On pourra aussi résilier facilement l'assurance de son téléphone portable

 |   |  340  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un amendement au projet de loi Hamon sur la consommation prévoit d'étendre à l'ensemble des assurances dites affinitaires (associées à un achat) la possibilité de résilier un contrat à tout moment.

Les députés, qui examinent depuis mardi en commission des Affaires économiques le projet de loi sur la consommation, ont voté jeudi matin l'un des points forts du texte: la possibilité, pour les consommateurs, de résilier un contrat d'assurance à tout moment à l'issue d'une première année d'engagement et non à la date anniversaire du contrat, comme actuellement. Ils ont voté également un amendement présenté par l'un des rapporteurs du projet de loi, le socialiste Razzy Hammadi, visant à inclure les assurances "affinitaires" dans le champ des assurances pouvant être résiliées à tout moment au-delà de la première année.

Ce député de Seine-Saint-Denis a fait valoir que les engagements de ces assurances affinitaires (sur la téléphonie mobile par exemple) étaient particulièrement contraignants pour les consommateurs pour des garanties souvent difficiles à mettre en oeuvre en raison de multiples clauses d'exemption.

Un comparateur pour la complémentaire santé

Les automobilistes auront donc la possibilité de résilier leur assurance en cours d'année, à condition qu'ils puissent prouver avoir souscrit une nouvelle assurance (et après un an d'assurance). De même, un locataire ne pourra résilier son assurance habitation qu'à la condition d'en souscrire une autre.

Les députés ont voté un autre amendement permettant à un assuré de disposer du libre choix de son réparateur automobile vis-à-vis de son assurance qui dispose de réparateurs agréés. Un autre amendement, également adopté, met en place un outil de comparaison entre les mutuelles et les assurances complémentaires santé. Il est en effet très difficile, pour les assurés sociaux, d'appréhender les différents niveaux de remboursement par la Sécurité sociale et par les complémentaires santé.

Selon l'UFC-Que Choisir, le coût des assurances complémentaires santé a augmenté de 22% entre 2006 et 2011. La commission des Affaires économiques devrait achever l'examen du projet de loi consommation jeudi en fin d'après-midi. Le texte, défendu par Benoît Hamon, sera examiné en séance à partir de lundi 24 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2013 à 16:52 :
exact j'ai eu la confirmation en lisant votre article
a écrit le 14/06/2013 à 8:38 :
Je déconseille vraiment l'achat de ce type d'assurance. J'ai acheté un mobile chez Darty, le commercial m'a dit " Avec l'assurance, vous cassez votre téléphone, on vous le remplace". L'assurance m'a couté 70 euros pour un an. Le jour ou ça arrive, la personne de l'assurance pose tout un tas de questions pour savoir dans quelles conditions la casse a eu, et fini par dire « l?assurance ne fonctionne pas car la détérioration doit être engendrée par un élément extérieur ou un tiers ». Ils font tout pour trouver le detail qui fera en sorte qu ils ne rembourseront pas. Une belle arnaque, Darty le contrat de confiance!
a écrit le 13/06/2013 à 21:36 :
Ce sont in fine les experts des assurance qui discutent les prix dans la réparation auto et discutent les réparations à faire. Le client n'a pas le choix s'il désire que son auto soit réparée correctement. S'il ne choisit pas un répateur copain de l'expert, il devra payer la différence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :