Spatial : "L'année 2020 sera la meilleure de la décennie pour Airbus en matière de télécoms"

 |  | 574 mots
Lecture 3 min.
Le programme Copernicus a permis aux industriels français de garnir leur carnet de commandes.
Le programme Copernicus a permis aux industriels français de garnir leur carnet de commandes. (Crédits : Agence spatiale européenne (ESA))
PARIS AIR FORUM. Moins touchés par la crise sanitaire que la filière aéronautique, les acteurs européens du spatial ont quand même dû arrêter leurs lignes de production et reporter des lancements de satellites. Mais grâce (notamment) au soutien des agences spatiales, les grands industriels comme Airbus ou Thales, ont continué à remplir leur carnet de commandes.

Tandis que dans la division avions d'Airbus souffre, sa branche spatiale se porte bien, même très bien.

"L'année 2020 sera la meilleure année de la décennie en matière de télécoms. Nous avons déjà quatre satellites signés plus deux options. Sans compter les 34 satellites supplémentaires de la constellation OneWeb qui seront lancés au mois de décembre", a indiqué Jean-Marc Nasr, directeur Space Systems chez Airbus Defence and Space à l'occasion de sa participation au Paris Air Forum ce vendredi 20 novembre.

Même optimisme du côté de l'autre grand donneur d'ordre de la filière spatiale européenne, Thales. "Nous avons connu cette année de grands...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :