Féminisation des grandes entreprises : Gecina, Sodexo et L'Oréal en tête d'un classement annuel

 |   |  483  mots
La loi Copé-Zimmermann impose depuis janvier 2011 un quota de 40% de femmes dans les conseils d'administration des grandes et moyennes entreprises.
La loi Copé-Zimmermann impose depuis janvier 2011 un quota de 40% de femmes dans les conseils d'administration des grandes et moyennes entreprises. (Crédits : DR)
Publié depuis 2013, ce baromètre classe les entreprises du SBF 120 les plus vertueuses en matière de féminisation de leurs instances dirigeantes et de politique en matière de mixité. Si la société foncière Gecina occupe la première place du podium pour la quatrième année consécutive, le constructeur aéronautique Dassault Aviation arrive en dernière position.

La société foncière Gecina, l'entreprise de restauration collective Sodexo et le groupe de cosmétiques L'Oréal arrivent en tête d'un classement des entreprises les plus vertueuses en matière d'égalité professionnelle, rendu public ce mercredi.

Pour la quatrième année consécutive, Gecina est en première place de ce palmarès annuel, établi cette année par le cabinet de conseil ConvictionsRH, mandaté par le secrétariat d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Mercyalis, filiale foncière du groupe de distribution Casino, et Maisons du monde, distributeur de meubles et d'objets de décoration, se placent quatrième et cinquième.

Aux cinq dernières places figurent le groupe de produits pétroliers Rubis, l'opérateur de satellites SES, le producteur d'acier Aperam, son homologue ArcelorMittal, et, en 120e, le constructeur aéronautique Dassault Aviation.

Les entreprises du SBF 120 passées au crible

Publié depuis 2013, ce baromètre classe les entreprises du SBF 120 (plus grandes sociétés cotées en Bourse) les plus vertueuses en matière de féminisation de leurs instances dirigeantes (conseil d'administration, comité exécutif) et de politique en matière de mixité.

Il prend également en compte la part des femmes dans les 100 premiers postes de l'entreprise et, depuis cette année, les résultats obtenus à l'index de l'Égalité professionnelle, rendu obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés.

Lire aussi : Égalité hommes-femmes: Pénicaud dénonce les mauvais élèves

"Le classement 2019 confirme l'impact de la loi Copé-Zimmermann sur l'évolution des taux de féminisation des conseils d'administration et de surveillance puisqu'ils sont passés de 26,2% en 2013 à 43,4% en 2018 puis 45% en 2019 (+1,6 point en un an)", a salué dans un communiqué le secrétariat d'État.

Les taux de féminisation des comités exécutifs dépassent les 20%, en augmentation de 8,4% entre 2013 et 2019 (21,4%). Le Top 100 enregistre une augmentation de 7,7% entre 2013 et 2019 (26,2%).

Encore du chemin à parcourir

"Les efforts restent à poursuivre pour les postes de direction générale et de présidence du conseil d'administration", poursuit le secrétariat d'État, précisant que "seules 11 femmes sont directrices générales ou présidentes de directoire et 7 présidentes de conseil".

La loi portée par Jean-François Copé et Marie-Jo Zimmermann impose depuis janvier 2011 un quota de 40% de femmes dans les conseils d'administration des grandes et moyennes entreprises.

En déplacement mercredi avec Mme Zimmermann dans l'entreprise Mercyalis, Marlène Schiappa l'a missionnée d'un bilan pour les dix ans de la loi, comprenant des pistes d'amélioration "pour une parité réelle".

Ses préconisations sont attendues en janvier 2021.

___

Lire aussi : notre dossier spécial Machiste, la finance ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2020 à 9:47 :
En général ce sont les multinationales qui ont à se reprocher le plus de trucs qui tentent d'exposer une image angélique sur d'autres activités.

"Oui on vous empoisonne avec les perturbateurs endocriniens mais regardez comme bous avons plein de femmes au pouvoir c'est parce que l'on est pas aussi méchant que ça hein !"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :