Armement : DCNS décroche un contrat de 1 milliard d'euros en Egypte

Le groupe naval a récemment signé un contrat d'environ un milliard d'euros (hors armement) avec Le Caire pour la vente de quatre corvettes de type Gowind, dont trois seront construites localement.
Michel Cabirol

3 mn

L'Egypte achète à DCNS quatre corvettes Gowind pour 1 milliard d'euros
L'Egypte achète à DCNS quatre corvettes Gowind pour 1 milliard d'euros

Pour DCNS, l'essai est transformé en Egypte. Le groupe naval a récemment signé un contrat d'environ un milliard d'euros (hors armement) avec Le Caire pour la vente de quatre corvettes de type Gowind, selon nos informations. Un très joli coup commercial pour DCNS en Egypte, qui a beaucoup surpris le petit monde de la défense en France. Le groupe naval a vendu au Caire quatre corvettes Gowind de 2.400 tonnes (+ 2 options), équipées de son système de combat, le Setis, et qui pourraient être armées de missiles surface-air VL Mica et mer-mer Exocet de MBDA. Le missilier européen négocie actuellement les installations de tir avec l'armée égyptienne (50 millions d'euros environ) et devrait proposer un lot de missiles évalué entre 300 et 400 millions d'euros.

Une compétition remportée face aux chantiers navals allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui proposait des Meko A200, et néerlandais Damen (corvette Sigma). Trois des quatre corvettes Gowind seront fabriquées en Egypte dans un chantier naval étatique à Alexandrie. Pour DCNS, c'est un nouveau succès de la Gowind après celui remporté en Malaisie (6 corvettes) et peut-être avant celui en Uruguay où le groupe a été choisi en persone par le président José Mujica (trois patrouilleurs Gowind, dont l'Adroit). Un contrat qui a été rondement négocié, le groupe naval ayant été sélectionné au premier trimestre par l'Egypte.

Un choix du maréchal Al-Sissi

C'est le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, alors ministre de la Défense, qui a lui-même décidé cette acquisition. Un geste fort vis-à-vis de Paris, qui n'avait pourtant pas ménagé Le Caire ces derniers mois. Aujourd'hui Abdel Fattah al-Sissi a remporté comme prévu une victoire écrasante avec 96 % des voix à la présidentielle en Egypte, 11 mois après avoir destitué l'islamiste Mohamed Morsi. Son unique adversaire, Hamdeen Sabbahi, une vieille figure de la gauche et considéré souvent comme un simple faire-valoir, a reconnu sa défaite jeudi, n'empochant que 3,8 % des suffrages validés, selon des résultats préliminaires mais portant sur la quasi-totalité des bureaux de vote.

Ce véritable plébiscite, prédit par tous les experts depuis que le maréchal à la retraite Sissi a renversé Mohamed Morsi le 3 juillet 2013, a précipité en pleine nuit dans les rues du Caire des milliers de supporteurs de l'homme fort du pays, objet d'un véritable culte de la personnalité depuis qu'il a chassé du pouvoir des islamistes régulièrement élus mais vite devenus impopulaires. Les observateurs de l'Union européenne ont estimé que cette élection avait "respecté la loi" mais ont regretté l'absence de "certains acteurs" de l'opposition.

Abdel Fattah al-Sissi, qui réclamait un adoubement populaire massif, avait espéré pas moins de "45 millions" de voix. Il est finalement élu avec plus de 21 millions des suffrages exprimés. Le taux de participation, qui est estimé à 44,4 %, est inférieur à la présidentielle de 2012 (51,85 %), mais le maréchal empoche près du double des voix qu'avait alors recueillies Mohamed Morsi (13,2 millions), fait valoir le camp Sissi.

Michel Cabirol

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 14/06/2014 à 19:25
Signaler
dont 3 construites localement!!!! Non seulement on va leur apprendre à construire des corvettes mais en plus, nous allons donner du travail à des milliers d'Egyptiens qu'il faudra former.

à écrit le 04/06/2014 à 9:47
Signaler
Quand vous annoncez "un contrat", il s'agit d'une LoI (Letter of Intention) ou LoA 'Letter of Acceptance) sachant que la LoI n'est pas engageante.

à écrit le 03/06/2014 à 22:55
Signaler
Ont-ils vendu une pyramide?

à écrit le 03/06/2014 à 22:18
Signaler
une victoire a 96% après un coup d’État et l'UE qui nous dit que que c'est clean .....c'est presque comique ...

à écrit le 03/06/2014 à 13:40
Signaler
Mystral mark2 ?

à écrit le 03/06/2014 à 13:23
Signaler
Ils voudraient pas quelques Rafales, des fois que ?

à écrit le 03/06/2014 à 13:23
Signaler
Je croyais le pays ruiné..si c'est à crédit méfiance que çà ne fasse comme avec l'irak...

à écrit le 03/06/2014 à 13:04
Signaler
Armer un pays aussi instable que l'Egypte, qui de surcroit est juste de l'autre côté de la méditerranée, faut-il s'en réjouir?

le 03/06/2014 à 21:58
Signaler
Felicitation l'Egypte

à écrit le 03/06/2014 à 12:01
Signaler
l'Egypte va payer comment ? En dattes ?

le 03/06/2014 à 13:01
Signaler
avec l'argent des Saoudiens...

le 03/06/2014 à 13:06
Signaler
L'Egypte est un pays du Tiers-Monde qui ne survit que grâce à l'aide internationale. Un vrai gouffre à pognon. Et j'imagine qu'ils comptent régler la facture avec les aides qu'on leur verse...

à écrit le 03/06/2014 à 11:30
Signaler
un président remportant des élections à 96% ....ne serait-ce pas un tout petit peu louche quand même? Même pas un petit bout de critique de la part des médias français....Vraiment étrange.

le 06/06/2014 à 22:19
Signaler
La participation étant de 7%, cela fait un gros 6,9% donc cela n'est pas louche. Faible, minoritaire mais pas louche

à écrit le 03/06/2014 à 10:53
Signaler
Cà c'est un contrat cool. Compte tenu de l'état des chantiers égyptiens, de la formation industrielle là bas, de la discipline et autres méthodes d'excellence (j'ai moi même formé des ingénieurs à la gestion de production industrielle) je sais que ç...

à écrit le 03/06/2014 à 9:29
Signaler
Le contrats d'armement c'est quand on en parle le moins qu'on signe le plus

à écrit le 03/06/2014 à 9:29
Signaler
Le contrats d'armement c'est quand on en parle le moins qu'on signe le plus

à écrit le 03/06/2014 à 7:11
Signaler
"Une compétition remportée face aux chantiers navals allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui proposait des Meko A200, et néerlandais Damen (corvette Sigma)" c'est beau la politique industrielle européenne de défense quand c'est bien fait (ch...

le 03/06/2014 à 7:40
Signaler
Si on peut considérer ce contrat comme une bonne affaire pour la France il est mauvais pour l'industrie de l'arment en Europe, industrie qui n'existe pas et qui met cette puissance papier l'Europe en infériorité en recherche coût de production.... pa...

le 03/06/2014 à 13:23
Signaler
Je vous signale qu'un essai de rapprochement a ete fait avec les espagnols, qui en ont profite pour nous piquer les plans du design du Scorpene, la faute pas uniquement a la France donc !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.