En France, l’engagement actionnarial gagne timidement du terrain

 |   |  1213  mots
En pleine crise du coronavirus, Total a été visé par la première résolution climatique déposée par des actionnaires en France.
En pleine crise du coronavirus, Total a été visé par la première résolution climatique déposée par des actionnaires en France. (Crédits : Charles Platiau)
L’engagement actionnarial consiste à pousser les entreprises vers des modèles plus durables. En France, une disposition de la loi Pacte oblige désormais les grands investisseurs à publier leur politique d’engagement et à en rendre compte. Selon Novethic (filiale de la Caisse des Dépôts), ces derniers avancent à petits pas sur ce terrain tandis que certaines assemblées générales deviennent le lieu de débats stratégiques sur l’avenir des entreprises.

L'année 2019 a largement été marquée par la montée en puissance de l'activisme actionnarial et la volonté de la place parisienne de mieux l'encadrer. L'année 2020 pourrait être celle de l'engagement actionnarial où, malgré le huis clos des assemblées générales imposé par la crise sanitaire, des victoire ont été remportées. C'est ce que souligne la nouvelle étude de Novethic "Engagement actionnarial, les investisseurs responsables face aux dilemmes des AG 2020".

"Les assemblées générales ne sont plus le lieu des simples débats sur les dividendes. Il y a eu un basculement. Désormais, les assemblées générales sont le lieu d'échanges sur le cap que doit se donner l'entreprise", a affirmé Anne-Catherine Husson Traore, directrice générale de Novethic, lors d'une conférence de presse le 21 juillet.

Un élan renforcé par la crise du coronavirus qui a mis en lumière les enjeux de résilience des acteurs économiques.

Lire aussi : L'actionnariat salarié monte en puissance, dopé par la crise du Covid-19

Une vision de long terme

L'engagement actionnarial consiste pour les actionnaires à créer une pression sur l'entreprise pour la pousser à améliorer ses pratiques en matière environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Son point commun avec l'activisme actionnarial ? Le recours au pouvoir de l'actionnaire. En revanche, les deux pratiques diffèrent dans leur finalité : l'activisme actionnarial recherche un enrichissement à court terme, tandis que l'actionnaire...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :