Le Rafale de Dassault sur la piste d'envol au Qatar ?

 |   |  903  mots
Le Rafale atterrira-t-il au Qatar en 2015 ?
Le Rafale atterrira-t-il au Qatar en 2015 ? (Crédits : Armée de l'air)
Le 23 juin le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, pourrait annoncer lors de sa visite à Paris avoir sélectionné le Rafale.

Le 23 juin pourrait être une date très importante pour le Rafale. Pourquoi ? Le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, devrait venir ce jour-là à Paris, selon des sources concordantes. Il pourrait annoncer à cette occasion avoir choisi l'avion de combat français et entrer en négociations exclusives avec Dassault Aviation dans la foulée. C'est ce que toute la filière industrielle aéronautique militaire tricolore espère. Tout comme le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a bâti la loi de programmation militaire (LPM) sur un contrat export de l'avion de combat et François Hollande, qui vont dérouler le tapis rouge au cheikh Al Thani durant son séjour.

D'autant qu'actuellement il souffle un vent d'optimisme dans les rangs des industriels de la filière, sondés ces derniers jours par La Tribune. "Tout est prêt, il suffit que Qatar appuie sur le bouton", assure l'un d'entre eux. Et de préciser qu'une année environ sera nécessaire pour finaliser un contrat beaucoup moins complexe que celui négocié en Inde.

Reprise des négociations en mars

Les discussions entre la France et le Qatar avaient repris depuis le mois de mars après une période où Doha avait mis en suspens ce dossier. Durant trois mois environ, les Qataris n'avaient plus donné signe de vie sur le Rafale. Pour autant, à Paris, durant cette période, les industriels et les étatiques ne semblaient pas trop inquiets par ce silence. "Il faut s'inscrire dans la durée avec Doha, ils ont leur propre tempo", expliquait-on à "La Tribune".

Et c'est en mars que les Qataris ont finalement repris langue avec le Team Rafale (Dassault Aviation, Thales et Safran) en posant de nouvelles questions sur l'avion de combat. Notamment sur le prix de l'appareil selon le volume d'une éventuelle commande (12, 24, 36, 72 Rafale) afin de mieux cerner la structure de coûts de l'avion de combat.

72 avions de combat

De douze appareils - des Mirage 2000-5 -, le Qatar voudrait augmenter sa flotte d'avions de combat à 72, dont un premier lot de 36. En tout cas c'est que Doha souhaitait l'été dernier. Un client qui a de toute façon les moyens de s'offrir 72 avions de combat. Dans ce cadre, l'émirat avait envoyé en août dernier un appel d'offres (Request for Proposal) à trois candidats : Dassault Aviation, Lockheed Martin et le consortium Eurofighter. Selon un calendrier informel, le Qatar devait choisir un fournisseur pour un premier lot de 36 appareils d'ici à la fin 2013 et entrer ensuite avec ce constructeur en négociations exclusives. Dassault Aviation tenait la corde pour ce premier lot.

Mais le calendrier a dérapé en raison, notamment, du jeu étrange des Américains. Mi-septembre, Londres, qui propose Eurofighter Typhoon, et Paris, qui soutient le Rafale (Dassault Aviation), avaient rendu leur offre conformément au calendrier fixé par Doha. Mais pas Washington. Du coup, les deux enveloppes contenant les offres du consortium Eurofighter (BAE Systems, EADS et l'italien Finmeccanica) et de Dassault Aviation ont dormi plusieurs mois au fond d'un coffre avant d'être décachetées… une fois la réponse des Américains réceptionnée par les Qataris. Et curieusement, les États-Unis n'ont finalement pas proposé le F-35, selon des sources concordantes.

Le pari de l'export de Jean-Yves Le Drian

Dans la construction de la LPM, l'export du Rafale est un pari pour Jean-Yves Le Drian. Non pas qu'un contrat soit inaccessible. Loin de là. Mais quand sera-t-il signé pour libérer des marges de manœuvre pour le budget de la défense ? Bien sûr tout le monde pense à l'Inde, qui pourrait achever les négociations avec Dassault Aviation en 2015. New Delhi a choisi le Rafale en janvier 2012 après un appel d'offres portant sur 126 appareils et une option de 63 avions supplémentaires. Et pourquoi pas le Qatar qui pourrait choisir un standard proche du Rafale français. Il est d'ailleurs très possible que la France associe le Qatar au développement de l'appareil dans le cadre d'une coopération plus large et très étroite entre les deux pays.

Bref, le ministre a fait un sacré pari en inscrivant la livraison de seulement 26 Rafale sur 2014-2019. Le ministère peut-il réduire le nombre de livraisons de l'avion de combat fixé à 11 appareils par an, soit autour de 1 milliard par an ? A priori, non sauf à s'exposer à des pénalités très lourdes. "Le contrat stipule la livraison annuelle de onze Rafale, avait rappelé l'automne dernier le Délégué général pour l'armement, Laurent Collet-Billon. C'est la cadence minimale fixée au regard de la continuité industrielle et de la capacité des fournisseurs de Dassault à produire les équipements nécessaires".

26 Rafale livrés entre 2014-2019 à l'armée de l'air française

La LPM assure la livraison de 11 Rafale en 2014 et 2015. Après, c'est le pari de l'export qu'avait déjà fait la précédente majorité avec seulement quatre avions livrés en 2016. Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, avait estimé que les premiers Rafale pourraient être livrés à l'Inde trois ans après la signature du contrat. Soit en 2018 si le contrat est signé en 2015. Enfin, si les prévisions de la LPM en terme d'export n'étaient pas au rendez-vous, le ministère a prévu fin 2015 un rendez-vous pour la réactualiser si nécessaire. Soit une clause de revoyure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2014 à 10:13 :
Mouais...encore un article de M. Cabirol rempli d'espérances...On préfèrerait DES FAITS...
a écrit le 29/05/2014 à 22:33 :
Il y a quand même quelque chose qui me taraude dans toute cette histoire de Rafale au Qatar : il y a une confiance affichée en complet décalage avec la réalité concrète, du moins celle visible aux profanes. On est en plein processus de sélection, la victoire de n'importe lequel des prétendants pourrait être annoncée à tout moment. Alors qu'est-ce qui nous fait croire que ce sera en faveur du Rafale? Après le camouflet marocain et la "situation" émirienne, qu'est-ce qui cette fois-ci nous y fait croire davantage? Pourquoi l'Eurofighter, ou un autre, n'aurait-il pas les faveurs du Qatar?
Réponse de le 30/05/2014 à 14:44 :
Il y a eu des tests en conditions très sévères (chaleur, poussières). Et le Rafale s'en est très bien sorti contrairement aux autres, US notamment avec des pb de démarrage en temps chaud. Suivis comme écrit dans l'article par des demandes de prix suivant des lots.
Réponse de le 30/05/2014 à 21:22 :
@James : oui, je sais bien mais bon, des F16 volent aux EAU, des F15 en Arabie Saoudite, des F18 au Koweit donc a priori, ce n'est pas un argument suffisant. Après, les devis selon la taille du lot représente une démarche intéressante, mais rien n'empêche que les autres prétendants se soit aussi soumis à cet exercice! Mais bon, ne vous méprenez pas, moi aussi j'ai envie d'y croire!
Réponse de le 31/05/2014 à 12:42 :
Non, j'avais bien compris que vous aussi, vous croisez vos doigts.
"...des F16 volent aux EAU, des F15 en Arabie Saoudite, des F18 au Koweit".
C'est vrai, mais à quel taux de dispo? Et je pense que les Qataris voulaient avoir une comparaison claire entre les candidats.
a écrit le 29/05/2014 à 13:37 :
S'ils négocient ce contrat comme ils ont négocié celui du char leclerc....
a écrit le 29/05/2014 à 8:06 :
Sur la piste ... pour rentrer en France?
a écrit le 28/05/2014 à 19:34 :
pour le qatar ils doivent être gratuits !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 28/05/2014 à 18:12 :
Si cela ce fait , l'Anglois va faire la gueule.....
a écrit le 28/05/2014 à 17:13 :
Est-ce que la France de Hollande va faire comme par le passé avec Kadhaffi? Le Cheik Quatari va pouvoir monter sa tente sous la Tour Eifel et faire brouter ses chameaux dans les parcs de la capitale?
Réponse de le 28/05/2014 à 17:52 :
Et pourquoi faire si les cheiks qatari ont déjà leur Parc des Princes pour loger à Paris ?
a écrit le 28/05/2014 à 16:58 :
Je peux vous affirmer que nous en sommes déjà au delà de l'accord de principe.
Conviés au festin ? Secret défonce...
a écrit le 28/05/2014 à 16:27 :
Pour les curieux, passez votre chemin. Par contre, le groupe d'amitié France-Qatar de l'Assemblée Nationale se frotte les mains... Un maître mot pour nos camelots véreux de la politique : OPACITÉ
a écrit le 28/05/2014 à 16:05 :
Une seule solution pour que les socialistes réussissent enfin, là où la fausse droite à lamentablement échoué, c'est d'organiser une grande braderie avant la fin du quinquennat pour enfin trouver un acheteur pour le Rafale et le char Leclerc ! Allez Montebourg, ACTION et cocoricooo !!!
a écrit le 28/05/2014 à 15:38 :
Les tensions entre le Qatar et l'Arabie-Saoudite augmentent et donc les besoins de dissuasion augmentent aussi. Les achats de matériel militaire de ce calibre sont toujours politique et comme la France s'impose de plus en plus sur la scène internationale (pas européenne) cela finira par payer. Inch allah !
Réponse de le 28/05/2014 à 17:54 :
" la France s'impose de plus en plus sur la scène internationale" (!!!)

merci pour le gag de fin de journée.
a écrit le 28/05/2014 à 14:38 :
A cette dictature esclavagiste, je ne lui vendrai même pas un paquet de bonbons.
Ces pays pratiquent un chantage bassement mercantile pour mieux amadouer nos démocraties, ils promettent d'acheter n'importe quoi et en même temps ils financent le terrorisme contre nous.
Avons nous besoin d'eux pour subsister ?? Non ..!
Qu'ils commencent par aligner leurs lois sur les mêmes bases que les pays développés ensuite on pourra parler business
Réponse de le 28/05/2014 à 16:26 :
Hélas, si on ne fait du business qu'avec des pays aux valeurs identiques aux notres, la france serait déjà en faillite (elle l'est déjà en partie mais on nous prête encore de l'argent). Bref, dans le business entre états, il n'y a pas de scrupules, comme le dit un dicton politicien, un pays n'a pas d'amis, il n'a que des intérêts. Si ce n'est pas nous qui leur vendons des avions, les autres démocraties ne se gèneront pas pour le faire
Réponse de le 29/05/2014 à 13:15 :
@JB +1
a écrit le 28/05/2014 à 13:34 :
négociations exclusives ne signifie pas chèque de Cheikh ! Attention au vent de sable dans les yeux de nos politiques
Réponse de le 28/05/2014 à 14:38 :
...si ça se vend ou pas peu importe, c juste pour le buzz, pour le fun.....
a écrit le 28/05/2014 à 12:53 :
Lorsqu'un chic cheikh du Qatar vient à Paris c'est plutôt pour y acheter une équipe de foot, pas de Rafales, n'est-ce pas ? mdr
a écrit le 28/05/2014 à 10:53 :
Ne pourrait-on pas attendre le 24 juin pour (éventuellement) crier cocorico ??!!!
Réponse de le 28/05/2014 à 12:43 :
Si mais de quelle année ?
a écrit le 28/05/2014 à 10:35 :
L'Europe c'est la solidarité avons-nous entendu en boucle ces dernières semaines avant les élections ! Pourquoi ne s'exprime t-elle économiquement par l'achat de Rafales et de chars Leclerc que le monde entier nous envie parait-il, mais dont personne dans l'UE n'en veut ?
L'Europe c'est la paix, l'Europe c'est la solidarité... encore des mots creux, spécialité des verbeux politiciens ! L'UE, un grand marché fait sur mesure pour l'Allemagne ?
a écrit le 28/05/2014 à 10:25 :
Il y a déjà tellement eu de pré-annonces ! Franchement mieux vaut se taire, laisser les pro faire le travail à faire et en parler quand cela sera concret....
a écrit le 28/05/2014 à 10:07 :
Et en échange que donnons nous, quelles cadeaux ?
a écrit le 28/05/2014 à 10:05 :
ne crions pas victoire les grandes oreilles sont toujours a notre ecoute et savent tres bien faire des coup bas pour sauver leur industrie et vider leur stock perimee
Réponse de le 28/05/2014 à 10:10 :
Eh oui, si le Rafale ne se vend pas dans le monde c'est la faute à nos Grands Frères américains, eh oui, Monsieur , la saison aux con**ies est ouverte !!!!
a écrit le 28/05/2014 à 9:49 :
Brésil.... Suisse.... l'Inde.... maintenant le Qatar.... est-ce que les responsables marketing de Dassault ne réalisent pas que ce genre de spéculation par voie de presse ne fait que discréditer l'avion et l'entreprise aux yeux des Français ?
Réponse de le 28/05/2014 à 13:21 :
En Inde, le Rafale a gagné la compétition et a été sélectionné. Les contrats de ce genre se signent après plusieurs années là-bas... Ce n'est pas de la com. C'est le choix fait en Inde, pour 128 avions, et 128 options.
Réponse de le 28/05/2014 à 15:05 :
Par contre côté la com aux surenchères personne va jamais nous battre !
a écrit le 28/05/2014 à 9:45 :
Espérons que Qatar aura l'autorisation pour revenir à l'aéroport de Nice, après son départ contraint l'année dernière!
a écrit le 28/05/2014 à 9:18 :
Le Rafale est rester clouer au sol a l'île de la réunion plus de 15 jours a cause d'une panne !!!
Le Qatar va l'acheter pour rouiller dans le désert ? Ont ils besoin de cet avion ? Pour quoi faire ? Qu'ils dépensent plutôt le pognon du pétrole & gaz a construire des hôpitaux & creuser des puits dans les pays qui en ont besoin.
Réponse de le 28/05/2014 à 9:34 :
@Sphynx : oui en effet, tous les avions peuvent tomber en panne. Ce qui est intéressant, c'est que quasiment tout ce délai est dû à l'attente de pouvoir rendre disponible un avion ravitailleur pour aller sur place avec le matériel de réparation (et assurer le rôle d'avion ravitailleur au retour). D'une manière générale, il faut faire attention en regardant le taux de disponibilité des avions de combat (ou autre matériel de guerre) : il ne s'agit pas seulement de fiabilité des aéronefs, mais aussi de ressources pour la maintenance.
Réponse de le 28/05/2014 à 12:20 :
dis moi, mon cher, combien te touches sur la vente de chaque Rafale ? cela permet de t'offrir un autre château en Espagne ?…une villa en Grèce ?

moi, tu sais, je gagne rien du tout.
Réponse de le 28/05/2014 à 13:32 :
@ Mobius, le Rafale cloué au sol de la Réunion depuis le 22.04.2014 a pu quitter à
nouveau l'ile hier le 27.05.2014.Un record..... une panne hydraulique disent les officiels
due à l'humidité et chaleur...... Ridicule....
Il faut tout revoir,rien ne va plus!!!!
Réponse de le 28/05/2014 à 14:17 :
Il a décoller ce matin et au passage fait un petit tour par le sud avant de rejoindre la métropole.
Pour des raisons de sécurité des vols, on ne prend aucun risque en temps de paix. Même pour un soucis mineur comme c'était le cas. Après il a fallu attendre un ravitailleur disponible et vu l'état de la flotte qui a en moyenne + de 40 ans...
Réponse de le 28/05/2014 à 19:12 :
Mon dieu un avion qui tombe en panne s'est horrible , cela n'arrive jamais (rire)
En OPEX le rafale est proche des 100% de disponibilités , c'est de loin l'avions le plus fiable de sa générations
Réponse de le 29/05/2014 à 13:22 :
@Rafale 2
C'est vrai quand votre voiture est immobilisée plus longtemps que prévu au garage, il faut tout revoir!
" une panne hydraulique disent les officiels due à l'humidité et chaleur". Pourriez-vous SVP nous donner les références de l'article en question?
Réponse de le 29/05/2014 à 22:05 :
@ @Mobius : non non, je t'assure, mon soutien au Rafale est bénévole. Je n'ai pas besoin d'incitation pour avoir la conviction que ce chasseur à de nombreuses qualités, auquel la situation actuelle de l'export ne rend pas justice.
Cela dit, mon message d'origine ne parlait même pas du Rafale. C'était une remarque générale, qui aurait pu s'appliquer à n'importe quel avion de combat.
Réponse de le 29/05/2014 à 22:11 :
@ James : Si tu recherches l'article cité par Rafale2, sache que j'avais lu des choses intéressantes à ce sujet sur les sites web de la presse locale réunionnaise. La panne était effectivement au niveau d'une servocommande. Le ravitailleur a apparemment du ramener un banc d'essais pour faire des tests de pression jusqu'à 150 bars (je crois) !
Réponse de le 30/05/2014 à 14:38 :
@Mobius.
Oui, j'étais au courant des détails de la panne. Panne assez connue apparemment, que l'avion peut gérer lui-même si on lui demande de voler. C'est la cause qui m'interpelle un peu: Chaleur et humidité.
Réponse de le 30/05/2014 à 21:18 :
@James : Ah oui, concernant les causes, là je n'avais rien vu de particulier. Seuls, chaleur et humidité paraissent des arguments insuffisants...
a écrit le 28/05/2014 à 8:36 :
ça faisait longtemps...
a écrit le 28/05/2014 à 8:21 :
super pour nous si ça se confirme( les annonces du même type n'ont pas été réalisées par le passé) et puis tant pis si il faut continuer à fermer les yeux sur ces pays totalitaires qui pratiquent l'apartheid sur au moins la moitié de la population(les femmes)
a écrit le 28/05/2014 à 8:13 :
Le respect de Le Drian pour les clients Quatris semble porter ses fruits. Attendons une confirmation concrète.
En tout cas, il faut désormais des partenaires pour produire ce type d'armements. Le Royaume-Uni c'est bien pour de l'armement nationnal , mais (et certains vont crier au scandale) je me suis toujours demandé ce que donnerait un partenariat Dassault-Mig pour créer une machine avant tout dédiée à l'export dans les pays qui ne veulent pas du matériel US.
Réponse de le 28/05/2014 à 13:35 :
Le Drian c'est le ministre de la défense ou bien le "commis voyageur " de Dassault???
Pour moi il voyage trop pour certains industriels de l'armement....
Réponse de le 28/05/2014 à 20:16 :
Pour une fois qu on a un ministre de la défense compétent et bosseur on va pas se plaindre.
a écrit le 28/05/2014 à 8:09 :
Attention ! Attention !
Apparition sur le radar d'une escadrille de troll d'anti-Rafale, d'anti-Dassault, d'anti-France en approche .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :