Crash d'un Boeing 777 d'Asiana Airlines à l'aéroport de San Francisco

 |   |  944  mots
Accident du Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines à San Francisco Copyright Reuters
Accident du Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines à San Francisco Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines en provenance de Séoul s'est écrasé samedi lors d'un atterrissage d'urgence à l'aéroport international de San Francisco.

Un Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines en provenance de Séoul s'est écrasé samedi lors d'un atterrissage d'urgence à l'aéroport international de San Francisco, a annoncé la direction de l'aviation civile américaine. Les raisons de l'accident restent inconnues. L'agent du FBI David Johnson a affirmé à la presse qu'il n'y a "aucune indication d'un quelconque acte terroriste ou criminel lié à l'accident". Les conditions météorologiques semblaient excellentes avec un ciel parfaitement dégagé. "L'avion est parti d'ici (Séoul) pour San Francisco vendredi après-midi. Il y avait 307 personnes à bord, dont 292 passagers. Nous avons pris connaissance d'un accident à l'atterrissage. Nous sommes en train d'essayer de comprendre ce qui a causé l'accident et combien de victimes sont à déplorer", a déclaré un porte-parole de la deuxième compagnie sud-coréenne à l'AFP. L'avion avait commencé son voyage à Shanghai avant de faire escale à Séoul et de continuer jusqu'à San Francisco.

Le chef-adjoint des pompiers, Dale Carnes, a précisé que sur les 307 personnes à bord du vol 214 -- 291 passagers et 16 membres d'équipage -- 182 avaient été hospitalisés et 123 étaient indemnes. Deux personnes - deux adolescentes chinoises nées en 1996 et 1997 - sont décédées. Sur les 182 blessés, "49 sont dans un état sérieux et ils ont été les premiers à avoir été évacués" vers les hôpitaux voisins, a précisé Dale Carnes. Le San Francisco General Hospital a précisé que cinq des patients qu'il avait accueillis étaient encore dans un état "critique". L'état de cinq autres est passé dans l'après-midi de "critique" à "sérieux". Asiana Airlines a précisé que parmi les 291 passagers, figuraient 77 Coréens, 141 Chinois, 61 Américains et un Japonais.

Le feu dans la cabine

Les images diffusées par les chaînes de télévision CNN et KTVU montrent les dégâts impressionnants causés par un incendie sur le fuselage de l'avion, dont l'empennage s'est détaché, semble-t-il dès le contact avec la piste. Un survivant a raconté à la chaîne CNN le moment terrible où la queue de l'avion a heurté le sol, envoyant dans le vide plusieurs membres de l'équipage. "Nous l'avons vu toucher le sol, la queue s'est brisée presque immédiatement, en touchant ce qui semblait être l'extrémité de la piste. On aurait dit que l'avion faisait un plat sur le ventre en atterrissant", a déclaré à CNN Jennifer Sorgen. Des véhicules de pompiers ont été dépêchés sur place et le feu semble avoir été maîtrisé. Un témoin qui se trouvait dans un hôtel à proximité a déclaré que l'avion avait perdu en stabilité sur la piste et que l'empennage et une aile s'étaient détachés du fuselage. "On a entendu un boum et on a vu juste après une grosse boule de feu sortir du dessous de l'avion", a déclaré Anthony Castorani à CNN. L'avion a ensuite tenté de se relever avant de perdre en stabilité. "L'aile s'est brisée sur le côté gauche. On a vu l'arrière se séparer. L'avion a ensuite atterri et l'autre aile s'est cassée", a-t-il ajouté. Pour autant, selon les premiers témoignages, l'évacuation se serait passée dans le calme et rapidement. L'aéroport de San Francisco a été fermé. 

Le PDG d'Asiana, Yoon Young-Doo, a affirmé au cours d'une conférence de presse dimanche à Séoul que les premières informations écartaient a priori la thèse de l'avarie technique. "D'après ce que nous savons, il n'y a pas eu de problème de moteur ou mécanique" avant le crash survenu vers 18H30 GMT, a-t-il expliqué, ajoutant que les pilotes étaient chevronnés avec environ 10.000 heures de vol chacun. Le Boeing 777 est l'un des avions les plus populaires auprès des compagnies aériennes pour les voyages longs-courriers intercontinentaux de plus de 12 heures. Selon le site Flightaware, le dernier accident d'un 777 remonte à 2008. L'appareil, de la compagnie British Airways, s'était écrasé juste avant d'atteindre la piste d'atterrissage de l'aéroport d'Heathrow.

Asiana Airlines, une compagnie fiable

Asiana Airlines est le deuxième transporteur aérien de Corée du Sud derrière Korean Air, avec une excellente réputation de sécurité. Créée en 1988, elle fait partie du groupe Kumho Asiana, un conglomérat diversifié basé à Séoul. Elle possède une flotte de 79 appareils -- dont 11 cargos -- qui desservent près de 80 aéroports dans 23 pays. Longtemps concentrée sur les dessertes régionales en Asie, Asiana développe depuis une dizaine d'année son offre intercontinentale pour contrecarrer la concurrence de Korean Air et des compagnies low-cost. Asiana a commandé à cet effet en 2011 six super-jumbos A380 d'Airbus pour 1,8 milliard de dollars, livrables entre 2014 et 2017. Asiana, membre de Star Alliance depuis 2003, emploie 9.000 personnes. Elle a transporté 15,9 millions de passagers en 2012. La compagnie a généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 5.800 milliards de wons (3,9 milliards d'euros) pour un bénéfice net de 62,5 milliards de wons. 

Le crash de San Francisco est le second accident enregistré par Asiana ces deux dernières années et le premier pour un vol commercial de passagers en vingt ans. Asiana Airlines était créditée dimanche après l'accident d'une note de 6 sur 7 pour la sécurité sur le site airlineratings.com. En juillet 2011, un Boeing 744 cargo s'était abîmé en mer près de l'île de Jeju (sud), tuant deux membres d'équipage. L'accident le plus meurtrier qu'ait connu le transporteur remonte à juin 1993 lorsqu'un Boeing 737 s'était écrasé sur une montagne dans le sud-ouest du pays, faisant 68 morts et 44 blessés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2013 à 16:15 :
Curieux que ce soit le deuxième appareil qui s'écrase parce qu'il est trop court. Coïncidence?
a écrit le 07/07/2013 à 15:53 :
En tout les cas c'est pas la faute de l'appareil car c'est un BOEING 777.
Donc de l'équipage sans doute .
a écrit le 07/07/2013 à 13:11 :
Dites donc La Tribune. Un accident qui fait deux victimes chez Vos amis les américains est toujours à la une, alors qu'un autre qui fera probablement une soixantaine de victimes chez Nos amis les Québécois n'apparait même pas en queue de peloton sur votre site.
Réponse de le 07/07/2013 à 13:21 :
C'est pas l'histoire des victimes.....c'est les implications que ça pourrait avoir sur Boeing, Asiana, la concurrence A versus B, le fabricant du train d'atterissage ou des moteurs, tout ça quoi! les morts à Lac Megantic c'est trés triste mais ça n' a pas d'impact possible sur Airbus ou l'escale Asiana à Paris.....et puis dans le même genre y' a aussi une quarantaine d'éléves abbatus par Boko Haram au Nigeria ce week end, vous pouvez lire ça dans le Parisien.....
Réponse de le 07/07/2013 à 14:02 :
@Euhh, il y a quand même un article sur la catastrophe de Lac-Mégantic sur le site de La Tribune
Réponse de le 07/07/2013 à 21:23 :
@Euhh

Apparemment le peuple américain est plus "bankable" du point de vue journalistique. Attendez les réactions des atlantistes qui vont hurler à l'américanophobie.
Réponse de le 07/07/2013 à 22:46 :
@michel: les 2 morts sont chinois et les blessés sont coréens et chinois....l'avion est du groupe Kumho c'est pas comme si c'était AAmerican non plus.....
a écrit le 07/07/2013 à 12:07 :
Triste pour Asiana qui est une compagnie trés serieuse. Petite précision, le 747 à Jeju avait été victime d'un incendie d'une batterie lithium transportée dans la soute cargo, malchance. Ce coup ci ça part mal pour le captain..... Vitesse de 196km/h à l' approche au lieu de 250, déviation par rapport à la center line de la piste, altitude trop basse avant le seuil de piste....soit il y a une grosse erreur de pilotage (speed check? auto-poussée enclanchée? altitude check?), soit l' avion a rencontré un fatal windshear juste avant la piste ( vent cisaillant en Français je crois, c'est le truc quasiment ingérable à cette phase de vol) bon bref, y en a un qui va devoir rendre compte.....
Réponse de le 07/07/2013 à 21:15 :
salut TAMbrasil, cela fait plaisir de lire tes commentaires toujours aussi équilibrés et sain.
triste accident, laissons à nos amis le temps de mener l'enquête, les habituels rigolos nous livrerons leurs prétendus lumières.
Réponse de le 07/07/2013 à 22:49 :
Hey salut Mirage2000 ! ton commentaire fait plaisir! c'est sympa et venant de toi ça me prouve que je dois pas trop raconter de conneries contrairement à certains. ;-)
Réponse de le 08/07/2013 à 0:09 :
@TAMbrasil Le commentaire fait surtout pédant, besoin d?étaler sa science et d'utiliser un vocabulaire anglo-aéronautique alors que le même vocabulaire existe en français. Ca ferait moins verbiage cucul de l'utiliser. Et "altitude trop basse avant le seuil de piste", tu le dis comment en anglais ? T'es un rigolo. Au fait enclenchée c'est avec un "e" pas un "a".
Réponse de le 08/07/2013 à 7:14 :
@Mao.Merci pour ce commentaire amusant. Puisque tu es érudit tu peux nous confirmer que windshear c'est vent cisaillant? Je suis pas resté assis en France pour ma formation donc j' ai pas un larousse intégré tu vois! si tu veux savoir j' ai mis "autopoussée" parce que j' ai entendu que chez AF on disait comme ça et j' ai trouvé ça drôle....mais tout le MONDE dit "autothrust". Si j' utilise les mots "check" c'est parce que dans le MONDE entier on dit ça dans le cockpit....chez AF on dit quoi "verif altitude et verif vitesse" explique puisque je suis pédant. Pour répondre à ta question on dit "'too low before threshold" et puis corrige moi autant que tu veux, quand tu parleras anglais, portugais, espagnol, hollandais comme moi on en reparlera monsieur le commentaire sorti du Parisien. C'est typique des Français: être une quiche en langue étrangère mais critiquer l' autre. Votre accent ne fais même plus riche à l'étranger quand vous parlez anglais tellement on comprend rien.
Réponse de le 08/07/2013 à 10:27 :
je suis juste un amateur en aéronautique mais rien de de Ce que dit TAMbrasil me parait pédant ou compliqué ce sont des termes courement utilisé dans ce domaine Et je suis bien francais ;;)
Réponse de le 08/07/2013 à 10:39 :
Salut TAM, encore aux prises avec un blaireau... l'anglais est la langue de l'aéro n'en déplaise à nos franchouillards, même dans l'armée de l'air we speak English.
Réponse de le 08/07/2013 à 13:02 :
Merci les gars! pendant un moment j' ai cru que je débarquais de Mars...même chez AF j' ai entendu " lancer l'APU" "faire block" "activer la reverse".....la reverse c'est mon préféré!! on prend le mot anglais "activate reverse thrust" et on fait genre c'est Français.....Loi Toubon sors de corps!
a écrit le 07/07/2013 à 11:53 :
On voit bien que les ailes ne se sont pas séparées du fuselage comme a dit un temoin.
Aussi l´avion semble ne pas reposer ni sur du beton ni de l´asphalte donc en dehors de la piste.
Quand un avion qui se desagrege apres avoir touché le sol il ne faut etre un grand devin pour affirmer que c´est au niveau du train qu il y a eu un probleme ....
Tant de blessés voudrait aussi dire que l´atterro a surement été trés dur !




Réponse de le 07/07/2013 à 12:12 :
oui....disons que si l' avion arrive trop brutalement ou se vautre sur la piste le train se sépare! c'est comme vos roues de voitures quand vous entrez à 100km/h dans un trottoir voyez vous....ça ne veut pas dire qu'il y a un défaut....
Réponse de le 07/07/2013 à 15:25 :
hhhh
a écrit le 07/07/2013 à 11:41 :
pourquoi asiana jeune compagnie est classee dans les 5 premier pour la securitee alors que quantas qui na jamais perdu un avion depuis 1920 est moins bien classee
Réponse de le 07/07/2013 à 14:29 :
Asiana a 25 ans cette année et compte et compte 80 avions avec dès 2014 des A380. Ce n'est donc ni une petite compagnie ni une jeune. Quelle compagnie n'a jamais eu d'accident depuis 1920?? Ce n'est certainement pas Air France: http://www.youtube.com/watch?v=qtm23R4CZt0
a écrit le 07/07/2013 à 11:41 :
Le risque zéro n'existe pas même avec des pilotes de grandes compétences et des appareils de très très haute qualité comme les Airbus et les Boing. J'étais pilote privé d'avion léger, à la suite d'un atterrissage en campagne sans conséquence humaine, nous étions deux, à cause d'une panne moteur, ne n'ai plus assumé le risque et j'ai arrêté de voler. D'autres l'assument et continuent. C'est une décision très personnelle d'accepter ou non de monter en avion. Maintenant, dire qu'on ne monte plus dans un avion vu le niveau statistique actuel de sécurité et continuer à rouler en voiture, il y a peut-être une petite incohérence, me semble-t-il !... non ?
Réponse de le 08/07/2013 à 16:32 :
@ Chacun doit assumer les risques qu'il prend
Ce n'est pas parce que les statistiques sont excellents, qu'on prend l'avion en toute sérénité...Idem pour le transport par câbles. On est en l'air, plus ou moins haut et s'il y a un problème on fait "sol". Nous ne sommes pas faits pour voler, pas bien plus pour nager, nous sommes des terriens, c'est là où nous sommes le mieux. Je n'aime pas voyager en avion,dans cet espèce de tube confiné rempli de siège, mais pour avoir volé assez souvent en ULM, à l'air libre, bruit et vent dans les oreilles, les sensations sont incomparablement plus agréables et curieusement le niveau de sécurité semble bien meilleur (Malgré quelques atterrissages mouvementés...)
a écrit le 07/07/2013 à 5:55 :
Ce qui est etonnant c'est que le meme accident s' est produit sur l'avion de la LOT airlines en pologne.Seul une erreur de pilotage semble etre peut etre probante ou l'inclinaison des flaps d'atterissage est trop incline ou que le train d'atterissage n'a pas fonctionne de facon concordante, ou un defaut majeur de conception majeur des trains d'atterissage...Seul l'examen de la boite noire par le NTSC nous departagerons les diverses responsabilites a l'epreuve des examens.
Réponse de le 07/07/2013 à 10:58 :
Moi je préfère attendre les conclusions de l'enquête plutôt que des suppositions qui sont en l'état actuel pas vérifiables. Vos hypothèses sont beaucoup trop vagues où vous imputez cet accident soit vers une faute de pilotage ou bien une mauvaise approche et pour finir un défaut majeur dans la conception des trains d'atterrissage, je crois que le triple sept a fait ses preuves. Sur la photo on croit percevoir la carcasse de l'avion hors la piste alors n'allons pas trop vite attendons et après on saura ce qui s'est vraiment passé.
Réponse de le 07/07/2013 à 11:53 :
@james: l' avion de la LOT était un 767....là c'est un 777! aucun lien. En plus les premiers éléments révèlent que le train était sorti puisqu'un amortisseur a été retrouvé dans la mer et l' autre sur le seuil de piste.....
a écrit le 07/07/2013 à 2:52 :
c'est pour ca j'aime pas les avions!!
Réponse de le 07/07/2013 à 10:19 :
Merci pour ce commentaire indispensable !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :