Ce que fait Air France pour supprimer les plastiques dans ses avions

 |   |  626  mots
La compagnie a décidé de remplacer les emballages en plastique par des conditionnements fabriqués en matières biosourcées.
La compagnie a décidé de remplacer les emballages en plastique par des conditionnements fabriqués en matières biosourcées. (Crédits : iStock)
En juin dernier, la compagnie française a annoncé sa volonté de se passer de la majorité de ses articles en plastique à usage unique. D'importants efforts ont été réalisés en ce sens déjà, mais Air France doit encore lever certaines contraintes pour atteindre son objectif.

Couverts, gobelets, « touillettes », emballages des couvertures, des trousses de toilette ou des oreillers... les articles en plastique à usage unique sont partout dans les avions. Et Air France les réduit de façon massive. En juin dernier, la compagnie française a annoncé sa volonté de se passer de la majorité d'entre eux pour les remplacer par des ustensiles fabriqués en matières biosourcées comme le bois ou le carton.

Six mois plus tard, Air France est passée à l'acte. Depuis le 17 décembre, les couverts, gobelets et autres « touillettes » en plastique sont en voie de disparition. Le temps d'écouler les stocks et ils auront définitivement disparu des avions de la compagnie tricolore. « Cela représente près de 210 millions d'articles, l'équivalent de 1.300 tonnes par an », explique Nathalie Simmenauer, directrice du développement durable à Air France, en précisant que 1,3 million de pailles ont été supprimées depuis 2015.

« Nous allons poursuivre dans cette démarche. Notre objectif est de réduire de 80 % les plastiques à usage unique d'ici à 2025 », ajoute-t-elle.

Lire aussi : Le plan d'Air France pour compenser 100% de ses émissions de CO2 (pour ses vols intérieurs)

Des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2020 à 18:04 :
Au Nicaragua,du temps de l'embargo yankee, pour manger au restaurant, il fallait y venir avec ton verre et tes couverts. Ou bien manger avec ses doigts. C'est dans les pays sous embargo yankee et du tiers monde qu'on y invente des choses incroyables.
J'avais une voiture une Volvo 122 S et le joint de culasse était mort. Je me voyais mal. C'était toujours au Nicaragua en 1.989. Le garagiste très tranquille, m'a dit pas de problème on va le réparer. Feuilles de papier, mastic et couche de vernis, puis sous une presse une nuit. 100 %: Ce joint à fait 17.000 kilomètres. Faut le faire. Alors les embargos yankees n'ont qu'un effet médiocre.
a écrit le 13/02/2020 à 14:55 :
Dorénavant les couverts sont en bois chez Air France mais leur taille est plus importante que celle des anciens couverts ce qui fait que le plateau repas comprend moins de nourriture pour une même surface.
Réponse de le 14/02/2020 à 18:57 :
Votre commentaire, me rappelle une plaisanterie.
Dans un resto, le garçon mesure tout juste un mètre cinquante.
Un ami demande : "Pourquoi as-tu un garçon si petit ?"
"C'est pour faire paraitre les assiettes plus grandes."

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :