Affaire Madoff : JPMorgan connaissait-elle la tromperie ?

 |   |  162  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'établissement financier aurait soupçonné la tricherie à l'origine du scandale, un schéma à la Ponzi, au moins un an avant d'avoir informé les autorités de ses soupçons.

Le liquidateur dans le cadre du scandale Madoff vient de faire une révélation d'importance. Dévoilant des mails internes de la grande banque américaine JPMorgan, il affirme que l'établissement financier soupçonnait la tromperie à l'origine du scandale, un schéma à la Ponzi (les nouvelles entrées d'argent servant à payer les intérêts des anciennes) et ce au moins un an avant d'avoir informé les autorités de ses soupçons.

Il est vrai que JPMorgan a été pendant plus de vingt ans la banque de Bernard Madoff et de son organisation.

Du coup, le liquidateur réclame à la banque de Wall Street la bagatelle de 6,4 milliards de dollars. Mais il aussi exigé des sommes très importantes d'autres grandes banques internationales (UBS, HSBC...) qu'il estime co-responsables de cette tromperie et de la vente des produits Madoff censés dégagés des rendements hors normes, permis en fait par cette escroquerie sous forme de cavalerie financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2011 à 14:53 :
Il faut sans doute s'attendre à une réponse à la Chirac: j'ai rien vu, rien entendu et je sais rien :-)
Réponse de le 10/02/2011 à 6:42 :
Ou à la socialiste, coupable mais pas responsable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :