L'Indonésie souhaite aussi acheter deux sous-marins Scorpène à la France

Au-delà d'un contrat ferme de 42 Rafale F3R, l'Indonésie est intéressée par deux sous-marins Scorpène. La balle est dans le camp de Naval Group qui devra montrer son savoir-faire et les performances du sous-marin.
Michel Cabirol
Un sous-marin Scorpène en Inde
Un sous-marin Scorpène en Inde (Crédits : REUTERS/Shailesh Andrade)

"Notre coopération s'étend également au domaine naval : l'Indonésie a annoncé une intention d'achat de deux sous-marins de fabrication française Scorpène", a twitté jeudi matin de Djakarta la ministre des Armées, Florence Parly. Un contrat peut cacher d'autres intentions de commande en Indonésie. Au-delà du Rafale F3R armé de missiles de MBDA (contrat signé pour 42 appareils, dont un premier batch de six sera mis en vigueur prochainement), le ministre de la Défense indonésien Prabowo Subianto a également signé jeudi avec Naval Group en présence de Florence Parly une lettre d'intention, qui pourrait déboucher à terme sur une commande de deux sous-marins Scorpène.

Le couple Rafale/Scorpène a déjà été exporté dans un grand pays voisin de l'Indonésie, l'Inde (36 Rafale et six Scorpène). Le sous-marin Scorpène a déjà été vendu à quatre pays : Chili en décembre 1997 (deux exemplaires), Malaisie en 2002 (deux), en Inde en 2005 et, enfin, au Brésil en 2008 (quatre).

Des études puis éventuellement un contrat ferme

Cette lettre d'intention va dans un premier temps lancer "des études de recherche et développement (R&D) en matière de sous-marins avec une prévision indonésienne de commander à l'issue de ces études deux sous-marins Scorpène", a précisé le porte-parole du ministère des Armées Hervé Grandjean lors d'un briefing organisé jeudi matin. Cette lettre d'intention est "un signal extrêmement fort que nous adresse l'Indonésie et qu'il y a une volonté ferme d'avancer dans des discussions unilatérales avec la France".

"On commence par une feuille de route technologique et des études de R&D, qui seront aussi l'occasion de montrer plus en détail le savoir-faire de Naval Group et les performances du sous-marin. Ensuite si tout cela se passe bien et si le dialogue se poursuit, il y aura une commande ferme de deux sous-marins. Il y a un signal très fort que nous envoie le ministère de la Défense indonésien aujourd'hui", a-t-il expliqué.

Initialement, l'Indonésie avait émis le souhait d'acheter en 2019 jusqu'à quatre Scorpène armés de missile Exocet SM39. A cette époque, Djakarta disposait de deux propositions françaises : l'une portant sur la vente de deux sous-marins sur étagère et l'autre sur l'acquisition de quatre exemplaires réalisés dans le cadre d'un transfert technologique (ToT) avec pour partenaire le groupe indonésien PT PAL. Un groupe de travail avait été constitué entre Naval Group et la marine indonésienne. D'ailleurs, le PDG de Naval Group Pierre Eric Pommellet en a profité pour aller voir PT PAL, le chantier naval situé à Surabaya dans la province indonésienne de Java oriental, selon nos informations.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 11/02/2022 à 18:31
Signaler
Je vais être grossier: Florence n'est-elle pas fatiguée qu'on lui demande de lever la jambe? Elle est ministre pas vendeuse.

à écrit le 10/02/2022 à 12:51
Signaler
Quand les américains font de la publicité ils ne plaisantent pas mais cela reste valorisant en ce qui concerne notre matériel militaire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.