F-35 : après les Pays-Bas, la Belgique ?

 |   |  683  mots
La Belgique est très tentée de remplacer ses F-16 par 35 à 55 F-35
La Belgique est très tentée de remplacer ses F-16 par 35 à 55 F-35 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors qu’il existe trois avions de combat européens disponibles, la tentation de la Belgique d’acheter l’avion de combat de Lockheed Martin est très forte. Une décision devrait être prise en 2015. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian reçoit ce jeudi son homologue belge Pieter de Crem, très favorable à l’achat du F-35.

Ah l'Europe de la Défense… Après la Grande-Bretagne, l'Italie, la Norvège et les Pays-Bas, la Belgique est fortement tentée de s'offrir, sans même lancer un appel d'offres international, l'avion de combat américain F-35, qui est pourtant aujourd'hui un gouffre financier et est confronté à nombreux problèmes techniques. Pourtant trois avions européens sont disponibles : l'Eurofighter, du consortium européen formé par BAE Systems, EADS et l'italien Finmeccanica, le Gripen de Saab et, enfin, le Rafale de Dassault Aviation.

Un choix que le ministre de la Défense, Pieter de Crem, pourrait expliquer à son homologue français, Jean-Yves Le Drian, qui le reçoit ce jeudi à Paris en compagnie de Roman Jakic, ministre de la Défense de la Slovénie, et Vlastimil Picek, ministre de la Défense de la République Tchèque. Les Belges ont besoin de renouveler leur flotte de F-16 modernisés au-delà de 2020. Dans ce cadre, la Belgique envisagerait d'acquérir de 35 à 55 avions de combat, selon Reuters.

Pourquoi la Belgique roule pour le F-35 ?

Bruxelles est très tentée par le F-35. Pourquoi ? Parce que l'armée de l'air belge est équipée actuellement de 59 F-16 AM/BM. Après l'achat de Mirage 5 en 1968 et d'Alpha Jet en 1973, deux avions de Dassault Aviation, Bruxelles avait fini par choisir le F-16A/B de Lockheed Martin en 1975 au détriment du Mirage F1. La Belgique se ralliait ainsi au choix des Pays-Bas, de la Norvège et du Danemark pour le F-16 et signait un chèque à Lockheed Martin pour 116 F-16A/B. Car ces quatre pays de l'OTAN avaient décidé de faire un choix commun pour leur futur avion de combat. En 1983, elle avait signé un nouveau chèque à Lockheed Martin pour l'achat de 44 F-16A/B supplémentaires. Soit au total 160 F-16A/B.

Aussi, la Belgique devrait être naturellement tentée de reformer le club des quatre (Belgique, Pays-Bas, Norvège et Danemark). D'autant que selon l'agence Reuters, une délégation officielle américaine a même présenté en septembre le F-35 aux Belges. Contrairement à son prédécesseur, André Flahaut, Pieter de Crem est très favorable à un tel achat sur étagère ainsi que le chef d'état-major des armées, le général Gérard van Caelenberge. Bref, la messe semble dite. Et la Belgique devrait tourner une nouvelle fois le dos à la préférence européenne.

Le Rafale a-t-il des chances d'espérer ?

Face au rouleau compresseur des Etats-Unis, la France devrait crânement jouer ses quelques atouts. Tout d'abord la société belge SABCA, qui a assemblé dans ses ateliers les Mirage 5, puis les Alpha Jet, et enfin les F-16A/B de l'armée de l'air belge, est une filiale de Dassault Aviation (53,28 %), le solde étant détenu par Stork (43,57 %) et par Euronext (3,15 %).

En outre, Paris et Bruxelles ont lancé en 2004 une coopération pour la formation des pilotes de chasse, nommée l'AJeTS (Advanced Jet Training School). Un officier belge, le lieutenant-colonel Guy Jacquemin, a même pris les commandes de l'école de transition opérationnelle (ETO) de Cazaux en septembre 2010. C'est le premier officier étranger commandant une unité aérienne française. Depuis il a été fait chevalier de l'ordre national du Mérite en 2012.

C'est dans ce cadre que Paris est prêt à proposer à la Belgique une coopération très large sur le Rafale.

Des partisans de la préférence européenne

La Belgique compte aussi malgré tout des partisans de la préférence européenne, à l'image de l'ancien ministre de la Défense, aujourd'hui président de la Chambre des représentants depuis 2010 et ministre d'Etat depuis le 7 décembre 2009.

C'est lui qui avait décidé de ne pas lancer la Belgique dans le programme F-35, contrairement aux Pays-Bas, à la Norvège et au Danemark. Peut-être une chance pour un avion de combat européen… Mais il sera difficile de dénouer les liens opérationnels très forts entre les armées de l'air néerlandaise et belge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2013 à 6:42 :
le lobbying de Lockheed est très efficace (pour les cadeaux aux ministres et militaires) et le financement imbattable car même cher les crédits sont garantis par l'oncle sam et les remboursements très très long pour le client...Pendant ce temps oncle sam fait marcher la planche a billet dont les effets sur le dollar sont payés par ces gogos d'européens incapable d'être compétitif sauf qu'a engager les européens de l'est à 5€/h comme en Allemagne...et comme commence à faire certaines entreprises Française comme les abattoirs GAD en Bretagne ou les chantiers nautiques CMN et STX ST Nazaires pour citer les derniers exemples...l'Europe file vers le moins disant social pour faire plaisir à la finance mondiale et tout les politiques aux pouvoirs ferment les yeux ou font semblant de rien voir (quoique Hollande avait dit "mon ennemi c'est la finance"...j'en rigole encore...)
a écrit le 22/10/2013 à 9:13 :
il est judicieux que la Belgique opte pour le F35 comme les Pays Bas et autres.
Le Rafale de Dassault est dépassé et de loin trop cher !

Le /prestige /de la France fout le camp.....le fameux char Leclerc n/a pas trouvé d/acheteurs non plus et nous prétendons être les meilleurs !
Réponse de le 21/08/2014 à 12:01 :
Incroyable... le Rafale est l'un des seuls programmes qui ne présente aucun surcoût avec un coût unitaire largement inférieur au F35, est combat proven, est l'appareil le plus polyvalent actuellement sur le marché et l'un des plus performants. A l'inverse le F35 est pourri de défauts, largement plus cher, cumule les retards, est moins performant et s'annonce comme le plus grave échec industriel américain de l'après-guerre.
a écrit le 18/10/2013 à 16:33 :
La parenthèse stalinienne est fermée depuis longtemps, la Russie a bien changé, et il est peu probable qu'avec ses 140 millions d'habitants elle impose le communisme au reste de l'Europe. Les pays d'Europe centrale sont Européens. Le problème viendrait plutôt de l'Angleterre qui, si elle nous a bien aidé à nous libérer du nazisme et du stalinisme, s'incruste en Europe en s'appuyant sur ses nombreuses ex- et néo-colonies (USA, Commonwealth, en plus des Corée Sud, etc.). Le poids de ce bloc anglo-saxon devient écrasant et paralyse les processus de décision au sein du continent européen. L'idéal est que l'Angleterre, très libre et bien plus séduisante à l'air du large, rejoigne les USA avec lesquels elle forme de facto un seul pays étant donné leur fonctionnement commun, et laisse l'Europe continentale se reformer, sans nous imposer sa législation, ses systèmes, procédures, contrats d'armement, etc. Une défense européenne continentale séparée sera bien plus fonctionnelle, tout en restant compatible en coopération avec un ensemble atlantique ou anglo-saxon (Angleterre, USA, Canada... à leur convenance).
a écrit le 18/10/2013 à 4:59 :
L'europe est un foutoir a n'en plus finir.Les anciens menbres du pacte de varsovie veulent devenir europeens uniquement pour une coalition secrete pour dilapider l'ue par la corruption par des subventions abusives sans contre partie de serieux.Mais leur fidelite a l'ancienne pacte de varsovie continue a etre effectif en sous main comme un cheval de Troie.La politique de perestroika de Gorbachov est un leurre mortel sur le moyen terme comme une sangsue destinee a nous detruire par usure.Si nous n'avions plus l'independance de decision monetaire et militaire que reste il de notre independance nationale de survie de viabilite effective??? Alors la guerre de Troie aura lieu.....
a écrit le 17/10/2013 à 23:56 :
offensive Dassault Aviation. nouvel appareil Rafale X007 est une fusion d'un appareil de frappe et d'un chasseur, il est équipé, selon son constructeur, d'un avionique dernier cri avec une fonction « pilote électronique »7
Ce nouvel appareil Rafale conçu Il possède également un radar d'avenir, ainsi qu'un important camouflage face aux radars optiques et infrarouges (grâce aux matériaux composites). Cela permet de dissimuler l'appareil, laissant le pilote se concentrer uniquement sur l'accomplissement de missions tactiques Le moteur ? prévu pour propulser tous les appareils à l'horizon 2020 a commencé atterrissage horizontal décollage vertical grâce à sa furtivité, sa vitesse, sa grande man?uvrabilité et ses capacités de détection. D'après les analyses prospectives La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 16,35 tonnes Le tableau de bord se compose principalement de 2 écrans LCD couleurs de 20 x 25 cm. Leur surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote. Le premier vol, attendu pour 2016, a été effectué le vendredi 29 janvier 2019
Réponse de le 18/10/2013 à 18:17 :
Note à l'auteur: Comment pouvez-vous laisser passer de telle prose! Je ne vois pas l'intérêt.
a écrit le 17/10/2013 à 22:49 :
Choisir un avion dont l'abandon pure et simple est encore envisagé par son pays d'origine pour cause de difficultés techniques à répétition et d'un coût devenu de ce fait prohébitif, est-ce bien sérieux de la part d'un Etat qui se dit indépendant? Ou bien cet état n'est-il qu'un simple satellite sous contrôle US?
a écrit le 17/10/2013 à 22:30 :
C'est sûrement les flamants qui vont payer les coucous , car les wallons, on le sait bien sont fauchés!!!
Réponse de le 18/10/2013 à 9:21 :
Les wallon sont fauchés entre autre pour avoir investi en Flandre dans la première moitié du 20 em siècle.
Réponse de le 18/10/2013 à 11:45 :
Économiste où ça? Car à la vue de votre intervention je pencherais pour le bistro du coin mais j'ai un doute, c'est peut être encore trop bien pour vous.
Je ne vois pas la Wallonie fauchée mais peut être que vivre dans une des communes les plus riches de Belgique tronque mon jugement ...
a écrit le 17/10/2013 à 19:15 :
S'est très bien , les états mettre leur argent ou il le souhaite, mais le F35 s'est très très chère..... Ensuite il faut voir si sa fonctionne correctement se qui n'est pas sur non plus. Enfin une bonne affaire pour les USA. Dans tout les cas ils ne faudra pas qu'il nous demande de l'argent après..... ( un peut à la France, beaucoup à l'Allemagne)
Réponse de le 18/10/2013 à 11:42 :
Peut être une commande groupée?

Ne vous ferez pas de mal ... ... ... Moi je verais plus : ne vous ferait pas de mal ... Je sais pas une intuition peut être ...
a écrit le 17/10/2013 à 17:53 :
Dans les grandes manoeuvres qui ont lieu, la Belgique se rappelle au souvenir de chacun, c'est normal. Les partenaires principalement engagés autour du schéma Airbus dont j'ai souvent parlé, ont quant à eux le motif d'une "juste" valorisation des parts réservées à chacun des acteurs d'un partage à venir. Donc de ne pas en gonfler certaines par des commandes intempestives. D'autres, extérieurs, tentent malignement de le faire... Stratégies, stratégies.
a écrit le 17/10/2013 à 17:28 :
Atterrissage et décollage vertical et à un moindre niveau, furtivité sont des avantages non négligeables pour nos voisins dont les territoires sont petits et densément peuplés. EADS et plus encore Dassault peuvent l'avoir mauvaise mais si l'ont regarde du côté aviation civile, nos amis et néanmoins concurrents acharnés américains, sont plutôt dépités des succès à répétitions d'Airbus même chez eux ou sur des "chasses gardées" comme récemment au Japon...
Réponse de le 23/10/2013 à 12:10 :
demande aux serbes ou aux iraniens si la furtivité c est le top , ils vont bien rires . secrets défense , le radar du rafale peu reperé les f22 et f35 avec simplement un bon reglage des ondes radar . hop la furtivité devient un handicape .
a écrit le 17/10/2013 à 17:24 :
Faites un zoom sur la photo et vous verrez que le pilote c'est un alien ou E.T. ,
a écrit le 17/10/2013 à 16:50 :
Mais sérieux ça leur sert à quoi ces avions? A qui vont ils faire la guerre? A l'Allemagne, à la France? Du gaspillage d'argent c'est tout....
a écrit le 17/10/2013 à 16:43 :
Un nouveau Waterloo, il ne manque plus que le Luxembourg achète des F.35 et c'est la Bérézina complète
a écrit le 17/10/2013 à 16:15 :
Le F-35A est un chasseur polyvalent optimisé pour l'attaque au sol. notamment un ravitaillement en vol et un vol à vitesse supersonique.(ce qui lui permet de faire passer la capacité en carburant interne à 9,11 tonnes),Plusieurs pays participent au programme sa grande man?uvrabilité et ses capacités de détection. D'après les analyses prospectives F-35 Décollage Vertical F-35 atterrissage vertical en nocturne Qu'est-ce que tu veux que je te dise nous sommes en retard
a écrit le 17/10/2013 à 15:19 :
Notre rafale se décline aussi bien en version wallone qu'en version flamande pour les commandes de bord et de plus un emplacement pour cornet de frites est intégré d'office sur le siège pilote. Par contre en option vous pouvez aussi intégrer un emplacement pour une assiette de moules.
Réponse de le 17/10/2013 à 16:48 :
Vous ne seriez pas en train de moquer la belgique une fois?
a écrit le 17/10/2013 à 15:13 :
Pourquoi la Belgique (enfin certains responsables belges) roule pour le F-35 ? C'est simple les enveloppes des américains sont bien plus grandes (format A3) que les enveloppes des européens (format A4).

Réponse de le 17/10/2013 à 16:15 :
Format A3 aux USA? Révisez, vous comprendrez ....
Réponse de le 17/10/2013 à 16:45 :
Il faut le dire à Milou, car c'est lui qui a écrit le post.
a écrit le 17/10/2013 à 15:09 :
La Belgique fait comme les Pays-Bas, encore une victoire flamande (ou néerdanlophone) sur les wallons (ou francophones) hahaha
a écrit le 17/10/2013 à 15:02 :
Le Mig est aussi un avion européen
a écrit le 17/10/2013 à 14:18 :
Incomprehensible, le F-35 est plus cher et moins polyvalent que le Rafale ou meme le Typhoon.
De plus son seul avantage, la furtivite, disparait des qu'on veut utiliser la totalite de ses capacites d'emport puisqu'il doit emmener de bombes et missiles en pylones externes ...
Réponse de le 17/10/2013 à 14:50 :
Ce qui est compréhensible: La Belgique considère les USA comme un partenaire plus fiable pour sa défense que la France ou les autres pays européens. Point barre et vous pouvez ranger vos commentaires! Inutile de parler d'une quelconque "fraternité" européenne: L'UE se compose de 28 membres qui passent leur temps à se chamailler et a essayé de profiter de manière égoïste des aides de Bruxelles. L'UE, c'est une table de poker accueillant uniquement des joueurs professionnels qui sont tous venu avec pour obectif de "plumer" le joueur amateur. Pas de bol, il y a que des prédateurs autour de la table et pas de victime potentielle...
a écrit le 17/10/2013 à 13:58 :
C'est légal que le gouvernement belge dépense l?argent du pays sans faire d'appel d'offres public? Hein? Quoi? "C'est la défense, c'est secret machin tout ça. Donc il peut faire ce qu'il veut"....Ah, OK. si vous le dîtes.
a écrit le 17/10/2013 à 13:29 :
le Rafale n'est pas un avion multirôle en cours de développement comme F-35
Réponse de le 17/10/2013 à 13:58 :
Le Rafale est à ce jour le seul avion véritablement multirôle en service, on parle même d'avion "omnirôle" (supériorité aérienne, frappes au sol, reconnaissance). Le F-35 n'existe pas encore et il faudra attendre encore de nombreuses années avant qu'il soit accepté en service opérationnel, on pourra alors faire des comparaisons. Pour le moment le programme accumule le déboires, les surcoûts et les annulations de commande.
Réponse de le 17/10/2013 à 15:35 :
@Tolomei: +1 ! Le Rafale est l'un des avions si ce n'est le seul à être aussi complet. Et c'est vrai que le terme omnirôle le résume très bien.
Réponse de le 17/10/2013 à 16:19 :
Le problème du Rafale ou du F-35 c'est qu'il ne vole pas en marche arrière comme notre bon Mig
Réponse de le 17/10/2013 à 17:38 :
@pierre, le concept "avion unique pour les Armées" existe avec le Rafale, 80% de pièces communes entre la version Air et celle des marins. Le F-35 s'en est inspiré et a ajouté une 3ème version STOVL. "Omnirôle" veut dire que l'avion est capable d'effectuer toutes ses missions dans un même vol. Multirôle, c'est que l'avion est configurable (au sol) pour un ou 2 types de missions données.
Réponse de le 23/10/2013 à 17:12 :
+1 james le rafale et muti et omirole ^^
a écrit le 17/10/2013 à 13:04 :
Le rafale est invendable, il faut se faire une raison. L'Inde qui soi disant devait signer avant la fin de l'année a repoussé sa décision en 2015...
a écrit le 17/10/2013 à 12:42 :
SI on additionne le nombre de soldats en Europe, nous "battons" les USA. MAIS alors que
les USA ont un seul avion l'Europe en a combien ? idem pour tout le matériel. NON l'Europe
est un Géant au pied d'argile, je pense qu'il est grand temps de quitter ce "machin" Bien sûr
pour le fric il faudra un contrôle des changes pour éviter les fuites tant de capitaux que
salaires pensions etc
Réponse de le 17/10/2013 à 14:02 :
Les US ont plusieurs avions : F-18, F-15, F-16, F-22 et le F-35 qui comme le Rafale vise à remplacer tous les autres. Finalement ce ne sera pas le cas et les trois premiers continuent leurs (longues) vies. Il n'y a pas d'armée européenne et il n'y en aura probablement jamais car l'Europe est composées de pays souverains qui n'ont pas les mêmes intérêts stratégiques. En matière militaire, la comparaison US/EU n'a pas lieu d'être.
Réponse de le 17/10/2013 à 14:15 :
Un seul avion ?!
F-35, F-22, F-15, F-18 ?!
Essayez de vous renseigner avant d'ecrire cela.
a écrit le 17/10/2013 à 12:16 :
Etant donné qu'en France on appelle au "patriotisme économique", pour tout, pourquoi les Belges, les Néerlandais achèteraient-ils des produits français, fromage, Pays Bas, chocolat Belgique, par ex. Donc, les Français achètent français, les autres ce qui leur plaît. Non?
a écrit le 17/10/2013 à 11:56 :
Personnellement, sans aucune compétence, il faut bien l'avouer, je trouve que le F35 ressemble à un fer à repasser.
Je ne pense pas qu'il puisse devenir un bon avion.
Réponse de le 17/10/2013 à 13:22 :
quand on a pas d avis, pas de compétences, .. je te conseille de retourner en parler avec la femme de ménage.. peut etre elle t aidera sur les fer a repasser qui pourrait devenir de bonne canne a pêches? non?
Réponse de le 17/10/2013 à 14:40 :
t'as raison Dan.
Elle est du même avis que moi et ne comprend pas ou il faut mettre l'eau pour faire la vapeur.
Réponse de le 24/10/2013 à 16:24 :
+1 jojo ^^ mdr
a écrit le 17/10/2013 à 11:16 :
Pourquoi pas la modernisation fait le Rafale de Dassault Mirage 2000 -Campagne publicitaire même nous le français nous ne connaissions pas ( inconnue) Il Y A Des f-35 Partout YOU TUBE essai
Réponse de le 17/10/2013 à 11:32 :
des EUA me semble t'il....
Réponse de le 17/10/2013 à 13:23 :
-Pas des Campagnes publicitaires
a écrit le 17/10/2013 à 11:14 :
tant que les européens ne comprennent pas que ..... de faire travailler l'europe est une necessité......

est ce que quelqu'un voit des avions militaires autres que des américains, aux USA?..... alors appliquons les mêmes méthodes..... je ne comprends mêmes pas que l'on fasse autrement.....
Réponse de le 17/10/2013 à 11:36 :
Les F35 européens seront assemblés en Italie a partir de sous ensemble souvent fabriqué en Europe. Donc acheté des F35 c'est aussi faire travailler des entreprises européennes. Du point de vu des retombées industrielles il vaut mieux pour un pays comme l'Italie acheté des F35 que des Rafales.
Réponse de le 17/10/2013 à 12:29 :
ouai mais pour l'indépendance technologique on est les dindons de la farce
Réponse de le 17/10/2013 à 15:23 :
Exactement, eh plop ça fait pouf... Bref, il y a plus d'intérêt dans une Europe de la Défense (du moins qu'on pousse) à choisir un avion de combat européen (en l'occurrence le Rafale) qu'un avion américain (F35).
a écrit le 17/10/2013 à 11:05 :
Ce qui est choquant, ce n'est pas tant que la Belgique ne préfère pas l'Europe (même si ce serait le minimum vu que Bruxelles vit de nos impôts à tous, mais bon). Ce qui est vraiment choquant, c'est qu'il n'y ait même pas de mise en concurrence (incluant Sukhoi), alors même que le F35 est un désastre industriel. Si le F35 était meilleur ou moins cher, pourquoi pas. Mais ce n'est ni l'un ni l'autre. Ca veut donc dire que la Belgique ne fait même pas le meilleur choix dans l'intérêt de la Belgique.
Réponse de le 17/10/2013 à 11:38 :
Si Bruxelles vit de nos impots alors Paris vit des impôts du reste du monde vu qu'il y a pas mal d'institutions internationales à Paris
Réponse de le 17/10/2013 à 12:33 :
Tu ne dois pas souvent aller à Paris ou à Bruxelles, si tu ne vois pas la différence?
Réponse de le 17/10/2013 à 15:21 :
La dernière concurrence que déciderait la Belgique serait surement un avion russe, votre exemple est étonnant.
a écrit le 17/10/2013 à 11:02 :
Il faut plus (s') interroger et plus lire Messieurs de La Tribune? C'est le contexte liant la Belgique à l'OTAN depuis 1945, et donc l'oncle SAM, qui va définir le choix, et non une petite avancée bien opportuniste semble-t-il dans les relations militaires avec l'hexagone? Et la conclusion est erronée car ce serait bien nouveau qu'un Ministre flamand s'entende et favorise un choix hollandais? N'importe quoi La Tribune !!
Réponse de le 17/10/2013 à 11:58 :
Ah oui ? Et quand la Belgique a acheté des Mirage 5 en 1968 et des Alpha Jet en 1973, c'était des considérations de l'OTAN peut-être ? La Belgique est libre de faire ce qu'elle veut, avec son argent. L'interopérabilité des équipements est le vrai sujet et les guerres actuelles montrent que au sein de l'OTAN, les avions actuels sont parfaitement inter-opérables et tous communiquent très bien (cf. la Lybie, avec des F16 de différentes nationalités et des Rafale en action). Donc s'ils achetaient européen, ça serait mieux, pour l'image de l'Europe, car même s'ils sont construits en Italie, les F-35 resteront à jamais des avions US. Qui songerait à appeler australiens les Mirage III construits sous licence dans ce pays dans les années 60? Donc il faut que l'Europe s'harmonise afin de favoriser se sproduits et non de pseudo-accords sur un projet aussi nul que le F-35 du point de vue financier.
a écrit le 17/10/2013 à 10:54 :
il y n'a pas avion futur chez Rafale de Dassault
Réponse de le 17/10/2013 à 11:22 :
Toi parler français svp ?
a écrit le 17/10/2013 à 10:47 :
Le problème, c'est que le F35 est le dernier joujou à la mode pour les fans de voltige. Alors avions de quatrième ou cinquième génération, d'abord le péquin moyen, "y ne sait pas ce que ça signifie". Et puis il coûte horiblement cher cet avion ,sur quels budjets vont-ils se l'offrir et au nom de quoi le justifier ?
a écrit le 17/10/2013 à 10:32 :
A l'auteur :

Le F35 sera t il construit en partie en europe ?


cdt
Réponse de le 17/10/2013 à 11:05 :
Alors, si je peux me permettre d'intervenir avant l'auteur, j'ai des éléments de réponse. Je dirais oui, en partie effectivement. En théorie, les parties prenantes du programme ont de plus grandes possibilités de gagner des contrats de sous-traitance. Les principaux exemples pour l'instant sont la fabrication des éléments de propulsion verticale de la variante B (environ 400-500 exemplaires prévus pour l'instant, entre les US Marines, le Royaume-Uni et l'Italie) par Rolls-Royce en Angleterre et il y a aussi une chaîne d'assemblage final en Italie qui est destinée aux exemplaires vendus en Europe (mais pas tous apparemment, cela reste à préciser, notamment pour un pays comme la Belgique qui passerait par une commande FMS et non une adhésion au programme JSF en bonne et due forme).
Réponse de le 17/10/2013 à 11:29 :
Merci.

Donc le F35 n'est pas complètement antieuropéen.
Par contre il me semble que la propulsion verticale est bien un truc qui ne sert à rien.
Réponse de le 17/10/2013 à 12:18 :
Le sujet des retours industriels du F35 pose en fait 2 questions. La première, c'est la nature du retour industriel : s'il ne s'agit que d'industrialisation de composants conçus aux États-Unis, cela signifie que les bureaux d'études européens ne sont pas alimentés par le programme F35. Le risque, c'est une perte de compétences qui laisse à terme les américains comme seule alternative d'équipements, s'ils disposent de tous les savoirs. Cela n'est pas favorisé par le discours quasi-officiel en début de programme qui était de "tuer toute concurrence". La deuxième question, c'est l'ampleur réelle des retours industriels, qui ne sont pas systématiques (à part quelques négociations sans doute politiques, comme la chaîne d'assemblage italienne ou encore le missile anti-navire norvégien) mais soumis à compétition. Il faudra voir si, dans la pratique, cela ne mène pas à une préférence américaine.

La propulsion verticale répond à un besoin opérationnel de certaines forces, mais se paye par un malus : de poids, de prix d'achat, de rayon d'action, de capacité d'emport.
a écrit le 17/10/2013 à 10:20 :
Ou se trouve le siège l'OTAN ? Ou se trouve le dispositif américain anti-missille ? ou se trouve les bases militaires américaines ? En BELGIQUE et bien entendu ça rapporte de l'argent au budget Belge. Cette vente est politique, alors arrêtez de sortir des remarques qui dénigrent les Belges. Et regarder la réalité !
Réponse de le 17/10/2013 à 11:24 :
Ce que vous dites est vrai. Mais j'ajouterais tout de même : Ou se trouve le siège de la commission européenne? Et du conseil européen? Cela aussi, je pense que ça rapporte.
Réponse de le 17/10/2013 à 11:32 :
Les belges ont raison de voir où se trouve leur intérêt.
Réponse de le 17/10/2013 à 14:01 :
Ce sont les français qui ont tord de ne pas voir leurs interet (consomateur).
a écrit le 17/10/2013 à 9:50 :
comment pomper les budgets de défense européens ? Comment étouffer une industrie et une recherche européennes ?

Réponse: le F35.
a écrit le 17/10/2013 à 9:38 :
Il preferent la furtivité du f35 parce que eux y combattent les ufos...
a écrit le 17/10/2013 à 9:36 :
Nan mais qu'est ce que c'est qu'ces mauvais francais?
On devrait leur interdire l'usage de notre langue
Ah y frait moins les malins, obligés de parler congolais... avec l'accent belge...
Réponse de le 17/10/2013 à 9:49 :
Zarko, c'est le nom d'un des débiles de L'Ile des Vérités? Apparemment oui vu votre niveau ...
Réponse de le 17/10/2013 à 10:16 :
Qui vous a autorisé à parler français ?
Réponse de le 17/10/2013 à 10:17 :
Rien à voir, je ne sais meme pas de quoi vous parlez, j'ai pas la tele, vous si apparemment, besoin de vous cultiver ? pfffffffff
Pour prendre ça au premier degre faut vraiment etre :ù!*ù
Réponse de le 17/10/2013 à 12:20 :
Parce que les congolais sont moins bien que les français ? et l'accent Belge est si pitoyable pour vous ?
Réponse de le 17/10/2013 à 12:26 :
Pour quelqu'un qui se prend pour une personne cultivée, sortir des blagues racistes de la sorte soit disant "au deuxième degré" je dis sacré culture de la vie et la vision du monde.
a écrit le 17/10/2013 à 9:31 :
Le F 35 ,et un avion de combat de 5ème génération ,alors que le Rafale, Gripen et Eurofigther ...sont de avions de 4éme génération...faudrait comparé ce qui est comparable...
Réponse de le 17/10/2013 à 9:44 :
oui ,bien sur!!mais a t on besoin d une 5° generation;puisque la 4° n est pas encore au point
Réponse de le 17/10/2013 à 10:23 :
@pipolino, avez-vous déjà lu des RETEX (Retours d'Expériences) des avions de 5ème génération? A ma connaissance, il n'y a en a pas encore, en revanche des promesses, il y en a! D'autre part, il existe des RETEX d'un avion de 4ème génération qui disent que ses utilisateurs étaient très satisfaits.
Réponse de le 17/10/2013 à 10:54 :
Désolé ...mais la classification militaire NATO ,indique que le F 35 est de 5ème génération ,
Bon , c'est pas la peine de mettre un cache RETEX ...si vous n'aimez pas le F.35 ,l'on a compris...
Réponse de le 17/10/2013 à 17:24 :
"si vous n'aimez pas le F.35 ,l'on a compris..." La question n'est pas d'aimer ou non mais plutôt est-il vraiment ce qu'il prétend être? Apparemment, pas encore, en tout cas pas de preuves (un RETEX peut servir de preuve). Sur le cahier des charges, il semble être très performant, mais ce n'est qu'une promesse. Un avion de combat sert à faire des missions (de surveillance, de renseignement, d'interdiction, de combat, de bombardement, etc), avoir une étiquette 4ème ou 5ème génération n'est pas le but final.
a écrit le 17/10/2013 à 9:02 :
A oui L'Europe est belle :aucune solidarité pour faire travailler son peuple , il ne faut pas oublier que le rafale a fait ses preuves sur plusieurs conflits mondiaux
Réponse de le 17/10/2013 à 9:34 :
Il y a longtemps que ce n'est pas la qualité des avions de chasse qui tranche pour l'achat, mais les "coulisses" pas toujours accessibles au commun des mortels ! Quand à l'Europe de la défense ce n'est qu'une utopie qui nourrit quelques militaires chargés de son élaboration et qui ne verra jamais le jour !
Réponse de le 17/10/2013 à 9:51 :
Tout comme le F16, alors pourquoi changer de constructeur, pour faire plaisir à un peuple prétentieux ... non merci.
Réponse de le 17/10/2013 à 9:52 :
oui Dan le rafale a fait ses preuves au Mali en tirant sur des 4x4; ce n'est pas une bonne référence
Réponse de le 17/10/2013 à 10:15 :
à @Dan, le F-16, c'était General Dynamics, (Boeing maintenant) et le F-35, c'est Lockheed.
Réponse de le 17/10/2013 à 11:32 :
Lors de l'ATCL de 2009, les combats Rafales vs F-22 Raptor se sont terminés par 5 match nuls et une victoire pour le F-22 Raptor, et pour les combats Rafales vs Typhoon, tous les match ont été gagnés par le Rafale.

Sans compter que le Rafale a très bien fait son job dans d'autres conflits, mais il est plus facile de choisir son exemple dans le but de discréditer ...
a écrit le 17/10/2013 à 8:20 :
Suite aux attaques constantes du gouvernement français contre la Belgique et ses soit-disants accommodements fiscaux, pourquoi voulez-vous que la Belgique fasse plaisir à la France ? On a le même problème qu'avec la Suisse qui devait commander des Rafales et à annule après les insultes proférées par le gouvernement français ! L'arrogance de la France qui veut gouverner le monde et donner des leçons partout !
Réponse de le 17/10/2013 à 8:33 :
C'est vrai que ce n'est pas du tout le genre des USA de vouloir gouverner le monde...
Par ailleurs, de quelles attaques du gouvernement français contre la Belgique s'agit-il, en fait? C'était peut-être un argument valable pour la Suisse, mais là je ne vois pas.
Réponse de le 17/10/2013 à 10:28 :
Très bien. Même si la Belgique en veut à la France (faudriat vriament expliqué pourquoi au passage), pourquoi ne pas faire un appel d'offre avec le Gripen et l'Eurofighter. Car ce n'est pas un échec de la France, c'est bel et bine un échec de l'Europe!. Ne pêut-on pas faire partie de l'OTA? sans acheter du matériel américain ?
Réponse de le 17/10/2013 à 11:31 :
Si on peut. L'Allemange achète l'Eurofighter, la France le Rafale, la Suède le Grippen, entre autres. Il s'agit juste de faire le choix de l'indépendance et de la souveraineté de sa défense nationale. Ce que ne souhaitent pas la Belgique et les Pays Bas, mais ce sont des pays libres de faire ce choix. L'europe de la défense n'existera sans doutes jamais. Imaginez une seconde un état américain achetant l'Eurofighter ? Je sais, ça parait presque rigolo.
a écrit le 17/10/2013 à 8:07 :
Je ne vois pas trop ce que viennent faire au milieu du F-35 les soit-disant "atouts" d'une école de formation ( franchement qu'est ce que la médaille de son directeur vient faire dans l'article ? ) pour le Rafale ou d'un ministre qui n'est certainement pas seul à décider ( pour l'Eurofighter ). Le Rafale n'a aucune chance ( ça y est, je viens de me faire des copains ) pour des raisons de coûts principalement. M. Cabirol devrait nous trouver des arguments plus convaincants. Mais existent-ils au moins ?
Réponse de le 17/10/2013 à 8:22 :
alors la, permettez moi de rigoler doucement....

Parlons en des coûts du F35.... Je m'en fout de l'avion que choisira la Belgique. Mais franchement utiliser l'argumentaire du cout pour dire que le Rafale est hors concours est d'une bétise sans nom.
Réponse de le 17/10/2013 à 8:30 :
@Looping : Ce n'est pas pour des raisons de coûts que le Rafale ne sera pas choisi, puisqu'il est moins cher que le F-35 ( ça y est, je viens de me faire des copains ). A mon humble avis, Il faut vraiment travailler sur le terrain politique et présenter une vraie offre de coopération avec la Belgique. Après, comme toujours, ce qui me dérange, ce n'est pas le fait que les Belges ne choisissent pas le Rafale. Non, ce qui me dérange c'est qu'ils ne choisissent pas non plus le Gripen ou l'Eurofighter. Le pire, c'est qu'ils ne sont même pas considérés, la Belgique semble s'acheminer vers un choix sous-optimal sans même faire un appel d'offre.
Réponse de le 17/10/2013 à 8:45 :
Et le Rafale, il est moins cher que le Gripen peut-être ? Je sais pas si vous y connaissez grand chose, mais vu l'heure de vos posts, je doute fort que vous soyez très occupé à votre travail...
Réponse de le 17/10/2013 à 8:48 :
est comme le concorde!!trop en avance sur son temps!!mais dites vous bien que se sont avant tout,les pilotes qui en font ce qu il est (mettez un bourin(hollande)aux commandes d un rafale(le pays) et voyez le resultat!!!
(un ancien pilote...)
Réponse de le 17/10/2013 à 8:50 :
Oh mais vous savez pas que le Gripen est en compétition ? Et ils est plus cher que le Rafale, sans doute ?
Réponse de le 17/10/2013 à 9:28 :
Eh bien, je ne pensais pas que ce serait aussi rapide. Avec des attaques personnelles en prime. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, s'il vous plait. Quand je dis que le Rafale est moins cher que le F-35, ça ne peut de toute façon être qu'une conjecture. Mais je le pense car d'une part sur l'acquisition, le F35 paie une certaine complexité, un plus grand nombre de parties mobiles et une pénalité de poids de plusieurs tonnes par rapport au Rafale; et d'autres parts sur les coûts sur le cycle de vie, la pénalité de poids (et donc le moteur plus puissant, qui consommera donc plus) contribue tend à nouveau à augmenter les coûts. Pour à peu près les mêmes raisons, on peut penser que le gripen est moins cher que le Rafale, et je le crois. Malheureusement, la Belgique ne semble pas disposée à offrir l'opportunité à Saab de proposer leur appareil.
Réponse de le 17/10/2013 à 9:31 :
Comment le Rafale pourrait-il être moins cher que le Gripen? Le Rafale est un biréacteur, alors que le Gripen est un monoréacteur, ils ne sont absolument pas comparables en terme de charge utile, de capacité offensive/défensive, de reco ou de rayon d'action.
Réponse de le 17/10/2013 à 10:12 :
Heu...le F-35 est aussi un mono-réacteur!
Réponse de le 17/10/2013 à 11:22 :
Il faut aussi comparer l'équipement, le Rafale est un avion auquel il ne manque presque rien, à l'inverse de ses deux concurrents Européens. En même temps, il évolue depuis plus longtemps, ceci explique cela.

Je ne comprends quand même pas les pays qui veulent le F35, alors que le programme n'est encore pas terminé, et qu'il est à ce jour le programme le plus couteux de toute l'histoire des US, l'armée US elle même commence à être déconcertée par le coût de cet avion. Et à ce jour, tous les problèmes identifiés n'ont pas encore été résolus, ce qui fait que la facture n'a pas encore fini de grimper ...

Je suis curieux de voir ses performances au final, car à priori il est loin de faire l'unanimité outre atlantique, donc je pense qu'il est loin d'être un avion si "parfait" ...
Réponse de le 17/10/2013 à 14:38 :
"le Rafale est un avion auquel il ne manque presque rien, à l'inverse de ses deux concurrents Européens" Apparemment, il y a une chose que vous n'avez encore pas compris: La France a construit un avion "toutes options" spécifique à ses besoins (le même avion pour faire de la chasse, du porte-avion, du support a sol, etc... En cherchant bien il peut même vous préparer une tasse de café :) ). D'autre part, les pays qui ne veulent pas du Rafale ne le refusent pas à cause de la qualité intrinsèque de l'avion mais à cause du fait que la France n'est plus considérée comme un partenaire fiable
a écrit le 17/10/2013 à 8:02 :
L'état français, plutôt ce qu'il en reste achete bien des véhicules Ford pour équiper les services de l'état alors pourquoi nous demandons aux autres états d'acheter Français. Moi non plus je ne roule pas avec des voitures françaises et ça ne le gêne pas. Il reste peut être les Dacia mais elles sont fabriquées en Roumanie, alors pourquoi autant de vent. Que ferions nous avec nos Airbus si tout le monde appliquait cette règle, une solution un Airbus dans chaque jardin pas mal comme idée.
Réponse de le 17/10/2013 à 8:32 :
Ford fabrique en Europe
Réponse de le 17/10/2013 à 14:04 :
Ford ne fabrique pas en France et les administrations angmaises et allemandes n'acnhètent rien en France , vivant des gogos français qui achete dju VW ..
Réponse de le 17/10/2013 à 15:27 :
Ford fabrique des transmissions automatiques en France. L'admnistration anglaise va s'équiper auprès d'une société française pour des logiciels de sécurité (me semble-t-il).
Réponse de le 24/10/2013 à 16:35 :
si tu parle de blanquefort sa ferme ^^ ou plutot +( pauvre france
a écrit le 17/10/2013 à 7:49 :
http://www.dedefensa.org/article-le_benelux_existe_le_jsf_l_a_requinqu__19_04_2012.html
a écrit le 17/10/2013 à 7:47 :
le fait que Pieter de Crem soit neerlandophone joue peut etre un role dans cette histoire
Réponse de le 18/10/2013 à 20:06 :
Ce n'est peut-être pas la principale raison: et si les USA lui avaient fait miroiter un poste de super chef à plume de l'Otan??? ....L'avenir nous le dira. Mais si c'était le cas, quelle image d'un ministre de la Défense qui ferait passer ses ambitions personnelles avant les intérêts de son pays !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :