L'Argentine va acheter quatre navires de guerre à Naval Group

 |   |  317  mots
L'Argentine et la France devraient prochainement annoncer l'achat de quatre patrouilleurs de type Gowind à Naval Group
L'Argentine et la France devraient prochainement annoncer l'achat de quatre patrouilleurs de type Gowind à Naval Group (Crédits : Marine nationale)
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré au journal argentin La Nacion qu'un accord final pour la vente de quatre navires de guerre à l'Argentine avait été conclu.

L'Argentine va acheter quatre patrouilleurs (OPV 90) de la classe Gowind, dont un d'occasion L'Adroit, à Naval Group pour un montant de 300 millions d'euros environ, comme l'avait révélé La Tribune. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui recevait mardi son homologue argentin, Jorge Faurie, un proche du président Mauricio Macri, a déclaré au quotidien argentin, La Nacion, qu'un accord final avait été conclu entre Buenos Aires et Paris pour ce contrat d'armement. "Le principe a été accepté et l'opération devrait bientôt être finalisée", a-t-il précisé à La Nacion.

Le ministre des Affaires étrangères argentin Jorge Faurie a quant à lui donné quelques détails sur cette opération : "L'offre technique a été acceptée, a-t-il confirmé. Maintenant nous discutons du montage financier de ces navires. Le prix final, qui a été décidé après le voyage de Naval Group en Argentine, était beaucoup plus proche de celui des autres chantiers navals ". Le ministre argentin faisait référence aux concurrents de Naval Group, les chantier naval chinois (China Shipbuilding Industry Corporation) et espagnols (Navantia et Gondan). Selon nos informations, le financement a été également finalisé.

Une annonce imminente?

Après quelques péripéties, la vente des quatre patrouilleurs, dont les trois neuf seront construits en France à Lorient, pourrait être très prochainement annoncée. Cette opération avait été initiée par Jean-Yves Le Drian lorsqu'il était ministre de la Défense. Mais l'achat de ces quatre navires était devenu un litige diplomatique entre la France et l'Argentine lorsque le président Mauricio Macri avait décidé de suspendre l'opération pour des raisons financières, après pourtant en avoir accepté le principe. Pendant son séjour à Paris fin janvier, Mauricio Macri avait demandé à son homologue Emmanuel Macron une baisse du prix de vente. Ce qui a permis le dénouement positif de cette opération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2018 à 13:28 :
La France de 2018 c'est l'Union Soviétique : un pays du tiers-monde qui vend des armes sophistiquées.

Avec un peu de chance, un Poutine surgira des décombres pour redresser la boutique
a écrit le 05/04/2018 à 20:49 :
Les deux industries porteuses en France... l'armement et le luxe. Les chinois achètent nos vignobles, les américains et les allemands un peu de tout en technologie, alors, il ne reste qu'à fabriquer assez de médicaments onéreux pour endormir et calmer l'anxiété des Français...pendant que les autres font leurs courses de Noel à l'année longue... et que l'on regarde la France crouler sous les dettes et l'immobilisme suffisant.
a écrit le 05/04/2018 à 14:03 :
Acheté oui, payé pas sûr...
a écrit le 05/04/2018 à 9:50 :
Bah cela sera comme du temps des super-etendard payé avec de la viande de bœuf argentin, a L’époque les marins en ont mangé des kilos.
a écrit le 05/04/2018 à 8:57 :
Naval group! Quel drôle de nom.
a écrit le 04/04/2018 à 20:51 :
Le général de Villiers a t-il pris ses fonctions auprès de la puissance étrangère des etats unis d'amérique chez Boston robotics ? Les pantouffles sont elles confortables ?
a écrit le 04/04/2018 à 19:58 :
est ce qu'ils payent en avance ou est ce que c'est genereusement offert par le contribuable francais grace a l'augmentation de la csg?
a écrit le 04/04/2018 à 18:58 :
5 Super Etendar remis à neuf et modernisés non payés 12 Millions d'eur, les 4 navires à prix réduit !!! et sans marge !!! seront-ils payés ?
Réponse de le 05/04/2018 à 1:31 :
le contrat n'a pas été signé et les Etendars sont toujours en France. Vous etes au fait des marges et des ? Dans les contrats d'armement pour livraison il faut avoir effectue le paiement. Les ragots de bistro ras le bol
Réponse de le 05/04/2018 à 14:09 :
Ni moi, ni mes proches ou relations régulières, ne fréquentons de tels lieux : les bistrots !!! ou lieux de paroles stériles et vaines. Nous affectionnons le calme et la tranquillité et non les vulgarités. Quelle nervosité ! je n'aimerais pas vous croiser sur la voie publique. Vous avez " raz le bol " de tout et tout en tout.
Réponse de le 05/04/2018 à 14:52 :
Les avions seraient englobés dans la remise. Et Je ne suis pas au fait des paroles dans les bistrots. Surprise qu'ils causent aussi de celà. Et Après tout, si leurs paroles ne sont pas pire que çà : pas de quoi perdre ses nerfs, et se fatiguer ainsi.
Réponse de le 07/04/2018 à 14:24 :
Bon les super étendard sont retirer du service, et sont én vois dè dementellement ... Donc ils me semble plus intelligent de soutenir un pays allier que certain pays du pourtour Méditerranien. L'Argentine ne soutiens pas le terrorisme internationnal ( directement ou indirectement ) , Ensuites il me semble mieux de maintenir ce marcher avec du matériel français que de le perdre au profit de certain pays ....
Mais bon, c'est trop demander pour certain.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :