Et si l'Indonésie s'offrait des Rafale et des sous-marins Scorpène ?

 |   |  451  mots
Déjà vendu en Inde et en Malaisie, le Scorpène pourrait bien accoster en Indonésie
Déjà vendu en Inde et en Malaisie, le Scorpène pourrait bien accoster en Indonésie (Crédits : DCNS)
Le ministre indonésien de la Défense a expliqué à la France que son pays souhaitait s'armer pour contrer la menace chinoise. Djakarta est intéressé par 48 Rafale, jusqu'à 4 Scorpène et 2 Gowind.

Selon des sources concordantes, l'Indonésie est intéressée par l'achat d'avions de combat Rafale (Dassault Aviation), de sous-marins Scorpène et de corvettes Gowind (Naval Group). La visite lundi à Paris du ministre de la Défense de l'Indonésie, Prabowo Subianto, un ex-général réputé francophile, a été jugée constructive même s'il faut rester encore très prudent à ce stade. Ainsi, le ministre indonésien était attendu dans la foulée à Hambourg chez TKMS. Les tensions avec la Chine entraînent un réarmement des pays qui bordent la mer de Chine. C'est le cas de l'Indonésie, qui a déployé des avions de combat et des navires de guerre autour des îles Natuna proches de la mer de Chine méridionale.

Selon des sources interrogées par La Tribune, Djakarta est intéressé par 48 Rafale, jusqu'à 4 sous-marins Scorpène armés de missile Exocet SM39 et par deux corvettes Gowind de 2.500 tonnes. Ces achats pourraient se réaliser à travers un accord intergouvernemental entre la France et l'Indonésie, qui souhaite aller vite. En 10 ans, Paris a vendu pour 1,36 milliard d'euros d'équipements militaires à Djakarta, avec un pic en 2013 (480 millions d'euros). Cette année-là, le missilier MBDA avait vendu pour plus de 200 millions d'euros un système d'arme sol-air à très courte portée (Mistral 3) et Nexter avait placé 37 systèmes Caesar (115 millions d'euros). Les groupes tricolores peuvent s'appuyer sur le partenariat stratégique signé en 2011 entre la France et l'Indonésie.

Entre deux et quatre Scorpène

En 2015, l'armée de l'air indonésienne avait acheté 16 Sukhoi Su-35 pour renouveler un escadron de vieux F-5E Tiger II, aux dépens du Rafale et de l'Eurofighter. S'agissant des sous-marins Scorpène déjà vendu en Inde et en Malaisie, l'Indonésie dispose de deux propositions françaises : l'une portant sur la vente de deux sous-marins sur étagère et l'autre sur l'acquisition de quatre exemplaires réalisés dans le cadre d'un transfert technologique (ToT) avec pour partenaire le groupe indonésien PT PAL. Un groupe de travail a déjà été constitué entre Naval Group et la marine indonésienne.

Pourquoi l'Indonésie souhaite encore acheter de nouveaux sous-marins ? La marine indonésienne aurait rencontré de graves problèmes avec ses sous-marins de la classe Chang Bogo fabriqués par la Corée du sud. Elle va annuler un contrat signé avec Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) et estimé à 1 milliard de dollar pour la construction de trois sous-marins supplémentaires. La technologie sous-marine française est appréciée en Asie-Pacifique, une région où Naval Group compte déjà trois clients dans le domaine des sous-marins (Malaisie, Inde et Australie).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2020 à 3:36 :
Et puis l'Indonésie vient tout juste de recevoir 28 milliards $ de dons des Emirats...
Réponse de le 20/01/2020 à 8:09 :
Source ? Depuis quand les émraties font des dons pareils ? Surtout pour un pays qui n'est pas dans leur zone d'influence ?
Réponse de le 20/01/2020 à 10:33 :
Ce sont des investissements. Certainement des prêts et des prises de participations dans des coopérations.
a écrit le 19/01/2020 à 12:32 :
Puisque qu'on est dans les hypothèses, et avec des si, on pourrait envisager un écosystème commun Inde-Indonésie, pour la fabrication de certaines pièce du Rafale et l'assemblage final des avions en Inde, en coopération avec l'Indonésie, afin de ne pas doubler les lignes de fabrications et d'assemblages. Un écosystème qui profiterait plus à l'Inde qu'à l'Indonésie, et qui serait enclenché après une nouvelle commande indienne accompagnée d'une commande indonésienne, avec des offsets juste ciblés Rafale.
Bon, c'est tordu comme idée, je vous l'accorde !
Ca devrait permettre de proposer des prix plus bas et de concentrer son énergie sur une seule industrialisation.
Je n'irai pas jusqu'à proposer une association, Inde-Indonésie-Vietnam-Malaisie, ce qui m'a traversé l'esprit.
Même type de montage possible pour le Scorpène qui est déjà assemblé en Inde.
a écrit le 18/01/2020 à 13:37 :
Oubli:


Un bon moyen de casser les capacités financières chinoises, serait de remplacer Hong Kong par Nouméa...
a écrit le 18/01/2020 à 13:33 :
Ce n'est pas une réalité, c'est juste le voeu de l'auteur de l'article.


Le réalisme passe par le réarmement du Japon et par une Alliance militaire (j'aime le "A" de Avengers) des démocraties du Pacifique pour créer une submarine commune à partir des forces armées de chaque pays.


Le Drone que nous n'arrivons pas à faire avec l'Allemagne aurait des débouchés avec un Japon et une Corée du sud voulant développer leur secteur aéronautique!


Les Stratobus de Thales ont toute leur place dans l'immensité du ciel du Pacifique et c'est la seule concurrence dont nous disposons face aux satellites mis en orbite par SpaceX...


Les japonais ont aussi des terres rares à exploiter par 6000m de fond, plus que jamais de petits sous-marins nucléaires ravitailleurs des batteries des robots miniers, s'imposent!



Enfin, une Bourse à Nouméa ouverte en même temps que Tokyo, Séoul, Taïwan, Sydney, Wellington, Manille, c'est quasi autant de consommateurs que l'Amérique du nord avec un pouvoir d'achat moyen similaire, sur un seul créneau horaire!
a écrit le 18/01/2020 à 10:05 :
l'indonésie n'a pas d'argent pour s'offir ce matos, mais 11 sukoi 35, ils ont du mal a trouvé l'argent, à moins qu'ils payent en huile de palme via total.
a écrit le 18/01/2020 à 9:36 :
Cette région du monde est soumis au tention cree par la Chine populaire ...
Maintenant , le réarmement de la planaitre n'est pas forcément une bonne nouvelle . Mais personne ne veux disparaitre et s'est le ças qui est réservé à plus faible ... L'on impose l'enfant se unique , puis le choix des sex et vous disparaîtraient tous simplement ... Sacré chinois , s'est mieux que les camps de concentration , s'est inodore et sans bruits...
a écrit le 17/01/2020 à 23:18 :
Espérons que les indonésiens ne seront ingrat
On a sacrifié la planète pour ce genre de contrat en vendant notre âme et en autorisant l importation massive d’huile de palme pour des pseudos carburants bio

La honte internationale et surtout de nos élites qui nous font la morale et participent à la destruction de millions d hectares de forêts primaires ........
Réponse de le 18/01/2020 à 12:40 :
@ Pollo ;

Rappelle toi les Gj, la fin du monde et pour eux c était la fin du mois en matière de respect de l écologie la France n est pas la plus mauvaise élève de la planète . Il y en a qui vende des Mercedes nous c' est ce genre de matériel et quand il y a des bruits de bottes à ta frontière tu n' achètes pas des cierges .
a écrit le 17/01/2020 à 19:44 :
Et penfdant ce temps l Europe , les politiques et les consommateurs tergiversent sur les achats biaxes rt consorts... oui la chine est une grande nation qui a droit à la reconnaissance de don rang ... mais ne soyons pas dupe du jeu de «  Go » qu elle. Natale à travers le monde .. sinon gare au réveil de ll’ia chinoise -espionnage à grande échelle du pc chinois ...
a écrit le 17/01/2020 à 18:07 :
Oui il faut des contrats d'armements pour la France et vendre des Rafale à l'export. Bonne nouvelle pour la zone export de Dassault, oui très bonne nouvelle si la Finlande et l'Indonésie veulent acheter sur etagère des avions de chasse Rafale. Très bonne chose pour la France ! Idem pour les sous marins Scorpène et les frégates Gowind ! On sait faire ses equipements militaires et dans le cadre de nouvelles menaces mondiales, du retour des tensions en Moyen Orient, de la puissance militaire chinoise et russe retrouvé, il faut une France militaire forte ! Le Rafale est un avion de premier plan qui répond à tout forme de stratégie militaire et peut supporter nombre de possibilités d'emport missiles. Oui si Dassault aviation arrive a vendre 48 Rafale à l'indonésie et plus encore à la FInlande oui la France sera toute gagnante ! Vive le Rafale, vive Dassault Aviation et vive la France !
Réponse de le 18/01/2020 à 10:29 :
Temperez votre enthousiasme ! C'est juste un intérêt exprimé par les indonésiens et savoir si il est possible de leur en vendre ! De plus, le contrat Finlandais a peu de chance d'aboutir étant donné qu'il s'agit d'un appel d'offre et qui dit appel d'offre , dit moyens de pressions ou avantages auquel La France ne peut souvent pas s'aligner ! En effet, quand les américains mette tout leur poids politique pour un avoir un contrat alors on a systématiquement aucune chance… Pour la Suisse, c'est différent car le pays ne fait pas partie de l'Otan
a écrit le 17/01/2020 à 17:10 :
Certes, on est encore loin d'un contrat mais si les indonésiens veulent du Rafale à une brève échéance alors ils ont frappé à la bonne porte.
Il ne s'agit pas d'un appel d'offre donc cela devrait aller vite si les indonésiens sont pressés et surtout si ils ont les moyens de leur ambition car 48 Rafales, ce n'est pas donné !
Bref attendons d'en savoir plus avant de donner du crédit à ce contrat hypothétique.
Après pour les Scorpène, ca va dépendre des allemands si ils vont ou pas casser les prix comme ils l'ont fait pour le contrat norvegien.
a écrit le 17/01/2020 à 13:51 :
Le specimen écervelé qui ne sait pas écrire visiblement le Français, ne comprends pas non plus le Franglais, n est pas capable de comprendre des points de vues et se permet de surcroît d insulter les personnes gratuitement. Par conséquent, Je me propose de d apprendre les bonnes manières et le respect gratuitement à toi, l excité et le Mozart du clavier afin de pondérer des ardeurs de besogneux et lâche...alors fais preuve de courage ...voyons un peu ....
Réponse de le 17/01/2020 à 21:24 :
Oh là là,ça a pas l'air très gai par ici.. alors déjà d'une j'ai rien contre les avis différents,c'est toujours intéressant de connaître la pensée des autres tant que c'est pas du troll qui parsème le tout d'un jolie Franglais pour parfaire le tout,la langue française a déjà pas mal de mots qui peuvent être utilisé pour exprimé ce qu'on veut sans parler de l'abus constant par des personnes peu agréable (troll ou provocateur) et qui sont plus des provocateurs qu'autre chose,elle a pas besoin qu'on la mêle à des mots d'une autre langue pour faire son petit mélange favori,je vais pas m'amuser à mettre des mots chinois dans la langue néerlandaise car je les trouve "stylé" par exemple,ça laisse des portes ouvertes à pas mal de variété.. et de déviance,on en a arrive à certaines aberrations. (le Franglais en fait parti)
Les fautes ça peut se comprendre à la rigueur,j'en fais souvent personnellement,l'abus de mots étrangers et surtout du "franglais" c'est autre chose... et c'est pire,et je suis étonné de vous apprendre ça.
Si je vous ai offusqué,excusez-moi alors,l'impulsivité à jouer de son côté sur certains passages "agressif",ça ne se reproduira pas,surtout que c'était le franglais que je visé et pas la personne,quand vous en voyez constamment,voir chaque jour,ça agace à la fin.
Je me passerais bien de vos insultes par contre et votre reprise sur le français,vous êtes mal placé pour faire la morale vus votre commentaire.
Sinon ne pas répondre à un commentaire,c'est aussi éviter de perdre son temps parfois,pas de la lâcheté..
a écrit le 17/01/2020 à 12:11 :
Espérons que La France soit encore un peu souveraine pour livrer la chose commandé!
a écrit le 17/01/2020 à 11:11 :
Etonnant...si pas dans le blue book (budget) uniquement de la littérature et même si c était le cas...c est partie pour dix ans de négociations âpres, avec inévitablement transfert de technologie et fabrication locale ...(réglementation locale) Avec en sus les us et coutumes locales...la bonne vieille corruption de rigueur endémique...viendra ensuite nos meilleurs amis Gringos...qui doivent être déjà sur le coup (espionnage industriel, menaces extra territorialité...) et enfin va se monnayer le choix cornélien entre nos restrictions en matière d écologie et l interdiction d huile de palmes (au niveau européen mais dint la france est fer de lance) ie nos longues leçons de morales & nos intérêts militaro industriels...good luck tidak terima kasih...comme dirait les gringos et Trump DOA (dead on arrival) la probabilité qu’on serve de lièvres is quite hight ...
Réponse de le 17/01/2020 à 13:39 :
Ne soyons pas pessimistes dès le départ , mais votre mise en perspective de l'affaire est sans doute très juste , hélas .
Réponse de le 17/01/2020 à 14:19 :
Vous êtes un peu à coté de la plaque , tout le monde ne sait pas construire les sous marins , l' Inde par exemple est totalement dependant de l'expertise française, ne parlons pas de nos amis Brésiliens , etc .... Si jamais l'indonésie choisissait la France comme partenaire , il est sur que la fabrication de ces submersibles serait ait en France . Concernant les Rafales c'est sûr que la fabrication de ces bijoux serait faite dans nos usines Françaises et non pas en "chine" .
Réponse de le 17/01/2020 à 15:15 :
Selamat; votre discours est un peu dépassé et ne tient nullement compte des évolutions géo-stratégiques dans la Région. Pourquoi croyez-vous que l'Inde, l'Australie, les Philippines, la Malaisie, Taïwan, l'Indochine, même, et d'autres accélèrent leur montée en puissance militaire? Il y a eu par ailleurs d'autres opérations où l'oncle Sam s'est fait avoir malgré des pressions "brutales"…Les temps changent, les souverainetés évoluent et le danger de guerre a toujours modifié les données économiques et politiques.
a écrit le 17/01/2020 à 8:50 :
Encore et toujours la Chine qui s'en prend à tous ses voisins y compris la Russie, qui préfère se taire à cause des contrats d'armes juteuses qu'elle a avec la Chine.
Et qui dit que la Chine est une puissance pacifique ?

Notes: Brunet et J.P. Guichard, La visée hégémonique de la Chine, l’impérialisme économique, 2011 et de J.P. Guichard, L’Etat-Parti Chinois et les multinationales, l’inquiétante alliance, 2014.
a écrit le 17/01/2020 à 8:13 :
Je signale un s oublié :

à 1 milliard de dollar(s) pour la construction de trois sous-marins supplémentaires.

L'histoire des sous-marins coréens défaillants m'étonne. Séoul se sent suffisamment en confiance pour pour construire de gros submersibles de conception autonome.
Réponse de le 17/01/2020 à 9:54 :
Les coréens ne sont pas les seuls à faire des sous marins de façon autonome. Il y a aussi les espagnols (Navantia), les suédois (Kockums), par exemple. Les sous-marins espagnols et suédois ont une mauvaise réputation en matière de fiabilité. Le design utilisé par les australiens depuis les années 1990 vient de Suède et rencontre un très grand nombre de problèmes. En s'alliant avec Naval Group, les australiens ont des assurances de qualité. Leur décision a certainement inspiré leurs voisins indonésiens...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :