 13:38 :
Totalement logique vu les taux d'intérêt.

Cela permettra notamment de continuer à financer le logement social à des meilleures conditions.
a écrit le 03/10/2019 à 13:29 :
Totalement logique vu les taux d'intérêt.

Cela permettra notamment de continuer à financer le logement social à des meilleures conditions.
Réponse de le 03/10/2019 à 13:50 :
Sûrement pas avec mon argent ni celui de ma famille. Tout dans l'assurance vie Àfer, ou l'on peut faire des retraits chaque année..
Réponse de le 03/10/2019 à 19:16 :
Contrairement à ce qu'on nous serine depuis des années, le problème du logement social n'est pas le crédit ni le taux d'intérêt , et pour avoir financé du logement social pendant des années la problématique est bien connue...
a écrit le 03/10/2019 à 12:56 :
C'est du vol on spolie les épargnants QUELLE honte on impose des taux
négatifs et en parallèle on fait marcher la planche à Billets !!!!
a écrit le 03/10/2019 à 12:54 :
Ce n'est pas récent cette situation là, de vouloir baisser le taux de livret A. Le Directeur de la Banque de France essayait déjà de le faire baisser. D'ailleurs à l'époque Filon, une réévaluation n'avait pas été appliquée. Maintenant la Caisse de dépôts et Consignations. On se demande bien ce qui se cache et ce qui se trame dans cette institution. A qui profite t'elle. Au peuple? Je ne le pense pas un instant.
a écrit le 03/10/2019 à 12:37 :
Il est clair qu'aujourd'hui le livret A n'a d'intérêt que sa liquidité pour un petit matelas de sécurité: 2 ou 3 salaires. Le reste : assurance vie, PEA
a écrit le 03/10/2019 à 12:10 :
Ce gouvernement vole les pauvres et les couches moyennes . Ah, être président des riches , cela crée des obligations !
a écrit le 03/10/2019 à 11:21 :
Je vais épargner encore plus et consommer encore moins. Réponse du berger à la bergère...Cet État n'aura pas le dessus face à la multitude des citoyens lucides et honnêtes.
Réponse de le 03/10/2019 à 13:32 :
L'état vous remercie pour le financement de sa dette.
a écrit le 03/10/2019 à 10:45 :
Il faudrait expliquer à notre ministre que l'épargne relève de la propriété individuelle, fruit du travail de chacun, et que chacun gère au mieux de son intérêt. Tout n'appartient pas à l'État, et il n'a pas à décider de tout non plus.
Réponse de le 03/10/2019 à 13:37 :
Personne ne vous oblige à placer votre argent sur des produits d'épargne réglementés.
Il existe une multitude de livrets d'épargne géré par des banques privées (mais pas sûr que vous y gagnez au change).
a écrit le 03/10/2019 à 10:44 :
Comment expliquer au francais d'europe qu'il y a des pays qui continuent de donner un % au deposant sous certaines conditions ?
"Etonnant, non" comme disait notre Desproges national......
a écrit le 03/10/2019 à 10:43 :
Si l'on est statisticien, la baisse est énorme !!! et comme cela est censé avoir vocation a la construction de logements sociaux, disons qu'il y aura sans doute un lien de causalité, qui fera renchérir le coût du logement et donc de la rente !!!!

Sachant qu'il s'agit du seul compte que les pauvres avec peu d'économies peuvent accéder.

Pour ce qui me concerne, cela fait un moment que j'ai compris que la banque comme les assurances ont besoin de ton argent, alors finalement le mieux est de le conserver hors banque.... Cela ne change rien .... Et au vue des nouvelles facturation mensuelles y compris que la poste produit, je pense dans le temps ne plus avoir d'intérêt a mettre l'argent dedans, car leur rôle est aussi ambiguë que les taux d'intérêts !!!!
a écrit le 03/10/2019 à 10:38 :
Autrement dit financer le logement social c'est faire dormir l'argent.
a écrit le 03/10/2019 à 10:29 :
Devrons-nous bientôt payer pour la possession d'un livret A? La Caisse des Dépôts et Consignations est considérée comme le bras armé des gouvernements pour des interventions bien éloignées du Logement Social. La rémunération a été rarement positive (rapportée à l'inflation), me semble-t-il, et peu en rapport de la philosophie d'enrichir l'ouvrier.
a écrit le 03/10/2019 à 10:19 :
a bon????
notre argent on a le droit d'en faire ce qu'on veut!!!
macron et sa troupe dehors!!!!
a écrit le 03/10/2019 à 9:07 :
Un peu hors sujet mais je regardais le site de l'aft, aujourd'hui il y a une ligne OAT
25/04/2055 4,00 % FR0010171975 qui est a 208% !!

miam miam la non dette
a écrit le 03/10/2019 à 9:05 :
"l'argent qui dort ça suffit" dit le ministre... Serait-ce une louable remise en cause de la propriété privé ? Du droit d'utiliser ses biens comme on l'entend ? Décidément la mentalité soviétique est bien plus présente dans les esprits néolibéraux qu'ailleurs... Je répondrai: "les injonctions de la classe dominante incompétente, ça suffit !"
a écrit le 03/10/2019 à 8:49 :
TINA: Il n'y a pas d'alternative il faut se soumettre aux intérêts des banquiers !

Ah bon et pourquoi donc ? Et comment se fait il que vous soyez incapable d'entrevori des alternatives alors qu'il y en a plusieurs ?!

Politiciens en laisse, démocratie en berne.
a écrit le 03/10/2019 à 8:23 :
Enfin du courage politique.Ce qui prouve que quand l'on veut, on peut. Reste plus qu'a s'asseoir aussi sur, bien ou changer la formule du mode de calcul du prix de l'electricité.
Nono, on sait que tu peux le faire.
Réponse de le 03/10/2019 à 9:39 :
....en français ça donne quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :