Armement : le Qatar s'intéresse à des frégates de défense antiaérienne de DCNS

 |   |  335  mots
Si le Qatar est très intéressé par le Rafale de Dassault, l'émirat l'est également pour des frégates de défense antiaérienne fabriquées par DCNS
Si le Qatar est très intéressé par le Rafale de Dassault, l'émirat l'est également pour des frégates de défense antiaérienne fabriquées par DCNS (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
DCNS et MBDA proposent au Qatar trois frégates ATBM (défense antimissile balistique), armées de missiles Aster 30 (MBDA et Thales) et de missiles mer-mer Exocet. Le contrat est estimé à 2,5 milliards d'euros environ.

Au Qatar, il n'y a pas que le Rafale qui intéresse les responsables militaires de l'émirat. Il y a bien sûr les 22 hélicoptères NH90 (Airbus Helicopters et AgustaWestland notamment), dont 10 exemplaires en version de lutte anti-sous-marine (NFH) pour lesquels une lettre d'intention a été signée fin mars entre Doha et Paris, ainsi que les deux avions-ravitailleurs MRTT (Airbus Defence & Space).

Au-delà, DCNS et MBDA proposent au Qatar trois frégates ATBM (défense antimissile balistique), armées de missiles Aster 30 (MBDA et Thales) et de missiles mer-mer Exocet et équipées de radar GM400 (Thales Raytheon Systems) - un radar de défense aérienne 3D à longue portée fabriqué à Limours - ou SMART-L (Hengelo aux Pays-Bas). Ces navires de 4.000 tonnes seraient des dérivés des frégates singapouriennes Delta vendues par DCNS dans les années 2000. Le contrat est estimé à 2,5 milliards d'euros environ. Une offre qui réunit une équipe de trois industriels français.

Le Qatar intéressé par l'offre française

"Il y a une vraie volonté de réaliser ce programme avec la France", explique-t-on à La Tribune. Car le Qatar, qui organise la Coupe du monde de football en 2022, souhaite disposer de ces systèmes de défense aérienne pour défendre les stades. Un contrat est attendu début 2015 de façon à ce que le programme soit prêt en 2020. Car l'un des enjeux est la formation. Ainsi, des hauts responsables militaires qataris étaient en France il y a une dizaine de jours où ils ont été reçus par MBDA et DCNS avant de poursuivre leur voyage en Italie pour se faire une idée sur les radars de Selex (Finmeccanica). Des équipements de l'industriel italien qu'ils ont déjà sélectionné dans le cadre d'un programme de défense aérienne terrestre et où MBDA propose des missiles Aster.

Enfin, Thales propose au Qatar des infrastructures terrestres de communications satellitaires. Un contrat évalué dans la gamme des 200 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2014 à 12:52 :
Espérons que les qatari, comme leurs voisins des Emirats ont fait avec nos Airbus, n'iront pas annuler la gigantesque commande de Rafales et frégates....
a écrit le 03/06/2014 à 13:35 :
Bonjour; Il y a une erreur dans l'article, les frégates ne peuvent être équipées de GM400 (Ground Master) qui sont comme leur nom l'indique des radars... terrestres !
a écrit le 03/06/2014 à 0:44 :
C'est pour 2020.
Le 1er tir d'essai d'un Aster 30 date de mi-1995, c'est .. vieux, m'enfin si ça marche super bien, ce n'est pas important.
Réponse de le 09/06/2014 à 12:29 :
ASTER, c'est comme tout, il évolue mais en gardant le même nom.
a écrit le 02/06/2014 à 20:30 :
il y aurait une petite opportunité de faire cela en commun pour nos 2 Fremm en version DA ?
Mais bon ......
entre ce qui se dit et ce qui se fait reelement...........
pour eux de belle frégates et pour nous..... 2 optimistes avec lance pierre....
Bahhhhhhhh ( version lapin crétin ).
a écrit le 02/06/2014 à 20:11 :
Intérêt du Qatar, "lettre d'intention", "Il y a une vraie volonté de réaliser ce programme avec la France", blabla, blabla...

2 choses sont sûres: 1) Aucun contrat signé 2) Le taux de chômage continue de grimper

Et oui, les miroirs aux alouettes dont M. Cabirol nous a habitué depuis de longues années sont une chose, la réalité est malheureursement toute autre!
Réponse de le 09/06/2014 à 12:33 :
Même si je ne porte pas les journalistes dans mon cœur, Mr Cabirol, ne peut écrire que ce qu'il sait, mais il ne peut pas signer les contrats, malheureusement !! Sans compter qu'il y a aussi beaucoup de désinformation lancer par des industriels et du moins des informations la lancées pour esasyer d'influencer le cours des évènements.
a écrit le 02/06/2014 à 17:04 :
La France propose... c'est le verbe d'entrée.
Hollande va vendre au Qatar ?? pourtant hollande disait que c'etait inadmissible qnad c'etait sarko !
ahahahahaha
a écrit le 02/06/2014 à 13:54 :
un futur remake des frégates de Taiwan ?
a écrit le 02/06/2014 à 10:41 :
n'achetez pas des Aster30 mais des VLMica c'est bien plus performant ^_^
Réponse de le 09/06/2014 à 12:37 :
Faux !! Les deux missiles ont des spécifications totalement différentes. L'un ne remplace pas l'autre ainsi que l'autre ne remplace pas l'un. Même si pour la courte portée, l'Aster peut faire le travail du VL Mica, mais c'est du gâchis (Radar et installation à bord beaucoup plus cher pour l'Aster).
a écrit le 02/06/2014 à 10:26 :
Même pas quelques sous-marins ?.... une petite centrale nucléaire ?.... ah les pingres !....
a écrit le 02/06/2014 à 9:59 :
C'est certainement pour assurer la sécurité de "leur" Mondial de foot.... avec Platini à la barre !
a écrit le 02/06/2014 à 9:03 :
Le Qatar, c ' est la population d ' Orleans. Qui va constituer l ' equipage des fregates? Des Pakistanais et Bengladeshis?
a écrit le 02/06/2014 à 8:05 :
Faut faire attention avec ces annonces...
Les frégâtes françaises un peu comme le Rafale ont intéressé beaucoup de clients "potentiels" mais très peu d'entre eux ont pris commande, nos derniers clients ont été le Maroc (lot de consolation pour avoir pris le F16 au lieu du Rafale).
Bref, ne pas faire des plans sur la comète et ne rien attendre de concret avant quelques années.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :